DEUIL NATIONAL / JE SUIS CHARLIE


a charlie page blancheParce que la barbarie me cloue le bec ce soir, j’ai encore des larmes dans les yeux, surtout après avoir écouté Philippe Val parler de ses amis… Je m’associe à la journée de deuil national décrétée par l’État et il n’y aura pas la publication de jeudi poésie demain. Mais écoutez-le…

a charlie ruban noir google

Publicités

70 réflexions au sujet de « DEUIL NATIONAL / JE SUIS CHARLIE »

    • Sandrion, c’est ça…comme le dit Philippe Val : ne pas laisser le silence s’installer, continuer à les faire vivre malgré cette horreur ! La liberté est touchée mais pas coulée, reste à surveiller la fraternité qui va souffrir, je ne parle pas de l’égalité qui souffre depuis la nuit des temps…

  1. Un journaliste, poète et écrivain, Tahar Djaout a été assassiné par ces hordes terroristes intégristes belliqueuses, en Algérie en 1993. Djaout disait : « Si tu te tais tu meurs, si tu parles tu meurs, alors parles et meurs! »
    Nous sommes tous des Charlies. Hommages aux victimes.

    • Hommage oui mais il va falloir être plus efficaces dans la chasse aux fondamentalistes ! Ce soir c’est le chagrin d’avoir perdu ces hommes valeureux qui l’emporte et les policies qui ne demandaient rien, qu’à protéger…

  2. Radio Classique a proposé la réécoute de l’émission Passion Classique avec Cabu : quelqu’un de doux, fin, lucide et souriant… quelqu’un qui aimait le jazz et Charles Trenet. Et en même temps quelqu’un à l’humour acéré et libre. Des valeurs à vivre. C’est dingue que quelqu’un comme ça, et ses amis journalistes, soient massacrés de cette façon.

    • Non Anne ce n’est pas « drôle », c’était même palpable depuis quelques temps ! Il aurait fallu en parler davantage de cette montée du radicalisme (comme le dit Philippe Val dans la vidéo) et surtout, à mon humble avis qui ne plaira pas à tout le monde, ne pas accepter ces jeunes qui reviennent de Syrie, hallucinés et prêts à tout ! On a voulu assassiner la liberté d’expression et c’est grave ! En plus de la tristesse…

  3. Il ne faut pas que les partis politiques en profite! Nous devons tous être solidaires . Nous nous dressons pour conserver notre Liberté d’expression, notre Liberté tout court. Je ne sais pas si les terroristes pensaient faire mettre les Français debout face à leur acte qui n’a pas de nom! Cabu et les autres doivent être fiers d’eux s’ils voient cela. Ils ne sont pas morts en vain!
    Oui tu as raison, nous sommes en guerre mais faisons attention que les communautés ne se dressent pas les unes contre les autres, ne faisons pas d’amalgame!

    • Lucine, j’ai répondu à cela dans mes commentaires d’aujourd’hui sous le poème de Hugo, nous sommes d’accord ! 😉 Après le choc, le chagrin, il faut nous relever et être encore plus fort même si ce n’est pas gagné car faire la guerre à une idéologie « immatérielle » n’est pas comme une guerre avec des ennemis qui tirent en face, et pas dans le dos…

  4. Je ne sais plus quoi dire… C’est terrible, j’ai beaucoup de mal à me dire que nous sommes dans la réalité et que tout cela s’est bien passé. Je pense aux familles, aux proches, aux collègues, à notre liberté…

    • Mindounet, désolée mais parfois les circonstances nous privent de mots, ils vont revenir, encore plus déterminés qu’avant. Mais il faut laisser aussi le temps au chagrin de se dissiper !

    • Natiora, je suis aussi bouleversée et en colère car cela aurait pu être évité ! Nous nous sommes endormis et c’est toujours l’heure que choisissent les lâches pour tirer.

    • Livvy, des exécutions sommaires sont toujours lâches ! On ne transige pas avec le terrorisme et sa bêtise illimitée… En attendant, des gens de valeur et gentils sont morts, c’est intolérable, inacceptable…

    • Keisha, le choc a été violent pour tous. On ne touche pas à certaines valeurs fondamentales et surtout on ne tue pas impunément des hommes désarmés. C’est le summum de l’abjection !

  5. Bien sûr que nous sommes révoltés, accablés, atterrés, mais j’admire l’élan de fraternité que cet acte barbare soulève en réaction, j’admire la tenue des gens solennelle pendant la minute de silence, l’indignation unanime de tout bords confondus et solidaires. Ils n’ont pas assassiné la liberté de la presse, ils lui ont redonné un sens. Je m’abonnerai demain à Charlie Hebdo, car un journal vit de par ses grandes plumes et l’absence dans quelques semaines va se faire sentir à la rédaction.Mais lorsqu’un tombe un autre se lève. C’est là qu’on pourra les soutenir pour que la relève soit assurée.
    Je suis Charlie, aussi !

    • Monesille que le ciel ou autre chose t’entende car pour moi, ils ont tué. Point. Ils ont ébranlé un symbole, ils ont gagné d’une certaine façon. Mais… une bataille, pas la guerre que nous devons leur faire sans relâche ! Alors oui c’est bien cette solidarité qui jaillit spontanément mais il ne faut pas qu’elle aussi génère l’émergence d’ego récupérateurs… Nous sommes Charlie aujourd’hui, nous le serons demain et pour le reste de notre vie…

    • Mariejo, j’ai pleuré pendant trois jours, aujourd’hui, la blessure est loin d’être refermée mais la détermination a pris le pas, il ne faut surtout pas s’enfermer dans un silence qui ferait trop plaisir aux tarés qui ont commis ces crimes, car si eux sont morts, des clones dans l’ombre, se tiennent prêts à frapper encore et encore… Nous ne pouvons accepter cela sans réagir !

      • j’ai participé à la marche républicaine dans notre ville de Pau. 30 à 40 000 personnes, silence et détermination…oui, il est difficile de ne pas avoir un frisson dans le dos en sachant pertinemment que d’autres fous attendent dans l’ombre que nous baissions la garde. Soyons vigilants, apprenons à nos enfants, petits-enfants pour moi maintenant, les valeurs de la République, la civilité, la tolérance, l’amour de son prochain. Mon fils a fait une photo qui a parue dans le journal régional aujourd’hui, je suis fière de lui. Bisous Isa.

  6. De mon pays, je partage ce chagrin et cette souffrance… Une telle violence constitue un acte inhumain qui révèle un fléau malheureusement universel et qui nous concerne tous, l’intolérance…

    Tout ce mépris et ces contraintes à la liberté d’expression la plus fondamentale montrent bien l’obscurantisme qui nous guette. Ça me fait mal en dedans… dans quel monde nos enfants vont-ils évoluer? Sans oublier cette nausée, ce goût amer au fond de ma gorge, que je ressens lorsque je constate que, dans un monde prétendument « politiquement correct », il soit devenu impossible d’exprimer librement nos idées et nos opinions dans le respect de l’autre, sans craindre d’en mourir…

    C’est mon coeur que j’offre aujourd’hui. Il n’y aura jamais trop d’amour dans ce monde pour pallier à la brutalité des hommes…

    • Merci Nad pour ce cri du coeur juste et sensible. Maintenant, il nous faut nous relever, ne plus accepter l’intolérable, manifester de la tolérance à ceux qui la méritent mais certainement pas aux fous qui n’ont ni âme ni conscience. c’est justement ce monde « politiquement correct » qui nous mène à notre décadence ! Charlie était subversif, Charlie se battait contre la pensée unique ou trop bien-pensante, il va falloir être à la hauteur du sacrifice qu’ils ont fait. ce sont eux les martyrs, pas les fous qui les ont tués… Gardons notre coeur plein d’amour pour ceux qui en ont besoin mais ne transigeons pas avec ceux qui ne savent même pas ce que ça veut dire, tant leur connerie est abyssale…

    • Ho si Lydia, il y a des mots, ils se sont coincés dans notre gorge avec nos larmes, tellement nous avons été choqués et à terre. Mais ils vont revenir, plus forts et plus impertinents je l’espère ! Bises♥

  7. Quel difficile combat qu’est celui de la poésie,contre la barbarie infâme que certains nous balancent avec tant de haine !
    Dans « expression « il y a « presse  » ,dans « écriture « il y a « cri » dans « Charlie » il y a nous tous…
    Quelle tristesse….!
    Croire encore….A notre liberté….
    Un respectueux remerciement aux personnes perdues,qui nous montrent exemple de force et de foi , … Croire encore à la tolérance…?

    • Ethunelle, la poésie n’est pas un combat contrairement aux dogmes aveugles qui viennent de montrer leur incapacité d’intelligence, de réflexion et leur énorme potentiel de bêtise la plus crasse ! Si combat il y a, il n’est pas assez équilibré pour être possible. En revanche, nous devons nous relever avec nos mots, nos plumes et dire l’horreur, ne pas la laisser s’évanouir avec l’éphémère de l’actualité. Pour que ceux qui sont morts restent avec nous et éclairent notre chemin ! La tolérance pour moi est à son niveau 0 face à la barbarie !

  8. le plus difficile : protéger les enfants en leur expliquant les choses sans les traumatiser.
    Et faire la classe comme si le show devait continuer.
    Bref des jours sombres…
    gro kiss solidaire
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Célestine, les enfants ne sont pas fous, on les protège du mieux possible mais il faut qu’ils sachent que nous ne vivons pas dans un monde angélique ! Les méchants sont partout et surtout même là où on ne les attend pas ! Le show est terminé pour l’instant, les acteurs sont morts et ça on ne peut pas le gommer. Mais j’ose espérer qu’il reprendra de plus belle, avec encore plus de mordant, d’insolence et de subversion car c’est la subversion qui pétrit notre conscience, qui nous protège de la pensée unique. Bises, solidaires bien sûr…

    • Claudia, il faut se relever maintenant, malgré notre tristesse, il faut reprendre nos plumes, notre clavier, nos crayons, nos pinceaux, tout ce qui sert, tout ce qui est symbole de la liberté d’expression. Pour eux qui sont tombés.

  9. Le jour des 32 ans de mon gendre, ça fera une date qui restera ancrée dans ma mémoire malheureusement.
    Depuis je suis sonnée car je n’arrive pas à réaliser cette violence au nom de « DIEU ».
    Pour moi ce ne sont pas des croyants uniquement des criminels.
    Le fait qu’ils est été tués dans l’assaut va les rendre encore plus populaires et d’autres frappadingues vont se déchaîner qu’ils soient islamistes ou l’inverse.
    On lit un peu partout la confusion entre islam et intégrisme. Cela m’attriste et me conforte dans mon athéïsme

    Bisous ma belle.

    • Réjanie, même sans anniversaire, je suis persuadée, comme pour le 11 septembre aux Etats-Unis qu’il y aura un avant et un après 7 janvier 2015 en France et en Europe. Ce n’est pas la première fois (hélas) que l’on tue au nom de Dieu et il faut bien avoir conscience que ce ne sera pas la dernière. Ils ne seront les « martyrs » que des 20 % qu’ils représentent (des 20% capables de tuer beaucoup de monde j’en conviens). On ne peut empêcher la mauvaise herbe de repousser et de s’infiltrer partout si on n’adopte pas un programme pour la tenir éloignée, on ne se bat pas contre des dogmes, les dogmes sont insensibles aux balles ! Alors il va falloir non pas répondre par un autre dogme, plus délétère encore mais par une vigilance de tous les jours, non pas ponctuelle, quand on a attendu d’avoir 18 morts mais un vrai programme d’éradication de ces « humains » qui n’en sont pas… Moi non plus, je ne fais pas d’amalgame mais quand on voit le profil des deux assassins, « normaux » (ce n’étaient que des petits délinquants, ben voyons), comment les gens amenés à côtoyer des gens pareils dans leur quotidien vont-ils pouvoir se dire : « Ha non pas lui, il est charmant, c’est un voisin sans histoire » ? Comment le doute ne s’infiltrera-t-il pas ? Il est là le danger, la peur de l’autre ! Et avec elle, la peur de nous voir retourner au bon vieux temps de la délation aveugle ! Il est impossible de supprimer les dogmes malheureusement, ce n’est pas dans le déni que nous éviterons d’autres carnages…. Et ce n’est pas quand nous sommes à terre que nous avons les meilleures idées…
      Bises♥

  10. C’est affreux et triste, et pourtant je n’arrive pas à y croire encore. Ils ont tué une partie de mon enfance, avec Cabut, et de la joie de vivre. le jour du drame, le quartier où je travaille était bouclé, c’est là que les criminels ont braqué une voiture pour continuer leur fuite. Puis le drame Porte de Vincennes, la psychose s’installe, en plus de la tristesse et de la colère.

    • Océane, j’ai pleuré toute la journée le 7 ! J’étais abasourdie, hébétée ! Passé le choc, je pense qu’il va falloir creuser le problème de la sécurité en France sans se fermer les yeux et aller chercher les fous là où ils se terrent, et non plus se contenter de les « surveiller », on voit où ça mène, tout ça sans faire d’amalgame, ça ne va pas être facile du tout ! Mais c’est bien connu, la peur n’évite pas le danger, alors autant se redresser de suite ! Mais je suis d’accord, avec Cabu, Wolinski et les autres, c’est un peu de nous qui s’en est allé…

    • Flipperine, quand tout le tintouin médiatique va s’arrêter, resteront les larmes des pauvres gens qui ont perdu un être cher, c’est à eux qu’il faut penser maintenant…

  11. Entendu Val en direct… Rien que d’y repenser, j’ai encore envie de pleurer. Il y aura des mots, de la colère, des réactions !
    Pour le moment, je suis juste triste… il faut laisser le temps de digérer tout cela, de penser aux victimes. Et demain, on reprendra !

    • Touloulou, Val, Peloux et la compagne de Charb m’ont émue aux larmes. C’est à eux que je pense, quand le silence médiatique revienfra, eux auront leur deuil à faire et leur croix à porter…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s