LA PORTE DES ENFERS de Laurent Gaudé


porte des enfers de Gaude(1)Voilà encore un livre qui porte bien son titre ! Laurent Gaudé nous emmène en Enfer et pas qu’un peu…

En effet, Matteo qui marche dans Naples, tirant son fils Pippo par le bras pour le faire avancer plus vite est pris dans le feu croisé d’une fusillade entre mafieux et son fils n’y survivra pas. Nous sommes dans l’ambiance dès le départ. Sa femme Giuliana ne s’en remettra pas. Elle le quitte un an après, lui reprochant de n’avoir pas su lui « rendre » Pippo, de ne pas savoir le venger » Il sentit une dernière fois son parfum et la laissa passer. Giuliana venait de le quitter avec le geste inachevé d’une femme qui regrette de ne plus pouvoir aimer ». (p.103)

Matteo se met alors à rouler la nuit dans son taxi, ne pouvant plus affronter la lumière du jour qui lui a volé son fils.

Dés le départ et comme souvent chez l’auteur, une autre « voix » s’élève en alternance de chapitres, elle vient de 1982, la date où est mort Pippo et parle à la première personne. Alors que les chapitres se déroulant en 2002 sont distanciés par l’emploi de la 3ème personne. Mais on comprend vite de qui il s’agit. De ça je ne peux pas vous parler. En revanche je peux vous dire que les errances nocturnes de Mattéo vont le faire rencontrer une prostituée travesti, vieillissante, Grace, un personnage décadent mais magnifique, un curé rebelle en bisebille avec le Vatican, un tenancier de bar ouvert à des heures impossibles et qui offre des repas somptueux et surtout, surtout un vieux professeur un peu cinglé qui prétend que les vivants peuvent retrouver leurs morts en se rendant à une des portes de Enfers… Or selon la légende, il existe un emplacement à Naples…

Ce livre est douloureux, vous l’aurez compris car il parle du deuil impossible des parents pour leur enfant. Contrairement à la mère qui va s’enfoncer dans la folie et le déni pour ne plus ressentir cette douleur, Matteo lui, malgré une première attitude qui pourrait être prise pour de la lâcheté a toujours l’espoir de ramener leur fils à Giuliana parce que « Pippo était mort en silence, avec un père en colère. »  (p.48). Et cette colère permettra à ce père d’accéder à l’impossible rêve, l’aidera à surmonter l’impossible attente…

La force de Laurent Gaudé, je dirai même le tour de force est de rendre crédible son histoire, de faire se côtoyer vivants et morts avec une facilité confondante. J’étais tétanisée de trouille, c’est tellement bien écrit, on s’y croiyait… Car le message est aussi de  dire que nous, vivants, sommes pétris par nos morts tout au long de notre vie mais là où le sujet échappe à notre compréhension, c’est que les morts aident les vivants : « Croyez-moi. Les morts vivent. Ils nous font faire des choses. Ils influent sur nos décisions. Ils nous forcent. Nous façonnent. (p . 141). Pa

J’ai retrouvé le versant sombre du Soleil des Scorta mais toujours cette générosité de Laurent Gaudé pour l’Italie complice qui lui tient à coeur. Mais aussi des accents de l’Enfer de Dante et bien sûr le mythe d’Orphée revisité ! Un livre dur, foisonnant et si la plume est trempée dans l’encre de Thanatos, elle n’a rien perdu de son lyrisme et de sa poésie. Et le final époustouflant, nous mène vers la rédemption mais aussi la résilience dans une apothéose d’émotions sensibles, absentes de sensiblerie. Un des meilleurs Gaudé que j’ai lus à ce jour et c’est le quatrième ! Et même si je ne suis pas toujours objective concernant cet auteur, j’assume !

Merci Mind The Gap pour ce cadeau, il ne te reste plus qu’à le lire ! 😉

D’autres avis sur Babelio avec une note élevée de 3.8/5 (sur 410 notes).-

Collection Babel Actes Sud – 267 pages – ©opyright 2008. 7,70€.

Advertisements

111 réflexions au sujet de « LA PORTE DES ENFERS de Laurent Gaudé »

    • Gruz, il est dans la vieille PAL c’est ça, noyé sous les nouveautés ? J’en ai aussi des comme ça que je déterre de temps en temps !!! Gaudé est un artiste, un virtuose du style, moi j’aime beaucoup ! 😉 Celui-ci est très sombre, à ne pas lire si tu es déprimé ! 🙂

        • Hi hi, tu me fais rire ! J’ai remarqué que tu lisais très sombre !!! 😆 Celui-ci ne devrait donc pas t’effrayer et en plus, le style est magnifique ! Ha les nouveautés, c’est de leur faute ! .°

        • « Sombritudes »… voilà un mot de plus dans mon dico puisque tu avais eu la bravitude abracadabradantesque de me soumettre « cocaïnochallengomane ». Merci pour ma culturation. 😀

          • Dites Gruzlette (je vous regroupe, warf), vous me copierez le dico 100 fois d’ici demain !!! Vos néologismes sont rigolos et sombritude a une chance de passer chez Mr Larousse un de ces jours ! Dépose un brevet !!! 😆

                • Hé, mon PC, c’est aussi sacré que mes livres ! J’ai râlé plein partout lorsque que mon vieux PC fixe a rendu l’âme… 10 ans qu’il me servait, le vieux !

                  Bon, mon homme a ensuite eu le tort de me dire que je pouvais lui emprunter son nouveau PC portable (mais il utilisait toujours son vieux) pour ne pas devoir mettre le Net sur mon tout bon Sony, mais hum… son PC, c’est devenu le mien, va devoir s’en acheter un autre pour quand son vieux rendra l’âme (il a déjà 7 ans)… 🙄

                • Mon vieux PC a 4 ans, il n’est pas « mouru » mais trop trop lent pour bloguer : je le garde quand même au cas où et j’aurais de la peine si je devais faire une croix dessus ! Ha mais je vois qu’entre toi et ton homme, il y a aussi une histoire de PC, attention !!! 😆 Si je devais partir sur une île déserte (au cas où ça existerait encore) (c’est-à-dire très très loin), il me faudrait mes livres ET le PC !!! Je ne saurais plus m’en passer !

                • J’utilisais le vieux PC fixe de mon homme pour télécharger, au temps béni de MégaUpload 🙄 lui aussi a rendu l’âme, enfin, le disque dur 1 qui contenait Windows XP, alors, il a branché le disque dur 2

                • @ Belette : Je suis passée de Windows XP et Windows 7 à Windows 8, c’est beaucoup plus rapide et finalement on s’habitue vite aux petits changements ! Rien que pour la vitesse, ça vaut le coup ! 😉

                • Nan, pas le 8 ! j’aime pas son interface de m**** ! Je garde le 7 ! Au boulot, on est toujours sur le XP ! version pro, of course 😉

                  Je ne me plains pas de la vitesse, j’ai des Ram pour ça et quand le net va bien, tout va !

                • @ Belette : ça, l’interface est nulle mais bon… il va falloir s’y habituer, tous les ordis neufs n’ont que W8 !!! Il y a un moment où il faudra y passer, à moins de trouver un « ressusciteur » de W7 !!! 😆

                • C’est pour cela que je prie pour que mes deux PC ne flanchent pas !! Je ne veux pas le 8 ! Il est stable, ok, mais son interface est nulle et on se demande pourquoi on paye des mecs aussi cher pour nous pondre des trucs aussi nul.

                  Microsoft croit un peu trop qu’il est le meilleur et à force, ça donne des interfaces nulles ! :mrgreen:

                • Merde, encore une fausse manip : il a branché le disque dur 2 avec Windows 7 ce qui fait qu’il fonctionne encore (mais il déconne et au bout de 2h, il se coupe et se réallume).

                • Non, juste appuyé sur la touche « réponse » au lieu de celle de la fenêtre pour changer d’écran et repasser sur celui du travail parce qu’on me demandait un truc à vérifier au téléphone 😀

      • « Mehr licht » aurait dit un jour ou une nuit Goethe,
        Au coucher de son crépuscule sans émeute.

        A tou(te)s ces sombres héro(ïne)s de l’amère, agité(e)s
        Nageant en eaux profondes et frôlant les abîmes,
        Dites vous qu’il y a une vie, après la déprime,
        Qui nous attend ici bas, belle et méritée

        En vérité je vous le dis, sans détour
        Le Styx n’est pas un affluent du fleuve Amour

    • Sharon, la thématique n’est pas facile en elle-même, mieux vaut avoir le moral et de bons nerfs, mon âme sensible a failli craquer plusieurs fois, et j’ai du mal à me remettre à fond dans un autre livre, j’en ai commencé quatre ! 😉

  1. Je ne pense pas lire celui-ci, un roman sur le deuil d’un enfant c’est dur à lire pour moi mais il faut que je pense à regarder la bibliographie de Laurent Gaude

    • Bianca, oui celui-ci n’est pas facile …Moi aussi j’ai un fils et on ne peut s’empêcher de s’imaginer, cest dur ! Pour commencer, je te conseillerais plutôt Le soleil des Scorta ou Pour seul cortège ou La mort du roi Tsongor, je les aimés tous les trois, dans l’ordre où je les ai mis ! 😉

  2. Hello Aspho. Dès que possible je le lis, tu m’as convaincu, ce qui n’était pas difficile, tu connais mon goût pout L.G. A très tout de suite.

    • Claude, tu ne pourras qu’aimer et t’incliner devant, encore une fois, la maestria de l’auteur dans le crescendo de l’action ! Il sait nous transporter, même aux Enfers ! 😀

    • Lili, noir de chez noir ! Depuis je n’arrive pas à me remettre dans un livre ! Complètement je veux dire, je commence et bof tellement celui-ci a été fort… A lire un jour quand même, hein ! 😀

      • Hello Miss Aspho,
        Pour moi non plus, ce n’est pas une lecture adéquate pour le moment… « …nous, vivants, sommes pétris par nos morts… » ça me fait froid dans le dos, un vrai cauchemar… déjà que je ne dors pas…
        Gaudé est décidément trop sombre pour moi. Aucun de tes 4 livres ne me tentent.
        Je n’en suis pas encore arrivée à ce genre de littérature…
        Gros bisous

        • Soène, je pense que quel que soit le moment, cette lecture dérange, on n’est jamais fin prêt à lire sur la mort et le deuil, ça nous renvoie toujours à nos propres deuils mais de toutes façons je ne te l’aurais pas proposé en ce moment ! Quand tu auras du temps devant toi et l’esprit moins accaparé ! 😉 Gros bisous♥

  3. Je radote avec toi lorsque je te dis que ton billet est beau.
    C’est ton préféré ?! alors que tu avais beaucoup aimé les précédents… L’auteur est noté depuis fort longtemps sur mon carnet mais je ne pense pas lire ce titre.
    Bonne journée !

    • Syl, non non tu ne radotes pas ! 😆 Ca fait toujours plaisir de l’entendre, d’autant qu’il est difficile de parler de ce livre sans révéler une partie qui justifie l’autre, comme souvent me diras-tu mais là, il faut carrément omettre la deuxième moitié ! 😉 Ce titre n’est pas pour toi et pourtant tu lis des horreurs en ce moment mais là nous sommes au coeur de l’horreur « humaine », pas des trolls ! 😀

  4. Je lirai un Gaudé en 2014…c’est dit c’est promis enfin j’essayerai puisque tu sais que si un livre ne passe pas j’arrête. Je te laisserai le soin de me dire lequel lire, tu me connais assez pour savoir quel est celui le plus susceptible de me plaire…

    • Mindounet, ce que tu me dis me fait grand plaisir, au moins tu auras essayé ! Pour l’instant (et pour toi), j’hésite à te mettre celui-ci entre les mains ou Le soleil des Scorta… Je vais rester sur le Soleil ! Mais j’ai le temps de changer d’avis d’ici 2014, j’en ai encore deux dans ma PAL !

  5. Tu dois attendre avec impatience qu’il en sorte un autre 😉 C’est mystérieux l’alchimie qui fonctionne avec certains auteurs, mais ses thèmes sont toujours très sombres non ?

    • Aifelle, j’attends sans attendre car je suis encore loin d’avoir épuisé sa bibliographie fort riche ! Comme pour Claudel, il se produit une alchimie puissante quand j’ouvre un de ses livres, tu as trouvé le mot exact ! 😀 Non, ce n’est pas forcément sombre, je ne le vois pas comme ça ! le soleil des Scorta est même très lumineux ! C’est vrai qu’il parle souvent de guerre et de mort mais les passages solaires n’en sont que plus beaux !

  6. Je lirai d’abord Ouragan… après on verra. Sujet difficile. Mais bien que je me sente tétanisée par ton billet, je suis attirée par ton avant-dernier paragraphe…

    • Anne, je n’ai pas Ouragan dans ma PAL mais ça va venir (j’en ai deux autres^^) ! Ce n’est rien de dire que ce livre m’a scotchée, je le lisais l’après-midi, trop chargé en émotions pour le soir ! Tu as vu ? Mes paragraphes ne sont pas à la même taille de police, je ne sais pas ce que m’a fait WP hier soir mais impossible de les remettre plus grands, au moins je sais duquel tu parles !!! 😆 Tente-le un jour, il le mérite…

    • Galéa, Gaudé c’est comme Modiano, son style peut lasser, ça peut casser au lieu de passer, chacun ressent comme il le peut ! C’est son meilleur en regard de la construction que je trouve plus équilibrée que les autres, moins « essoufflée » mais c’est un point de vue…

  7. Un des rares Gaudé que je n’ai pas encore lu (avec le dernier paru l’an dernier). Nul doute que je me laisserai tenter un jour ou l’autre, k’aime tellement cet auteur.

    • Jérôme dans mes bras ! (en tout bien tout honneur^^) ! Je ne te suis pas depuis très longtemps mais tu me fais noter pas mal, coquin ! 😀 Je te conseille celui-ci mais c’est vrai, quand on a des enfants, difficile d’entrer dans la peau de Mattéo : on ne voudrait surtout pas y être ! Si tu veux, je peux te le faire voyager ! Tu me dis… 🙂

  8. Aspho, il est dans ma PAL, donc, je dois le lire, mais vu que j’en ai des tas super géniaux, je ne te raconte pas la prise de tête pour savoir qui lire en premier…

    Je sais qu’il est noir, mais comme Yvan, j’ai l’habitude de lire des sombritudes (Yvan, je te verses des royalties pour l’utilisation de ton nouveau mot), donc, un peu plus, un peu moins… Mon café, je le bois noir, sans sucre, sans édulcorants, pur de chez pur, et je pense que ce roman sera aussi sombre que mon café du soir !

    Merci pour cette belle critique que j’ai lue en diagonale pour ne pas trop me faire des idées et risquer une déception lors de la lecture (jamais trop prudente 😉 )

    • Claudia, Gaudé ne m’a pas encore déçue mais je suis fan donc moins objective ! J’ai trouvé la construction de celui-ci plus « solide », on sait où on va malgré les « voix » chères à l’auteur…

  9. « Giuliana venait de le quitter avec le geste inachevé d’une femme qui regrette de ne plus pouvoir aimer » »: tu peux pas nous faire une vidéo de ce « geste » ? Je fais des efforts mais je n’arrive pas à visualiser de quel geste inachevé il s’agit …
    Allez, vas y, j’attends ….

    • Antiblues, naaan, pas de vidéo et puis quoi encore ??? 🙄 Si tu n’as pas assez d’imagination pour visualiser cette si belle phrase, que puis-je pour toi ??? 😆 Tu me désespères vraiment !!! Il est des expressions du regard qui en disent long mais toi le communiquant tu dois savoir cela !!! 😀

      • Oui d’ac, sauf que il parle de « geste » et non de « regard ». Je trouve que les mots de cette phrase n’ont pas vraiment de pouvoir évocateur … J’y vois un écrivain qui s’est fait plaisir avec un effet de style, mais la phrase est creuse, vide de réalité. Verbiage! 😉

        • Pffff, ce que tu appelles verbiage, je l’appelle « style », d’autant que tu n’as MÊME PAS lu le livre !!! Haaan !!! Nous n’avons pas les mêmes valeurs ça c’est confirmé !!! 😉 ET je ne discute ni ne défends un livre (a cette échelle de critique gratuite) si mon interlocuteur n’a pas lu le livre et encore moins s’il ne lit jamais ! Et pour info, le « verbiage » de L. Gaude est étudié dans les collèges ! Entre autres reconnaissances littéraires… Tu voulais me faire bondir ? Même pas, je suis navrée de lire ce commentaire stérile ! Tu m’as habitué a mieux 😉 Et je dors déjà !

    • Cériat, merciiii !!! Mais non mais non, ce passage aux Enfers n’est que temporaire ! Je me dis toujours qu’il est utile de savoir à quoi ressemble ce qui nous terrifie, on désacralise ! 😉

  10. je l’ai acheté au salon du livre, et dédicacé par l’auteur ! il est adorable ! il faut encore que je lise son roman, et je me dis que sa plume me ferait du bien en ce moment…

  11. Je viens de me régaler avec La Mort du roi Tsongor. Le roman que tu nous proposes est d’un tout autre genre, qui m’emballe beaucoup, et encore plus en étant aussi gourmande de la plume de l’auteur ^^

  12. Ping : LA PORTE DES ENFERS de Laurent Gaudé | 2...

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s