Tartiflette ? Euh…gratin de pommes de terre au Reblochon de Savoie


logo syl gourmandises 2016– Vous avez dit tartiflette ?
– Oui j’ai un magnifique Reblochon au lait cru offert par ma cousine de Haute-Savoie, ce serait dommage de le laisser perdre !
– Oui mais nous n’avons plus  ni lardons, ni vin blanc, choses que je mets d’habitude dans ladite tartiflette ! Hé bien tant pis, nous allons improviser ! Quand il fait froid, que la faim nous creuse, on se débrouille avec ce qu’il y a ! Allons-y !

Syl. et sa brigade de marmitonnes m’ont gentiment remis le pied au fourneau et c’est avec plaisir que je participe à nouveau à ces dimanches gourmands et pleins de gaieté : Après une semaine de Plumes c’était pas gagné ! Notez l’effort les filles ! 😀 Nous irons voir chez Syl, Sandrion, Louise, Nahe, Nathalie, EstelleCalim, Lily,  ce qu’elles nous ont concocté…(je mettrai les liens au fur et à mesure des publications dominicales).

Syl : une pizzkeuch (faut qu’elle se fasse remarquer) et une blanquette de dinde, miam !
Louise – des Crozets façon tartiflette et sa petite salade acidulée .
Sandrion – Gâteau de Savoie maginifique au coulis de fraises
Nahe – Tartiflette au reblochon

Asphodèle – Gratin de pommes de terres et oignons au reblochon
Estellecalim –
Cake poire, chocolat et crème de marrons
Nathalie – Velouté de châtaignes au lait de coco
Lily – Tarte amandine aux poires

Rien de plus simple qu’une tartiflette, à condition de respecter les étapes et d’avoir aussi de bons produits. Je tiens ma façon de la faire d’une franc-comtoise. Dans mon département, sorti du jambon-mojettes et des fruits de mer, on ne connaissait pas trop ces spécialités fromagères ! Alors que les puristes de SAINTE-Tartiflette me pardonnent, car ici ce n’est même pas une tartiflette, vous l’aurez compris ! Mais un dérivé !

GRATIN DE POMMES DE TERRE AUX OIGNONS, à LA BIÈRE et au REBLOCHON :IMG_2022

INGRÉDIENTS : Pour 4 personnes

  • 1 Reblochon de SAVOIE AU LAIT CRU
  • 3 gros oignons,
  • 1 échalotte ou 1 échalion
  • 6 pommes de terres moyennes
  • 1 mélange beurre-huile
  • 10 cl de bière environ.

PRÉPARATION :

  • épluchez les pommes de terre, les couper en 4 et les faire blanchir à l’au bouillante avec un bouquet garni (thym, laurier, persil) juste le temps de les pré-cuire, pas faire un purée…
  • les faire revenir à la poêle avec les oignons dans un mélange beurre huile, quand les oignons commencent à dorer, ajouter la bière et laissez cuire jusqu’à évaporation totale de cette dernière.IMG_2019Tartiflette ReblochonPendant ce temps, coupez d’abord le Reblochon en deux par le milieu puis en quatre si comme moi, vous faites cette recette dans un petit plat. Je vous conseille le fil à couper le beurre dont on se sert pour le foie gras (le nom technique m’échappe pour le « coupage » par le milieu (j’en ai encore des suées avec mon vieux couteau)…
  • Quant les pommes de terre sont prêtes, la bière évaporée et les oignons fondants, les mettre dans le plat et disposer les 4 tranches de Reblochon par-dessus :tartiflette avant passage au fourMettez le plat en haut du four à 210°, sur grill et attendez que le dessus du Reblochon soit doré, il sera croustillant alors que les pommes de terres-oignons seront, elles, enrobées, voire baigneront dans le fromage ! À déconseiller en cas de cholestérol, d’artères bouchées ou de régime mais accompagnées d’une salade et d’une tranche de jambon blanc (on fait toujours avec ce qu’il y a au frigo) (pas sur la photo finale), c’est très onctueux, un peu roborratif lourd mais ça cale et c’est bon quand on aime le bon fromage  ! J’avoue que les lardons ou de la poitrine fumée, au pire du bacon anglais a manqué !tartiflette dans fromage gratin pdt tartiflette sortie du fourà la sortie du four… on peu manger la croûte, personnellement c’est un peu trop fort pour moi, mais j’en connais qui s’en régalent !

Bon dimanche à tous et bon appétit !

 La semaine prochaine j’essaierai de   vous faire un moelleux ultra-moelleux à l’orange, testé et approuvé à Noël mais à l’orange sanguine dès que j’en trouve !

Publicités

68 réflexions au sujet de « Tartiflette ? Euh…gratin de pommes de terre au Reblochon de Savoie »

  1. Miam ! Bon, je fais pareil et je l’appelle tartiflette (à lardons). PAR CONTRE, moi, la Belge, je ne mets pas de bière et ça, c’est une trouvaille que je m’en vais essayer derechef, si je puis dire. Alors, je mettrais de la Chimay, je pense.

    • Anne, les puristes ne mettent ni vin blanc ni bière, moi je trouve que ça relève bien ! Toujours selon les puristes (voir le comm du Professeur Taurus fort renseigné en la matière), on ne la fait même pas a four… Mais je te rassure, c’est bon , enfin c’était bon puisqu’il n’y en a plus ! 😀

  2. On voit bien sur la photo que c’est un fermier ! Du rustique qui tient au corps. Je vais en faire dans le courant du mois et je ferai revenir mes pommes de terre comme tu fais.
    Je prends un morceau de pain et je goûte… mmm…
    Bonne journée ! Bise

    • Syl, c’est toi « la petite gourmande » saucière et sauceuse de la bande ! 😉 Ha oui c’est un vrai fermier en direct de Haute-Savoie ! Nahé le dit et je n’ai pas pensé à préciser deux points communs que nous avons sur cette recette (sinon elles diffèrent un peu : gratter la croûte du fromage avant de le couper par le milieu et oindre le plat de cuisson avec une gousse d’ail ! Sinon quand je fais une « vraie » tartiflette avec lardons, je coupe mes pommes de terres en rondelles fines et je ne les précuis pas, je fais revenir directement à la poêle avec oignons et lardons et surtout vin blanc, jusqu’à évaporation, c’est plus goûtu que la bière ! Mais visiblement les puristes n’en mettent pas et disposent le fromage croûte à l’envers, moi j’aime quand elle croustille ! Vôalâ tu sais tout ^ç Bises 🙂

  3. ouh là que ça m’a l’air bon !! Nous on a fait raclette hier soir donc je passe mon tour pendant qq jours !! Le dessert est prévu en début d’aprem chez moi !

    • Oui c’est pas mal cette version quand on n’a pas de lardons ou de bacon ou même de jambon sous la main ! Je comprends qu’après une raclette, bouh…tu aies envie de légèreté et de « sucré » ! J’ai hâte de te lire ! Savoir ce que tu nous a concocté de bon ! 😉

  4. Et bien, sympas tes explications; je la ferai ta tartiflette à la bière. J’aime bien la salade en accompagnement, caution diététique surtout!!! (mais je ne la vois pas dans ton assiette…)
    Elle a un tête très sympathique ta tartiflette et moi perso je ferai plus que d’y tremper un morceau de pain!!!
    Bon il faudrait peut-être que je prépare la mienne…
    A+

    • Louise, la bière c’est parce que je n’avais plus de vin blanc (les puristes ne mettent pas d’alcool, moi je trouve que ça relève sans occulter le goût) et ma foi à la bière c’est pas mal même si je préfère au vin blanc ! Je mets aussi la croûte face au grill car quand c’est bien grillé, ça apporte un croquant bienvenu en regard de l’onctuosité du plat… Je n’ai pas pris la salade en photo (elle était dans un bol à côté) et l’iPhone était saturé, l’APN déchargé, alors…hein je te laisse imaginer, ce n’est pas plus mal ! Caution diététique ! Arf ! Faut pas se mentir, ce doit être du 500 calories l’assiette que tu vois !!! Mais pour ceux que ça rassure, yallah ! 😆 Je te conseille aussi de frotter ton plat avec une gousse d’ail, voire deux en fonction de la taille, je ne l’ai pas dit (je le fais tellement systématiquement que j’ai oublié) ! Manquaient quand même les lardons, y’à pas à dire ! Là l’assiette passe à 600 calories ! 😆 Bises et bon dimanche, je vais aller commencer ma blanquette de veau pour demain, c’est meilleur réchauffé ! 🙂

      • Bon je te crois pour la salade! J’ai toujours pensé que la tartiflette se faisait avec du vin blanc. Et comme toi je mets la croûte face au gril.
        Je retiens l’idée de l’ail, je n’y pense pas et de comme je n’ai ni prince charmant, ni crapaud à embrasser, je serais bien bête de m’en priver.
        Tu n’arrêtes plus là, j’espère que tu cuisines en musique. Tu es fan de Cloclo , c’est ça???? 🙂

        • Louise, non pas vraiment pour Cloclo, je le détestais déjà quand j’étais jeune alors les années où on n’entendait que lui en boucle sur les ondes + les bals « populaires » de ma région (style fête de l’école) où il était encore là (la caution « oh qu’est-ce qu’on s’amuse ! »), je ne le supporte pas ! 😥 En revanche les Beatles ou les Stones, le matin oui ! Après je mets du français « à texte » !!! 😉 Je cuisine quand je peux ! C’est toute une organisation tu sais ! 😆 Pour l’ail, hi hi ce n’est que le plat, ton haleine ne devrait pas en pâtir mais comme avec le Reblochon qui colle bien aux dents, pour un bisou c’est mort, tant qu’à faire… et comme il faut se désinfecter les dents après, soyons fous !!! 😆

    • J’ai vu Nahe et tu la fais dans les règles de l’art, ce doit être délicieux, j’ai pesté de ne plus avoir de lardons ! 😉 Mais c’était bon malgré tout, la qualité du Reblochon a bien aidé…

  5. Oups 😦 J’espère que tu n’as pas, parmi tes intimes, des Savoyards de chez Savoyards ; parce que je pense qu’ils viendraient t’étriper toute crue 😉 C’est peut-être un gratin de pommes de terre au reblochon que tu proposes, mais certainement pas une tartiflette.

    L’origine de la tartiflette est la pela : un plat paysan et rustique qui se prépare dans une poêle à manche très long que l’on nomme péla (la pelle). Fait avec des restes de fromage, il est également surnommé « fricassée de reblochon ». À défaut de poêle à manche très long et d’âtre pour préparer ton plat, tu pourras utiliser une poêle « normale » et pas de four.

    Il te faut :
    – 1 oignon, finement ciselé
    – des pommes de terre coupées en cube de 1 à 2 cm
    – une poignée de lardons fumés
    – un reblochon fermier

    1./ Tu cisèles l’oignon et tu le fais revenir dans une poêle avec une noisette de beurre (très peu). Juste à peine blondir, l’oignon. Tu réserves.
    2./ Dans la même poêle (sans ajout de matière grasse), tu fais rissoler les lardons. Juste rissoler. Tu réserves dans le même récipient que les oignons.
    3./ Toujours dans la même poêle, tu ajoutes une toute petite lichette de beurre (très peu) et tu fais rissoler les pommes de terre (feu moyen, en remuant souvent). Quand elles sont mi-cuites, tu ajoutes oignons et lardons et tu mélanges bien.
    4./ Presque à la fin de la cuisson, tu poses sur ton mélange « PDT/oignons/lardons » 1/2 reblochon, coupé dans le sens de l’épaisseur. Tu couvres.
    5./ Quand le reblochon est fondu, tu sers ta tartiflette avec une salade.

    C’est une recette traditionnelle que m’a confiée une très vieille dame, sur le marché d’Aix les Bains (en Savoie), que ses parents et grands-parents (et ascendants) cuisinaient, lorsque les troupeaux étaient en pâture et que les bergers dormaient en montagne à leurs côtés.

    Essaie ! c’est délicieusement délicieux. Et beaucoup moins gras que ta recette franc-comtoise… mais pas savoyarde 😉

    Bisous, Miss.

    • Ma Tine : le passage où je dis « que les puristes de SAINTE-tartiflette me padonnent » ne t’aura pas échappé !!! 😉 Je savais bien que la puriste que tu étais viendrait rétablir la vérité vraie ! Cela dit la franc-comtoise dont je te parle ne la faisait pas au four non plus mais comme tu le dis, directement à la poêle ou dans un « chaudron » en fonction de la quantité et il m’est arrivé aussi de la faire ainsi dans une mini cocotte en fonte (avec un petit Reblochon mais en revanche, une fois les oignos-lardons-pdt revenus, elle ajoutait une bonne lampée de vin blanc (et du bon) qu’elle laissait évaporer (je l’ai vue faire, c’était l’ex-belle-mère de mon frère) ! Que ce soit moins gras, en revanche je ne suis pas sûre, vu la nature même des composants ! 😆 Et puis, les recettes sont aussi faites pour être réinventées, du moment que c’est bon ! Mais, je suis d’accord avec toi, si ça peut être meilleur, on ne va pas s’en priver ! Promis j’essaierai ta façon au prochain Reblochon qui me tombera sous la main , en plus c’est plus rapide qu’au four !: 😀 Bisous et merci de tes conseils -toujours- avisés !

      • J’ai oublié de préciser que la vieille dame qui m’a confié la recette de ses ancêtres savoyards avait au moins 80 ans dans les années 80 du siècle dernier. Elle me l’avait écrite d’une main tremblante ; et courge que je suis, je n’ai pas conservé le bout de papier qu’elle m’avait donné. Il aurait été collector.
        Pour ce qui est du « moins gras », c’est de la teneur en beurre (ou huile) qui sert à faire rissoler les divers ingrédients dont je parlais ; pas de celle du Reblochon, c’est vrai.
        En fait, ce que je « reproche » 😉 à ta recette, c’est que tu l’appelles « tartiflette ». Tu aurais dit « gratin de pommes de terre au reblochon », je n’aurais pas pipé mot. Mais c’est valable pour les quiches, gratin dauphinois et autres pseudo-garbures (and co)… Tout ce qui est réinventé ne peut être que bon (si c’est bien fait), mais, tu connais mon amour des mots, ça ne peut pas prendre le nom de la recette originale.
        Je sais bien que certains ajoutent du vin blanc, de l’ail et autres condiments de leur imagination (en revanche jamais entendu parler de bière) ; je sais bien que certains font cuire les patates à l’eau avant… je sais bien.
        Bref… je me dis qu’un jour, il faudra que tu me fasse déguster « ta » recette de gratin de pommes de terre au reblochon et nul doute que je me régalerai 😛

        • Mais Tine, non je l’appelle pas « tartiflette », tu as bien lu le titre ??? 🙄 Ce DEVAIT être une tartiflette et ça a dégénéré en gratin de pommes de terres, à la bière et au Reblochon : c’est écrit noir sur blanc !!! Rhaa, je vais t’offrir une nouvelle paire de lunettes ma Taupinette !!! 😆 Donc, n’ayant pas tous les ingrédients pour faire une tartiflette (à ma façon, avec du vin blanc) j’ai improvisé ! Et je suis sûre que tu aurais aimé même si ce n’est pas la recette d’origine de la mamy qui t’a confié la sienne ! 😆 Heureusement que nous évoluons en cuisine, d’ailleurs car quand je regarde le livre de cuisine de ma grand-mère paternelle (qui aurait 130 ans cette année), il y avait « une demi-livre de beurre » pour un simple poisson poêlé ou un steak… Je crois que côté matières grasses nous avons progressé… 😉 Nous avons aussi les recettes de notre tante Marie (une vraie, je te jure, morte à 103 ans en 1976) et quand nous les faisons mes cousines et moi, nous respectons les « ingrédients », le savoir-faire mais nous enlevons la moitié des matières grasses et c’est très bon quand même ! 😉 Voâla voâla ma biche ! 🙂

  6. Et vous êtes 12 à table ? parce que j’ai fait une tartiflette à Noël, on en a mangé pendant huit jours, et depuis, comment dire elle me pèse un peu sur la digestion !§ Chéri-chéri disait qu’il faudrait qu’ils fassent de plus petits Reblochon !

    • Nous n’étions que 2 ! Mais là Martine vient de me donner la VRAIE recette, soit-disant moins « grasse » (quand on sait le pouvoir calorifère du Reblochon j’ai un doute) ! Mais je connaissais cette façon de faire (mais avec vin blanc) et l’un dans l’autre c’est toujours long à digérer… Mais c’est bon quand il fait froid, il faut juste prévoir une longue balade digestive , éventuellement une séance de ski ou de tapis roulant juste après alors que c’est plutôt la sieste qui nous attire dans ces cas-là ! 😆 Ici le Reblochon était périmé (si tant est qu’un fromage aussi frais se périme), donc j’ai tout mis ! 😉

      • Oui, j’ai vu ! j’avoue que je me creuse moins la tête, je mets tous les ingrédients crus dans un grand plat à fous, je mets le reblochon coupé en deux croûte vers le haut aussi, et hop au four, ça gratine tout seul ! pas de précuisson ! mais ce n’est pas léger léger, et le ski c’est hors de question pour moi. (il paraît que le Reblochon se congèle, ça pourrait résoudre une partie du problème !)

        • MOnesille, beaucoup de fromages se congèlent mais bon…quand ça arrive frais comme ça, je trouve ça dommage d’avoir à passer par l’étape décongélation qui peux laisser un effet « spongieux » malgré tout ! 😉

    • Non tu ne me l’as pas encore fait le « tartiflette » mais il faut dire que ça ne rime pas vraiment les autres !!! 😆 Oui c’était bon et je pense que c’est le résultat qui compte ! 😉 Mais je n’ai pas appelé « tartiflette » contrairement à ce qu’a cru lire Martine, ha mé !!! Je respecte les plats et leurs intitulés ! Même si je dévie en cours de route ! 😆 A la grande joie d’ailleurs de ceux qui mangent mes plats (sinon je ferais les recettes pas-à-pas^^)…

    • Laure, j’espère que tu as satisfait ton appétit depuis hier : 🙂 Moi ce n’est pas mon plat préféré mais j’aime bien de temps en temps, c’est réconfortant ! 😀

  7. Ca me donne un peu faim du coup, Miss Aspho 😆
    Il est bien joli ce gratin.
    J’ai fait une tartiflette jeudi soir : dans une casserole, je mets de la graisse de canard, je fais revenir mes lardons, ensuite je mets les pommes de terre coupées en dés, je laisse bien mijoter et juste avant de servir je recouvre les pdt de lamelles de reblochon ; quand elles sont fondues, je sers avec une grosse salade !
    Ma recette n’est pas grasse non plus et très facile et délicieuse 😉
    Gros bisous dans la grisaille à Lyon

    • Mais tu as tout bon ma So’N, en plus la graisse de canard est bien meilleure pour nos artères que le beurre ou autre ! Il faudrait que j’en trouve et que je prenne l’habitude de cuisiner avec quand c’est possible ! Bises grisouilles et pluvieuses aussi ! 😥 pas de neige chez nous, de l’eau de l’eau de l’eau !!! 😀

    • Phili nous sommes d’accord, une fois de temps en temps mais ce n’est pas de la gastronomie légère ! Je t’avouerais que moi aussi j’ai eu du mal à digérer et je n’avais pas faim le soir, c’est économique ! 😆 J’en profite pour te remercier. Carte trognonne bien arrivée samedi matin ! 🙂

    • Lili, c’est sûr que c’est bon, appétissant mais on est vite calé ! Après, il faut digérer ! 😉 En même temps tu as laissé ce commentaire à 19h59, tu avais sûrement trèèès faim ! 😆 Bisous.

    • Ada, ça c’est sûr ou alors à quel prix !!! On a toujours envie de ce que nous mangeons rarement ! J’échangerais bien contre un petit plat japonais ! 😉 Bisous et bonne année ma belle si je ne te l’ai pas souhaitée (ma mémoire défaille à la mi-janvier^^)…:)

  8. Je crois que chez nous, on fait une version moins alcoolisée 😀 (enfin si c’est moi qui cuisine, parce que monsieur a mis plein de vin blanc la semaine dernière :p ).
    Et j’avoue, ce doit être sacrilège, mais j’enlève la peau du fromage et je mets de la crème fraiche ! (je suis normande, hein !)

  9. Estelle ! « alcoolisée » rhooo !!! Il ne faut pas exagérer, je ne mets pas plus de 10 cl (même pas un petit verre de cantine plein et comme on le sait l’alcool s’évapore en cuisant ! Je ne suis pas assez « savoyarde » pour savoir si enlever la peau est sacrilège mais ça ne me viendrait pas à l’idée tellement c’est bon quand c’est bien grillé, à condition que le fromage ne soit pas trop fort, sinon je n’aime pas et je ne te jetterai pas la pierre pour la crème fraîche, j’arrange aussi souvent les recettes à ma sauce ! 😀 D’ailleurs je file voir ta recette d’hier, hier ce fut « agité » chez moi et je n’ai pas eu le temps de faire mon tour complet ! 😀

  10. eh ben dis donc, je vois bien bien qu’on ne se laisse pas aller..;et c’est très bien. J’adore le reblochon et j’adore la tartiflette (même si la digestion est particulièrement difficile selon comment elle est préparée). j’aime beaucoup ton côté « je me débrouille avec ce que j’ai », même pour moi qui ne touche jamais une casserole, votre brigade des marmitonnes est réjouissante.

    • Galinette, je pense que l’esprit qui règne sur cette brigade me pousse à « me débrouiller » ! Il y règne une ambiance joyeuse et bon enfant qui repose du reste ! Sinon, gastronomiquement parlant, je ne me laisse pas aller, j’ai une vieille dame à nourrir très exigeante ! 😆 Bisous à toi !

  11. Oh miam, je me suis régalée avec un si beau billet gourmand mais au secours, après ces fêtes où pourtant pas d’excès, le régime est enclenché !!! allez hop hop !!
    Chez moi hier sur ma presse, c’est Lait de Poule, tu connais, délicieux et régressif, tu vas adorer.
    Gros bisous mon amie, et sans imprévu, je serai présente à la Poésie du Jeudi.
    Lylou

    • Coucou ma Lylou, j’ai survolé ta presse du dimanche que j’adore mais ce week-end entre Plumes et Gourmandises, je n’ai pas touché terre, je vais la lire aujourd’hui et prendre ta recette de lait de poule, ça fait bien longtemps que je n’en ai pas fait (ni bu) ! Le régime ? On ne connaît pas ici !!! Ce serait plutôt l’inverse, on cherche à reprendre des grammes, malgré les agapes des fêtes ! 😆 Merci d’avance pour ta participation au jeudi-poésie, nul doute que tu vas nous faire encore un beau billet ! Gros bisous 🙂

    • Patch, je viens d’ajouter ton lien, je n’avais pas de wi-fi jusqu’à maintenant, je crois que ma Box est en train de trépasser, bon, elle eu 5 ans ce mois-ci, c’est peut-être normal mais ça ne m’arrange pas ! Il est ironique ce poème de Senghor , bien trouvé ! Je vois que côté cuisine tu ne te laisses pas abattre non plus, hum ! 😀 Les « panets » c’est quoi ? Bisous ! 😀

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s