Bleu de Travail de Thomas Vinau pour le jeudi poésie.


chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Voici un recueil que j’ai lu à sa sortie, fin août-début septembre, que m’a offert Mind The Gap (l’animal connaît bien mes goûts !) et que je ne me lasse pas de lire et de relire comme souvent mes ouvrages de poésie.Ce sont des textes en prose, un peu à l’image de La patience des buffles sous la pluie de David Thomas (dans un autre genre). Je vous en parle plus longuement (mais pas trop non plus), à la fin de ce billet. Je n’ai pas choisi le titre éponyme du recueil mais un autre…Quand vous verrez la photo du livre d’où dépassent plein de post-it, vous comprendrez le mal que j’ai eu à faire un choix !

Ont poétisé avec moi aujourd’hui… beaucoup moins de monde qu’il y a 15 jours, on dirait que ça vous plaît finalement d’écrire un poème, on va remettre ça l’année prochaine ou même en décembre si ça vous tente ! :

1 – Soène : version française d’Imagine de John Lennon
2 – Même les sorcières lisent : Le mois mouillé d’Henri Bataille
3 – EmilieBerd : Il fait froid de Victor Hugo
4 – ClaudiaLucia  :  Jean-Michel Maulpoix et Andrée Chédid
5 – Sandrion : un poème de Jean Racine
6- Et la douce PatchCath qui n’avait pas laissé son lien jeudi ! 😥 avec La sieste de Victor Hugo  !………

UN COUP DE VENT GLACÉa vinau courant d'air froidQuelque chose comme un coup de vent glacé dans une maison aux fenêtres closes. Souffle froid qui gonfle le rideau. Qui traverse le ventre. Qui plonge en tourbillons dans le noir du crâne. Et puis tout qui retombe. Quelqu’un parti trop tôt. On ne le connaissait pas. Sinon ce fut cyclone. Mais c’est bien suffisant déjà, pour ne pas oublier qu’un jour ou l’autre. Et plutôt un jour que l’autre d’ailleurs, vu la chance qu’on a. L’écho du vide qui résonne à l’intérieur. Qui nous rappelle la combustion lente et certaine du papier d’Arménie. Un coup de vent glacé. Tourbillonnante jusqu’à terre. La petite fumée de nos vies.

Thomas Vinau, extrait du recueil Bleu de travail, 80 pages.
Éditions La Fosse aux ours – 1 place Jutard – 69003 Lyon. ©2015.

IMG_1771Ce dernier ouvrage de Thomas Vinau ressemble à ce que j’ai déjà lu de lui et je vous en ai beaucoup parlé, ICI (Nos cheveux blanchiront avec nos yeux), ICI ou encore (Juste après la Pluie). Ici,  le parti pris du texte en prose ajoute un souffle nouveau. Le poète nous dit à sa façon qu’il ne suffit pas d’écrire en vers pour faire de la poésie et Thomas Vinau est poète jusqu’au bout des ongles, c’est son appartenance intime au monde, sa façon de vivre, son « bleu de travail ». Modeste aussi quand il parle de « ces textes de rien, de faim et de soif ». « Il faut chaque jour plonger ses mains dans le cambouis, se coltiner un peu au rien, aux petites beautés ratées ». C’est un travail aussi, d’être poète ! Mais j’y ai senti autre chose, une maturité peut-être comme si l’éternel adolescent, en s’approchant de la quarantaine, laissait sa flûte au collège pour jouer du trombone, plus jazzy mais aussi plus mélancolique. Comme en témoigne le poème ci-dessus. Une conscience plus aigüe de l’évanescence des êtres et des choses.

S’il a fait du rien et du « minuscule » (Juste après la pluie) son credo, il est généreux, offre ses poèmes à ses amis ou à une certaine Émilie (son bonheur du jour et son carburant). Il savoure l’instant qui passe, il aime le matin, presser l’interrupteur et que jaillissent les couleurs pendant que l’odeur du café lui monte aux narines. Il ne pourrait vivre sans la poésie, elle transcende ses joies et ses peines, elle est sa soif inassouvie. Et tant mieux pour nous ! Le jour où le poète n’a plus ni faim, ni soif, il se vide de sa substance, de sa raison d’être et …d’écrire.

Amis de la poésie, ou pas, vous aimerez ces textes qui parlent de vous, du quotidien, du travail, « des amis, des amours, des emmerdes » avec cette sensibilité musicale, délicate propre à Thomas Vinau. Merci encore Mindounet pour ce cadeau qui m’est cher !

Publicités

78 réflexions au sujet de « Bleu de Travail de Thomas Vinau pour le jeudi poésie. »

  1. Je n’ai rien à ajouter, tu sais à quel point je l’apprécie cet homme ! Ce recueil est resté sur la table du séjour, j’en relis une page de ci, de là.

    • Aifelle, ce qui est bien avec la poésie (en général) c’est que chaque lecture nous apporte un angle différent, selon l’état d’esprit dans lequel on se trouve. Il est fort ce Thomas pour en faire autant avec du « rien » ! 🙂

  2. Encore un billet qui donne envie de découvrir l’auteur, Miss Aspho
    Les bleus de travail, les blouses, les tabliers, des objets un peu démodés et pourtant bien utiles. La prose avec des mots de tous les jours, comme la vraie vie, c’est drôlement bien aussi 😉
    Bon Jeudi à tout l’monde
    Gros bisous

    • Soène, il y a un peu de Bobin chez Vinau (en moins extatique tout de même), tu devrais aimer la petite musique simple et douce de ses mots ! Et puis tu as vu l’adresse de la maison d’Editions ? Je l’ai notée exprès pour toi ! 😉 Bises, je vais te lire, j’arrive juste de la clinique pour la mama ! Tout suit son cours…

  3. « C’est la faute à ce maudit Shakespeare
    Il m’a pris mes jours et mes nuits, mes lundis, mes mardis
    Et puis surtout il a fait pire:
    D’Asphodèle, oublier le jeudi poésie »

    C’était le quatrain d’un qui se confond en regrets pour cet impardonnable forfait (forfait est à prendre dans les deux sens) 😀

    Le texte que tu as choisi est très beau. Cet auteur t’est manifestement très proche. 😀

    • Voui ! J’ai failli te le rappeler hier soir mais bon, je me suis doutée que tu devais être occupé ! La poésie, je n’aime pas forcer la main, ou ça vient parce qu’on est dedans ou pas ! 😆 Ton quatrain est trop fort ! Je ne suis pas « proche » de T. Vinau au sens « physique » du terme, il n’est pas mon cousin c’est dommage !!! Mais proche littérairement, oui sûrement, il fait partie de mon paysage familier maintenant !!! 🙂 Bises et à ttds, oublieux personnage !!!

  4. Un petit tour vite fait, deux liens ne marchent pas, celui de Emilie et celui de Sandrion 🙄
    Non, pas taper moi, Miss Aspho, je ne dénonce pas, je ne critique pas, je t’informe 😆
    Re bises

    • Soène, heureusement que tu es là mais ce n’est pas de ma faute, les filles publient tard, je ne fais que copier-coller et les liens étaient « bons » ! Je viens d’y aller ça marche, tu as dû montrer ton museau trop tôt !!! 😆 Sauf pour Emilie, c’était bizarre car ça ne menait même pas au blog ! J’ai re-copié, re-collé » et ça marche (c’était le même lien, pas cassé, rien :roll:) ! Va savoir, les mystères des liens ! 😀 Bisous !

  5. J’avais bien aimé  » Les cheveux… » et  » Les buffles.. », que tu m’as fait découvrir ! Ce texte me fait penser à Bobin aussi. C’est de la belle écriture, mais une lecture de l’instant, fugace…vite oubliée aussi. Je suis ravi qu’il t’ait plu ce nouvel opus de Thomas Vinau ! Bisous !

    • Mindounet c’est un peu ça quand tu parles d’écriture de l’instant ! Sauf que je n’ai pas oublié « La plus que vive » de Bobin, ni les autres de Thomas Vinau, chez moi ça imprime bien ces auteurs ! Comme quoi tout est question de sensibilité, d’émotions personnelles avec ce genre d’auteurs… Bises 🙂

    • Lydia, oui je sais bien !!! La poésie n’est pas une science exacte, elle ne touche pas tout le monde de la même façon ! 😀 Mais je t’aime quand même tu sais !!! Gros bisous

  6. J’ai complètement oublié le jeudi poésie… je suis désolée. Je pensais que c’était jeudi prochain, les jours filent trop vite. Je t’embrasse. Sinon Vinau, j’aime beaucoup!

    • Nadège, je ne te jette pas la pierre tu sais !!! 🙂 J’ai failli oublier aussi (pour les mêmes raisons que toi), heureusement j’ai regardé le calendrier ! 😀 Vinau est presque un classique pour nous maintenant ! 😉

  7. J’ai failli aller chercher un poème dans le livre que tu m’as offert !! et je me suis dit qu’il ne fallait pas exagérer car j’ai cité Thomas Vinau déjà trois fois… mais merci pour ce texte, il est beau !!

    • Sandrion, on ne s’en lasse pas ! Et ce nouvel opus est aussi réussi que les autres avec (il me semble) un peu de maturité supplémentaire, ou de vague à l’âme ! Il vaut le coup ! Bisous 🙂

  8. Il est magnifique ce poème. Pas la peine de recopier la phrase que j’ai aimée, c’est la totalité! On ressent ce coup de vent, courant qui est la mort et la vie à la fois et qui nous fume petit à petit!
    La soif, la faim, mais le froid aussi à la lecture de son texte 😄
    Bises

    • Emilie tu as tout compris, le titre « Bleu de travail » est bien choisi : on peut se considérer comme un ouvrier de la poésie (il y en a tellement qui se prennent pour des rois), un beau texte est toujours un travail… Et faire ressentir toutes ces émotions à la fois c’est très fort ! 😉 Bisous.

        • Ho Emilie, ton comm était caché ! 😥 ! Oui, beaucoup de choses naissent dans la douleur (à commencer par nous^^) et …le travail… As-tu remarqué le vocabulaire de l’accouchement ? Le « travail » a commencé dit-on ! Mais on peut transformer tout ça en joie, heureusement ! 🙂 Bisous^^

          • Décidément on m’a jeté un sort, c’est pas possible😄
            J’avais lu un bouquin de Boris Cyrulnik (de chair et d’âme, je crois) dans lequel il écrivait que l’on se remettait du traumatisme de l’accouchement rapidement car le bébé était un événement heureux…Bref, ca n’a plus trop rien à voir avec le sujet…ou un peu mais moins😄
            Bisous

            • Emilie, hi hi ! Ou comment on change de sujet en deux comms, t’es trop forte !!! 😆 Boris Cyrulnik ? Mais dis donc tu as des lectures « sérieuses » toi !!! Je suis d’accord sur un point : heureusement que l’accouchement génère du bonheur après et qu’il reste un « heureux évènement » pour faire oublier les petites crampes qui nous ont secouées pendant quelques heures !!!! 😆 Pour en revenir au travail, il peut aussi apporter des joies, c’est même conseillé à défaut d’être appliqué à 100% ! 😉 Bises ma mie-lie !!! 😀

  9. Oui, il me rappelle Bobin mais pas le Bobin trop mystique (pour moi!) et trop précieux, celui des débuts… J’aime la façon dont Vinau mets « les mains dans le cambouis » et cette petite fumée de nos vies.. si fragile sous le souffle du vent glacé.

    • Claudia, nous sommes d’accord sur Bobin ! 😉 Je n’aime pas trop quand il s’exalte et qu’il entre dans des considérations religieuses même s’il ne le dit pas souvent (à l’inverse d’Hugo qui citait Dieu partout à la fin). Je me retrouve davantage en Vinau même si j’aime beaucoup certains textes de Bobin, bien sûr !

  10. Et ce que j’ai aimé, chez ce Monsieur, rencontré lors d’une lecture-dédicace, c’est sa simplicité, sa modestie, sa façon de regarder les gens, bien droit dans les yeux, son humilité devant la vie qu’il consomme sans modération.

    • Martine, rhaaaa tu l’as rencontré toi !!! 🙄 Mais ce que tu dis ne m’étonne pas, on le sent à sa façon d’écrire qu’il a la modestie et la sincérité chevillées au corps…Il ne passe pas souvent à la télé lui, hélas…

    • Merci Ma So’N, c’est encore Syl qui a fait des siennes, j’ai eu un choc hier en arrivant sur mon blog, je croyais m’être trompée ! Et puis après, j’ai reconnu des photos que je lui avais envoyées ! Elle essaie de me mettre dans l’ambiance « Fêtes » mais cette année je n’y arrive pas du tout… 😥 Gros bisous♥

  11. Bon je zappe tous les commentaires sinon je suis encore sur mon canapé jusqu’à pfff (et je dois préparer ma recette de demain, enfin peut-être)
    Je ne connais pas cet auteur, mais il me semble que Sandrion en parle beaucoup sur son blog (et je l’avais noté).
    Dans ce billet tu donnes vraiment envie de le découvrir J’aime beaucoup les extraits que tu as mis et ce que tu dis aussi à la fin sur juste après la pluie.
    Bon il me fait penser à Bobin que j’aime bien aussi, mais à petites doses comme pour déguster un bon chocolat.
    Tu m’a « convertis » je pense. 🙂

    • Louise, je ris mais je ne sais pas si je devrais quand tu me dis que je t’ai « convertie » !!! 😆 C’est très à la mode, soit, mais quand même… Si tu avais lu les commentaires (ce n’est pas un reproche, hein, moi aussi ça m’arrive de les sauter quand il y en a trop^^), je disais justement qu’il y avait du Bobin chez Thomas Vinau (contemplation, petits bonheurs) sans l’exaltation de Bobin, mais Bobin est croyant-pratiquant, on lui pardonne donc ses égarements puisqu’il les transforme en Beau !!! 😀 J’aime aussi quand tu dis que là, je donne « vraiment » envie de le lire !!! Warf ! Donc les autres je ne donnais pas « vraiment » envie ??? MDR !!! Sandrion était déjà « convertie » quand je lui ai offert « Juste après la pluie » pour notre SWAP mais elle aime beaucoup aussi et en a parlé 3 fois sur son blog ! Alleluia Louise, je ne te propose pas « confesse » en ce samedi soir !!! Pour la recette, je n’ai pas eu le temps et je ne sais pas quand je l’aurais à nouveau, snif ! Mais je vous lis toujours avec autant de plaisir ! Gros bisous mon enfant ! ^^

      • Rho la méchante qui joue sur les mots!! 🙂 alors les prochaines fois je rajouter au vraiment mais avec des puissances. Vraiment puissance 2 ça sera un peu moins tentant que vraiment puissance 10. 🙂 .Mon banquier n’aime pas que je vienne vous lire . S’il est un peu moins dans l’extase que Bobin alors tant mieux. Ça y est j’ai fait la recette pour demain. C’est du lourd. J’aime bien quand tu me dis « mon enfant » je me sens toute jeune 🙂

        • Moi jouer sur les mots ??? Jamais ! 🙂 Moi aussi j’ai un banquier pas sympa du tout en ce moment, je vais être sage jusqu’à Noël (un peu avant ) ! Louise tu es plus jeune que moi alors je peux t’appeler « mon enfant » !!! 😆 C’était en relation avec ta « conversion » !!!^^^Bisous et bon dimanche !

        • Moi aussi j’ai du mal à partir du téléphone, je n’aime pas le tactile, quand j’avais mon Blackberry, je tapais plein de choses depuis mais avec l’iPhone pourtant plus rapide, je suis une quiche ! 😉

    • Louise, devine QUI a mis les décos sans me prévenir (en plus) ? Haaa ! toujours elle ! Que ferions-nous sans Elle, notre Comtesse adorée ? 😀 Par contre j’ai dû batailler pour le fond, elle me collait une tapisserie qui n’était pas trop dans mes goûts, tu la connais, elle est têtue, aussi !♥

      • Hahahaha j’imagine très bien. La dernière fois qu’elle est venue en coup de vent chez moi, elle a arpenté le logement dans tous les sens et j’ai bien vu que ça la dérangeait. Je crois qu’elle a l’intention de revenir avec des rouleaux de tapisserie. Elle est terrible mais on l’adore. Tu lui a laissé les clés de ta maison, enfin de ton blog, t’as pas peur qu’elle n’en fasse qu’à sa tête !

        • Hi hi Louise !!! Si tu veux de l’épuré et des murs blancs, je crois qu’elle nous ferait une dépression !!! Pour la tapisserie, il faut l’arrêter de suite, elle va t’en mettre partout !!! 😆 Bien sûr que je lui laisse les clés les yeux fermés (je ne ferais pas ça avec tout le monde), avec le risque comme l’autre jour de ne plus savoir si je suis vraiment sur mon blog, mais elle est tellement adorable ! 😉

              • Ha Louise, oui ça fait du bien et comme tu dis « sans se poser de questions » !!! 😆 La Comtesse a fini par nous entendre, chuuut ! 😉 Sinon elle te retapisse ton salon la prochaine qu’elle vient te voir ! Warf ! 😀

            • Ma Syl, tu as « vu » ? Où ça ? Tu as dû avoir les oreilles qui sifflent ou alors ton petit doigt est bavard lui aussi !!! Warf Madame la paonne, nous attendions justement que vous fassiez la roue !!! Et une belle hein !!! 😀 Bisous endimanchés !♥

  12. Rho la la, mais qu’il est beau ce billet, pour l’auteur et pour celui qui te l’a offert. Moi j’ai peur de rester à distance de Vinau, trop poétique, trop contemplatif pour moi, mais je comprends votre enthousiasme à vous autres blogueuses 😉
    J’aime ta bannière très Merry Xmas 😉
    Des bises Aspho

    • Galéa, il ne faut jamais se forcer à lire ce que d’autres ont aimé ! D’ailleurs Mind pourra te le dire, je ne le force jamais à lire ce que j’aime quand il y a des choses susceptibles de ne pas lui plaire 😉 Déjà, on est souvent déçues parce que justement on en attend trop et puis il y a des livres pour nous et d’autres non ! Heureusement, de temps en temps ça diversifie la blogo ! Mais dis donc quand tu dis « vous autres blogueuses » ça veut dire que toi tu n’es pas blogueuse ??? Bon je sais, il y a ta clique et les autres, mais quand même !!! Je ris mais je ris ma Galinette !!! 😀
      Pour la bannière, c’est encore mon amie Syl qui s’y est collée, elle adore Noël (et sa déco), alors je la laisse faire ! 🙂 Gros bisous, prends soin de toi et de Dear Third…

      • Oh non tu sais, c’était gentil « vous autres blogueuses », je pensais à Aifelle qui l’aime beaucoup aussi, et je crois que je suis un peu jalouse de votre attrait pour la poésie, je peine à me faire à cette forme d’écrit, et je sens bien que je manque quelque chose. Tu vois je me demande s’il n’y a pas une question de prendre son temps, pour apprendre à apprécier la poésie…

        • Galinette, oui, il y a une question de temps, d’âge aussi peut-être, on y (re)devient plus sensible en vieillissant quand on s’est enfilé des tonnes de lectures un peu brutales et surtout on s’y retrouve. Il faut aussi dédiaboliser la poésie qui souffre souvent de mauvais souvenirs scolaires. Parce que finalement, les poètes, souvent (je remarque ça de plus en plus) disent la même chose que beaucoup de philosophes mais c’est beaucoup plus clair, moins pompeux et très abordable, surtout parmi les poètes contemporains. Il ne faut pas se forcer si ça ne nous interpelle pas, si on ne ressent pas d’émotion, attendre aussi mais je pense que tu y viendras un jour…Je ne me fais pas de soucis ! 😉

  13. Chalut !
    Un petit coucou en passant.
    Pendant que je fais la sieste avec Chablis, Vitamine, Violette et Alias, Galopin fait des câlins au bureau de Sharon. Très poétique tout cela.
    Gros ronrons affectueux en ce dimanche.

    • Coucou ma Nunzette, oui c’est poétique ! Je vois de belles images de vous endormis et de Galopin qui câline ! Bonne sieste, le temps est propice, on ne mettrait pas un chat dehors !!! Gros câlins affectueux 🙂

  14. Je suis désolée, je n’ai vraiment pas eu le temps cette semaine, mais c’est vrai que j’aurais pu penser à le programmer le week end dernier. Ca sera pour la prochaine fois, je pense, j’espère être plus disponible ce mois ci. Quel beau texte poétique, et dire que Mindounet dit que la poésie ce n’est pas son « truc » ! il se gausse ou quoi ?
    Bisette hivernale, mais chaudouillette tout de même.

    • Oui écoute ce n’est pas très grave tu sais, il vaut mieux le faire en y mettant son coeur que par obligation !!! 😆 Mindounet est plein d’a priori mais petit à petit il arrive à lire des auteurs « poétiques » vers lesquels il ne se serait jamais tourné, mais il ne veut surtout pas que ça se sache, sa réputation est en jeu !!! Bises chaudes et douillettes comme tu le dis, 14° un 1er décembre à 10h46, on ne se plaint pas mais c’est pas vraiment « normal » ! 😥 Bisous Dame Ironique Véronique (tiens une autre plante pour ton alambic) ! 😆

        • La mienne est toujours en cours… ahem ! Il faut dire que j’ai 4 endroits pour les ranger et que seule une « biblio » (avec 3 étagères déjà pleines) a encore de la place, c’est cornélien chez moi ! 😉

          • Corneille on peut plus le C est plein !
            Parce que nous aussi ça fait trois ans qu’on est là, et ça débordait de partout, aujourd’hui c’était le jour J. On a tout réuni sur une seule bibliothèque ‘planche et brique » et pour l’instant tout trié par ordre de lettre (c’est dingue comme la plupart des auteurs sont dans le début de l’alphabet !), le triage final viendra plus tard, en espérant ne pas attendre trois ans 🙂 Désormais nous n’achèterons plus que les auteurs en X .

            • Pas mal de monde aux « L » et « M » aussi ! Moi je ne classe plus par ordre alpha (je l’eus fais par le passé) mais par genre et par auteur, je m’y retrouve mieux et pas assez de place de toute façon pour un beau classement alpha ! Ça promet pour les auteurs en X, hum hum !!! 😆 Chez les chinois vous allez trouver, en X hein ? On s’est bien comprises ? 😀

        • Non Lilou, je n’étais pas trop loin mais éloignée de force de l’écran pour régler d’autres soucis ! 😥 Je reviens en pointillés, car je ne peux pauser pour l’instant… Gros bisous et merci de ta « vigilance » ! 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s