LES PLUMES 17 – Le lundi c’est collecte !


LOGO PLUMES2, lylouanne tumblr comNous entrons dans une nouvelle ère plumesque puisqu’elles auront lieu une semaine sur deux, je vous conseille donc fortement d’investir dans un calendrier (comme moi d’ailleurs) et de noter les dates de Des mots une histoire de Livvy par un « D » et les plumes par un « P » ! Vous faites ce que vous voulez mais j’ai testé, c’est pratique ! 🙂

Alors aujourd’hui, à l’heure où tant de laideur sature les écrans ou envahit les rues, je vous propose de me dire ce que vous inspire le mot BEAUTÉ.  Vous avez jusqu’à 20 heures pour me laisser un mot en commentaires, et à partir de 20 heures, je publierai un billet récapitulant ladite collecte, avec trois mots en R en sus !!! Pour les nouveaux qui souhaiteraient participer, merci de consulter le règlement, ICI !

gif danseuses hampshire tumblr comJe vous souhaite un bon lundi !

Publicités

92 réflexions au sujet de « LES PLUMES 17 – Le lundi c’est collecte ! »

    • Hi hi Marie, je vois que ton expérience de la semaine dernière t’a traumatisée ! Promis, je ne taperai pas ! J’ai un calendrier sous les yeux en permanence, c’est plus visuel et pratique que l’agenda ! 😉 J’ai mes lettres de repères, ça aide ! 🙂

  1. beauté = la nature 🙂
    parce que ce sont ses beautés qui m’émerveillent le plus…
    merci Asphodèle et bonne semaine à tous!
    (je me suis procuré un agenda et je ferai comme tu dis ;-))

  2. B’jour Aspho. Je dirais « nocturne » mais au sens musical, « morceau de musique de caractère rêveur et mélancolique » ,référence à celui de Schubert qui me semble être la plus belle chose que l’on puisse entendre en musique classique. A ttds.

        • Soène, coquin ? Tu vois de la coquinerie partout !!! 🙄 ça ne risque pas !
          heureusement que t’es pas morte ! Ce n’était que la fête des lumières, un moment de repos spirituel normalement mais avec la foule ça se transforme en méga parade !!! 😆
          Bizzz ensoleillées de chez moi ! 🙂

    • Violette, tu étais encore dans Indésirables ! Pfff, je tiens à préciser que ce n’est pas comme chez Olivia : tu n’es pas OBLIGEE de rebondir sur le mot précédent ! Je note quand même ! 😉

  3. Je ne participerai pas ce mois ci mais comme j’ai bien lu le règlement qui est affiché dans ma chambre à coté de ta photo et devant lesquels je me prosterne tous les matins avant le lever du jour, je propose un mot pour ce thème de la beauté qui va forcément inspirer : vénéneuse…oui car la beauté peut l’être parfois…
    Belle journée et belle récolte !

    • Mindounet, c’est vrai que c’est ton mois de repos, rien ne t’empêche d’écrire si l’inspiration te venait ! Morte de rire ! Pour la photo, tu n’es pas obligé de te prosterner tu sais, si tu fais une bêtise tu seras puni quand même ! Warf ! Bises♥

      • J’vais faire tout comme le p’tit gars de nos montagnes des Pyrénées 😆
        Je propose : « éphémère » et j’promets pas de jouer et encore moins de passer mon we à lire les billets… ni les blogs d’ailleurs 🙄 😥
        Je ponds un peu chez moi, c’est déjà ça 😆
        Et en plus, on est taguées par Ceriat 😆
        J’peux pas repasser ce soir à cause des Lumières mais demain, je viens !
        Bises

  4. C’est pour nous consoler du temps qui passe qu’on parle tellement tu temps qu’il fait…je ne connais pas cette chanson, j’aime bien celle du temps qui court et ce sera mon dernier mot car je suis bien censuré ici…pffff

  5. Bonjour Asphodèle, c’est une bonne idée, les D et les P pour nous repérer dans nos dates de jeu d’écriture. 😀 Je propose : sulfureuse. 😀
    Bonne soirée ! 😀

  6. Bonjour Asphodèle, vite il ne me reste qu’une dizaine de minutes ! Beauté me fait penser à COULEURS, en espérant que ce mot n’est pas déjà donné (je n’ai pas le temps de lire plus de 70 commentaires !). Bonne soirée.

  7. Le chapeau

    Je vous vis un soir, au théâtre. De vous, je n’aperçus d’abord que votre chapeau. Un bouquet l’ornait, qui attira mes jumelles. C’était un assemblage de tiges où se mêlaient bourgeons à peine éclos et feuilles naissantes, comme en pleine nature.

    Je vous revis plus tard, n’apercevant de vous qu’un reflet dans un miroir, et surtout ce même bouquet. Les fleurs, juste nées du matin, s’ouvraient avec délicatesse. Il y avait encore quelques gouttes de rosée.

    Le temps passait, éphémère. Votre souvenir, aussi.

    Mais le hasard, (bienheureux ?) me fit vous rencontrer encore. C’était à l’occasion d’un concert de piano, en nocturne. Il faisait beau. L’air conservait encore la douceur d’une journée, agréablement passée sous un ruissellement de soleil. Vous aviez posé votre chapeau sur vos genoux. J’aurais pu vous contempler à loisir. Mais mon regard était attiré par le bouquet qui l’ornait toujours. Cette fois les fleurs s’épanouissaient, corolles déployées, parées de couleurs insensées. Elles étaient lumières dans la nuit. De vous, je n’aperçus qu’un profil délicat, je ne pourrais en dire plus.

    Je m’éloignais, songeur.

    Je crus vous voir partout, à l’étalage des marchandes des quatre saisons, dans la vitrine d’un fleuriste, dans le bouquet d’une mariée. Vos fleurs m’avaient-elles ensorcelé?

    Je fus invité à une chasse. Vous y étiez, aussi, amazone sur un bel alezan. Votre chapeau, incliné, dissimulait votre visage, mais je pus contempler le bouquet, tons bruns orangés, les pétales parcheminés des fleurs, le feuillage rouillé.

    Je tentais de vous suivre.

    Vous disparûtes en compagnie d’un autre, portant curieusement, une veste d’intérieur. Il semblait aux anges.

    Je le retrouvais, plus tard, en votre compagnie. Toujours chapeautée, bouquet de tiges emmêlées, retenant quelques feuilles desséchées, les fleurs ayant définitivement perdu leurs robes, offraient des fruits fripés et parfumés.

    Je découvrais alors votre beauté, l’éclat de vos yeux, le velours de votre bouche.

    Perdu dans cette contemplation, je n’entendais pas mon cœur, qui se méfiait.

    Je me réveillais soudain. Montrant dédaigneusement le chapeau à votre compagnon, vous lui disiez, d’un ton acerbe : « Qu’est ce que tu attends pour me débarrasser de ça ? ».

    Vous vous êtes tournée alors vers moi, m’offrant votre bras : « On y va ? »

    Je crus apercevoir une lueur ensorceleuse dans votre regard. Je fis taire mon cœur.

    J’ai retrouvé votre chapeau. Défleuri. A sa vue, vous vous êtes mise dans une rage folle. Vous étiez si jolie avec lui ; mais là…vous ressembliez à une fleur vénéneuse ; tellement vénéneuse, que je pris peur ; et voulant me défendre…

    Voilà, je vous ai quand même apporté votre chapeau. Je vois passer dans votre regard des éclairs rouges de colère. Pourtant, j’y ai accroché quelques fleurs, cueillies ce matin dans le jardin. Celui que j’entretenais pour l’amour de vous. Ne vous inquiétez pas, je continue, mais, pour une autre. C’est elle maintenant que je vénère comme une déesse.

    Nous nous sommes rencontrés, en cure thermale ; nous buvions tous les deux un verre d’eau au goût sulfureux. Elle aussi, porte un chapeau. Je ne l’avais pas remarqué, tellement il est petit, pas plus grand que la paume de ma main.

    Vous semblez inquiète. Ah j’oubliais, vous êtes allergique au jasmin !

    A demain, ma chère. Vous secouez la tête. Vous ne voulez plus que je vous rende visite ?

    • Jacou, il est excellent ton texte ! J’aime assez l’idée du chapeau ! Je vais le mettre à la suite de mon billet sur mon blog samedi car ici il a peu de chances d’être lu à sa juste valeur ! 😉

      • Merci beaucoup. Mais je me suis aperçue de l’oubli d’un mot et en ai profité pour rebichonner quelques phrases. J’ai envoyé tout cela par mail,qui m’a été renvoyé. J’envoie donc la nouvelle mouture, qui sera celle à éditer, si tu veux bien.

    • Claude, tu ne peux même pas imaginer la différence (pour le lit^^) ! Mais ton lien n’est pas bon du tout du tout, c’est le preview, pas grave, je vais mettre celui de ton blog et j’actualiserai dans la matinée ! A demain, bises de brume♥ sans gel…^_^

    • Bonsoir Bizak, c’est avant 20 h les liens, hum hum !!! 🙄 Mais bon, je vais faire preuve de mansuétude ! En revanche, normalement c’est blogspot.fr et tu me donnes le .com ! J’espère qu’il fonctionnera ! 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s