Jeudi poésie avec Alfred de Musset


Logo du jeudi poésie pour présentation d’un poète.

Comme il n’est point nécessaire de le faire remarquer, le printemps a démarré sous la pluie dans beaucoup de régions (dont la mienne, han !) et j’ai failli choisir « Il pleut » de Charles Cros, vous l’avez échappé belle ! J’aurais pu (aussi) choisir un poème qui colle avec  le thème des Afrique(s) du Printemps des poètes mais là-aussi, rien ne m’a fait de l’oeil assez fortement, aussi je vous propose ce  poème énamouré d’un Musset « vieux de vingt ans », qu’il adresse à une belle « andalouse », son premier amour dit-il, qu’il dut aimer passionnément, mais Musset n’aimait-il toujours pas passionnément ?  Ha ces poètes !….Le pire, à l’écouter (enfin, à le lire) ce sont les femmes qui sont ingrates ! 😀  *yeux*au*ciel*…

Ont poétisé avec moi, avec gentillesse et gouaille, mes chers habitués ! :

1 – Martine nous offre une succulente fable de Jean Anouilh qui parlerait d’une de ses lointaines cousines (réelle ou métaphorique la cousine ? À nous de le découvrir ! 😉

2- Soène a sorti ses escarpins pointus et sa robe lamée pour nous chanter un « Hymne à la nuit » du comte Robert de Montesquiou (pas confondre avec Montesquieu hein !)

3 – Notre cher Eeguab-Modrone suit, à petites foulées,  la « Loi du poème » de Julio Cortazar.

4 – Jacou, toujours fraternelle (ou sororale), nous propose de « Grandir ensemble » de Jean-François Malarme.

5 – Monesille joue les charmeuses de serpent avec « La flûte de jade » de Franz Toussaint.

6 – LilouSoleil, qui, comme beaucoup, a juste vu passer le printemps sur le calendrier avait envie de simplicité et nous propose une enfantine « Chanson d’avril ».

7 – LylouAnne a convoqué le grand Victor Hugo pour son hymne sur « Le Printemps ».

8 – Sandrion, ce matin, s’est attendrie sur « Exil » de Victor Hugo (encore un vieux chenapan !)

9 – Asphodèle s’évade avec les amours incandescentes et le poème « A Juana » d’Alfred de Musset. (ci-dessous)

 

À Juana

Ô Ciel ! Je vous revois madame,

De tous les amours de mon âme
Vous le plus tendre et le premier.
Vous souvient-il de notre histoire ?
Moi, j’en ai gardé la mémoire :
C’était, je crois, l’été dernier.

Ah ! marquise, quand on y pense,
Ce temps qu’en folie on dépense,
Comme il nous échappe et nous fuit !
Sais-tu bien, ma vieille maîtresse,
Qu’à l’hiver, sans qu’il y paraisse,
J’aurai vingt ans, et toi dix-huit ?

Eh bien ! m’amour, sans flatterie,
Si ma rose est un peu pâlie,
Elle a conservé sa beauté.
Enfant ! jamais tête espagnole
Ne fut si belle, ni si folle.
Te souviens-tu de cet été ?

De nos soirs, de notre querelle ?
Tu me donnas, je me rappelle,
Ton collier d’or pour m’apaiser,
Et pendant trois nuits, que je meure,
Je m’éveillai tous les quarts d’heure,
Pour le voir et pour le baiser.

Et ta duègne, ô duègne damnée !
Et la diabolique journée
Où tu pensas faire mourir,
O ma perle d’Andalousie,
Ton vieux mari de jalousie,
Et ton jeune amant de plaisir !

Ah ! prenez-y garde, marquise,
Cet amour-là, quoi qu’on en dise,
Se retrouvera quelque jour.
Quand un coeur vous a contenue,
Juana, la place est devenue
Trop vaste pour un autre amour.

(…D’ailleurs, ci-dessus avec George Sand, plus tard, qui avait un air andalou, non ?)

Mais que dis-je ? ainsi va le monde.
Comment lutterais-je avec l’onde
Dont les flots ne reculent pas ?
Ferme tes yeux, tes bras, ton âme ;
Adieu, ma vie, adieu, madame,
Ainsi va le monde ici-bas.

Le temps emporte sur son aile
Et le printemps et l’hirondelle,
Et la vie et les jours perdus ;
Tout s’en va comme la fumée,
L’espérance et la renommée,
Et moi qui vous ai tant aimée,
Et toi qui ne t’en souviens plus !

Alfred de Musset (1810-1857)
À Juana, 1829, extrait du recueil « Premières poésies ».

Publicités

68 réflexions au sujet de « Jeudi poésie avec Alfred de Musset »

  1. Qu’est-ce que j’aime! Et les tableaux choisis tout autant. Sacré Fredo, toujours ausi farceur avec ses amours. Et comme je me prends à rêver d’être un vieil amant de presque vingt ans dont le premier amour commene à dater. Dame, l’été dernier. Et puis le temps et son aile… (bloody time, bloody wing). Superbe Aspho et bises picardes et à ttds.

    • Claude, j’aime aussi et qu’est-ce que j’ai ri ! Nous devrions conserver nos « écrits » de jeunesse !!! Ha ces vieux amant de 18 et 20 ans ! 😆 Sans compter qu’après elle il ne pourra plus aimer !!! :lol Et pouf, George Sans (et d’autres parenthèses)… Mais ça donne de beaux vers au final ! Bisous et à ttds.

  2. Ping : Jeudi c’est poésie | D'autres vies que la mienne

    • Merci Sandrion, je t’ai ajoutée vers 9h00, je préparais qui tu sais pour un RV à l’extérieur (ma bronchite me permet de rester à la maison, arf !) . J’arrive ! 😉 Bisous.

  3. Quel grand galant romantique et désespéré ce Musset
    Et il est question de rose 😆
    Je ne connaissais pas ce poème qui nous fait rêver et donne des ailes à Edualc 😉
    Gros bisous

    • Hi Soène ! Il nous a surtout fait rire avec Edualc avec sa vieillesse de « 20 ans » et ses grandes promesses non tenues…mais c’était ça aussi le romantisme ! 😀 Bisous.

        • Ma Tine mais c’est parce que tu n’es pas (assez) romantique voilà !!! Voire pas du tout, arf ! 😆 Ici, s’il n’y avait pas eu les derniers vers, j’avoue que le début ne m’emballait pas plus que ça mais quand on connaît un peu la vie sentimentale de Musset, ça fait doucement rigoler ces « vers de jeunesse » ! 😉 Et c’est aussi ton droit de « rester froide » !!! 😀 Tu es sensible à tant d’autres belles choses, que franchement, là, je ne vois pas où est le problème ! 😆 Bisous doux♥

            • Hi hi ma Tine, non mais je sais qu’il n’y a pas de « problème » mais parfois j’ai l’impression que tu t’excuses de ne pas aimer davantage, arf 😀 😆 Ben voilà, maintenant on le sait, le romantisme et toi êtes fâchés !!! 😀
              Bisous♥♥

                • Là je suis d’accord avec toi ! Tu sais que je détestais le Romantisme au lycée et une grande partie de ma jeunesse ? En fait je redécouvre, il y en a que je n’aime toujours pas mais Musset c’est différent, il peut être très « actuel » et bon quand il reste sobre ! 😆

  4. Je n’ai pas pu préparer mon billet en temps voulu ( l’art d’être grand mère m’a beaucoup occupée cette semaine !) aussi je le publie ce matin; désolée pour ce retard.
    https://claudialucia-malibrairie.blogspot.fr/2017/03/edith-sodergran-le-pays-qui-nest-pas-et.html
    Quant à Juana , je me demande qui elle est ? Issue de l’imagination de Musset ? Cette mode espagnole des romantiques, avec duègne et vieux mari jaloux !

    • Tu es toute excusée Claudia ! L’art d’être grand-mère te va si bien ! 😉
      Juana serait son premier amour mais ça me paraît énorme qu’à 18 ans (à ce qu’il dit), elle fut mariée, adultère et andalouse ! Comme tu dis : ha l’orientalisme des romantiques ! 😆 En tous cas, je trouve que par la suite, G. Sand lui ressemblait beaucoup…

  5. Le nombre des poétiseuses, poétiseurs remonte, Miss Aspho. L’hibernation est terminée 😆
    J’ai oublié de te féliciter pour le choix de tes illustrations 😆

    • Ma So’N, je ne compte pas le nombre de poétiseurs, une petite quantité, entre intimes, me va parfaitement, tu me connais ! Les grands barnums ça n’a jamais été mon truc ! Même si… Bisous avec enfin du soleil dedans ! 😀

  6. La charmeuse de serpent se souvient tout à coup qu’elle a trouvé aussi un petit recueil de Musset mais diable où a-t-elle pu le fourrer ?
    J’adore, je crois être romantique non ? Ah, ce point ! Et oui, et tes illustrations qui coupent le texte nous laissent sur notre faim, et même un petit commentaire, font monter la pression, vraiment tu es très forte en petit serpent dressé !)

    • Monesille, exactement, tu es aussi « Madame Irma » ? Comment as-tu deviné ? 😆 J’ai vécu en Algérie et surtout au Maroc, alors je suis entraînée pour redresser la tête au son des flûtes !!! 😆 Et tu as le droit d’aimer le romantisme tout comme Martine a celui de ne pas le goûter ! 😆 Bises ma Dame Tisane! Bon et je serai hors délai pour l’agenda, c’est confirmé ! 😦 Bronchite + piratage de l’ordi, je n’ai pas pu mieux faire ! 😦 Gros bisous (et j’espère qque tu ne m’en voudras pas ! 😦 )………………………………

      • Je me souviens surtout de tes accointances chinoises !
        Ne te casse pas le bol pour l’agenda, je sais bien que parfois ce n’est pas évident de tout mener à bien !
        Bisous dame Asprodèle !

        • Bravo Monesille ! Bah tu sais, j’ai fait Chinois en 3ème langue 3 ans au lycée et 2 ans en Fac (DEUG) avec plein d’UV de japonais (à l’époque on disait Unités de Valeur), j’ai ensuite fait 2 ans de Japonais à Nouméa mais je ne suis allée au bout de rien (fallait manger aussi) et je le regrette aujourd’hui, j’étais fascinée par ces civilisations… Pour l’agenda, je n’ai pas le temps, je suis dans un billet de lecture qui était déjà pour hier, et la vie IRL est chronophage (de plus en plus 🙄 ) Mon ordi a été piraté et je remets des trucs en ordre mais il va falloir le « dé-virusser » dare-dare ! :(… Bisous 😉

  7. Je ne raffole pas de ce poème d’Alfred, un peu trop emphatique peut-être, mais tes illustrations sont superbes, comme toujours. Bon après-midi ma belle, encore assez gris ici.

    • Aifelle, ce sont ses poésies de jeunesse, les premières et si ce n’est pas ce que je préfère de lui, certains passages m’ont beaucoup amusée ! 😉 Merci pour les illustrations, j’avoue que cette fois j’ai dû chercher pas mal… Le gris s’est levé ce matin et le soleil brille ! Mais ça ne va pas durer parait-il ! 🙄

    • Claudia, alors là je ne sais pas du tout ! Quand je commente les blogs WP et CB, j’ai mon compte WP et pour les Blogspot comme toi ou Célestine, je suis obligée de prendre mon compte Google ! C’est un peu compliqué parfois… je ne te le fais pas dire !!! 😦 Mais si tu veux, laisse-moi ton comm’ pour elle ici et je le lui déposerai en disant que tu ne peux pas commenter ? Comme tu veux ! 😉 Bisous.

    • Mindounet, oui, en même temps ce sont ses premières poésies mais j’ai remarqué que son langage était très actuel (même dans ses poésies plus tardives) ! Et j’étais sûre, mais alors sûre que tu allais adorer la femme en rouge !!! 😆 Ne me demande pas pourquoi, je le savais ! 😀

  8. C’est là qu’on se dit quand même que ça a vieilli, l’amour courtois…
    C’en est presque un peu comique (ne le prends pas mal…)
    Mais malgré tout, un vrai talent reste un vrai talent.
    Ah…. d’amour mourir me font, belle marquise, vos beaux yeux…
    Bisous gais 😉
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Célestine, les 3/4 de ce poème sont presque d’un ridicule achevé mais comme j’ai lu, depuis le lycée, pas mal de choses sur sa vie et surtout j’ai lu des oeuvres plus matures, ce poème m’a beaucoup fait rire et j’ai tout de même trouvé la fin très belle ! Le talent était là, lissé par le vernis du dandy … Bisous bronchiteux 😆 mais gais itou ! 😀

    • Lydia, bien d’accord en ce qui concerne ce poème, il s’agit de ses premières poésies, on reste indulgent et on rigole un peu…quand on connaît la suite de ses amours « uniques et inoubliables » ! 😀

    • Merci Samar, les images sont là justement pour aider ceux qui n’aiment pas forcément la poésie (j’en connais) (ils ne viennent QUE pour les images, surtout UN 😆 ) ! Contente que ça t’ai plus, gros bisous 😉

  9. J’avoue, j’ai soupiré pendant les 2 premiers tiers du poème… Et puis la fin rattrape tout, j’adore ! Ce passage sur le temps qui emporte sur son aile le printemps… Magnifique !
    Un poil trop grandiloquent ce Musset tout de même, pour mon goût. C’est le sentiment que j’ai gardé de ce que j’avais vu de lui au lycée.

    • Touloulou c’est tout à fait ça pour ce poème ! Au moment où on se dit bon ben accouche là, paf, il nous cueille en plein vol (et m’a fait rire au passage) ! Alors moi Musset et les romantiques, je détestais quand j’étais au lycée ! Je redécouvre Musset à travers d’autres choses apprises et c’est très beau ! Mais plus mature aussi ! 😉

  10. Musset m’a toujours fait rêver, et j’ai lu ce poème avec grand plaisir.
    Je vais le proposer demain, dans le grand chaudron.
    Bises poétiques et soleil en morceaux.

    • Jacou, moi en fait je le redécouvre, je le trouvais trop guimauve quand j’étais au lycée et puis…on change 😉 Comment ça un chaudron ? Tu fais partie d’un club de sorcières ? 😆 Bisous Jacou-chapeau-pointu ! 😀

      • Ce sera dans des paniers en osier.
        L’organisatrice de la compagnie théâtrale « Arscénic théâtre » n’a pas dû en trouver(de chaudron). Cela sera plus printanier.

        • Ha oui, je confirme, les paniers en osier me rappellent une chanson de Barbara « Dans les paniers d’osier de la salle des ventes »… Du théâtre en plein air ? Par beau temps c’est mieux ! Amuse-toi bien ! Bisous♥

  11. Coucou ! les tableaux sont sublimes tout comme les mots de Musset qui est l’un des plus grands (pas très original de dire cela mais je le pense alors 😉 La poésie est un art et l’on est touché ou pas par les mots, les thématiques, les sonorités. Toujours un plaisir de retrouver tes jeudi poésie (même avec un peu de retard pour cause de déménagement) J’espère que tu vas bien. Le Printemps est là enfin et ça fait un bien fou. Passe une douce soirée ! Bisous de Bretagne pour toi chère Asphodèle 🙂 🙂

    • Moi aussi j’aime beaucoup Musset mais dans des oeuvres plus « tardives », celui-ci laisse augurer de son talent mais on sent (au début) les tics de jeunesse des Romantiques ! Tu déménages ? Holala, tu dois être bien occupé, je te soutiens par la pensée, parce que pour le reste je ne pourrais pas, même avec la meilleure volonté ! 😦 Bisous Fréd et j’espère que tu seras bien dans ton nouveau logis ! 😉 🙂

      • merci beaucoup ! Pour le weekend prochain tout sera achevé. J’ai transporté ma « tonne » de livres aujourd’hui et ça m’a fait faire mon sport loll Prends soin de toi surtout ! De gros bisous de ma Bretagne où il fait un temps magnifique, pourvu que cela dure 😉 🙂

        • Hi hi Frédéric, les livres dans les déménagements c’est terrible !!! J’ai déménagé 29 fois (depuis ma naissance) et on en perd toujours même en croyant avoir fait attention !!! Alors, ne les quitte pas des yeux tes cartons ! Avec ce beau temps, c’est plus agréable de déménager ! Je prends soin de moi mais il n’y a pas que moi ici ! 😉 Gros bisous fleuris 😀

          • Coucou Asphodèle ! déménagement terminé et me voici de nouveau fin prêt pour la poursuite de l’aventure blog. J’ai du retard dans mes lectures de notes mais ça va le faire loll 😉 Gros bisous ensoleillés 🙂 🙂

            • Coucou Fred, tant mieux que le déménagement soit terminé, tu dois respirer ! J’espère bien que tu vas poursuivre l’aventure blog ! 😆 Pour le retard, moi je te bats, j’ai presque deux ans sur mes billets de lecture…mais bon ! 😉 Tu vas vite rattraper, bisous pleins de soleil et de fleurs 😉 🙂

              • mdrr j’adore ton humour ! ça me rassure un peu et me permets de relativiser mon retard 😉 oui c’est un soulagement d’être enfin installé. C’est que ça fatigue un déménagement. Des bisous ensoleillés ici aussi, vive le Printemps !! 😉 🙂

                • Hi hi Fred, je t’ai dit que j’avais environ 30 déménagements à mon actif depuis ma naissance , dont un d’un studio sis au 6ème étage d’un vieil immeuble sans ascenseur à l’immeuble d’à côté, où vivait mon copain…au 5ème étage, sans ascenseur également ! J’ai tout fait en un dimanche ! 😆 Mais le lendemain, je faisais un pneumo-thorax (poumon décollé de la paroi) parce que j’étais trop maigre (mais costaude !!! 😆 ) ! Depuis j’ai embauché des déménageurs ! 😀 C’était aussi au printemps dans le vieux Paris de la rue Mouffetard mais ça ne m’a pas aidée malgré tout ! Arf… Quel bonheur quand on s’installe, que tout est trié, rangé, c’est comme un nouveau départ ! Ça risque de m’arriver encore dans les années à venir, je ne sais pas si je pourrais toujours rester dans cette maison qui devient à la fois trop grande (à entretenir) et trop surchargée car ma vieille maman ne veut rien jeter, dilemme ! Je rêve de finir mes jours…dans le Finistère (là où la terre finit) et j’ai une amie là-bas qui m’attend de pied ferme ! Alors on verra, on suivra le vent comme d’hab’, en temps voulu ! 😉 Gros bisous et du bonheur dans ta nouvelle demeure ! Câlins-poutous à Malzenn !!! 😀 Et bisous du soir pour toi ! 😉

                • merci beaucoup !! le Finistère, il y a tellement de beaux endroits 🙂 mdrr pour l’ascenseur, je n’en n’ai pas moins non plus mais je suis au 2ème donc ça va lol 😉 j’adore tes anecdotes c’est chouette 🙂 Malzenn ira balader demain sur la plage, merci pour elle, c’est une petite chienne très affectueuse ! Gros bisous ma chère Asphodèle, belle soirée à toi 😉 🙂

                • Fred le Finistère est un si vieux rêve, aurais-je le temps de le réaliser quand je n’aurais plis à m’occuper de maman, on verra ???! 😉
                  Bonne balade à Malzenn demain et gros bisous doux et ensoleillés pour toi ! 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s