Aujourd’hui, le temps qu’il fait – 34/366 réels –

pensée au matin rosée

Pensée du matin après une ondée nocturne ou rosée matinale ?

Aujourd’hui il fait printemps, il fait rouge et jaune au front des tulipes. Une brise légère fait palpiter le coeur des fleurs de pêcher. Rosée brillante sur les pensées encore refermées sur elles-mêmes. Le camélia abandonné des voisines absentes se détache sur un ciel azuréen. Le noisetier reverdit de feuilles encore fragiles. Il fait le temps des promesses recommencées et le ballet des hirondelles nichant sous les tuiles du toit me redonnent un sourire qui s’était figé dans l’immobile et froide attente de l’hiver passé. Il fait plein soleil d’avril à midi, celui qui ne blanchit  ni n’écrase le monde d’une lourde chaleur accablante. Mon préféré !

©Asphodèle – 6 avril 2015.

IMG_2608

Vue de ma chambre ce matin. Le clocher a beaucoup sonné ces derniers jours…

tulipe rouge du 6 avril 2015

Première tulipe rouge.

noisetier qui reverdit 6.04.15

Les premières feuilles tendres du noisetier qui cacheront bientôt le clocher avec l’arbre de Judée (encore sans feuilles ni fleurs!)

tulipe jaune et autre du 6 avril 2015

Première tulipe jaune déboutonnée avec une dernière jonquille et les myosotis qui rampent…

camélia abandonné des filles le 6.4.15

Le camélia abandonné des voisines absentes…

IMG_2640Ce camélia qui « re-boutonne sans cesse depuis décembre dernier…

fleurs de pêcher du 6 avril 2015

Les fleurs de pêcher sous la brise (fraîche) d’avril…

Logo réels Queneau2

Pour plus d’explications sur cet exercice et une liste, non exhaustive, des participants, clic sur le logo.

Moins  de 100 mots : 107 (K.O)
Éléments du réel : O.K
Sur le vif : O.K
En accord avec le thème : O.K.

Publicités

Souris d’agneau confites et cake chocolat coeur fondant.

logo Syl PâquesC’était le menu d’hier ! Mais il en reste pour aujourd’hui, ouf ! Parce que je ne ferais pas ça tous les jours ! Il faut dire que ma cocotte en fonte est très lourde, vous comprendrez quand vous verrez la recette… Amis du sucré-salé, de la cannelle bonjour, les autres, passez votre chemin ou allez directement au cake au chocolat !

Je  tiens cette recette d’une amie algérienne qui avait le livre de Z. Zekelli « L’art culinaire à travers l’Algérie – édition de 1924) (qui est mon pays natal même si je n’y ai vécu que jusqu’à l’âge de cinq ans et n’y suis jamais retournée) (non ne sortez pas les kleenex, c’est encore Pâques). Bref, cette recette a été arrangée à ma sauce, donc je vous la donne à ma sauce ! Une recette de la région de Batna qui s’appelle Lham Lahlou ben Ain. Lire la suite

Aujourd’hui, un mot que j’ai écrit – 33/366 réels –

Cuite. Après le repas dominical, pascal, plus lourd que d’ordinaire et surtout arrosé de bulles gentiment offertes par ma cousine ! Cuite, je ne l’emploie qu’avec une amie, (ça commence à s’étendre), c’est comme un code, ça ne signifie pas forcément que nous sommes soûles, loin de là, mais quand nous écrivons « je suis cuite », nous savons l’une et l’autre que nous allons mettre sur « off » ou faire une sieste récupératrice ! Et comme je n’ai pas pu dormir  malgré mon état loqueteux, vaisselle, etc… je suis aussi confite que l’était ma souris d’agneau de midi ! Sauf qu’elle, elle était comestible !

©Asphodèle – 5 avril 2015IMG_2604

Moins de 100 mots : 94, oui !
Sur le vif : extra-frais, oui !
Éléments du réel : oui
En accord avec le thème, oui !Logo réels Queneau2

Pour des explications complètes sur l’organisation de cet exercice et une liste non exhaustive des participants, c’est sur cette PAGE .

Bon dimanche pascal avec Cali à Ostende pour le mois belge d’Anne et Mina

logo Syl PâquesLes Gourmandises pascales seront en ligne demain, il faut quand même les tester avant de vous donner les recettes ! Donc, Syl, la Cheffe de brigade a accepté de nous laisser déguster ce jour. Merci à elle. ici, il y aura au menu : souris d’agneaux confites aux poires et un cake chocolat au coeur coulant.

Et comme j’ai été séduite par Ostende, une des dernières chansons de Cali (grâce à la Douce de Mindounet qui a assisté au concert et nous a fait partager son hystérie et sa fanitude sur FB), parue début mars sur « L’album d’or », je vous la mets en vidéo mais je regrette que les paroles ne soient pas encore disponibles sur le Net ! :(. J’espère que Anne et Mina accepteront cette modeste participation ! Lire la suite

Aujourd’hui, ceux que je porte – 32/366 réels –

Celle que je porte au quotidien et qui m’a portée dans sa chair. Celui que j’ai porté neuf mois et qui à présent, vit sa vie loin de moi. Ceux que je porte à bout de bras, à bout d’âme pour aider, consoler, être là pour eux tout simplement. Et les autres, infiniment plus nombreux avec le temps, ceux qui ne répondent plus, qui ne voient plus la beauté des matins d’avril, ceux que je porte en silence et dont les visages se floutent d’année en année, ceux dont il me semble entendre le rire quand je leur rends visite et que l’écho sépulcral du tombeau est seul à me répondre. Ceux qui , étrangement,  avec le poids de leur absence m’ont rendue à la blanche légèreté de l’éphémère…

©Asphodèle – 4 avril 2015blanc d'été papillons Simple Life sur FB

Nombre de mots : pas plus de 100 : non, 129, pardon !
Sur le vif : oui.
Éléments du réel : oui
En accord avec le thème : oui

Pour Océane qui voulait voir mon foulard d’hier moins flou, le voici (en bazar bien sûr) ! 🙂IMG_2542

Sinon, pour  des explications complètes sur l’organisation de cet exercice de style, suivre les liens déposés sur cette PAGE. Vous y trouverez aussi une liste, non exhaustive, des participants.

Je voulais m’excuser de ne pas pouvoir vous rendre visite aujourd’hui, mais je m’affaire en cuisine depuis ce matin (vous verrez les résultats demain) (si c’est montrable)… Donc en attendant de vous lire, je vous souhaite une Joyeuse Pâque pour certains (c’est Pessah aujourd’hui, à mes amis qui fêtent ce jour…) et aux autres de Joyeuses Pâques, au pluriel !pâques oeufs choco ana-rosapâques lapin à vélo ana-rosapâques nid oeuf lapin primevères ana-rosapâques oeufs blancs ancienne ana-rosa

Aujourd’hui, ce que je porte – 31/366 réels –

Comment ça ce que je porte ? Dessus ? Dessous ? Cette année encore, le printemps est vivifiant… Ce sera Pâques aux tisons. Ce matin, j’avais un rendez-vous, j’avais sorti un foulard printanier mais la pluie m’a obligée à remettre le manteau, par dessus un col roulé. Et je ne suis pas frileuse ! Sinon, je ne donne pas le nom de mon parfum, je ne suis pas Marylin Monroe, môa ! Ah ? Il fallait parler des kilos que l’on porte à bout de bras ? Ce sera pour une autre fois Mr Queneau, j’ai déjà 88 mots…

©Asphodèle – 3 avril 2015.IMG_2541Le floutage « artistique » n’était pas voulu mais dans le feu de l’action…

Nombre de mots : 90
Éléments du réel : oui
Sur le vif : oui
En accord avec le thème : oui, peut-être !Logo réels Queneau2Pour en savoir davantage sur cet exercice et avoir une liste, non exhaustive, des participants, cliquez ICI.

Aujourd’hui, signature – 30/366 réels à prise rapide –

La signature, ce prolongement graphique de nous,  empreinte d’encre sur le papier. Mais parfois bien plus. Quand elle n’est qu’une croix au bas d’un document parce que la personne est analphabète. Reconnaissable entre mille, bien qu’imitable par de bons faussaires, les graphologues y lisent en nous comme dans un miroir. Je feuilletais aujourd’hui les Carnets de Francis Scott Fitzgerald et sa signature en 1940, juste avant sa mort, était tremblée, l’alcool transpirait jusque dans l’écriture. Pleins et déliés défaits, à l’image de celui qui  a apposé sa griffe pour l’éternité…

©Asphodèlea signature FSF

Nombre de mots : 92
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui
En accord avec le thème du jour : oui.Logo réels Queneau2Les explications de cet exercice quotidien ainsi qu’une liste non exhaustive des participants se trouve ICI.

La poésie du jeudi avec Vénus Khoury-Ghata

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Pour ce jeudi, je vous présente une grande poétesse d’origine libanaise, qui ne vit pas ses deux cultures comme un « exil », mais comme une richesse ». Une grande dame des lettres francophones, bardée de prix. Je vous en parle un peu plus après le poème.

Ont poétisé avec moi aujourd’hui et je les en remercie :

1- Monesille : Le mois mouillé d’Henri Bataille
2 – Valentyne : L’amour de mes pensers de Pierre de Marbeuf
3- Marie et Anne ( Les Sorcières) :
4 – Carnets Paresseux avec un texte équin (Une histoire incroyable – 2 –), en prose renvoyant à des poésies également équines, pour combler notre Jument Verte… et parce que je le veux bien, aimant la prose de Carnets paresseux ! C’est une histoire en plusieurs épisodes, là c’est le deuxième, n’hésitez pas à aller lire le premier, vous ne serez pas déçus !
5 – Modrone-Eeguab : Le vase brisé de Sully Prud’Homme.
6 – Soène : La tombe dit à la rose de Victor Hugo (tiré de « Les voix intérieures)
7 – Nadael : Les Tuileries de Victor Hugo
8 – Laure de Micmélo : Hôpital dans la pénombre, de Igor Melamed
9 – LylouAnne : Camélia et pâquerette de Théophile Gauthier
10 – Sandrion : L’orage de Georges Brassens
11 – DimDamDom59 : « Poème à l’envers » de William Taurus
http://lecoindemapoesie.apln-blog.fr/2015/04/01/poeme-a-lenvers/

À YASMINE

Tu es mon point du jour
mon île colorée en bleu
ma clairière odorantedéjeuner sur l'herbe The simple life FBTu es ma neige volée
mon pétale unique
mon faune apprivoisé

Tu es ma robe de caresses
mon foulard de tendresse
ma ceinture de baisersguirlande fleurs tinkerbell2477 tumblrTes cils épis de blé
tes gestes moulin à vent
et l’on pétrit le rire
dans la cuve de ta bouchea affiche rouge enfant fille nounoursTu es mon pain dodu
mon nid

Vénus Khoury-Ghata, Anthologie personnelle (1997). Prix Jules Supervielle 1997.

a Venus-KhouryVénus Khoury-Ghata est une femme de lettres française née au Liban en 1937 qui vit à Paris depuis 1972. Après avoir été Miss Beyrouth en 1959, originaire du village de Khalil Gibran , elle écrira pour rendre hommage à son frère qui était poète (non publié), revenu drogué de France (en 1954) et interné par leur père, il sera lobotomisé. Aussi elle décide d’écrire, pour « remplacer » ce frère au cerveau à jamais éteint. Sa fille Yasmine, à qui est dédié ce poème naît en 1975 à Paris d’un second mariage. Elle a publié une vingtaine de romans et autant de recueils poétiques. Elle est membre de dix jurys littéraires dont ceux de l’Académie Mallarmé et des Prix France-Québec, Max-Pol Fouchet, Senghor, Yvan-Goll ainsi que du Prix des Cinq Continents de la Francophonie.
Elle a reçu en 2009 le Grand Prix de poésie de l’Académie française. Et bien d’autres encore…

Aujourd’hui, un pur mensonge – 29/366

Portrait chinois : si j’étais un mensonge… Tant qu’à faire, moi qui ne suis pas menteuse de nature (ou alors par omission, ça m’arrive), il faudrait qu’il soit monumental.
Et si je n’étais pas moi ? Ou que moi soit quelqu’un d’autre ? Si j’avais usurpé une identité ou que l’on ait volé la mienne ? QUI croirait-on ? La réponse  m’angoisse. Si on me volait ce que je suis, je ne serais plus rien et ce ne serait pas qu’une simple crise d’identité… Mais une vérité à prouver alors que se justifier d’être soi ne devrait même pas exister. Et quel coeur battrait encore avec un tel mensonge à porter ?

©Asphodèle – 1er avril 2015a mensonge gif ana-rosa

Nombre de mots : 104
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui et non… c’est un pur mensonge !
En accord avec le thème du jour : oui.Logo réels Queneau2Pour plus d’explications sur cet exercice et une liste non exhaustive des participants, c’est ICI.