Allelujhah pour le drapeau français et les morts qui reposent dessous.


attentat drapeau recouvrant les mortsUne infinie tristesse, juste onze mois après Charlie…

Les crayons n’ont pas suffi à effrayer des analphabètes.
Ils ne connaissent que le goût du sang et le bruit des armes,
Ils n’ont rien dans la tête
Et se fichent de nos larmes.

Alors, Allelujhah pour ceux qui passaient juste une soirée dans Paris.
Qu’ils reposent en paix.

Advertisements

65 réflexions au sujet de « Allelujhah pour le drapeau français et les morts qui reposent dessous. »

    • Lilou et pour moi de grosses sueurs froides une partie de la nuit car j’ai beaucoup de famille et d’amis « non virtuels » à Paris qui n’ont pas tous FB… Je suis rassurée ce matin, sauf pour un cousin dont on n’a pas de nouvelles !

  1. Je viens de l’apprendre ce matin sur FB et j’ai du mal à réaliser. Je pense à toutes les victimes et leurs familles ; j’espère ne pas apprendre que des gens que je connais sont concernés.

    • Je l’ai vu hier soir presque en direct car ma mère regardait le foot, j’étais sidérée comme pour Charlie mais avec cette fois, une pointe de colère supplémentaire… J’espère aussi que je ne vais rien apprendre de grave concernant un membre de ma famille (pas mon fils).

    • Bianca, oui c’est incroyable, juste après le 11 novembre, d’autant plus que c’est une guerre à l’intérieur… Pas de violation de frontières ni « d’occupation » cette fois…

  2. Je regardais le match et j’ai entendu les coups de feu ; et dès 22h l’incompréhension, l’effroi, le nombre de morts qui augmente au fil des minutes… Tu as bien fait de publier cet article. Les mots vont être difficiles à trouver… Je t’embrasse.

    • Sandrion, moi c’est ma mère qui regardait le match, elle m’a appeléE et nous avons découvert l’horreur sur une chaîne info, incréduleS d’abord puis très inquiètes pour mon fils, mon cousin et d’autres amis que j’ai à Paris ! On n’a pas le temps de s’apitoyer quand on a peur qu’il soit arrivé malheur à nos proches, malheureusement… Les mots se bousculent un peu en pareil moment mais c’est la seule arme que nous avons pour dire l’indicible, riposter et pacifier aussi le débat pour dépasser la colère (légitime) qui nous envahit…

  3. En ce qui me concerne je suis passé à l’étape colère, il est temps de le reconnaître mais la troisième guerre mondiale a débuté depuis un moment. Une fois de plus nous rejouons à la politique de l’autruche des années 30 qui a abouti aux horreurs de 39/45. Il faut en finir avec l’angélisme, il faut parfois arrêter de raisonner et agir. Ce serait bien que nos hommes politiques arrêtent de se tirer dans les pattes, de se regarder le nombril et se décident à réagir.

    • Martine, tu n’es pas la seule à être en colère, je pense que c’est un sentiment légitime comme la peur d’ailleurs, rien ne sert de baisser les yeux et de prôner la tolérance quand nous avons des psychopathes en face qui ne comprennent pas ce discours ! Alors non à la colère qui aveugle et brouille les codes mais oui à celle qui va permettre de regarder les choses frontalement, de les empoigner si nous ne voulons pas que ces bains de sang continuent, car ils vont continuer !

  4. Pas dormi, ou presque pas, pour avoir le plus d’informations possibles. Etat de sidération ce matin, mais volonté de continuer quand même à bloguer, à vivre le plus normalement possible.
    Pensées aux victimes, à leurs proches, à tous ceux qui mettront du temps à se remettre de ce qu’ils ont vécu.

    • Moi non plus, pas dormi du tout Sharon ! Inquiète pour mon fils, mon cousin et d’autres amis qui n’ont pas FB et de système de géolocalisation… Il faut continuer de vivre, ne pas se terrer comme des rats mais pas avec la fleur au fusil cette fois, il va falloir des armes un peu plus convaincantes si on veut que le sang arrête de couler et que les cimetières affichent complet…Sans faire d’amalgame en plus, ça ne va pas être facile ! 😉

    • Bonjour Jean-Pierre : Pourquoi ? Parce que ce sont des fous qui n’ont peur de rien, en plus ils avaient prévenu qu’ils préparaient un gros « coup » et comment ? Parce que c’est devenu une guerre civile qui se passe à l’intérieur de nos frontières, c’est aussi simple que cela, encore faudrait-il que ceux qui nous gouvernent admettent qu’il n’y a pas qu’en Syrie qu’il est temps d’agir… Bon samedi à toi aussi si tant est que la sérénité nous rattrape…

  5. Je suis sans parole, encore sous le choc. J’ai beaucoup de famille à Paris dont ma belle-soeur et mes filles jumelles. Tout le monde est sain et sauf mais choqué. Je ne trouve même pas mes mots alors j’arrête là…

  6. Ping : Nous resterons debout… | Cultur'elle

  7. une belle chanson pour saluer les victimes. Cela fait maintenant 12 ans que tout ce qui passe aujourd’hui est en germe. Les différentes folies (meurtrières, financières etc) se rejoignent pour former un mélange corrosif. Des innocents en sont les victimes.

    • Oui l’enjeu va au-delà de la simple guerre civile qui nous frappe de plein fouet ! Et en plus, nous étions prévenus…Jusqu’où allons-nous laisser faire ou faire sans que rien ne les atteigne ? That is the question ! En attendant beaucoup de larmes aujourd’hui dans les maisons endeuillées.

  8. C’est une si jolie chanson… Je vis à République, j’étais dehors hier, pas dans le même quartier, mais pas si loin que ça… J’ai traversé les halles pour aller chez un ami alors que les rumeurs disaient qu’il y avait des fusillades à cet endroit même. C’était faux, mais quelle impression étrange… Je ne suis pas rentrée chez moi, juste au cas où. Les gens appelaient, je n’avais plus de batterie, des gens manquaient à l’appel, nous appelions, trouvions les soeurs, copains, sur facebook pour demander des nouvelles. Je ne pouvais pas contacter un ami qui était au stade de France et que j’avais vu à peine 2 heures avant. L’amoureux d’une amie était au concert et s’est enfui pendant une accalmie, il est vivant. Nous regardions les infos, je somnolais, je me réveillais avec la conscience de quelqu’un qui pendant quelques secondes a oublié ce qui vient d’arriver.
    L’ami qui m’a hébergée s’est inquiété toute la nuit pour 2 personnes qui étaient au concert, je viens d’apprendre qu’elles sont mortes. Surtout, on se dit que ça va recommencer. Peut être quand on ira faire nos courses à la supérette du coin, ou boire un café, ou dans le métro, qui sait.
    Hier je ne réalisais pas, aujourd’hui, je n’arrive à faire rien d’autre que surveiller les sites d’actus et de réseaux sociaux. C’est incompréhensible (pardon pour ce commentaire décousu…)

    • Touloulou je pense que tu es encore sous le choc là. Tu n’as pas mesuré hier, comme nous tous au départ, l’ampleur que ça allait prendre…On oublie si vite l’horreur quand elle ne sévit pas près de chez nous. J’espère que tu vas te remettre de tes émotions, je pense à toi aussi en regardant ma bougie à la fenêtre ! Gros bisous♥

    • L’Or, je pense que tu n’étais pas la seule… Et cette solidarité qui s’est créée spontanément avec les bougies a fait chaud au coeur… On avait besoin de se serrer les coudes, de faire quelque chose « ensemble »…

  9. Coucou Aspho
    J’avais vu passer ton billet mais je l’ai laissé de côté pour ruminer ma colère…
    Et voilà, ça devait arriver, à force d’accueillir des réfugiés, on en paie déjà les conséquences. Je n’invente rien, y’a qu’à écouter les infos. Et c’est pas fini…
    Faut vraiment arrêter tout ça, et vite…
    Bises pour ton dimanche

  10. Que dire?
    A part chanter l’espoir d’un monde meilleur.
    D’un monde où on ne passera pas pour un doux rêveur naïf en parlant d’amour et de paix…
    D’un monde où aimer sera la seule règle…
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Non pas facile en anglais ! Au départ c’est mon cher Léonard Cohen que je mettais (et il n’est pas encore mort) (je te vois venir) ! Mais je trouve la version de Buckley plus émouvante…

  11. Bonjour Asphodèle, merci pour cet hommage aux victimes et à Paris. La barbarie ne doit pas être victorieuse. Je pense aussi aux familles de tous les morts, je ne sais pas comment ils vont survivre au chagrin.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s