LA POÉSIE DU JEUDI AVEC Stéphane Mallarmé


chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Le ciel de novembre est pluvieux pour beaucoup. Rien de tel qu’une petite poésie pour se réconforter ! Aujourd’hui c’est avec Stéphane Mallarmé, poète né en 1842 et mort en 1898 à 56 ans, deux ans après Verlaine qui l’avait consigné dans sa liste des Poètes Maudits. Mallarmé était un moderniste qui a ouvert la voie au Symbolisme, c’était aussi un amoureux de l’Art et son oeuvre exigeante est marquée par une recherche stylistique de l’épure, du parfait. Pour en savoir (beaucoup) plus, c’est PAR ICI

Ont poétisé avec moi aujourd’hui, les fidèles : É

1 –  Marie et Anne : Chant d’automne de Baudelaire.
2 – Valentyne :  Prose tirée de Lointains intérieurs, animaux fantastiques d’Henri Michaux.
3 – Soène : Poème tiré du recueil « Les chansons et les heures, le rosaire des jours » de Marie Noël.
4 – Nadael : Jeune fille endormie de Jean Cocteau.
5 – Modrone-Eeguab :  Adresse à un vieux portail de bois de Patrick Kavanagh
6 – Les Conteuses aux points contés : Mangez-moi, mangez-moi de
7 – Dimdamdom : Le porteur de lumière (premier) poème de Charles Baudelaire.

APPARITIONapparition ange lune

La lune s’attristait. Des séraphins en pleurs
Rêvant, l’archet aux doigts, dans le calme des fleurs
Vaporeuses, tiraient de mourantes violes
De blancs sanglots glissant sur l’azur des corolles.
C’était le jour béni de ton premier baiser.amoureux en ombres chinoises pintrest
Ma songerie aimant à me martyriser
S’enivrait savamment du parfum de tristesse
Que même sans regret et sans déboire laisse
La cueillaison d’un rêve au coeur qui l’a cueilli.apparition cueilleur de rêves et d'étoiles
J’errais donc, l’oeil rivé sur le pavé vieilli
Quand avec du soleil aux cheveux, dans la rue
Et dans le soir, tu m’es en riant apparueapparition femme2
Et j’ai cru voir la fée au chapeau de clarté
Qui jadis sur mes beaux sommeils d’enfant gâté
Passait, laissant toujours de ses mains mal fermées
Neiger de blancs bouquets d’étoiles parfumées.apparition neige des étoilesStéphane Mallarmé, Vers et Prose, 1893

Publicités

34 réflexions au sujet de « LA POÉSIE DU JEUDI AVEC Stéphane Mallarmé »

  1. Le début de cette poésie commence mal la fin finit bien 😆
    Jolies illustrations également, la jeune fille dans les fleurs de cerisier me fait penser à une photo de moi à Bessenay ! Tout pareil ! Il faudra que j’en fasse une traboule en « scène de rue » 😉 Ca rappellera de bons souvenirs à Antiblues !
    Peu de monde cette semaine, un seul bloguinet, les bloguinettes sont plus fidèles et résistantes 😆
    Bonne journée Miss Aspho et gros bisous

    • Soène, Mallarmé maniait les images et les symboles… Tu as une photo dans un cerisier en fleurs, waouh !!! Je veux voir ça !!! Peu de monde depuis la semaine dernière mais que veux-tu, la poésie ce n’est pas Les Plumes… Il y a toujours eu plus de bloguinettes de toute façon !^^Même s’il n’y avait personne, je continuerais… 😉
      Bonne journée et des bisous tout gris mais tout doux ! 😉

  2. Et voilà, j’ai fini ma tournée des poésies 😆
    Edualc n’est pas réveillé 🙄
    Je vais me préparer pour ma rando sous le soleil, cet aprem’
    Gros bisous

  3. Elle n’est pas évidente la poésie de Stéphane Mallarmé, celle-ci est belle et limpide, tout comme tes illustrations. Bonne journée ma belle 🙂

    • Aifelle, Mallarmé était mon cauchemar en Français (en seconde) car pas facile à saisir et encore moins à « expliquer », mais les choses ont changé depuis ! 😉 D’ailleurs il n’a pas été facile à illustrer car il passe d’une image à l’autre de façon déconcertante… Des bises.

    • Coucou Claude, comme je le disais à Aifelle, j’ai été longtemps fâchée avec Mallarmé que je trouvais abscons et puis, je me suis réconciliée avec le temps… Ce n’est pas un poète facile, il était en recherche stylistique et artistique permanente, sa poésie a beaucoup évolué au cours des ans. Bises et à ttds…

    • Bonjour et bienvenue Nadezna ! Mallarmé se réclamait de Baudelaire quand il a commencé à écrire, il a été fortement influencé par lui mais il a trouvé son style très particulier ! On relit davantage Baudelaire que Mallarmé, c’est sûr… 😉

        • Rho ! tous les deux !!! je disais simplement que les mots du poète ressemblaient à tes écrits. Le style mais pas le fond. Vous ne laissez rien passer les chéris !!! Bien sûr que je lis de A à Z tes Plumes ! Ne vas pas dire le contraire ! Vous êtes des voyous moqueurs ! Je ne vous parle plus jusqu’à demain matin.

          • Syl, je te faisais marcher, tu l’as bien compris !!! S’il y en a bien une qui lit mes textes jusqu’au bout c’est bien toi (et Poussin), d’autres aussi sûrement mais vous deux c’est sûr ! J’attendais que tu me reparles pour te répondre ! 😆 Ça va ? Il fait beau chez toi ? Warf !

            • Pluie toute la journée. Commissions sous la pluie. Cheminée. Sieste. Robe de chambre. Et là, je contemple mes trésors trouvés ce matin… de la déco pour Noël.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s