Aujourd’hui blanc : 8/366


Logo réels Queneau2Aujourd’hui je voulais parler des draps blancs en lin de ma maman, brodés à ses initiales, pour son « trousseau ». Je voulais parler des vieilles dentelles blanches des armoires, amoureusement protégées, des jupons qui volent l’été sous la brise des soirées qui s’éternisent.  Le blanc comme une idée perdue du virginal, relique abandonnée au coin des âtres éteints. La symbolique de l’ange, de la princesse,  de la mariée, de ce qui commence comme une promesse… Et puis j’ai passé une nuit blanche, clin d’oeil ? L’écran n’était pas noir, les idées non plus.  Aujourd’hui, la journée est blanche elle aussi, je flotte dans une bulle de coton entre vertige et sommeil.

©Asphodèle – 11 mars 2015a drap brodé maman trousseau initiales jeune fille Mad Guyonnet(1)

Mots : 122 (Oups)
Eléments du réel : oui
Sur le vif : oui
En accord avec le thème : oui

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille),   Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices)  Croc (Des mots et des images Martine (Littér’auteurs), Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),  Nadael (Les mots de la fin), Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. .

Advertisements

28 réflexions au sujet de « Aujourd’hui blanc : 8/366 »

    • Marla, je suis à la ramasse !!! E-pui-sée : tes moutons ont migré depuis début février !!! C’était une nuit sur deux la 1ère quinzaine de février, ça c’est arrangé et c’est reparti !!! Aujourd’hui je suis encore pire dans le coton !!! Ou dans la laine des ovins ! 😆

    • Syl, il n’est pas trop jauni, on en a « récupéré » pas mal !!! Certains resteront jaunis car ils ne servent plus mais ceux qui servent encore sont bien blancs !!! 😀 Les dentelles notamment ! 😉

  1. Don du poème

    Je t’apporte l’enfant d’une nuit d’Idumée !
    Noire, à l’aile saignante et pâle, déplumée,
    Par le verre brûlé d’aromates et d’or,
    Par les carreaux glacés, hélas ! mornes encor
    L’aurore se jeta sur la lampe angélique,
    Palmes ! et quand elle a montré cette relique
    A ce père essayant un sourire ennemi,
    La solitude bleue et stérile a frémi.
    Ô la berceuse, avec ta fille et l’innocence
    De vos pieds froids, accueille une horrible naissance
    Et ta voix rappelant viole et clavecin,
    Avec le doigt fané presseras-tu le sein
    Par qui coule en blancheur sibylline la femme
    Pour des lèvres que l’air du vierge azur affame ?

    Stéphane Mallarmé

    • Merci Ma Tine, ce poème est superbe mais pas facile d’accès, je l’ai relu et l’ai trouvé encore plus beau !!! Comme souvent les poèmes… « Je t’apporte l’enfant d’une nuit d’Idumée », quel vers !!! C’est magnifique !

    • Grenouille ici, il y en a plein partout ! J’ai fait un tour chez Emmaüs en décembre, il y avait une pièce réservée, c’est te dire… Mais je n’ai rien acheté, j’ai ce qu’il faut à la maison ! 🙂

  2. T’offrir une rose blanche en espérant une nuit noire, on aurait pu causer je dors rarement avant 2 ou alors je suis réveillé dès trois heures. Mais chaque fois je t’imagine dans ta dentelle blanche, sous ton corsage blanc… Merde j’aurai pas dû marquer cela, tu vas me faire une colère blanche ! Tant pis je chante : Quand Charlot dégrafait son corsage …
    Pour la suite je compte sur une nuit blanche pour réécrire les pas rôles !
    Bisous

    • Choupi tu es incorrigible ! Oui bon, les dentelles, je les sors l’été hein !!! Non pas de colère, je suis encore pas remise de la nuit blanche d’hier, je me traîne (et j’ai mon texte à faire, mon fils arrive samedi, ça va être chaud !!!). La prochaine nuit blanche, je te textote !!! 😆 Bises

  3. Les draps de ta maman me font penser à ceux que la mienne de maman avait achetés pour confectionner mon trousseau. Une file ne devait quitter la maison qu’avec tout un barda de draps, serviettes et torchons. Draps de couleurs que j’ai utilisés jusqu’à la trame en oubliant les blancs , pas à la mode, en haut d’une armoire. Ils y ont jauni pe sang des dizaines d’années. Et un jour, je les ai lavés, repassés, et ils accompagnent toutes nos nuits maintenant. Quelle idiote, je faisais ! Bisous Isa.

        • Mais non ! Reste calme. On n’a qu’à faire attention avant de cliquer sur « envoyer » 😀hier, une rigolade avec mon fils qui est en ce moment à Berlin. Avec les mots trouvés par l’ordi alors que mon doigt tapait autre chose ! Ça a de bons côtés aussi ! 😊

    • Mijo, oui j’aime aussi me servir de ces anciennes lingeries ! Je n’ai jamais eu de trousseau, c’était passé de mode mais je conserve pieusement les reliques de ma maman, voire celles de ma grand-mère, inusables ! les dentelles en revanche sont plus fragiles… Bises

  4. J’aime beaucoup ton évocation, moi aussi j’aime le vieux linge. En particulier les draps blancs. Je me suis lancée dans cette aventure depuis le 1er mars (combien de temps vais-je tenir ?), ça m’emballe !

    • Ha mais Eva merci de me le dire, je vais t’ajouter à ma liste sur la Page et dans mon billet du jour, je ne reçois pas toutes les News (j’en reçois déjà pas mal) !!! J’irai te voir ce soir ou demain matin (je jongle aujourd’hui avec le billet des plumes de samedi et pas encore fait mon réel d’aujourd’hui)… Mais c’est vrai qu’on s’attache vite !!! 😀

  5. C’est très agréable à lire cette réflexion (à vif), j’aime beaucoup il me semble que j’aurai pensé à la même blancheur que toi, j’aime toutes ces dentelles, ces broderies et ces jupons, amoureuse moi aussi, merci

  6. Comme toi j’aurais pensé au linge, au drap; mais j’aurais fini j’en suis presque sûre par colère ou rage blanche car c’est ce qui me vient à l’esprit et pourtant je me suis engueulée avec personne. En tout cas bravo tu tiens le rythme. C’est comme une gymnastique de l’esprit 🙂

  7. Je vois que tu as rejoins la troupe des écrivains journaliers… moi je n’ai pas assez de courage ni d’inspiration… bon bloguinet… T’ai je dis que mon nom de jeune fille (si l’on peut encore s’exprimer ainsi) c’est Guinet… Enlève le Blo j’enlèverai le reste !
    avec le sourire

  8. Très très joli….je te souhaite de retrouver le sommeil, mais tu as le don pour trouver la bonne formule, les lendemains de nuits blanches c’est exactement ça « entre sommeil et vertige ». Prends bien soin de toi.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s