LA LETTRE À HELGA de Bergsveinn Birgisson


lettre à HelgaÉtonnant que cette lettre écrite par un nonagénaire émane d’un auteur né en 1971… Bravo car l’assimilation est parfaite. Et saluons au passage, les belles Editions Zulma qui ont le chic pour dénicher des petites pépites. Pour la petite histoire, j’ai acheté ce livre pour l’offrir à un ami mais je ne n’ai pas pu m’empêcher de le lire avant, en deux heures c’était fait…

Hormis Helga, les noms sont imprononçables dans ce livre,  nous allons faire avec. Mais sans les noms de famille, vous m’en excuserez !

Bjarni, profite que son neveu le sorte de sa maison de retraite pour retourner là où il a vécu, là où il a aimé d’un amour impossible, tourmenté et devenu lourd de regrets à l’approche de la mort. Alors, pour soulager sa conscience, pour se rappeler aussi ce qui l’a rendu heureux, il déroule la longue pelote de souvenirs, retraçant à la fois sa vie d’homme, de paysan attaché plus que tout à sa terre, à ses brebis, et sa vie amoureuse qui en a pâti.

Quand il tombe sous le charme d’Helga à la fin de l’été 1939, les gens du village ont su avant eux qu’ils allaient devenir amants. Ils sont mariés tous les deux, Helga a deux enfants alors que la femme de Bjarni, Unnur est devenue stérile (et frigide) à la suite d’une intervention chirurgicale loupée. Quant au mari d’Helga, il est toujours parti dresser des chevaux quelque part… Cela est un crève-coeur de voir ces deux mal-mariés continuer leur vie conjugale respective au nom d’une certaine idée du devoir…

La passion va être torride et, comment dire, avec des résonances olfactives très particulières : ils font l’amour dans la grange, la plupart du temps… arrosés d’urine fermentée de mouton… hormis ce détail, on peut comprendre que dans un tel contexte, le désir soit quasi animal. « Lorsque je pus enfin pétrir tes formes généreuses et me noyer dans la plénitude de tes lèvres en cette brève et bienheureuse saison des amours de ma vie ». (p.44). Car la saison des amours ne durera pas mais je ne voudrais pas déflorer ce court roman de 131 pages et vous laisser découvrir les raisons qui ont fait que… Parce que l’amour de la terre est aussi violent que celui qu’il porte à Helga : « On dénigre les fermes les plus ingrates à exploiter en les déclarant loin de la civilisation ; se pourrait-il qu’on y trouvât comme par hasard, plus de civilité qu’ailleurs ? » (p.50). Il entre aussi dans cette lettre quelques légendes, quelques poèmes  transmis par la tradition orale qui lui donne un charme profondément ancré dans le paysage islandais.

Il y a également un tableau à la fois tendre et sans concessions de l’Islande rurale de 1940 à maintenant quant aux politiques agricoles qui se sont succédées. Et le rôle que tenait Bjarni dans son village, dans son canton, un rôle important à son échelle.

Mais c’est avant tout une magnifique histoire d’amour, de non-dits, de lâcheté aussi, ne fait-elle pas partie de l’homme quand il aime ? A l’heure où les jours sont comptés, il était temps pour ce vieil homme de dire à Helga ce qu’il avait tu, même si c’est sûrement trop tard, ce n’en est pas moins beau.  » N’est-ce pas ce qu’on devient, à côté de celle qu’on désire le plus, Helga ma Belle, un vieux tronc de bois flotté qui se dérobe au grand amour ». (p 76).

Une histoire crue parfois, cruelle souvent comme savent l’être les amours impossibles… On pourrait la comparer à un de ces geysers sulfureux d’Islande. Dans un style absolument magnifique non dénué d’une pointe d’humour bienvenue ! Il m’a manqué un je-ne-sais-quoi pour en faire un coup de coeur mais je vous le recommande ! Ne serait-ce que pour la balade islandaise…

Les avis divers et plus ou moins enthousiastes de : Anne, Arieste, Cachou, Fransoaz, Lili, JérômeMarilyneMinaPhilisine Cave.
Et d’autres certainement, il y a 136 avis sur Babélio ! Livre abondamment commenté s’il en est…

Il compte pour le challenge Voisins-Voisines de Anne, challenge qui va être repris par « A propos de livres » en 2014 et Scandinavie blanche de Lystig. Mais aussi pour le challenge amoureux de l’Irrégulière dans la catégories « amours impossibles ». Il compte aussi pour le défi « premier roman », chez Anne, encore…

logo voisins 2013logo-scandinavie-blanchelogo challenge amoureux 3

défi 1er roman chez anne

Publicités

64 réflexions au sujet de « LA LETTRE À HELGA de Bergsveinn Birgisson »

  1. Je finirai par le lire, sans trop en attendre tellement les avis sont aux antipodes les uns et des autres.Je crains de me situer du côté de celles qui ont été énervées par Bjarni.

    • Aifelle, je n’avais pas lu tous les billets en entier sauf celui de Marylin et de Jérôme qui m’avaient vraiment donné envie ! J’ai été un peu déroutée par les scènes d’amour…assez crues et …ovinement parfumées mais dans l’ensemble c’est une lecture qui m’a beaucoup plu ! Le vieux Bjarni n’est pas agaçant, c’est un homme ! Un homme des années 40… avec ce que cela supporte comme contexte ! Sans parler du milieu social et là encore, je trouve qu’il s’en est bien sorti, il a juste raté son histoire d’amour mais il n’est pas le seul ! 😉

    • Jostein, moi aussi les scènes d’amour m’ont…désarçonnée ! 😆 Je ne m’attendais pas à ça ! Mais il faut replacer les choses dans leur contexte social et temporel, une fois que c’est fait, on en saisit toute la sensibilité…

  2. Je ne lis pas ta chronique car ce livre sera mon premier de 2014…j’ai hâte. En ce qui me concerne, c’est une pastille dans Marie Claire qui m’ a donné envie de le lire…Vivement de faire la connaissance de cette Hingard…

    • MTG, je l’ai vu sur plein de blogs et je n’en avais pas spécialement envie, du moins pas tout de suite mais comme je l’avais sous la main (avant de te l’offrir), je me suis dit que ce serait dommage de passer à côté et j’ai bien fait, j’attendais juste que tu aies ton colis avant de publier le billet ! Je ne sais pas comment tu fais pour programmer tes lectures au millimètre !!! 😆 Bises de retour de courses (fatiguées les bises)…

    • Lydia, oui je ne te le fais pas dire ! Je ne l’ai pas acheté pour moi mais pour un ami qui l’avait mis dans la liste de ses envies et je ne regrette pas de l’avoir lu même si je m’attendais à mieux mais bon…

    • Lili, moi aussi j’ai apprécié mais j’en attendais plus je pense, c’est ce qui arrive quand on a lu trop de billets enthousiastes avant (et encore il y en a beaucoup que je n’ai pas lus justement pour l’appréhender de manière neutre)…

  3. Je ne pense pas le lire, mais je regarderai mieux cette collection la prochaine fois chez le libraire. Je vois souvent passer ces couvertures particulières et elle me séduisent.

    • Syl., je ne sais pas si ça te plairait, je pense que oui mais ce n’est pas le premier que je lis édité chez Zulma et leur catalogue est très riche et varié ! J’ai le peintre d’éventail dans le collimateur (d’ailleurs^^)…

  4. Comment ça il t’a manqué un je-ne-sais-quoi pour en faire un coup de coeur ? Je suis à la limite de bouder là ! Bon tu as quand même beaucoup aimé c’est déjà ça. J’en connais d’autres qui sont passés à coté de ce texte qui restera comme une de mes plus belles lectures de l’année et bien depuis je ne leur parle plus, na !

    • Jérôme, nooon steuplaît ne boude pas !!! Tu sais, un coup de coeur ça ne se calcule pas, c’est là ou pas, je dois être transportée pendant et après ma lecture ! Là j’ai juste énormément aimé mais…sans le petit truc qui en aurait fait le coup de coeur ! J’en attendais peut-être trop ! 😉 Ouf j’ai eu chaud quand même, un peu plus et tu me snobais ! 😆

    • Keisha, ouf merci, de toutes façons, je n’aurais pas pris le risque de mettre les noms de famille à double rallonge ! 😆 Quant à Jérôme, je te laisse te débrouiller avec lui ! ^-^

    • Eva, je comprends que ça puisse être un coup de coeur, il y a beaucoup d’ingrédients pour ce faire mais, je le répète, il m’a manqué un enthousiasme de plus même si ce vieil homme a su me toucher ! 😉

    • Phili, je suis contente de l’avoir lu, il me faisait envie et il est riche d’enseignements ! Quant à MTG, il le lira début 2014, c’est un métronome, il programme ses lectures au millimètre ! 😆

  5. J’ai du mal avec les traductions. Pas très tenté par cette histoire. Et de toutes façons j’ai un moulon de lectures en retard. Bravo à Mind the gap qui a réussi à me faire écouter Mylène Farmer ! Faut bien escourder pour comprendre…et zapper la parodie sur laquelle je suis d’abord tombé par erreur…Bizours

  6. C’est vrai que les éditions Zulma soignent toujours la présentation. Et tous les billets sur ce roman semblent enthousiastes, une affaire à suivre 🙂

    • ICB, je pense qu’il te plaira, il a un côté brut de décoffrage qui doit plaire davantage aux hommes, ne serait-ce que pour l’identification ! Quoique…j’ai du mal à t’imaginer en vieux bougre paysan islandais !!! 😆 Mais, te connaissant un peu, si tu n’as pas un coup de coeur, tu vas le frôler de près ! 😀 Au fait, je t’ai tagué (tu en fais ce que tu veux ! Je vais rajouter le lien dans mon billet (je n’avais plus ton URL en tête hier soir) ;)…………………….

        • Ha ha ha ! ICB, je ne t’ai jamais imaginé autrement qu’en citadin (pas si vieux que ça^^) ! Je parlais juste de l’identification au personnage, peut-être plus facile quand on est un homme ! Surtout reste comme tu es ! 😀

  7. J’ai beaucoup aimé mais, comme toi, il m’a manqué un je-ne-sais-quoi pour le coup de cœur (peut-être parce que je sortais de deux ou trois coups de cœur rapprochés). Bonne journée.

  8. Je l’ai terminé. Habituellement je sais ce que je vais écrire dans ma chronique, là je suis un peu perplexe, j’ai beaucoup aimé tout en restant sur le bord du chemin, c’est très curieux. Je suis d’accord sur tout ce que tu dis mis à part le style, très original , parfois touchant mais sans plus.

    • Mind, moi aussi je m’attendais à autre chose mais malgré ce côté déstabilisant pour les citadins que nous sommes avant tout, ça n’en reste pas moins un très bon livre ! 😉

  9. Ping : La lettre à Helga | D'autres vies que la mienne

  10. Ping : La Lettre à Helga – Bergsveinn Birgisson | 22h05 rue des Dames

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s