LES PLUMES 43 – Les textes du désir d’avril 2015 !


Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsA vos agendas ! Pour des raisons indépendantes de ma volonté je serai absente en juin (dates pas encore fixées), pour 5 semaines et je ne sais pas encore dans quelle mesure je pourrai utiliser l’ordinateur. Aussi, à la demande générale (malgré une réfractaire), il y aura deux sessions de plumes en mai, grâce à une âme charitable (qui tient à garder l’anonymat) qui collectera vos liens, me permettant ainsi de m’occuper des jeudis poésie qui tombent les mêmes semaines. Collectes les 4 et 18 mai pour des textes les 9 et 23 mai ! Alors heureux ? !

 A 22 heures hier soir, j’avais les liens (plus ou moins) des 24 fauteurs de troubles suivants  ! Par ordre d’arrivée des liens (plus ou moins) . Et 5 de plus ce matin. :

Monesille, Ghislaine53, Val-Grenouille59, LilouSoleil, Melle La Démone, Thiébault de Saint-Amand, Soène, Jacou33Martine27, Modrone-Eeguab, Cériat, Pascal Bléval, Mélusine80, Les mots d’Isabelle, Astrid-Toinette, Réjanie, EmilieBerd, Fred Mili-Choupi, Carnets Paresseux. Bizak, Martine Littér’auteurs, Marlaguette, DimDamDom59, Célestine. Eva, Janick. PatchCath. Merquin. MarieJo64.

Mon texte fait suite à une série mettant en scène « Mademoiselle » et dont le premier texte a été écrit en mai 2011 pour Des mots, une histoire chez Olivia, d’autres ont suivi, , ici, ou encore . Le texte  d’aujourd’hui est une forme d’épilogue même si Mademoiselle n’a pas encore dit son dernier mot…puisqu’elle m’est revenue quatre ans après !

LE VENT AVAIT POUSSÉ MADEMOISELLE…a mademoiselle sur lande gardenofwhimsy bs frSe pouvait-il que la pente douce des jours glissât enfin entre les doigts fébriles des matins d’avril, eux qui se levaient tôt dans une débauche de ciels flamboyants et de parfums grisants exhalés par les lilas refleuris ? Se pouvait-il que les griffures des années passées qui avaient balafré ses questions sans y répondre aient pris un tramway pour ailleurs ? Lui permettant de savourer la gourmandise de l’instant quand l’espérance valse avec la brise légère, ramenant dans son sillage d’anciennes promesses perdues au large, à la proue d’un navire jamais revenu du Timor oriental, les cales chargées d’épices, d’or et de liqueurs ambrées.a cargo tempête

Mademoiselle savourait son chocolat au soleil, assise sur les marches en pierre qui descendaient au ruisseau plissé de rides facétieuses, comme celles qui flottaient à la surface de son esprit exalté. L’envie de se tapir entre les verveines odorantes, d’écrire sur ces quatre dernières années la tenaillait. Écrire l’attente de cet amour disparu et toujours présent, velléité lancinante pour donner sens à ses errances et justifier sa nouvelle existence. Écrire son allergie au bitume parisien, pire que des sables mouvants, le travail dur, l’argent gagné pour retourner dans ce hameau proche de la lande où vibrait encore dans la mémoire des bruyères et des ajoncs l’écho de son amour pour Julien, faisant naître dans le ciel des étoiles filantes éphémères, mourantes sous la lune, au cimetière marin des poussières invisibles.OLYMPUS DIGITAL CAMERAElle devait retourner là où tout avait commencé, se mesurer à l’endroit où se tenait autrefois la maison à la brocante aux fenêtres brisées aux verres ébréchés, royaume des courants d’air et terrain d’envol pour les oiseaux ; elle devait être rasée maintenant que la mère était morte . Écrire aussi l’autocensure accrochée à des pans de sa vie d’enfant, qui, en occultant le déplaisir avait maintenu l’espoir d’y revenir un jour, sans trembler. L’argent gagné à Paris n’avait pas allégé les fardeaux que la vieille femme lui avait infligés. L’odeur de la misère ne l’avait jamais quittée.a mademoiselle maison à la brocante.
Elle sourit en regardant sa petite Suzanne endormie, sa peluche coincée entre le pouce et la joue. Elle fit chauffer le lait chocolaté. Des volutes odorants s’échappèrent et réveillèrent la fillette qui s’assit d’un coup dans son lit. Elle se leva et se jeta au cou de sa mère, lâchant son doudou sur le carrelage.
« Mange toutes tes tartines Suzanne », dit Mademoiselle d’un ton sérieux, nous allons faire une longue promenade aujourd’hui…
– Où ça ?
– Sur la lande où j’ai grandi…
– Là où il y a ta vieille maison ?
– Oui, mais elle n’existe plus …
– Et tu me raconteras l’histoire du bateau qui n’est jamais revenu du très loin voyage à cause de la tempête ?
– Peut-être Suzie, peut-être…
Elles marchèrent longtemps en cueillant des fleurs sauvages mêlées aux bruyères. Mademoiselle sentait l’impatience de l’enfant au fur et à mesure qu’elles approchaient.
– Regarde maman, regarde c’est ta maison !a maison bretonne volets bleusMademoiselle écarquilla les yeux de surprise. Un homme jeune, le cheveu blondi par le soleil, la peau creusée de sel et de sillons précoces, se tenait sur le pas d’une coquette porte repeinte en bleue. Les mains en éventail devant les yeux, il se protégeait des rayons obliques du couchant. Quand il reconnut Mademoiselle, il se précipita à sa rencontre. Il plongea ses yeux clairs presque transparents dans ceux de Suzanne et ils lui renvoyèrent un miroir. Aucune question n’était nécessaire.

C’est alors qu’une étincelle courut entre les bruyères autour de la maison aux volets bleus, un feu follet célébrait les retrouvailles des amants séparés et sous ce feu illuminant les herbes, ils sentirent un désir intact courir dans leurs veines et sur leur peau.
– On m’avait dit que… murmura-t-il en l’embrassant et en les broyant toutes deux contre sa large poitrine, Suzanne déjà accrochée à son cou, inquiète et pourtant béate.
Chuuut, répondit Mademoiselle avant de lui donner un baiser pour y croire, juste y croire.
– Hé monsieur tu me fais mal !
– Ce n’est rien mon petit, ce n’est rien, c’est de l’amour qui se rattrape…

©Asphodèle – 25 avril 2015 – 683 mots.

Les 26 mots imposés étaient :  Allergie, velléité, brise, espérance, étincelle, écrire, déplaisir, censure, enfant, gourmandise, première, tramway, rides, éphémère, envie, amour, voyage, peluche, chocolat, pair (animal ou verbe), envol, baiser , attendre ou attente, vibrer, volutes, valser.

Advertisements

106 réflexions au sujet de « LES PLUMES 43 – Les textes du désir d’avril 2015 ! »

  1. Hello Miss Aspho
    Je suis juste passée pour prendre le lien de ton billet 😉
    A plus tard pour les lectures, ça va être encore dur, nous serons au bord de l’indigestion 👿
    Bises à toi et aux autres

    • Jamais contente Dame Soène, grognonne dès le matin, ronchonne l’éternelle rumineuse !!! 😆 Dis ça t’arriverait de faire un sourire quand tu passes par ici ou c’est trop te demander ??? Bises ma râleuse préférée ! 😀

  2. Une belle histoire d’amour. Se peut-il que je n’aime pas un de tes textes? C’est vrai que l’on ne revient jamais du Timor Oriental, c’est pour ça que je prends bien garde de ne pas y aller, même par hasard. A ttds et merci.

    • Une histoire un peu trop happy end pour moi, je n’ai pas l’habitude mais j’essaie de me diversifier !!! 😆 Je ne te conseille pas le Timor oriental, après la Picardie, ce serait un choc culturel et thermique dont tu ne te remettrais pas !!! 😆 Bises et à ttds.

        • Oui Claudia, je connais de nom, c’est un état minuscule du côté de Java, oublié de tout…j’ai lu un livre qui en parlait, il y a bien longtemps… Maintenant je préfèrerais moi aussi une maison aux volets bleus sur une lande perdue plutôt qu’un lointain voyage…

    • Choupi même si toi tu me laisses des liens « corrompus » où va-t-on ? J’avais pourtant fait un copié-collé !!! 😥 Je ne fais que ça ce matin, ajouter des liens ou changer ceux qui couiquent !!! 😆 Pas trop de confiture sur tes tartines, tu vas ruiner tes efforts de la semaine !!! 😆 Bises

    • Merci Patch, je la trouvais un peu trop à l’eau de rose cette fin… mais si elle t’a plu, c’est déjà ça ! J’ai ajouté ton lien mais tu sais, ce serait mieux que tu me l’amènes avant hein !!! 🙄 Hum hum, je ne dis rien pour cette fois ! 🙂

  3. Joli rêve que voilà… Au fil de la lecture, j’imagine dans soucis le film de cette vie. Un réel plaisir à courir sur tes mots 🙂

  4. J’ai souris (j’écris toujours souris comme ça et m’interpelle chaque fois, y-a-t’il faute ?:-()
    Et maintenant je pleure chez toi, pas à sanglots non, mais quelques larmes roulent sur mes joues. Ta prose est nostalgique à souhait, j’y étais, j’étais Mademoiselle et cela me touche profondément. Une jolie chute prenante qui me fait rêver d’un autre monde. Et cette petite maison qui moi m’emmène dans cette Bretagne qui me manque tant.
    Belle journée Asphodèle, merci pour ce voyage plein d’espoir…

    • Thiebault le lien que tu ne m’avais pas donné (du moins le lien erroné) ne pouvait même pas amener à la page d’accueil aussi j’avais mis le lien vers ton blog en attendant le « correct » !!! 🙄 Tout est rentré dans l’ordre à 9h02 mns !!! Ton texte m’a fait rire, j’adore en prendre plein pour mon grade !!! 😀

      • Bien, ma colonelle !? Mon Asphodèle, pardon ! Bon, en juillet, tu me fais un cours sur l’histoire du truc qui se pique avant pour faire beau sur ton site le samedi matin. En fait, j’ai trop de liens à te donner mdr !

        • Ben mon capitaine Thiebault ? Je viens de repêcher 2 de tes comms dans Indésirables ? C’est quoi cette histoire (et j’avais 150 Indésirables, y’a des malades aux States en ce moment !!!) ! Tu me parles du Logo là ? Tu te positionnes dessus (si je puis me permettre, warf), clic droit de la souris (ou gauche, moi je la tiens à l’envers, voui^^) et tu fais « enregistrer sous », tu enregistres dans ta bibliothèque photos de ton ordi et ensuite tu la reprends comme tu le fais pour tes autres photos, renomme-la « logo » pour la retrouver dans la biblio WP ! Voilà… pas la peine d’attendre juillet !!! 😉

    • Val, le lien de Ghislaine ne peut pas fonctionner vu qu’il est programmé pour le 26, je le lui ai dit depuis mardi mais elle n’a pas du repasser par les comms ! 😥 et moi je ne peux pas courir après tout le monde quand on est presque 30 à participer ! 😆

    • Merci Choupi, j’ai un peu de mal avec les fins heureuses mais j’avais envie de « terminer » (plus ou moins) cette vieille histoire ! Non le temps perdu ne se rattrape jamais mais on peut essayer ! 😉

    • Oui Marie-jo je vois ça ! 🙄 Tu sais que c’est le vendredi 18h la date limite ? Tu ne savais pas ? alors je t’encourage à aller relire le règlement hein !!! 😆 Tsss, je vais sévir, vous êtes 5 ce matin à arriver les mains dans les poches et les doigts dans le nez !!! 😥

      • j’ai TOUJOURS cru qu’il fallait publier le samedi matin ! Zut alors, non, je ne vais pas relire le règlement, il est trop long, je préfère que tu me le rappelles en me tapant sur les doigts ! Aïe ! Et je ne mets pas (pas souvent 😀 ) les doigts dans mon nez, dans les poches , oui !

  5. Ah l’Amour ! Toujours l’Amour ! Il n’y a que ça de vrai ! 😉 Et comme le dit la dragonne Brunehilde-Rudegonde (cf : Mini-Loup, la princesse et le dragon) : « Ooooooh, une histoire d’amour, comme c’est romantique ! J’adore les histoires d’amour ! » Tu devrais entendre le rire de Clément quand « j’imite » la voix émue de la dragonne ! 😀
    J’aime ces retrouvailles romantiques. Genre Scarlett et Rhett 😀 Bisous

    • Mijo, là c’est sûr j’ai vraiment fait dans l’eau de rose ! Mais quand on connaît l’histoire de ces deux là, histoire qui n’a pas été facile, j’avais envie de les laisser souffler un peu !!! 😆 Je ne connais pas cette Dragonne mais nul doute que tu dois faire la voix à la perfection ! 😆

    • Merci Lydia, je ne suis pas entièrement satisfaite de cet épilogue mais je m’aperçois que ce n’est pas évident de reprendre une histoire vieille de 4 ans et de « chuter » ! 😆

  6. Bravo, c’est réussi. J’avoue ne pas me souvenir du début de cette histoire et être étonné par ce happy-end. Cet épilogue sera-t-il l’ultime rebondissement?? Encore une fois, la nature et les éléments sont présents et comme je le disais à Val, moi aussi je me suis vu en Bretagne avec ces landes et cette maison aux volets bleus. Une belle romance romanesque en somme.
    Juste une remarque pour prendre un petit coup de règle : un tramway pour ailleurs…va falloir prendre d’autres moyens de locomotion au terminus de la ligne de tram…hi hi hi 😀
    Je lirai les textes de ma petite tribu lors de ma prochaine tournée de blogs (6 en tout…oui je sais je sais mais que veux-tu, tu es la grande prêtresse…faut assumer )
    Je t’embrasse mademoiselle ( le début du texte on dirait toi…).

    • Merci Mindounet car j’avoue que si j’ai pris du plaisir à retrouver ma Mademoiselle (qui n’est pas moi heureusement vu son passé), j’ai eu plus de mal à finir sur un happy end ! 😉 Mais rien n’est jamais vraiment fini on le sait, surtout avec moi !!! Je te signale que le tramway était un mot imposé, c’était ça ou l’abandonner mais j’aime les défis ! 😆 Haaa 6 blogs à lire, c’est un rythme de papy en maison de retraite ça ??? OK je sors ! Warf ! 😀 😀

  7. Vivement mai ouaissssssssssssssss !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Ton récit m’a remis en memoire car je dois dire que j’avais oublié !!
    Je lirai tout le monde (comme dab) et laisserai une trace de moi,..
    Merci beaucoup a l’anonyme qui nous permet de faire 2 plumes !!
    Bonne journée à tous !

    • Ghisou, pendant que je te tiens, POURRAIS-TU ME DONNER LE BON LIEN de ton texte (avant que je ne te donne une fessée) car tu l’as programmé pour demain si j’en crois la date du lien (26 !!!!!) mais où as-tu la tête, hein, tu peux me dire ??? 😆 Tssss ! 😥

  8. Et bien moi je ne me suis pas vue en Bretagne mais en cévennes avec la lande de bruyère et de genêts et les vieilles maisons que l’on quitte, snif, j’en ai la larme à l’oeil. Je me suis tellement embarquée dans ton texte que je m’y suis retrouvée chez moi.
    Bises

    • Monesille, il n’y a pas qu’en Bretagne où existent des landes pareilles, la preuve, il y a l’Ecosse, l’Angleterre, etc…et tes Cévennes ! tant mieux si tu as pu t’y retrouver !!! Bisous 🙂

  9. Mmm histoire d’amour aussi agréable à lire que le chocolat chaud de Suzanne à humer.
    J’ai « senti » les senteurs de la lande et « vu » les bruyères en fleurs non pas dans la lande de mademoiselle, mais dans les grandes promenades que je faisais quelques années en arrière en cueillant les myrtilles 🙂

    Beaucoup de glamour et de douceur dans cette belle histoire.
    Je vais aller « promener » dans les autres textes avec gourmandise au fil des jours

  10. Roo Asphodèle
    Le texte est si doux, si beau…Et cette fin m’a fait monter de l’eau dans les yeux…De l’amour qui se rattrape!
    J’irai lire les « épisodes » précédents.
    Je t’embrasse

    • Emilie, si tu as le temps, à l’occasion mais il faudrait que je les « reprenne », parfois les mots imposés nous obligent à des pirouettes pas très heureuses ou au contraire aident…
      Bises du lundi ! 🙂

  11. Il n’y a que les grands artistes qui prennent le temps pour trouver une fin à leur histoire. Savais-tu que Pierre Perret a mis 5 ans pour finaliser sa chanson Lily : https://youtu.be/CwVThhxoaVo
    Donc la prochaine fois que je te demande dix toutes petites minutes pour apporter mon lien, comprends que je suis une grande artiste mdr!!!
    Ton texte est fabuleux et franchement la fin me sied bien, faut dire que j’ai toujours aimé les contes de fée qui finissent bien 🙂
    Je commencerai à lire ce soir , pour le moment j’ai à ferrailleur hihi!!!
    Bisous Aspho et bon week-end.
    Domi.

  12. Bon je reviens car tu vas ENCORE dire que je suis insupportable 🙄
    Et ce matin, je n’avais pas lu tes propos sur les Plumes… 2 ateliers en mai c’est parfait, vous les ferez sans moi 😆
    Si y’en a des qui s’ennuient, je peux leur donner des idées d’activités, hein 👿

    Une histoire d’amour a épisodes qui finit bien. C’est romantique et bien écrit, bien loin de ma prose de tous les jours, je n’ai pas assez de vocabulaire, moi 😆
    Ceci dit, ça repose tes lectures, on oublie un peu la vraie vie…
    Bon dimanche et gros bisous

    • Ma So’N, si t’étais pas revenue alors oui je t’aurais soufflé dans les bronches, quoique, je peux pas souffler grand-chose depuis hier… 😦 Merci d’avoir pris la peine de lire… Si je fais des Plumes en mai c’est parce que je serai aidée, sinon je ne pourrais point, d’ailleurs à voir…
      Bises et bon lundi sous la pluie lyonnaise, bouh ! 😥

  13. Sublime texte qui me fait palpiter mes papilles imaginaires d’un conte féerique à l’écossaiseou à l’anglaise! Un décor et un paysage ensorcelant,comme dans le roman: « le coeur pur »de Sylvia Towsend Warner.

    • Merci Bizak pour ton bel enthousiasme ! 🙂 Je ne connais pas l’auteur dont tu parles, mes souvenirs littéraires de « lande » s’arrêtent aux Hauts de Hurlevent ! 😉

  14. Et voilà fini mon tour d’horizon, que de textes différents, que d’imaginations au pouvoir ! et quel boulot ! seul le lien d’émilieberd ne fonctionne pas.
    Bises et bon dimanche.

  15. Il y a quelques liens que je ne suis pas arrivée à ouvrir 😦 mais le prob est que ayant tenté de les ouvrir ils ont tous changés de couleur et donc je suis mari et surtout infoutue de savoir ceux que j’ai râté…
    Excusez-moi pour ceux que je n’ai pas visité, c’est indépendant de ma volonté, il faudra que je sois plus pro la prochaine fois pour y retourner ou tout du moins te demander de l’aide Aspho

    • Réjanie, à ma connaissance tous les liens fonctionnaient samedi en fin de matinée, j’avais réparé ceux qui ne marchaient pas ! 🙄 Quant à savoir où tu en es, si tu les prenais dans l’ordre ? Comment pourrais-je t’aider, that is the question !!! 😆

      • Ben oui Asphodèle va falloir que je les repasse tous pour trouver lesquels je n’ai pas lu …
        Et vu le temps que j’ai mis dans ma première lecture ben c’est pas gagné car ouvrir les liens trop souvent réveille l’arthrose de mon PC qui se bloque et faut que je le débloque au marteau et au burin 😆
        Si il y en a qui ne fonctionnent toujours pas je les noterai à part ce coup-ci pour te les signaler ^^

        • Réjanie, ou alors il faut que tu les notes sur un carnet et tu barres au fur et à mesure ! 😆 Tu as un ordi du paléolithique ??? Ça me rappelle de vieux souvenirs ! 😥 Normalement tous les liens marchent, j’ai tout vérifié ! Il faut aussi tenir compte de l’heure de publication : parfois certains « programment » pour 8-9h, voire plus tard et moi je publie à 6 h ! Alors ce n’est pas que le lien est mauvais mais le billet n’est pas paru… Je copie-colle le lien que l’on m’apporte donc s’il n’est pas bon…ce n’est pas de ma faute ça vient aussi de certaines plates-formes, va savoir, c’est mystérieux un lien !!! 😥 et étouffant parfois !!!^^ Bises ma belle et si tu as besoin (et que je suis là surtout) n’hésite pas ! 😉

  16. Voila j’ai lu tout le monde (sauf Emilieberd, le lien pas bon )
    Que de beaux textes ; l’inspiration était là ! J’ai beaucoup aimé Fred !! Enfin son texte lol,
    n’allez pas imaginer je ne sais quoi hein ??
    A très bientot pour des nouvelles plumes !!

    • Ghisou, c’est quand même incroyable le lien d’Emilie, chez moi il marche !!! Bon, certes on peut y arriver quand même mais c’est agaçant ! 😥 Pour Choupi, j’espère bien que t’as pas d’idées derrière la tête, manquerait plus que ça !!! 🙄
      Bises et à très bientôt… 🙂

  17. Un moment donné je pensais au pêcheur d’Islande, l’ambiance, les landes, la mer, et puis cette dernière jolie phrase, magnifique, qui résume tout, beau sentiment, merci

  18. Et bien voilà j’achève à l’instant ma tournée, heureusement que ce n’est pas comme ça toutes les semaines, je ne sais comment je pourrais m’en sortir avec tant de textes à lire, mais ne pas les lire fut dommage car il y a bien des talents dans la joyeuse compagnie des Plumes 😉
    Je me permets de lancer un appel, chez beaucoup j’ai constaté que mes commentaires sont en modération, de grâce allez voir dans vos indésirables, je ne sais pourquoi je suis refoulée à la frontière 😦
    Bisous à tous.
    Domi.

    • Domi, bravo, tu as tout lu, tu as du mérite, normalement il n’y a que moi (ou presque) qui lit tout ! 😆 pour Indésirables, je t’ai déjà expliqué, du moins sur WP : soit quand tu laisses un lien ou plus d’un lien, soit quand tu as déjà laissé un commentaire chez la personne avec une autre IP (tablette, ordi, portable, etc)…
      Bises 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s