LA POÉSIE DU JEUDI avec Gérard de Nerval


chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Nous voilà repartis, lyres et pampres à la main pour une quatrième saison du jeudi poésie. Toujours avec autant de bonheur en ce qui me concerne… Je découvre une multitude de poètes contemporains (grâce à Martine) (et au site de Schabrières) mais j’aime à me replonger dans des classiques qui m’ont émue à un moment ou un autre de ma vie. Gérard de Nerval en fait partie. El Desdichado reste un de mes poèmes préféré, Sandrion nous l’avait offert un jeudi, Modrone affectionne également ce poète. Voici Delfica…Pour moi qui ait visité Delphes, son oracle, son théâtre, ce poème est une invitation à y retourner… Un mot tout de même sur les « un an  » de Charlie. Je n’ai pas voulu en reparler ici, quand je vois ce qu’il reste de l’esprit « Charlie » qui visiblement ne convenait pas à tous, de la récupération politique qui en a été faite et des déchirements après le grand rassemblement, je garde mes impressions pour moi. N’est pas Charlie qui veut, du jour au lendemain, encore moins celui qui n’avait jamais lu Charlie Hebdo auparavant et s’est trouvé une solidarité de circonstance, davantage opportuniste que sincère…  Parlons d’autre chose…

Ont poétisé avec moi ce jeudi, mes fidèles comparses amoureux de vers ou de prose…

Nadège nous joue du Chopin de Marcel Proust,
Soène et le Moyen-Âge (elle nous aura tout fait !) avec « Seulete suy sans ami demourée » de Christine de Pisan
Modrone, quant à lui, est tombé en amour avec l’Italie depuis longtemps et ça se passera « Vers Ferrare » de Giogio Bassani. (lien correct mis à jour à midi)
Nunzi, miaou , me dessine un « Croquis » de Charles Cros.
Martine qui s’est décidé à nous rejoindre (ENFIN !!!) nous propose « Cent poèmes tristes et un qui… » de Milan Dekleva.
LilouSoleil nous rejoint aussi avec un poème de Pablo Neruda.
Haaan et PatchCATH, que je viens de découvrir  (13h29) au fond des commentaires (d’où l’intérêt d’une Page dédiée) et que j’ajoute, il est question de « Bleu et blanc... »

DELFICA

Daphné et Apollon par Bernini. Gallerie Borghese à Rome

Daphné et Apollon par Bernini. Gallerie Borghese à Rome

La connais-tu, Dafné, cette ancienne romance,
Au pied du sycomore, ou sous les lauriers blancs,
Sous l’olivier, le myrthe ou les saules tremblants,
Cette chanson d’amour… qui toujours recommence ! IMG_3920

Reconnais-tu le Temple, au péristyle immense,
Et les citrons amers où s’imprimaient tes dents ?
Et la grotte, fatale aux hôtes imprudents,
Où du dragon vaincu dort l’antique semence.Delphes l'oracle où la sybille rendait ses prophétiesIls reviendront, ces dieux que tu pleures toujours !
Le temps va ramener l’ordre des anciens jours ;
La terre a tressailli d’un souffle prophétique…IMG_3921La Sybille de Delphes par Michel-Ange (partie du visage seulement).

Cependant la sibylle au visage latin
Est endormie encor sous l’arc de Constantin :
— Et rien n’a dérangé le sévère portique. delphes l'oracle et l'arc de constantinGérard de Nerval (1808-1955). Tiré du recueil Les Chimères (1854).

Publicités

52 réflexions au sujet de « LA POÉSIE DU JEUDI avec Gérard de Nerval »

  1. Jeune, pendant mes humanités « greco-latines », j’étais « obsédé » par Gerard de Nerval ! Son oeuvre, sa vie…Bonne journée, à bientôt, Jean-Pierre

    • Thiebault j’aime le hasard quand il t’amène à la poésie ! 😉 Je pourrais dire la même chose pour toi, hum hum dans un autre genre ! Bises et à très vite (plus longuement)…

  2. Myrtho

    Je pense à toi, Myrtho, divine enchanteresse,
    Au Pausilippe altier, de mille feux brillant,
    À ton front inondé des clartés de l’Orient,
    Aux raisins noirs mêlés avec l’or de ta tresse.

    C’est dans ta coupe aussi que j’avais bu l’ivresse,
    Et dans l’éclair furtif de ton oeil souriant,
    Quand aux pieds d’lacchus on me voyait priant,
    Car la Muse m’a fait l’un des fils de la Grèce.

    Je sais pourquoi là-bas le volcan s’est rouvert…
    C’est qu’hier tu l’avais touché d’un pied agile,
    Et de cendres soudain l’horizon s’est couvert.

    Depuis qu’un duc normand brisa tes dieux d’argile,
    Toujours, sous les rameaux du laurier de Virgile,
    Le pâle hortensia s’unit au myrte vert !

    Du même poète 😀

    • Encore un très beau poème de Nerval, j’aime sa façon de réinterpréter la mythologie, de lui redonner souffle avec des « ingrédients » propres à l’époque où il vécut… « Le pâle hortensia s’unit au myrte vert », que j’aimerais voir cette union dans mon jardin ! 😉 Merci ma Tine pour ce jeudi poésie que tu enflammes ! 😀

  3. Tu vas encore faire craquer Edualc et Mindounet, Miss Aspho, avec tes photos du 20e siècle 😆
    Dis donc, t’étais superbe ! Tu l’es encore, que je te rassure 😉
    J’ai aussi visité Delphes mais il n’y a que des ruines et je ne peux pas imaginer la beauté du site au temps de sa splendeur.
    Ton GéGé est bien nostalgique !
    Gros bisous

  4. Je sais que certains de mes Copinautes adorent la poésie. Ca leur écorche les yeux 😆
    Alors, j’ai trouvé rien de plus naturel que de leur offrir celle que j’ai choisi et j’ai pris la peine de mettre la traduction ! Et ceux aussi, les mêmes, hein, qui se plaignent que notre français est difficile, l’aurait pas fallu qu’ils vivent au Moyen Age 🙄
    Re bises sous la pluie 😥

  5. Heureusement que tu as une poignée de fidèles qui veillent de la veille au lendemain 😆
    Tu me diras, on perd pas trop de temps à naviguer d’un blog à l’autre !
    Aïe, tu vas avoir des retardataires, moi j’dis 🙄

    • So’N moi j’en dis le moins possible, pas ici en tous cas… Il y a eu trop de « récup », malheureusement, le contraire de ce que représentaient ceux qui ont péri ! 😥 ça me fait mal au coeur mais c’est ainsi et puis nos blogs ne sont pas des tribunes de politique politicienne !

  6. Oh merci pour mon Gérard, mon compatriote de mon cher Valois, d’Ermenonville et de Senlis, des forêts que nous avons tous deux fréquentées. Sylvie, Aurélia… Merci Aspho et désolé pour le retard de lien dû à une distraction informatique. A ttds.

    • Mais c’est que je l’adore aussi ton Gérard ! J’aime la façon dont il s’est réapproprié la mythologie ! C’est oublié pour le lien cassé mais attention, la prochaine fois je le dissèque !!! 😆 J’ai toujours un scalpel sous la main ! 😀

    • Tu sais quoi, en « l’épluchant » lettre à lettre pour voir d’où venait l’erreur, il y avait un « slash » de trop après le 07 de la date, ha mais quand même ! 😥 Incroyable ça ! Ton Ferrare, vu par tes yeux et ceux de ton poète du jour m’a fait rêver ! 🙂 Bises et à ttds 🙂

    • Claude, mes matinées de jeudi-poésie (ou de Plumes à textes) sont souvent occupées par la mise à jour, l’ajout de liens, je ne réponds à mes commentaires qu’après afin que tous puissent profiter du choix des autres ! Ne me remercie pas, c’est la moindre des choses ! 😉

  7. Tout à fait d’accord, Isabelle, avec la solidarité de circonstances. Je te trouve très juste dans ce que tu dis, ni trop, ni pas assez. Quant aux poèmes, je découvre avec ravissement les blogs alentours. Je suis happy 😉 merci.

    • Merci Anne, j’ai tendance à dire ce que je pense, aussi je ne veux pas me lancer dans des débats qui n’auraient pas leur place ici mais ne pas rester indifférente non plus, c’est une date que je n’oublierai pas… Contente que tu découvres les blogs des « poétiseurs » ! 😉 Bonne fin de soirée !

    • Merci Isa, ça ne vaut pas les premiers vers du « Desdichado » « Je suis le Prince, le Veuf, l’Inconsolé »…qui me fait fondre à chaque fois mais Delphes est dans mon coeur pour d’autres raisons…

  8. J’ai une image assez vague de Gérard de Nerval, un ou deux poèmes à l’école, qui me plaisaient beaucoup d’ailleurs. Il faudrait que je me penche davantage sur l’homme. (dis moi, elle a dû en faire des ravages la déesse brune que l’on voit sur deux photos ! 😉 )

    • Comme je le disais à Moka, j’ai lu davantage ses écrits mais je m’étais penchée (un peu) sur sa vie, sachant qu’il s’est suicidé -quoique l’idée d’un crime crapuleux ait été également avancée- et c’était un personnage haut en couleurs, paradoxal aussi…
      Dis donc la « déesse », comme tu y vas !!! 😆 Sans fausse modestie non plus, elle a brisé quelques coeurs mais n’a pas été en reste ! 😉 Ainsi va la vie…

    • L’Or, vous allez me faire rougir ! En même temps, c’était il y a bien longtemps ! 😉 Ce qu’il y a de magique avec ces sites antiques, c’est qu’ils ne changent pas, les environs de Delphes ont certainement changé mais le site est toujours là, dressé vers l’éternité, comme le poème de Nerval… 😉 Bon week-end à toi, ici ce sera cocooning car il pleuvra encore certainement !

  9. Merci pour ce beau poème, qui me rappelle un superbe week end (même si j’ai encore le trajet en avion en tete😄)
    Et dis donc (dans un autre registre), t’es trop belle!
    Gros bisous

    • Emilie coucou non je ne suis pas tombée dans une faille mais presque ! Des orages tout le week-end, de la tempête, alors obligée d’éteindre la Box, pas de réseau non plus… c’est revenu en fin d’après-midi et j’espère que demain ça va aller car grandes marées ! 😥 Sinon merci pour le compliment mais tu dois dire tu « étais », tu as vu la date de la photo ??? 😆 Voilà, j’ai changé ! Bises ma belle !

        • Emilie mais tu ne ne me connais pas ! Tsss, quand j’ai Plumes, déjà, tout le quartier est prévenu qu’il ne faut pas me déranger (même ma mère respire doucement), les aides ménagères rasent les murs alors le ciel, il n’a pas intérêt à tomber sur ma Box !!! Je peux me mettre trèèès en colère ! Non mais sans plaisanter on est en alerte « submersion », alors j’espère que la mer ne franchira pas les 20 kilomètres qui la séparent de chez moi ! En tous cas ce week-end mes voisins ont perdu leur télé, ma meilleure amie son four (sa cuisinière électrique entière) donc j’ai eu bien fait d’être prudente ! 😀
          Non je ne suis pas « plus belle », différente mais pas « plus » ! 😉
          Gros bisous et je résiste ! 😀

  10. Ha, la, la ces photos de vestales illustrent bien ce poème, même si je ne connais pas bien Nerval, ce qui en est dit dans les commentaires me donne évidemment envie d’en savoir plus, il va me falloir me sortir de la poésie Italienne !
    Bises

    • Ho Nadège, moi aussi j’étais en voyage de noces (décidément !) mais j’ai divorcé depuis ! 😉 Par contre le souvenir de la Grèce est resté très fort… J’étais…hein, on met tout ça au passé ! Bisous 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s