PETITES SCÈNES CAPITALES de Sylvie Germain


photomania_30396652Je pensais que ces scènes seraient indépendantes les unes des autres, un peu comme des nouvelles mais non, il s’agit de la vie de Lili-Barbara, de ses quatre ans à un âge avancé. Mais si elles suivent l’ordre chronologique, dans une construction absolument magistrale, elles pourraient se lire dans le désordre que nous comprendrions…

Ces petites scènes capitales sont des instantanés des blessures et des rares bonheurs qui ont façonnés Lili, qui lui ont permis aussi de devenir Barbara à quinze ans mais sans jamais pouvoir occulter l’immense place prise par Lili.

La première scène nous parle de la mort de la mère de Lili et de sa réaction panique puisqu’elle ne sait pas ce qu’est la mort, elle pressent seulement que les choses vont changer et elle se précipite sur la balançoire pour s’étourdir en volant haut, toujours plus haut dans l’espoir de faire disparaître la boule qui s’est formée dans sa gorge. Ce n’est que plus tard qu’elle dira :  » Fanny ma mère maman, l’immatérielle, son intime inconnue dont elle rêve parfois, fantôme du paquebot qu’elle a vu un jour émerger de la brume  au son d’un râle formidable pareil à un mugissement de taureau qui n’en finirait pas de mourir, de refuser de mourir. »  (p.54). Mais il faut compter aussi avec les personnages secondaires, les frères et soeurs qui ont malléés Lili, ont aidé à la pétrir d’incertitudes même si au fil des ans, elle a appris à se contenter des réponses qu’on a bien voulu lui donner… Car au fil des pages, nous comprenons que ce sont les morts qui ont marqués Lili au fer rouge de l’incompréhension. La mort, ce grand mystère inexplicable et surtout inexpliqué par les adultes, eux-même empêtrés dans les conventions du deuil et leur propre chagrin. Comment dans ces conditions accepter du jour au lendemain le remariage du père avec une femme affublée de trois enfants ? Comment trouver sa place dans cette fratrie et surtout se distinguer, traquer dans le regard de ce père-bouée de sauvetage une reconnaissance qui ne vient pas…des confidences qu’il taira longtemps.

La vie, la mort, les interrogations existentielles et mystiques, voilà le coeur de ce livre…capital ! Parce que  » La liberté, comme l’amour, a un coût, celui de l’intranquillité, ni l’un ni l’autre ne sont jamais acquis » (p.204).

Bien que la fin n’en soit pas une, comment finir le récit d’une vie qui continue, le style recherché et éblouissant de Sylvie Germain m’a conquise une fois de plus et si j’ai préféré Tobie des marais car il y a une part de fantastique, absente ici, la plume de l’auteure  nous envole sur cette balançoire qui figure en couverture et nous ne redescendons (à regret) qu’une fois la dernière page tournée et j’ai envie de dire « à bientôt Madame Germain », j’ai cinq livres de vous sur mes étagères et je n’ai qu’une hâte, me plonger très vite dans votre univers de grâce et de beauté  servi par un style inimitable, douloureux souvent, lumineux toujours…

Lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire organisés par Price Minister et le valeureux Oliver que je remercie ! Ma note est de 18/20..matchs price minister 2013

Publicités

96 réflexions au sujet de « PETITES SCÈNES CAPITALES de Sylvie Germain »

    • Aifelle, je suis d’accord avec toi, je préfère moi aussi quand elle va dans le fantastique (il paraît qu’elle a deux « styles : le réel et le fantastique, je schématise) mais c’est de l’excellent malgré tout et je ne l’ai pas lâché une fois commencé, ce qui est bon signe…

    • Jostein, je suis devenue fan avec un seul livre « Tobie des marais », j’en ai 5 ou 6 dans ma PAL et je n’ai qu’une hâte, les lire au plus vite, surtout Le livre des nuits dont on m’a tant parlé…

        • Jostein, c’est bizarre que je n’accroche pas à Magnus (je l’ai tenté trois fois et pas moyen) mais je ne désespère pas, je finis un SP pour R. Laffont et je me jette sur L’herbe des nuits (j’ai aussi l’Inaperçu, Immortalités, Le Livre des nuits, Hors-champ et Magnus bien sûr), donc j’ai de quoi satisfaire mes envies ! 🙂

    • Hello Miss Aspho et les Copinautes
      Je ne fais que me manifester pour vous prouver que je suis en vie 😉
      Dans une autre, je me pencherai sur SG, promis 😆
      Bonne semaine et bisous gelés-ventés de Lyon

      • Ma So’N, et moi tu as vu l’heure à laquelle je réponds ? Je fais concurrence aux couche-tard ! 😆 Dans ton autre vie, tu vas en avoir des livres à lire et des choses à faire, bon courage ! 😆 Tu devrais commencer maintenant ! Bises de nuit d’ici, la journée a été belle, ça ne va pas durer paraît-il ! 😉

    • Gwen, Lili (Galipette) qui a presque tout lu me disait qu’elle avait deux « univers » : les livres ancrés dans le réel et ceux contenant une part de fantastique. Celui-ci fait partie du « réel » , j’ai préféré l’histoire de Tobie des marais mais ça ne se joue qu’à une virgule près et encore ! 😉 Un style très imagé, brillant, à lire…

  1. J’ai lu quelque chose de Sylvie Germain, dans une « autre vie » et je me souviens avoir été enchantée de ma lecture… J’ai delaissé la lecture par la suite quand j’ai repris mes études et le temps m’a vraiment manqué pour lire (sauf les bouquins professionnels). Tu parles si bien de ce livre que vais probablement l’ajouter dans ma pal qui reste au point mort depuis trois mois…et puis je repars à Metz d’urgence et cela ne facilitera pas la lecture.
    avec le sourire

    • Lilou, moi je n’avais encore rien lu avant Tobie des Marais et c’est une auteure majeure en ce qui me concerne, ma PAL a bien augmenté grâce à elle ! Bon courage pour la suite…

  2. Ta chronique donne envie de lire cet auteur, le thème abordé pourrait me plaire. Ceci dit comparer l’amour et la liberté en tant que sempiternelle conquête , a été déjà écrit des centaines de fois, elle enfonce une porte ouverte. Mais s’il fallait attendre que les auteurs aient quelque chose de totalement nouveau et révolutionnaire à écrire sur des thèmes universels comme l’amour, la mort, la famille, plus aucun livre de serait publié…
    Je t’embrasse…

    • Mindounet, ta philosophie me laisse coite !!!! :o: Tu devrais essayer de la lire quand même, malgré l’exigence qu’elle demande, son style est époustouflant ! Ce que je demande à un auteur n’est pas forcément de la « nouveauté » à tous prix mais de me dire les choses comme je ne les ai jamais lues justement ! Et pour ça, avec elle je ne suis pas déçue ! 😉 Bises♥

      • Sur 30 commentaires, heureusement qu’il y en a au moins un qui va pas dans le sens de tous les autres. Tes chroniques donnent quasiment toujours envie de lire les auteurs car tu excelles dans l’écriture de tes ressentis. Ta chronique du jour de déroge pas à la règle. Mais je suis désolé, la phrase de Sylvie Germain que tu cites et que je lis certes hors contexte général du livre, est banale et plate, et il n’y a pas besoin d’être docteur en philosophie pour pondre un truc pareil…
        Le coucou est remonté ce matin, mais je te kisse fort !

        • Mindounet, oui je vois ça que le coucou siffle au lieu de chanter !!! 😆 Je ne prétends pas que Sylvie Germain innove ou aborde des thèmes inattendus, je dis que sa façon de le dire est inimitable ! Alors oui bien sûr, un extrait hors contexte n’est pas « jugeable », tout le monde ne peut pas aimer son style ou même ce qu’elle dit, mes billets disent ce que moi je ressens et je n’ai pas la prétention d’être universelle, tu le sais très bien !!! Pas de panique, je n’ai pas prévu de te la faire lire en 2014 donc keep calm and smile !!! 😀 Bises le Poussin sans coquille ! ^-^

  3. Bonjour ! Je l’ai également et je suis bien contente de l’avoir choisi. Je n’ai lu ton billet qu’en diagonale. Hélas pour lui ! il ne le mérite pas mais j’ai peur de garder tes mots dans mon ressenti. Je reviendrai prendre ton lien.
    Bise

    • Syl, tu as bien fait de ne pas me lire, c’est ce que je fais maintenant tant que je n’ai pas lu le livre, d’ailleurs je n’ai pas eu le temps de mettre les liens de tous ceux qui l’ont lu, car il y en a un paquet !!! Bises♥

  4. Décidément, même s’il y a parfois quelques bémols quant au récit lui-même, toutes les lectrices de ce roman sont unanimes sur la qualité du style de Sylvie Germain.
    Vous me donnez toutes envie de découvrir cet auteur que je n’ai encore jamais lue.

    • ICB, oui. On me l’a expliqué il y a peu (LiliGalipette pour ne pas la citer^^) mais elle a deux « univers » : le réaliste comme ce dernier et le fantastique, comme Tobie des marais que j’ai lu cet été mais dans les deux cas, son style est époustouflant ! Après, on aime, on n’aime pas mais il faudrait être difficile ou chipoter !!!! 😀 Si tu veux, je peux te l’envoyer, ce serait dommage que tu t’en prives !!! 🙂

      • C’est très gentil de ta part, mais je me connais, il va y avoir un tas d’autres bouquins qui vont m’attirer entretemps et venir s’intercaler et je vais monopoliser le tien des lustres. En tout cas, j’apprécie ton offre 🙂

        • ICB, je ne te jette pas la pierre, je suis pareille et il suffit que je sois « obligée » de lire un livre dans un temps donné pour que je l’aborde les nerfs en pelote !!! 😆 Mais bon, éventuellement, tu as mon mail et tu sais où il est si l’envie subite te prenait !!!^_^

    • Alex, je ne la connais que depuis cet été et déjà, j’ai envie de la lire plus avant ! Avec les Matchs de PM, elle sera peut-être moins confidentielle et c’est tant mieux ! Elle le mérite…

  5. Bonjour et merci pour ce petit partage de livre qui m’en a appris un tout petit plus, me sortant ainsi de mes sentiers battus 😀

    J’avais lu une fois (je sais plus où) que la chanson de Barbara « l’aigle noir » parlait d’inceste… Est-ce qu’on en parle dans le livre ? J’aimerais quand même bien m’assurer que ce que j’ai lu une fois est exact…

    • Belette, voilà une auteure trèèèès loin du monde du Polar mais à lire absolument ! Oui il est question d’inceste dans la chanson de Barbara et non, il n’en est pas du tout question ici ! Pas besoin d’une telle chose pour avoir eu une enfance malheureuse ou du moins pas vraiment épanouissante ! 😉

      • Certes et heureusement que tout ceux qui ont eu une enfance malheureuse n’ont pas été victimes d’inceste ou pédophilie dans leur vie.

        Ok, je n’avais pas eu de mauvaises infos, alors, pour la chanson.

        Il y a tellement de chouettes livres/auteurs à lire… le temps me manque, c’est ce qui me fait râler. 👿

        • Belette, le temps !!! ne m’en parle pas ! J’ai reçu une nouvelle imprimante, j’y ai passé la journée d’hier et encore elle ne marche pas en wi-fi comme elle devrait, arrrgh, le temps ! 👿

          • Mon chef a passé des heures à tenter de faire fonctionner la nouvelle laser du boulot, hot-line en direct, et puis, une simple touche… il n’en pouvait plus et moi non plus 😀

            Un bon vieux câble et tout va mieux… un putain de câble pour relier le PC et la laser et tout aurait marché comme sur des roulettes… 👿

            • Belette, c’est ce qui se passe avec la mienne, les impressions partent dès que je mets le câble mais ce n’est pas normal, elle est censée marcher en wi-fi, j’ai configuré avec les pilotes, tout marche sauf ça !!!! A mon échelle ce n’est pas trop grave mais j’aime bien que ça fonctionne !!! J’y ai passé assez de temps, je laisse en l »état je verrai plus tard… 🙂

              • Oui, je sais, ça fait chi** que ça fonctionne pas avec le wi-fi, mais je trouve que au final, les câbles, on a rien inventé de mieux… ok, on en a une tonne !

                L’imprimante du boulot fonctionne, c’est tout ce qu’on lui demande ! Si jamais elle se mettait en grève, je pense que mon chef se suiciderai ! 😀 Le pauvre !

                • Belette, marre des câbles, des fils qui s’emmêlent, c’est le bazar, faut sans arrêt démêler (comme les cheveux) !!! 🙂 Si ton chef se suicide, tu vas te retrouver au chômage, ce n’est pas une bonne idée !!! 😆

                • Non, pas encore, mais bon, on a des chefs de service différents, selon que c’est le service compta, ou finances, ou autre… la boîte est grosse ! Je ne suis qu’un petit scarabée tout au fond, mais j’aime ma position, parce que je n’ai pas de stress ! 😉

                • Oui des fois, on est plus peinard en tant qu’exécutant qu’avec un poste à responsabilités…et je sais de quoi je parle quand je pense à toutes les heures supp’ que j’ai faites, pas payées, pas récupérées entièrement (juste 2 jours par mois quand tu as 360 h d’avance) et j’en passe ! Je n’ai pas connu les 35 heures mais le chômage oui, je connais bien ! En même temps, je suis handicapée à 50 % maintenant donc ça limite les offres même si je serais capable d’assurer un job à domicile, mais ce n’est pas encore ça…

                • Oui, mon ex-chef a fait des tas d’heure supp’, pas eu de « merci » ou d’argent en plus, il était tout le temps stressé (mais il se stressait lui-même). Bon, c’était du temps de l’ancienne direction, là, c’est plus cool et les deux autres chefs que j’ai eu sont plus calmes, zen, et quand tu as besoin de quelque chose, ils disent « oui, on va faire ça » et hop, c’est réglé !! Nickel chrome !

                  Chez nous, en Belgique, sont en train de virer des gens du chômage, leur balançant qu’ils n’ont qu’à aller au CPAS (Centre Public d’Aide Sociale) ce qui ne fait que déplacer le problème !!

                  Et puis, un chômeur dépense tout son argent, fait tourner le commerce, sans argent, ils vont faire comment ? Voler ?

                  Je ne voudrais pas y tomber, à 30 ans, tu es vieille et hormis l’Horéca qui embauche, le reste, c’est que dalle ! Où alors, faut baisser son froc.

                  Ils deviennent inhumains dans les bureaux de chômage. Je ne sais pas où va mon pays, mais il y va, c’est sûr et ça pue !!

                  Je te plains sincèrement ! Bosser, ne pas avoir de l’argent ou un récup, tout leur donner et au final, rien recevoir, ben je trouve ça moche. 😦

                  Courage !

                • Belette : ici, le système social marche encore mais pour combien de temps, il faut dire qu’il y a eu tellement d’abus que maintenant c’est serrage de vis mais à l’excès ! Je connais des gens qui bossent, qui ne peuvent pas se payer un appart et vont au restaus du Coeur toutes les semaines ! C’est grave… De toutes façons avec cette p***in de mondialisation, faut dire ce qui est, les richesses ne circulent plus et les riches le sont de plus en plus en plus (voir les parachutes en or brut), les banques ne prêtent plus aux pauvres, on va dans le mur, vers des marchés noirs et parallèles qui fonctionnent déjà très bien (la drogue entre autres)…

                • Le problème ne vient pas tant de l’abus du système social mais des dettes contractées par les pays et les acahts de subprimes par les banques. Les banques ont fait ce qu’elles voulaient et qui paie leurs erreurs ? Nous, au travers des états qui ont renfloués leurs caisses, alors que désolé mais les banques devaient séparer leur activité en deux : le banque de dépôt et celle d’affaire et l’état n’avait pas à rembourser pour les « affaires ».

                  Le prblème avec une dette, ce sont toujours les intérêts qui, à un moment, deviennent plus important que la dette elle-même.

                  Dans un quotidien économique belge, ils avaient le calcul des intérêts mensuels de la dette belge. Quand bien même ils auraient arrêté de donner des allocations de chômage et familiales durant un an, et bien, cela n’aurait couvert que un mois d’intérêts ! Et on ne parle que d’intérêts, pas de rembourser la dette…

                  Ensuite, pour s’en sortir, ils économisent sur la papier cul, comme on dit.

                  Nous avions tout et ils ont tout cassés, les politiciens à la noix… 👿

                • Belette, waouh ! Quelle culture économique ! Je sais tout ça, je trouve que l’on ne met pas assez l’accent dessus (bah tu penses), qu’on noie le poisson ! Les politiciens dépendent de ceux qui ont vraiment le pouvoir et le pouvoir absolu c’est l’argent, donc…tu as tout compris ! 😉

                • Avant, je ne savais rien, mais j’ai deux connaissances qui ne sont pas avares et qui répondent à mes questions, m’expliquant avec des mots simples, me donnant les bons articles, les bons livres et on parle de tout, ce qui fait que mon esprit s’est ouvert, que je vois le monde d’une autre manière, qui n’est pas rose, loin de là, mais au moins, je me sens mieux.

                  Je riais la première fois qu’il m’avait dit que les gouvernements ne gouvernaient plus, mais que c’étaient les lobbys, et maintenant, je ne rie plus.

                  On noie le poisson, oui, il nage dans des antibiotiques… beurk !!!

                  Les gens prennent toujours la solution de facilité « si on est dans la merde, c’est la faute à Momo et aux chômeurs », mais ils refusent de voir plus loin. La faute incombe aux gouvernants, aux banquiers, aux lobbys et à nous qui nous sommes endormis…

                • Et qui nous réveillera surtout, qu’est-ce qui va provoquer un sursaut salvateur car c’est obligé qu’il arrive ou alors c’est que nous sommes en décadence avancée pour ne pas dire putréfiée ! 😦

                • Comme je le dis toujours « on repart en arrière » et vu que toutes les grandes civilisations ont toutes déclinées au bout d’un certain temps… La roue tourne et notre tour est venu. La génération suivante fabriquera les baskets des autres…. 😦

                • Je connais aussi des gens qui bossent, sans faire de folie, mais quand ils ont remboursés le crédit maison et voiture (parce que pas le choix, faut la bagnole pour aller bosser), et bien, ils ne leur restent pas grand-chose !!

                • La classe moyenne s’en prend une fois de plus, plein la gueule… trop riche que pour bénéficier des aides, pas assez riche que pour surfer sur toutes les emmerdes… bref, celle qui paie tout et ne touche rien.

                  Mais on ne taxera jamais les riches… comme disait un conseiller d’un des Louis (le 14 ou le 16) « taxez les pauvres, ils n’ont rien, mais ils sont nombreux ».

  6. Je pourrais écrire exactement le même commentaire qu’In Cold Blog. Jamais lu Sylvie Germain mais j’ai très envie de découvrir la beauté de son écriture.

    • Jérôme, toi qui aime Laurent Gaudé, tu ne pourras qu’être séduit par Sylvie Germain, à ta place je n’attendrais pas une minute de plus !!! 😀 (je peux le faire voyager, je viens de le proposer à ICB, ce serait un voyage masculin, tiens donc !!! 🙂 )…

  7. POurtant, je n’ai pas du tout aimé l’un des romans de Germain, mais celui-là est tellement bien reçu sur la blogosphère, que je vais me précipiter dessus. Très beau billet Aspho (ça fait du bien de te revoir emballée par un livre;-)

    • Merci Galéa, c’est vrai que j’ai un traitement depuis août qui ne me facilite pas la tâche , je lis peu, je n’accroche à rien mais celui-ci a été englouti en un week-end ! J’ai adoré Tobie des marais, pas accroché à Magnus, alors comme quoi… Il faut se faire sa propre idée ! (demain j’arrête ce traitement, j’espère retrouver mon rythme, yeap !^-^ )

    • Merci Lylou, j’ai des journées abominables en ce moment, j’espère que ça va changer à partir de demain, je vais retrouver un rythme plus confortable ! Bises et bonne fin se soirée, si soirée il y a, je suis très en retard pour répondre à mes gentils commentaires mais je n’étais pas là aujourd’hui ! Gros bisous et merci de ton passage ! 🙂

    • Val, c’est sûr que son style est unique, il peut ne pas plaire, je le conçois aussi très bien mais quand il plaît c’est …waouh ! Je n’ai que ce mot qui me vient ! 🙂

    • Violette, par moments, j’ai aussi cette pensée, me disant que là S. germain faisait du Germain !!! Mais j’adore et je m’incline bien bas devant le talent de la dame qui tient cette cadence sur plus de 200 pages… Cela dit je la préfère dans un registre plus fantastique !

  8. Je note celui-ci ! Pour l’instant un seul ouvrage de cette auteure à mon actif, suffisamment pour reconnaître ses qualités littéraires même si l’oeuvre en question n’a pas su me séduire.

    • IsaL, je ne peux que te le conseiller, moi aussi c’est mon second mais je ne vais pas en rester là même si je m’attends à quelques déceptions, rien que pour les moments grandioses qu’elle propose, ça vaut le coup ! 😉

  9. Le style ! c’est ça qui donne l’impression de découvrir des thèmes vus et revus chez d’autres. L’art d’en parler autrement, d’y accéder par un autre angle, l’écriture de Sylvie Germain est un pur bonheur. mais tu le sais déjà… bises

    • So, ce n’est pas moi qu’il faut convaincre mais le sale gosse !!! J’ai cité Mindounet, il n’arrive pas à comprendre que le style réinvente une histoire, réinvente le monde même !!! Bises♥

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s