La poésie du jeudi moitié -moitié !


Logo des jeudis poésie pour ceux qui écrivent...

Logo des jeudis poésie pour ceux qui écrivent…

Un jeudi poésie « vert », c’est-à-dire où nous pouvions écrire un poème. Je n’ai pas eu le temps mais … ce n’est pas comme si je n’avais rien dans mes vieux carnets ! J’en ai retrouvé un (qu’une ou deux personnes -seulement- ici on lu) qui correspondait  à ce début de semaine … Comme quoi le temps passe mais rien ne change vraiment pour certaines choses ! Ont poétisé avec moi aujourd’hui, moitié-moitié :

CEUX QUI ONT ÉCRIT UN POÈME :

Carnets Paresseux s’envole avec « La pipistrelle »
Monesille bucolise et demande : « Donnez-moi un jardin »...
PatchCath nous brosse l' »Auto-portrait d’une journée en couleurs« .
Valentyne, toute de vert vêtue galope sur sa jument « Pour célébrer avril »
Modrone-Eeguab se sent « Vacillant »
Soène japonise avec un « haïku » de saison…
Célestine, retardataire mais pardonnée qui nous parle de « Grand-mère feuillage »

CEUX QUI PRÉSENTENT UN POÈTE :

Martine et son cher Werner Lambersy avec « Le chant s’était tu », extrait du recueil Coïmbra.
Les Sorcières, entraînées par Marie se promènent « Sous la pluie fine » avec Pierre Louÿs.
Claudialucia nous emmène en automne « Un soir de septembre à Tihuiten » de Raymond Lacroix
Lilousoleil chante « Un jour, un jour » d’Aragon.

Ô MES NUITS BLANCHES…blanc draps défaits na--rosa

Merci la nuit
Je te retrouve
Blanchie
Après tant d’années
A vieillir ensemble.

Merci la nuit
Quand tu  glisses
Dans ma paume
Des mots bonbons
Volés à l’épicerie.

Merci pour le silence
Étrange et mouvant
Du sommeil échappé
Derrière la lune,
ou ailleurs….

Qu’importe ?

Le soleil d’insomnie
Brille d’éclats
Obliques,
Brisés.

Au coeur des failles
On dort au pied
De nos murailles.

©Asphodèlebougies mur hearts-of-glass

Advertisements

51 réflexions au sujet de « La poésie du jeudi moitié -moitié ! »

  1. Je ne dis pas merci à la nuit, Miss Aspho, mais j’aime tes mots que je ne sais pas trouver 😉
    Tu arrives à rendre doux ces moments de veille, de retournements physiques et mentaux auxquels beaucoup d’entre nous sont confrontés.
    J’étais prête en mars pour ce rendez-vous d’écriture… Et puis, de tourbillons en tourbillons, j’ai oublié de te donner mon lien 😥
    Je vais le faire mais tu n’es pas contrainte à le publier 😉
    Gros bisous pour ce jeudi ensoleillé dans la Métropole lyonnaise

    • Merciiii ! 😉 Ma So’N, il y a différentes sortes de nuits blanches : les tourmentées improductives et celles que l’on optimise en faisant plein de choses plutôt que de tourner et retourner inutilement dans son lit ! Mais bon hein, maintenant il me faut une semaine pour m’en remettre (la dernière remonte à la nuit de lundi à mardi), me rend bigorneau éteint pour la journée, alors je les aime moins qu’avant ! 😆
      J’ai mis ton lien vers 8h dès que j’ai consulté l’iPhone ! Je comprends très bien que vu les circonstances, tu aies pu oublier, on ne voit pas le temps passer quand la vie IRL nous sollicite à chaque instant ! Bises pleines de soleil d’avril du grand Ouest ! 😀

  2. L’insomnie est mon ennemie jurée, mais à te lire, elle deviendrait presque belle. 🌃
    J’espère que ton amie, cette nuit, n’a pas frappé à tes paupières closes, pour que tu lui ouvres la porte de tes songes.
    Bises.

    • Ma Tine, hi hi je sais que tu as un répulsif-répulsion pour les insomnies ! 😀 J’y suis tellement habituée (elles durent depuis mes 15 ans) que j’essaie maintenant de les rendre « productives » ! A une époque, en une nuit, je faisais le ménage à fond, changeais mes meubles de place et je m’endormais au matin, contente de moi ! Bon alors, les temps ont changé et certaines géographies dorsales aussi, je ne fais plus dans le gros-oeuvre ! J’essaie juste d’écrire et de lire…avec plus ou moins de bonheur, comme en plein jour d’ailleurs ! 😀 Bisous♥

  3. Miss Aspho, comme toi parfois je dis « merci la nuit ». Parfois aussi » nuit sois maudite ». Bonbons secrets, les murailles ont parfois des failles. Bravo. Merci le jour où j’ai lu pour la première fois Les lectures d’Asphodèle. Bises et à ttds.

    • Edualc, oui parfois « nos nuits sont plus belles que nos jours » ou au contraire se transforment en cauchemars si l’insomnie est due à une grosse contrariété ! Et moi je dis merci le jour où La Comtesse m’a permis de te rencontrer ! 😉 Bises et à ttds♥

  4. Il faut garder les traces, dans les carnets, dans les rides, dans la peau, dans l’amitié : ils nous constituent, nous façonnent, font partie de notre système sanguin et artériel. Et si elles raisonnent encore si bien avec le temps, en soi, ou chez d’autres, ils faut ressortir les pépites et les semer au vent pour créer les liens.

    • Merci Anne, c’est tout à fait ça ! Je garde tout, même mes pires écrits ! Je suis contente d’en retrouver certains et de les livrer tels qu’écrits à l’époque ou je les remanie ! C’est là aussi que nous voyons que notre écriture évolue avec le temps… Mais c’est parfois une bonne chose ! D’après ton constat, alors j’en déduis que je suis sous haute tension (artérielle) et que mes rides contiennent plus de richesses que je ne pensais, je vais arrêter la crème et l’acide hyaluronique ! 😆 Quant à semer je sème, j’écris trop souvent sur des pages volantes pour le plus grand bonheur du vent qui me les dépose je ne sais plus où ! 😀

      • N’arrête pas la crème, quand même, c’est comme si tu arrêtais d’écrire : faut nourrir les cellules sinon, ça se dessèche ! Garde les rides, la crème, mais pas la fraîche, car celle-là, elle bourre et donne des bourrelets !

        • Anne, pas de danger, hi hi ! Je suis très « crème » (pour me tartiner) mais aussi très crème fraîche en cuisine ! Je prends souvent de l’allégée car je ne fais jamais de Chantilly (j’aime pas ça) ou de crèmes desserts, donc mes bourrelets vont bien , je ne suis pas envahie, j’essaie même de ne pas perdre de poids, oui c’est injuste je sais ! 😥

    • Robertooooooooooo ! Rhooooooooooo ! Tu me ferais rougir ! :O: Hi, je vois que tu as bien lu les commentaires chez So’N concernant la G (g)aule ! L’amour de la Gaule le matin, tiens donc, tu ne fais pas exception à la règle, mouhaha ! Allez bisous Mr Biz-à-tout , tu m’as bien fait rire encore une fois ! 😀

    • Je ne sais pas Patch, il y a de tout ! Ce n’est pas à moi de juger si c’est bon, je me contente de garder ce qui me correspond le mieux, ce que j’ai écrit sans faire d’exercices de style et où le sens est intact ! Merci à toi et gros bisous ! 🙂

  5. Hi, j’avais fait un tour de tout les participants et j’ai failli oublier le meilleur ! J’aime particulièrement la fin, percutante et nette. Je vois que tu es une connaisseuse des insomnies qui me laissent un peu tranquille ces jours-ci, j »en suis ravie, toutes productives soient elles 😀 D’ailleurs j’en retrouve le rêve ce qui n’est pas peu.
    Bises chère insomniaque et essaie de cultiver un peu de mélisse, ça aide !

    • Hi hi Monesille ! Ça m’est arrivé d’en oublier aux plumes en faisant comme toi ! Mais ce n’est pas grave ! Tant que tu finis par passer, niak niak !!! 👿 😆 Ce poème écrit il y a deux-trois ans était dans l’air de ma semaine puisque j’ai eu une nuit blanche lundi… Ho oui je les connais bien ! Parfois ce n’est que la moitié, je m’endors vers 3h mais là jusqu’à 8h du matin, j’avoue que le mardi et même hier j’étais dans le gaz… Je vais suggérer la mélisse (ou la valériane) à mon cher jardinier mais j’ai déjà du mal à lui faire semer de la coriandre, alors la mélisse !!! Mouhaha ! 😀 Bises et merci de tes conseils de noctambule confirmée ! 😆

  6. Un peu tardivement, je t’ai envoyé mon lien… je suis pire que Soène !
    mais que vaudrait une classe sans ses cancres ?
    http://celestinetroussecotte.blogspot.fr/2016/02/grand-mere-feuillage.html
    Tu sais qu’on ne sait plus quels sont les jours quand on n’a plus les repères du boulot…
    Bref, j’aime tes nuits blanches, les bonbons volés à l’épicerie, oui, ce sentiment délicieux de faire quelque chose d’interdit quand on ne dort pas pendant que les autres plongent…
    Tu me rappelles mes rapports très conflictuels avec Morphée…Avec lui, j’opte pour les nuits courtes et les cinq à sept au soleil, alanguie dans le bonheur de la sieste…
    Bisous ma belle copine, vive la récré sur l’écran noir etc etc…
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Célestine rhaaa si tu deviens pire que Soène, je vais perdre mes cheveux ! 😆 Pas de souci et tu as bien fait de laisser le lien ici en commentaires car je n’ai vu ton mail qu’à 14h, j’étais ailleurs parce que moi je sais toujours quel jour on est avec mon « bébé » à m’occuper et le ballet des aides à domicile, je ne risque pas d’oublier et j’attends toujours le week-end avec impatience pour être enfin un peu tranquille (d’une certaine façon) ! 😉
      J’ai toujours eu des rapports dysfonctionnels avec Morphée, à la longue, ils ne sont plus forcément conflictuels mais j’avoue que mes nuits blanches (même optimisées) me laissent dans la brume les deux jours qui suivent ! 😉 Avant aussi, j’arrivais à grapiller une demi-heure, voire une heure pour siester mais là je ne peux plus ! Pffff !
      Bisous et éclairons l’écran noir du soleil revenu ! 😀

  7. Bonjour Aspho,
    J’aurai dû participer ! Parler de l’insomnie, même en poésie, c’est mon truc ça !!
    Je reconnais dans tes mots tu sais
    Je viendrais voir jeudi prochain..
    Bisous ma Belle plume.

    • Ghisou le prochain jeudi poésie où l’on peut écrire un poème est le 28 mai ! Tu as le calendrier sur la Page (sous la bannière « pour la poésie 2016, laissez vos liens ici » ou quelque chose comme ça ! 😀 ) Merci pour tes mots à toi, toujours bienveillants ! Gros bisous 🙂

    • Mindounet, ce n’est pas ma meilleure amie, ma meilleure ennemie effectivement ! Je ne demande qu’à rompre, c’est elle qui revient ! Tu connaissais déjà ce poème ! On oublie vite ! 😀 Bises 🙂

      • Haaaa les passions unilatérales … 😀 😀
        On oublie ce qu’on lit, en effet, c’est terrible mais des livres que j’ai vraiment aimés disparaissent parfois totalement de ma mémoire… 😀

        • Les passions unilatérales, tu sais de quoi tu parles on dirait ! Warf ! 😀 😆
          Moi j’oublie ce que je lis sauf les livres « marquants », que j’ai aimés ou qui ont bousculé quelque chose en moi…(il y en a peu). Mais je dois dire que 20 ans après, des relectures s’imposent, il y a des livres lus il y a longtemps que j’ai aimés mais complètement oubliés. Un peu moins depuis que je les chronique, ça permet d’en garder trace plus longtemps et tant mieux ! 😆

  8. Je découvre ton poème aujourd’hui (je ne me suis pas beaucoup connectée ces derniers jours). Quel ravissement (comme d’habitude d’ailleurs) ! Bises mon Aspho !

    • Merci Lydia, c’est gentil ! On se connecte comme on peut parfois, je ne le sais que trop bien ! Et des fois, à peine connectés, hop, il faut déjà partir ! Mais bon…Gros bisous♥

  9. Le soleil d’insomnie
    Brille d’éclats
    Obliques,
    Brisés.
    Qu’il est beau ce poème et si vraies ces nuits d’insomnie au « silence étrange et mouvant »; Tu sais bien rendre l’atmosphère d’une nuit pareille avec ce qu’elle a de mystère et de malaise.
    Bravo Miss Asphodèle!

    • Merci Claudia, c’est que les nuits blanches me connaissent bien et vice-versa ! A la longue, on ne sait plus si on doit les haïr ou être indulgent…mais quand je vois l’état dans lequel je suis dans les 3 à 4 jours qui suivent, je préfère qu’elles m’oublient ! 😀

  10. Pour l’instant les insomnies me laissent tranquilles, alors je passe sur la pointe des pieds pour ne pas les réveiller!!! Tu les rends douces et amicales!
    Mon passage préféré est le meme que Val et Claudialucia !
    Bisous❤️

  11. c’est beau comme poésie « O mes nuits blanches ».. tu sais le livre que je préfère de Dostoïevski c’est « Les nuits blanches » justement. Bonne soirée et Bises bretonnes pour toi 🙂

    • Merci Frédéric, je n’ai pas beaucoup lu Dostoïevski, comme pas mal de russes d’ailleurs, ça avait le don de m’endormir, mais il faudrait que je réessaie, nos goûts évoluent (heureusement d’ailleurs^^) Bonne soirée de samedi ! Attention aux sorcières et aux korrigans, c’est la nuit de Walpurgis (Belthaïne) ! 😆 Bises 🙂

    • Merci La Licorne, c’est gentil à toi ! Je ne crois pas qu’une nuit blanche soit préférable, tout dépend dans quel état d’esprit on la vit donc si nos soucis du jour nous ont suivi ou pas ! Des fois j’ai des nuits blanches sans « souci » majeur… Ce qui est pénible, c’est de tenir la journée du lendemain sans somnoler ! 😀

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s