Quand je finis troisième à un concours…


Prix Hervé Bazin microfiction afficheEt que j’ose en parler ! Le plus dur étant de participer, soi-disant, certes ! Mais quand vous recevez un mail vous annonçant que vous êtes dans les dix finalistes (sur 400 tout de même), qu’ensuite il faut vous rendre sur place car vous êtes peut-être une des trois finalistes, eh bien, beaucoup d’émotions, et au final une petite satisfaction personnelle quoi qu’il en soit ! Mais de quoi je parle ? Aux pressé(e)s, je vous préviens, ce billet sera honteusement plus long que d’habitude…EDIT DU 22/10/2013 : Joël Glaziou m’a envoyé deux photos sur la scène du délit, je demande votre indulgence !

C’est la faute de Gwen, qui a participé à la première cuvée du prix Hervé Bazin de la microfiction, elle avait fini deuxième (elle) et avait publié un billet qui m’avait donné envie (folle que je suis). Le prix Hervé Bazin de la microfiction (nouvelle courte) a été créé par Odile Hervé Bazin, la veuve du grand Hervé Bazin et a remporté un vif succès dès sa première édition en 2011 puisqu’il y avait eu pas loin de 500 participants. La première pré-sélection se fait par la revue littéraire Harfang : une quinzaine de personnes lisent toutes les nouvelles qui arrivent par courrier, anonymement, se mettent d’accord pour les dix rescapées et ensuite ces dix nouvelles sont soumises à un jury de quatre écrivains, tous Prix Goncourt pour un roman ou un recueil de nouvelles. En l’occurrence cette année, sévissaient Jean Rouaud (Goncourt 1990 pour Les champs d’honneur), Amin Maalouf , Elvire de Brissac, Christiane Baroche . Joël Glaziou, le patron de la revue Harfang, qui édite ces nouvelles a beaucoup aidé au déroulement de cette manifestation.

Mais attention, ces quatre jurés délibèrent sur place et le suspense dure jusqu’au bout.

Après un déjeuner très copieux, Nous quittons la petite commune de Blaison-Gohier où le Maire nous a reçus, pour le château de Bois-Brinçon, situé à quelques kilomètres dans les vignes de l’Anjou, lourdes des grappes pas encore vendangées.

Prix Herve Bazin microfiction 3eme !(1)Nous nous dirigeons vers une ancienne écurie ou grange (je suppose). Odile Hervé Bazin et Jean Rouaud, le Président du Jury, sous le portrait bienveillant d’Hervé Bazin vont annoncer les résultats pour les trois premiers. Comme d’habitude, on commence par les derniers et c’est mon nom qui tombe en premier. Silence de mort. Il me faut bien cinq minutes (ça a paru très long) avant que je ne bouge, puis me lève et me dirige vers la scène improvisée pour l’occasion. Je suis empotée pétrifiée dès que je suis

Odile Hervé-Bazin et Jean Rouaud au château de Bois-Brinçon (49)

Odile Hervé-Bazin et Jean Rouaud au château de Bois-Brinçon (49)

face à un public. Je manque de m’étaler en montant les marches de l’escabeau (la loose jusqu’au bout), je bafouille trois mots idiots à Jean Rouaud qui me pose des questions sur ma nouvelle « Charlie ». Je regrette un peu à ce moment-là de ne pas y avoir cru plus que cela et de n’avoir pas préparé de discours comme me l’avait conseillé mon ami Mind The Gap… Trop tard !

Cette aventure s’est faite dans l’urgence quand j’ai envoyé ma nouvelle le 30 décembre 2012 (la veille de la date-butoir) , le thème était « Portrait(s) de femme(s) » et je ne m’attendais pas du tout à être dans les dix premiers, ce qui permet déjà d’être publié dans la revue Harfang, dans un numéro Hors-Série, revue confidentielle s’il en est mais de qualité. Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site, c’est PAR ICI ! EDIT DU 22/10/2013 : La revue Harfang a fait un billet plus détaillé que le mien sur le déroulement de cette journée, n’hésitez pas à suivre le lien ! Joël Glaziou , à droite sur la photo ci-dessous y parle notamment du débat qui a suivi la remise des prix et qui portait sur l’intérêt des prix littéraires, en compagnie de Jean Rouaud (au centre) et d’Elvire de Brissac (à gauche).Prix hervé Bazin dicussion autour des prix littéraires

coulée rouge dans la verdure, le 19 octobre 2013

coulée rouge dans la verdure, le 19 octobre 2013

C’est un premier pas pour moi, une première fois et comme toutes les premières fois…eh bien vous connaissez la suite !

Plus haut, la seule photo (de mon portable) prise par la femme d’un lauréat, avant que nous n’entrions dans la salle du Verdict, une autre de Jean Rouaud et d’Odile Hervé Bazin prise du fond de la salle où je me terrais. Je n’ai pas osé sortir mon appareil et mitrailler comme je le fais d’habitude. Ne me demandez pas pourquoi, j’étais tétanisée. Je vais guetter le site de Présence Hervé Bazin ou celui d’Harfang et s’il y a des photos, je les ajouterais à ce billet. Les voici ces photos, mon Dieu…

Jean Rouaud a vraiment fait tout ce qu'il a pu face à ma gogolitude...

Jean Rouaud a vraiment fait tout ce qu’il a pu face à ma gogolitude…

La première à ma gauche, la seconde à ma droite !

La première à ma gauche, la seconde à ma droite !

Je suis repartie avec deux cent €uros, ce qui met un peu de « beurre dans les noix de Saint-Jacques » pour reprendre l’expression de Gwen qui avait en tant que deuxième encaissé  la jolie somme de quatre cent €uros,  (six cent pour la première).

Livret hors-série de la revue Harfang avec les dix textes finalistes plus six nouvelles des membres des Jury.

Livret hors-série de la revue Harfang avec les dix textes finalistes plus six nouvelles des membres des Jury.

Rétrospectivement, j’ai passé une excellente journée,  j’étais éreintée mais heureuse ! Il m’a fallu deux nuits et la journée d’hier pour m’en remettre et j’ai hésité à vous en parler, j’assume !

La petite revue Harfang comprenant les dix textes primés est en vente au prix de cinq €uros à : contact@presence-hervebazin.fr ou à revueharfang@laposte.net.

Marque-pages, imprimé en vitesse entre 13h et 15 heures, avec le nom des trois lauréates.

Marque-pages, imprimé en vitesse entre 13h et 15 heures, avec le nom des trois lauréates.

Voilà, et bravo à celles et ceux qui sont arrivés sans souffrir au terme de ce billet ! Je reprends mon rythme de blog dès demain ! Dernier EDIT DU 29.10.2013 : Nathalie Labarre, deuxième finaliste a eu la gentillesse de m’envoyer une coupure de presse parue dans le Courrier de l’Ouest (faut connaître 😉 )… Je suis la brune avec des cheveux longs (pour ceux qui ne me connaissent pas !)^^

20131020 Prix Hervé Bazin

Publicités

187 réflexions au sujet de « Quand je finis troisième à un concours… »

    • @ Anne-Souris : il ne faut pas rêver non plus, se mettre au travail est une chose qui me semble plus réaliste, comme l’a dit quelqu’un de célèbre « il faut 1% d’inspiration et 99% de sueur », ça peut s’appliquer à l’écriture ! 🙂 Merci pour ton enthousiasme !

      • Ouf, je viens de voir le « en temps que »…. qui me fait mal rien qu’à le relire… J’étais au bureau ce matin et me suis dépêchée d’écrire un petit truc, j’aurais du prendre le temps (t-e-m-p-s cette fois-ci 😉 ) de me relire !

  1. Une belle journée, tu as bien fait d’y aller. Tous les grands écrivains ont commencé par bafouiller, n’en doutons pas. Avoue que cela aurait été dommage de louper. Repose sur tes lauriers bien mérités maintenant !

    • Nathalie, j’y suis allée sur insistance d’Odile Hervé-Bazin car ces manifestations me terrorisent… Il ne faut pas que je m’endorme sur mes lauriers, justement ! 😀

      • @ Syl : oui c’est vrai, je l’ai vu l’an dernier à LGL et c’était une catastrophe ! Quelle idée aussi de demander à des écrivains de PARLER de leurs livres, écrire est un chose, en parler en est une autre : en tous cas ça se prépare ! 😀

  2. Waouh !!! Bravo Asphodèle ! J’applaudis des deux mains (et même des deux pieds… plus difficile car j’ai la souplesse d’un éléphant… à peu près…) !

  3. Oh la la, mais c’est génial Asphodèle !!! Je suis tellement fière de toi et heureuse ! Troisième sur 400, c’est complètement fou, elle doit être extra ta nouvelle ! Tu as le droit de la mettre en ligne ? Rha c’est épatant, je suis trop contente 😀 Et bravo surtout !

  4. Bravo Aspho !!! Bravossssss !!! Tu gagnes, nous gagnons !
    A ta place ? Je me serais désintégrée, pulvérisée. Elle est où Syl ? Qui ? Syyyyl. !!! Ce n’est pas le petit tas de poussière au sol ?
    Tu as titubé, rougi, mais tu as assuré ! Classe !

    • Syl, je n’étais pas loin de la désintégration !!! Seulement 1/10ème de mon cerveau fonctionnait, le reste s’était envolé ! L’arrivée sur scène a failli être mémorable mais je n’ai pas chu !!! 😀

  5. Encore une fois : Félicitations et youhou !
    Merci pour cet article-reportage…. j’en ai presque eu une boule au ventre, rien que d’imaginer toutes ces émotions.
    Bravo, bravo et jamais une sans deux sans trois….. 😉
    Bisous

    • Allez, tien, je fais un collé-serré avec La Douce 😉
      (parce que de ma tour -bureau- je ne peux pas déposer un commentaire « normal » à la suite, pour ceusses qui savent pas encore le pourquoi de mon manège)

      Jamais une sans deux sans trois, j’connaissais pas 😆 mais tu vas pas t’arrêter maintenant que tu es lauréate 😆
      Félicitations, ma Cocotine. Quel talent 3e sur 400, c’est super 😉
      J’ai lu jusqu’au bout ton mini-reportage et j’en aurais bien lu encore plus 😆
      La vraie vie des auteurs c’est passionnant ! Tu as bien fait d’en parler !
      Je m’en vais aller commander le recueil.
      Encore bravo et mille bisous ensoleillés

      • Soène, tu me fais rire ! Tu sais les « auteurs » comme tu dis sont souvent des gens comme tout le monde, sauf qu’au lieu d’aller au foot, au cinéma, danser, ils écrivent ! Après, ils se frottent au monde pour savoir ce que l’on pense d’eux et c’est là que le challenge commence ! Donc tu vois, nous n’en sommes qu’au tout début, on ne s’emballe pas hein ! Je suis heureuse mais je sais que j’ai du boulot devant ma porte ! Bises♥

  6. Oh ! Félicitations ! Vu la qualité de tes écrits, ça ne m’étonne pas, et ça m’a émue de t’imaginer vivre cette aventure ! Merci de nous avoir raconté tout cela.
    Bravo bravo bravo ! Mille bises 🙂

  7. Bravo Asphodèle pour la réactivité… et merci pour la pub faite à Harfang !
    L’œil d’Harfang est perçant et sans avoir tout vu, il peut révéler (votre modestie dut-elle en souffrir) qu’un des 5 jurés avait même classé votre nouvelle en tête !

    Harfang

    • Merci Joël-Harfang, que c’est gentil ! J’ai des vapeurs tout à coup ! Vous méritez qu’on vous fasse de la pub, j’ai vraiment apprécié votre dévouement et sans vous pour coordonner les étapes de cet évènement, je ne sais pas ce que ce serait !!! J’aimerais bien, s’il y en a une, une photo de la scène avec tous les lauréats, je ne m’en suis pas inquiétée sur le moment…
      P.S. : j’ai lu votre nouvelle « La galerie des femmes » dans le train du retour et elle est drôlement bien ! Je vais certainement vous recommander des fascicules, je ne pensais pas que ça intéresserait ma famille et tout le monde m’en réclame…

  8. Bravo, Asphodèle! Je suis très contente pour toi. Ce prix met du beurre dans les noix de St Jacques mais aussi du baume au cœur et du carburant dans la machine à écrire! Et puis c’est un beau prix, organisé par des personnes charmantes et attentionnées. Alors tu peux être fière, en parler et même faire de la pub!

    • Gwen, merci ! je pense que le baume au coeur ici est plus intéressant que le beurre dans les Saint-Jacques mais disons que c’est un bonus non négligeable ! Je ne sais pas « vendre » mais je vais faire un effort ! 😉

  9. Je ne comprends pas…il doit s’agir d’une erreur technique. En principe des auteurs confirmés et des jurés de prix ou concours littéraires recherchent l’émotion, le style, la pâte de l’auteur, la sensibilité, l’émotion , l’envie d’écrire et l’amour des mots…bref ils recherchent des auteurs qui un jour pourront éditer un premier ouvrage et qui sait…
    Là je ne comprends pas mais bon je suis heureux pour toi.
    Les premières fois sont le sel de la vie non? Vivement la prochaine…

    • Mindounet, une erreur technique ? De quoi tu parles ? Tu sais que mon cerveau a encore un peu de blond devant les yeux alors parle-moi simplement hein !!! La prochaine fois ne sera plus une première fois ! 😉 Bises♥

      • Oui c’était du troisième degré comme dit Syl alors je baisse d’un degré : soit les membres du jury avaient abusé du bon vin de la région d’Angers soit ils ont vu en toi un talent pour l’écriture……ha la la faut tout t’expliquer , on dirait moi parfois…mais tu as été émotionnée…je comprends…

        • Mindounet, c’est bon j’ai compris après, moi aussi j’ai des passages à vide de temps en temps !!! Nous avions tous bu un très bon vin d’Anjou le midi mais pas suffisamment pour rouler sous la table ni pour soudoyer les jurés ! 😆 Tu vois bien que je suis une petite nature côté émotions, je ne tiens pas le choc !

    • Mais quel Schtroumpf ce Mind !!! quand il se met à faire du 10ème degré, il me fait rire ! Heureusement qu’on te connaît coquin !!! Enlève ton masque !

        • Tsss, moi me déguiser? Je n’ai jamais été à une soirée costumée enfin je ne pense pas…Pas de secouage de cocotier pour toi avant au moins jeudi alors ? faut que tu te remettes hein…grande fillette va !

          • Mindounet, toi jamais déguiser ??? Quelle tristesse, c’était rigolo les soirées costumées, on rigolait autant à se déguiser que pendant la soirée ! Jeudi je serai remise, quand même…

  10. Bravoooooooooooooooooooooooo Miss Asphoooooo
    je ne fais pas de danse devant mon micro (j’suis au bureau) mais le cœur y est
    Je commande ce fascicule de suite 😉
    Tu es super sur la photo
    bisesssssss

    • Ho Val que c’est gentil à toi ! Harfang a vraiment besoin et mérite d’être soutenu ! Et j’ai lu le recueil dans le train, au retour, il y en a de bien meilleures que la mienne !
      Heureusement la photo a été prise de loin, on ne voit pas mon sourire crispé ! 😉
      Bises

  11. Félicitations ! Tu offres le champagne ? Non, pas la peine, je connais la sortie 😀
    Troisième sur plus de 400, c’est une magnifique place, je trouve, je serais comme toi, aux anges et pareil, j’aurais breubelé devant le public et le jury…
    Longue vie à ton talent d’écrivain de nouvelles !

    • Belette, je l’offre au moins virtuellement ! Je ne suis pas faite pour les mondanités, je le savais mais je n’ai pas eu trop le choix ! Je vais essayer de continuer d’écrire, c’est le but d’être encouragée de temps en temps ! 🙂 Merci à toi…

      • Je haï les mondanités aussi, mais je suis bien obligée d’y souscrire de temps en temps. Là, je ne rêve que d’une chose : des fêtes de fin d’années dans le calme avec les pieds sur la table 🙄

        Vas-y, écris, et qui sait, un roman un jour ? 😉

        • Belette, les « mondanités » de fin d’année, hormis Noël, ça fait longtemps que je me planque chez moi (pour le 31) en prétextant soit que je suis malade (Noël pas digéré), soit que je suis déjà prise ailleurs, ça marche parfois ! 😀 pour le roman, va falloir attendre un peu ou alors si je m’y mets, je ferme le blog, je ne peux pas faire les deux sérieusement ! 😉

          • Je ne me sentais plus de pouvoir passer le réveillon de la saint-sylvestre au calme, juste avec mon homme ! Le pied de pouvoir réveillonner en paix, sans s’empiffrer parce que tu dois passer toute la soirée à table et qu’on te sert de trop grosses portions ! En peignoir, en pantoufles et les pieds sur la table du salon. Le septième ciel !

            Et le 01/01 sans devoir courir, remanger alors que tu n’en veux plus… journée de glandouille bénéfique que nous avons passé. J’en redemande !

            L’inconvénient, c’est que ma famille ferait un peu la gueule si je me planquais chez moi pour Noël, alors, je dois me farcir au moins une fête. 😦

            Me demande si je ne vais pas attraper une pharyngite, tien ? 🙄

            Non, non, n’arrête pas ton blog. Tant pis pour le roman 😀

            • Belette, comment ça tant pis pour le roman ??? C’est quand même une de mes passions, il va falloir que j’y consacre un peu plus de temps ! Je n’arrêterai pas complètement de bloguer, je suis trop addict mais je ralentirai sérieusement, enfin je te rassure ce n’est pas pour tout de suite !!! 😀

              • Bon, faut savoir, si tu fais le livre, tu délaisse le blog, mais si on te veut toute entière sur le blog, alors, faut que tu laisses tomber le livre…

                En tout cas, ce n’est pas toujours facile de se faire éditer de nos jours…

                • Houla Belette, je connais bien les problèmes de l’édition aujourd’hui et ne me fais pas d’illusions, écrire , déjà, après on verra ! Mais quand ça me prendra, le blog en pâtira, pas le choix ! Et il faut bien tenter pour y arriver un peu…

                • Et des journées élastiques, on ne les a pas encore inventée ??

                  Oui, on ne sait pas être au four et au moulin, à l’écriture d’un livre et au blog…

                • Belette, rien qu’aujourd’hui, je reviens juste du supermarché, le temps de ranger, de faire le billet de la collecte, répondre aux comms, comment veux-tu écrire un roman ou même une nouvelle pendant ce temps ? Il faut couper ! Bonne soirée ! 😀

                • Impossible ! Moi, hier au soir, pas en forme, petit rhume en prépa, et puis boum, l’Internet fiche le camp et impossible de surfer… Obligée de faire mon Fessebouc au travail ! Même pas eu le temps de lire, une honte !! Je précise que ce jour, il y avait que dalle à faire !! Paperasse réglée en 30 minutes. Je n’ai pas assez de temps pour gérer tout cela, mais bon, ma faute !

                  Dur la vie de surfeuse ! Et les courses, ça prend un temps de fou et je déteste ça ! 👿

                • Et quand il n’y a plus d’électricité, je ne te dis pas le flip total quand tu as deux billets publiés le même jour ! Et les courses en plus c’était la cerise sur le cake, j’étais mourue en rentrant ! 😆 Ce soir je me mets au lit à 21h pour liiiire !!!

                • 😀 Oh, toi aussi tu utilise l’expression « je suis mourrue » ? Dingue, elle est multi-lingues !

                  La panne de courant, une horreur ! Heureusement que cuisinière au gaz, avec des allumettes pour faire l’étincelle, je peux cuire des trucs ou me faire du café-thé, on a un poêle au gaz, donc, on crèvera pas de froid, mais sans PC, je suis morte ! Et si en plus, il fait sombre, je fais comment pour lire ??

                  Bon, je vais arrêter de me fiche la trouille, moi !

                  Hier, dodo à 20h30 ! Cause rhume, dodo tôt et hop, au matin, parti le rhume !

                • @ Belette : j’ai fait Langues-O, il me reste des déclics de linguistique, je suis caméléon quand j’arrive dans un pays, je parle la langue au bout de 10 jours, disons que je baragouine et que je me fais comprendre : 5 ans de chinois et deux ans de japonais (même s’il n’en reste plus grand-chose) ça aide !!! 😆 Bon, j’ai reçu trois SP dont deux que j’ai trop hâte de lire, donc ce soir je déconnecte à 20h ! Zou, faut savoir s’arrêter ! Bises et bonne fin de soirée !^_^

                • Didjû, moi, les langues, c’est pas mon fort mais mon point faible, hormis les gros mots que je n’oublie pas… 🙄

                  Le chinois et le japonais, waw !!

                  Bonnes lectures !! Moi, je commence à avoir mal aux doigts… Bonne nuit.

                • Ha les gros mots ! En chinois la pire insulte c’est oeuf pourri, enfin ce que nous disait notre prof, il y a plus de 20 ans… Bon week-end de Toussaint à toi, nous avons le ciel de circonstance : bas et gris !

                • Oeuf pourri ? Moi qui aime traiter les gens de « champignons de latrines » ou de « raclure de bidet »… mais bon, les cultures ne sont pas les mêmes ou votre prof n’a pas osé vous en dire plus. 😀

                  Bon week-end aussi ! ♫ Avec un ciel si bas qu’un canal s’est perdu.♪

                • Belette !!!! Un canal s’est pendu non ? Pas perdu ! Enfin il me semble ! 😉 Je suis chatouilleuse sur Brel ! 😆 De toutes façons le ciel est à se pendre, ça vire tempête ce soir, et rebelote ! J’adore m’endormir au son de la pluie, ça me berce !^_^

                • Non ! Avant de s’être pendu, il s’est tout d’abord perdu… Lorsque le ciel était bas, il s’est perdu, mais quand le ciel était si gris, il s’est pendu…

                  ♫ Avec un ciel si bas qu’un canal s’est perdu
                  Avec un ciel si bas qu’il fait l’humilité
                  Avec un ciel si gris qu’un canal s’est pendu ♪

                  Tu peux être chatouilleuse pour Brel, je te donne raison, mais là…. 🙄

                  M’enfouir sous la couette, m’enfoncer dedans et m’endormir en écoutant la pluie marteler le toit ou le vent souffler, c’est un plaisir pour moi. 😉

                • Tu as raison ma Belette, je voulais voir si tu suivais, warf !!!! Ne me tape pas !!! Je suis fatiguée ce soir, j’ai retapé mon texte pour Les Plumes de demain et j’ai dû entrer 15 liens qui avaient sauté, ça m’arrive souvent, on ne peut plus récupérer la dernière version du brouillon, alors je copie-colle à chaque fois, c’est usant !

                • Que celui ou celle qui ne se trompe jamais, qui ne fait jamais d’erreur, nous jette la première bière ! 😀

                  Vu le nombre d’erreurs que je peux faire, je ne vais pas chercher la petite bête aux autres et oui, je sais aussi ce que c’est quand les liens te disent « merde » et que tu dois tout recommencer… 😈

                  Allez, repose-toi bien et bonne mer** pour les plumes ! Envole-toi !!

                • @ Belette : errare humanum est, c’est bien connu ! Je veux bien rattraper la bière, surtout si elle est belge ! 😆
                  Ce n’est pas aujourd’hui que je vais me reposer avec 21 textes à lires, ce qui correspond aux 21 liens qui s’emmêlaient les pinceaux hier !!! Et vu les rafales de vent que nous avons depuis hier, effectivement m’envoler est une possibilité, j’ai un chrysanthème décapité avant même d’être entré au cimetière ! 😦 La mamy n’aura que de la bruyère cette année ! 😆

                • Mais c’est fou le boulot que nous avons avec notre vie sur le Net : entre les bilans, les challenges, les billets, les brouillons, les réseaux sociaux, la cuisine, le ménage et le temps de merde dehors !

                  Je viens encore de me disperser durant une heure alors que je ne faisais que chercher les noms des nouveaux papas d’Astérix : au lieu de passer par le Net, j’aurais dû allonger le bras pour attraper la bédé, moi !

                  Le vent transperce tout !! Brrrr

                • @ Belette : je confirme, c’est un boulot à temps plein ! Quand on veut lire ou écrire, ou même faire un repas plus élaboré, on se rend compte du temps que l’on passe sur le Net ! C’est ahurissant, mais que faisions-nous avant ? 😀 Le vent est revenu ici aussi mais il fait doux, pas de bise encore… 😉

                • Mon homme me disait l’autre jour, au sujet de ce qu’il avait préparé : 2h de prépa et 20 minutes pour tout bouffer ! Un temps fou dans la cuisine…

                  Là, avec toutes mes conneries, je suis sur FB depuis 11h du mat, avec des pauses pour une série et d’autres aléas, mais bon…

                  Si ma mère savait ça ! 😦

                  Soleil, drache nationale, soleil, vent… magnifique ! *ironie*

                • Moi je blogue d’abord et si j’ai le temps je vais sur FB !!! Il faut être raisonnable !!! Le dimanche, il y a souvent des « aléas » qui s’invitent prendrent un thé ! 😀 Et hop, deux heures de perdues ! Quand ce sont mes amies ça va mais les commères-copines-de-ma-mère, au secours, je fais acte de présence et je sers le thé, en bonne fille de maison (yeux au ciel)…
                  Ici aussi « drache » depuis cet aprème ! Et vent qui va avec… C’est bien, je suis restée sous ma couette et j’ai fini un livre, youpi !^^

                • Je voulais pas de FB au départ, et c’est Yvan qui m’a décidé, avec la complicité de Foumette et je ne regrette pas ! Sous pseudo, tu dois pas être ami avec tonton ou tata ou des collègues de bureau, ni avec un chef et te sentir obligée d’aimer la page de Pierre-Paul-Jacques ! Je fais partie de quelques groupes de déjantés et frappadingue comme moi, ce qui fait que je me marre souvent devant mon PC comme une folle suite aux comms des membres du groupe, bref, je me marre bien, donc, dimanche, j’y suis restée quelques heures… 🙄 avec des pauses, je précise !

                  Personne ne s’invite chez moi car j’habite à 100 bornes de la famille et en Belgique, 100 km, c’est le bout du monde, donc, paix ROYALE !

                  Entre nous, j’avoue devenir asociale le week-end et ne vouloir voir personne, hormis une copine, mais quand on doit se voir, on le fait le samedi et on bouffe des petits gâteaux en ville.

                  Sale temps hier et prévu aussi toute la semaine, fait chi** !

                • Alors si c’est Yvan le serpent-tentateur, t’es foutue ! Moi j’ai ma famille sur le mur, alors je me tiens à carreau ! Et comme j’ai la flemme de créer une page (et donc d’autres contraintes), je reste comme ça, j’ai bien assez avec le blog (LES blogs) et mes mails !!! 😆 Ici ce n’est pas forcément la famille qui passe (je n’ai qu’une tante et un oncle sur place) mais les COPINES de ma mère, les miennes savent que le dimanche, je ne suis là pour personne sauf urgence !!! 😆

                • Voilà, les copines sont plus malines que les copines de ta maman ! En plus, l’écart générationnel ne doit pas toujours être facile, ce sont les amies de ta mère… Heureusement que la mienne n’en a pas et que personne ne vient me casser les pieds le dimanche.

                  Oui, avec Yvan, on est foutues ! Le tentateur de ces dames… 🙄

                  Sur FB en tant que pseudo, donc, pas ma famille ! Na ! Je peux me lâcher tant que je veux et j’ai fait une page pour mon blog, je commence à maîtriser l’engin. d’ici peu, je changerai les paramètres et je ne serai plus visible QUE pour les « amis ». Pouet !

                • Quand mon fils m’a créé mon « mur », je n’avais pas encore le blog et je ne sais même pas si les Pages existaient, il faudra que je me penche dessus un de ces quatre pour séparer les deux mais ça me prend le chou !!! 😀

                • Le chou-chou ? 😀 Oui, on peut séparer les deux, tu te fais une autre adresse mail et tu prends le pseudo et ainsi, tu peux venir rire avec la bande de zinzins !

                  J’avoue que ce n’est pas compliqué de créer sa page, suffit de trouver dans quelle catégorie la caser :p

                • Je me doute que ce n’est pas compliqué mais tant que ça marche comme ça, je n’ai pas le temps de faire et les blogs et les pages FB, j’essaierai quand je serai moins débordée ! 😆

                • Par contre, au boulot, ce fut le défilé des collègues ! Grrrr, je veux rattraper mon retard Bloguesque et les voilà qu’ils défilent comme un 21 juillet ! 😈

                • Belette, moi entre mon retard bloguesque, les liens pour les Plumes de samedi, ceux du Challenge « àtous prix », mon texte à écrire, mes billets de retard et ma cousine qui débarque dimanche avec son mari, je ne sais juste pas comment je vais faire, je vais sûrement me coucher trèèès tard vendredi, je ne la sens pas cette histoire ! 😆 Ce n’est pas la Fête Nationale mais le 11 novembre ça fait « pont »………………………………………..pas bon pour moi ! 😀

                • Je suis à la campagne samedi dimanche et mon Net va prendre du retard que je rattraperai dimanche soir 😉 J’ai aussi un billet à écrire, un LC à poursuivre avec un livre qui ne me botte pas super…

                  Heureusement que le w-end est loooog ! et que ma cousine ne viendra jamais me faire chier à la maison et je dis « ouf » !!!

                • Bonne chance (au fait, toujours rien sur ma boite Outlook, pourtant, tu n’es pas dans les indésirables, je t’y avais sortie après ton premier mail et j’ai vérifé quand même, on ne sait jamais, avec les PC).

                • Haaa, je vais essayer de le retrouver et de le transférer, c’est bizarre ça mais plus tard car là je suis dans mon texte, je ne lâche pas tant que ça vient ! Bises 🙂

                • Haaa, je vais essayer de le retrouver et de le transférer, c’est bizarre ça mais plus tard car là je suis dans mon texte, je ne lâche pas tant que ça vient ! Bises 🙂

                • Haaa, je vais essayer de le retrouver et de le transférer, c’est bizarre ça mais plus tard car là je suis dans mon texte, je ne lâche pas tant que ça vient ! Bises 🙂

  12. Pense à Modiano qui a toujours tant de mal .. et un talent fou. C’est formidable d’avoir été sélectionnée sur autant de candidats, ça veut dire que le potentiel est grand. Tu vas continuer n’est-ce-pas ?

    • Oui Aifelle, je vais continuer d’écrire, je n’en suis pas encore à écrire un roman mais va savoir, je ne m’interdis rien, je teste pour l’instant, encore une année de rôdage, après on verra !

  13. Bravo tu peux être fière de toi et de ton talent !!! 3e sur 400 chapeau bas madame. Je pense qu’à ta place j’aurai été pétrifiée aussi et maladroite comme je suis je me serai étalée c’est sûr 🙂

    • Bianca, pour l’instant, je mesure ma chance et ne crie pas victoire, ce n’est que le troisième prix mais oui, ça remonte l’ego et donne envie de continuer, d’aller plus loin et de participer à d’autres concours, il faut franchir ce cap si on veut savoir ce que l’on vaut, ne serait-ce qu’à un petit niveau ! 😉 Je ne me suis pas étalée mais c’est pas passé loin ! 😀

  14. Je ne suis pas du tout étonnée, tu as une jolie plume, un style, un ton et un certain lyrisme (je te l’ai dit plusieurs fois). C’est une récompense entièrement méritée. Bravo à toi ! Peut-être vas-tu te lancer dans du long maintenant!

  15. Et tu as hésité en plus! Alors que ça nous fait tellement plaisir de le savoir! Félicitations Asphodèle! Ton style a dû les envoûter.
    J’achèterai la revue pour pouvoir te lire. J’avais beaucoup aimé la nouvelle de Gwen l’année dernière.
    Repose-toi bien et encore bravo.

    • @ mes étagères en franglais : merci beaucoup, en l’occurrence participer est moins stressant que la remise des prix, j’avais l’impression que je repassais le BAC ! 😀

    • Merci Delphine, c’est vraiment tétanisant pour moi ce genre de manifestations, beaucoup y sont à l’aise, pas moi ! Oui je continue d’écrire, j’ai des choses à remanier dans mes tiroirs, il faut juste que j’aie le courage de les dépoussiérer et négocier le virage !

  16. N’en doute pas, j’ai lu ton billet jusqu’au bout, tellement heureuse pour toi. Toutes mes félicitations, la médaille de bronze c’est magnifique.
    Heureusement que tu nous l’as dit, une nouvelle comme celle-ci se partage, encore bravo.
    Et bientôt, un prochain roman ???
    Au fait, j’ai adoré « du beurre dans les noix de st jacques », en tant que Bretonne, c’est trop top !
    Bonne soirée, plein de bisous.
    Lylou

    • @ Lylou : merci merci, je vais continuer à écrire, je ne sais pas si je commence un long format ou si je reste dans la nouvelle, je crois que je vais faire en fonction de ce que je ressens et me fixer des dates ! L’expression pour le beurre dans les noix de Saint-Jacques vient d’une bretonne mais en Vendée, le beurre coule à flots également, ce n’est pas une hérésie bien au contraire ! et demi-sel par-dessus le marché ! 😉 Bisous et merci à toi d’être passée ! ^_^

  17. Bravo, Asphodèle ! Je me souviens aussi du prix de Gwen, et c’est du beau monde qui attribue les prix, c’est donc largement mérité ! Bises et je lève ma mousse belge à ta santé !

    • Merci Anne, c’est dommage je voyageais par train et déjà chargée (avec les livres des auteurs présents+ mes fascicules) : le château où s’est déroulée l’après-midi vendait du vin bio, excellent ! Si j’en avais acheté je n’aurais pas pu rentrer ! Merci pour la mousse, je ne dis pas non ! 😀

    • Merci Estelle, transformé certes mais il ne faut pas que je crois que c’est « arrivé », il y a encore du boulot derrière, ce n’est qu’une toute petite nouvelle ! 🙂

  18. C’est un vrai plaisir de suivre les premiers pas d’une auteure reconnue.Mille bravo pour cette réussite . Continue de nous faire partager tes écrits et tes succès.

  19. Génial ! Je suis ravie pour toi et je sais que ce prix est amplement mérité. J’imagine bien l’instant où tu as entendu prononcer ton nom. Le cœur qui bat à tout rompre, les mains moites, le visage empourpré. Ce sont des moments qui devraient être formidables et pourtant on aurait envie de disparaître, de ne plus voir tous ces regards tournés vers soi. Tétanisée… à ta place je l’aurais été tout autant. Quant à préparer un discours et donc à s’y attendre, je me demande si cela simplifierait les choses.
    Bon, tu as passé le cap. La prochaine fois, tu verras, ce sera plus facile. Il parait qu’on s’habitue très bien aux honneurs… 🙂

    • MCL, merci ! je ne sais pas si on s’habitue ! Mais je pense que quand on s’y attend et qu’on a un discours (tout au moins des réponses aux questions posées), on doit se sentir plus à l’aise ! je n’ai ni rougi, ni eu les mains moites, j’étais juste pétrifiée, le sang avait déserté mes veines et je n’arrivais pas à articuler deux mots sensés ! 😀

  20. Un grand bravo. Tu as apparemment plus souffert pour la remise des prix que pour l’écriture et je te comprends. Avec le recul, tu dois maintenant savourer cette satisfaction personnelle bien méritée. On a maintenant très envie de te lire.
    Félicitations

    • Jostein, merci beaucoup ! C’est exactement ça ! pour me lire, je peux envoyer des petits fascicules aux personnes intéressées, je ne sais pas si j’ai le droit de publier la nouvelle sur mon blog, je vais me renseigner ! 😉

      • Non, tu es une Star… même si elle n’est pas internationale ! C’est toujours chouette d’avoir une petite reconnaissance, et de briller un peu plus que d’hab ! Je te souhaite plein de petites étincelles !

        • Marlaguette, tu es adorable ! 😳 On vient de m’envoyer des photos et tu vas voir la tête de gogol de la « star » !!! Hi ! Je vais essayer de transformer ces petites étincelles en grand feu de joie ! 😀

  21. Eh bien non seulement j’ai dévoré ton billet comme une friandise, mais en plus tu m’as donné sacrément envie d’y participer.
    Bravo ma belle copine, c’est amplement mérité!

    • Célestine, je te conseille de t’inscrire au blog d’Harfang, ils donneront le thème pour 2015 (en plus c’est un blog dédié à la Nouvelle). Nul doute que tu franchiras brillament les sélections impitoyables ! 😉

  22. Chère Madame Asphodèle, je ne sais maintenant que la célébrité vous a gagnée, si mes humbles mais sincères mots de félicitations atteindront votre regard encore tout ébloui par l’émotion, la joie, la fierté et surtout le 12°5 direct sorti des vignes angevines….
    La prochaine fois, vous serez la dernière à être appelée, soyez en sûre, et vous n’irez point seule, accompagnée que vous serez de vos plus fidèles admirateurs. Et n’ayez pas peur, si d’aventure, vous vous trouviez à nouveau muette, trahie par l’émotion, MTG, Syl et moi-même comblerions sans problème ce léger silence. Une maquette de spectacle chorégraphié en votre honneur est à l’étude. Une admiratrice .

    • ma chère admiratrice;

      Mouhaha, j’ai éclaté de rire en lisant ton comm, mais comment as-tu deviné que l’Anjou rouge du midi, cuvée spéciale en notre honneur, précédé d’un crémant de Loire m’avait rendue hébétée ??? Oui, alors, tiens, si d’aventure, je devais réitérer, une chose est certaine, je n’irais pas seule, potentiellement gagnante ou pas !!! C’est terrible ! 😀 Quant à la chorégraphie, je suis sûre que Jean Rouaud aurait apprécié un peu de fantaisie dans tout ce sérieux dégoulinant de trac (je n’étais pas la seule, les deux premières n’étaient pas mieux) !!! Biiises, grande folle !♥

  23. Alors que je dise dès maintenant. Je précise. La chorégraphie, c’est moi. Je donne le tempo avec un bâton. Les exercices, ce sont pour les deux autres.
    PS : tu es une goodgogole…

    • Syl, vous n’allez pas vous battre !!! Mindounet fera le pom-pom, on lui mettra une perruque bleue, warf ! Merci pour le godd devant gogole mais je n’en pense pas moins ! 😆 Bises et bonne nuit♥

  24. Quelle belle et douce nouvelle d’automne Asphodèle ! Merci de partager ça avec nous ^^tu as raison d’y croire, cette rencontre te le prouve bien ^^je suis vraiment fière et heureuse pour toi ^^GROS bisous ^^

    • Merci Yuko, c’est difficile d’y croire au début quand on n’a jamais participé à quoi que ce soit, il faut arriver à prendre confiance en soi si on veut des résultats, j’y travaille ! 😀 Merci pour ton soutien et bisous !♥

  25. J’ai vu l’article fait par Harfang…pas mal du tout , ça fait mini reportage , j’aime la simplicité du ton. La photo est classique dans ce genre de remise de prix, de toute façon tu serais refusée en HP…Le plumeau t’as intérêt de l’utiliser pour continuer le chemin, c’est moi qui te le dis.
    Pour la chorégraphie , les deux fanas de cuisses de nymphes effarouchées peuvent toujours courir…et je suis sur que je les gratte à la course. Non mais ho !

    • Mindounet, il est très bien, très complet l’article d’Harfang ! pour les photos no comment, mais t’as vu, j’assume ma loose jusqu’au bout, je les ai mises ! 😆 Tu m’agaces avec ton histoire de plumeau, tu m’expliqueras car c’est le genre d’instrument qui me laisse perplexe, ça sert à rien !!!! 😆
      Fais attention à ce que tu dis pour les cuisses de nymphe émue (et pas du tout effarouchées), elles sont capables de t’attacher à un arbre pour la nuit avec les coyotes du Berry pour seule compagnie, arrrf !!!^_^

      • Ne t’en fais pas, je suis certain que La Belle au bois dormant ou Cendrillon passeraient me délivrer de l’arbre…ou sinon une fée de la foret…
        Le plumeau c’était une vanne à deux euros, tu disais dans ta réponse au commentaire de Delphinebooks qu’il te fallait dépoussiérer tes écrits. Poussière / Plumeau / Humour à deux balles.
        De toute manière je suis un incompris…
        Je suis ravi et honoré de t’agacer…et je me sauve…

  26. Quelle formidable aventure !! En tout cas bravo à toi :0) Et je comprends tout à fait ta réaction, j’aurais, pour ma part, été tout à fait pétrifiée ;0)

  27. J’y étais, à la remise des prix et franchement, Isabelle exagère. Elle m’a semblé plutôt détendue, heureuse et, certes, émue, mais ne s’est pas liquéfiée autant qu’elle le dit! A sa décharge, il faut dire que le moment impressionnait vraiment. Si ça t’intéresse, d’ailleurs, Isabelle, j’ai un article de presse relatant la remise des prix. Je peux te le scanner et te l’envoyer si j’ai ton mail…

    • Bonjour à vous, ravie de vous voir ici 😀 ! Comme quoi nous ne renvoyons pas toujours l’image de ce que nous ressentons ! Je veux bien pour l’article de presse, cela me fera un souvenir supplémentaire, d’autant que Ouest-France Vendée ne relate pas l’évènement !!! Je vous laisse mon mail lisa.maratier@yahoo.fr
      Et merci encore ! (ravie que les échanges continuent au-delà de cette belle journée^^)…

  28. Madame !!! 😀 Chapeau bas ! 😀 Toutes mes félicitations ! 😀 Depuis le temps qu’on te dis que tu as du talent, tu vas peut-être nous écouter, maintenant. 😀 Continues, fais nous encore de merveilleux textes. 😀

        • Cériat, il n’est pas sur le blog, il est publié dans la revue Hors-Série n°12 (je crois) et tu peux le commander là où j’ai mis les liens à la fin de mon billet ! Ils ne vont pas mettre les textes en ligne alors que la revue est en vente ! 😉 Il faut que j’en recommande, ma famille m’en a demandé plus que prévu ! 🙂

  29. Que je suis heureuse pour toi chere ASPHO……………..
    et je suis vraiment pas étonnée car je te lis depuis longtemps et c’est mérité
    BRAVO

  30. J’imagine qu’avec le recul, tu dois être contente de ce magnifique résultat : tu es publiée, tu as reçu un beau prix et tu as rencontré des gens talentueux dont les yeux ont jugé ta Charlie. Je suis heureuse pour toi et je t’embrasse.

    • Phili, j’en suis encore toute étonnée et incrédule ! Beaucoup d’émotions ! Surtout que les quatre jurés in fine sont quatre Goncourt avec une longue carrière littéraire, ça impressionne toujours ! Bises et merci à toi♥

  31. Ping : Célèbre Asphodèle ! | Les facéties de Ceriat

    • Bourgeon créatif, une surprise surtout au départ et comment dire, une fierté mais dans le sens où j’arrive mieux à me situer (si tant est qu’il y ait une échelle en littérature). On sait mieux où on va après ça et c’est un puissant stimulant pour persévérer et faire mieux encore ! 😉

  32. Est-ce la nouvelle présentation de ton site? Je pense que oui! Bref, je me suis égarée ici! Je ne vais pas te féliciter deux ans apres, mais tu me vois très impressionnée! Je vais essayer de trouver la sortie en espérant trouver de beaux petits cailloux😄
    Bisous et surtout courage!

    • Emilie, le blog a changé de tête deux fois en quelques jours mais là c’est la version définitive (pour l’automne) que Syl m’a concoctée, je n’étais plus en état de réparer mes dégâts précédents ! 😆 C’est rigolo que tu sois tombée sur ce billet, je ne le mets nulle part en lien !!! Hé oui 2 ans déjà et 3 ans pour le texte, j’avoue n’avoir pas réitéré depuis, c’est pas facile d' »oser »… Tu devrais te lancer, il y a souvent des concours de poésie, tu tapes « concours de nouvelles » sur Goog et il y a un site qui recense tous les concours à venir de France et de Navarre (souvent des bleds de Navarre d’ailleurs ! :lol:) mais c’est toujours motivant…et stressant quand il y a une date-butoir ! Gros bisous 🙂

  33. C’est deux ans après que je vois ce billet (pffff) et c’est marrant, j’ai vécu la même chose cette année pour un autre concours de nouvelles, celui où le premier a son texte lu par… Pierre Bellemarre. J’ai fait mon texte dans la nuit qui précédait la date limite d’envoi. Puis j’ai reçu un courrier disant que j’étais retenue parmi les 5 meilleurs. Le pire moment de ma vie fut ces quelques instants sur l’estrade en attendant de savoir… ouf, j’étais 3ème, sinon ça aurait été la honte de redescendre sans rien… cette mésaventure aura eu le mérite de me donner confiance. A Lauzun, on a le recueil des textes gagnants un an après !
    Là, je bûche pour un autre concours de nouvelles organisée par la ville voisine de la nôtre, ça me fera moins de déplacement (10 mn contre 2h30)
    Bises

    • Eva, ben voilà !!! C’était pas en juin ? Si je me souviens bien ? Il faut dire qu’entre mai et octobre, j’ai été dépassée par les évènements ! 😥 Je n’ai pas tout suivi… Mais je suis contente pour toi ! Pour ce Prix, ils ont appelé la troisième (nous étions assis dans la salle) en PREMIER, j’étais tétanisée, j’ai failli tomber en montant, bref, grand moment de solitude mais excellent souvenir qui comme tu le dis, nous redonne confiance en nous ! Moi c’était à côté d’Angers, donc deux heures de TGV et à la gare on venait nous chercher… Mais tu peux participer à des concours loin de chez toi et si tu ne peux pas aller à la remise des Prix, tu le dis…ça ne change rien ! 😉 J’dis ça mais en même temps je n’ai participé à rien depuis, je vais essayer cette année, voir si quelque chose me convient… Je vais sur un site « Bonnes nouvelles » (je crois) où tous les concours sont référencés (il suffit de taper « concours de nouvelles  » sur Goo**e ! Bises Eva, j’aimerais bien la lire cette nouvelle d’ailleurs ! 😉 Si un jour…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s