DERNIER INVENTAIRE AVANT LIQUIDATION de Frédéric Beigbeder


beigbederQuel escroc ce Beigbeder ! Quand il n’écrit pas ses propres livres, il en fait un pour parler de ceux des autres. Il ne s’agit pas ici de son Top 50 personnel et qui fait l’objet d’un autre opus. Ce livre paru en 2001 fait écho au sondage effectué par la FNAC et le journal Le Monde pour élire les 50 romans du siècle. A  chaque nouveau millénaire, les bilans et les listes fleurissent… Celui-ci n’est pas plus naze qu’un autre, il est basé sur la bonne foi de 6000 français ayant répondu à cette demande. Je ne vais pas vous citer les 50 retenus par ce sondage, l’intérêt du livre est justement de les découvrir ! Hé hé…

Si j’ai traité Beigbeder d’escroc, c’est que, jusqu’à présent ses livres me sont tombés des mains, des plus applaudis (Un roman français, L’amour dure trois ans) aux plus nuls (pour ne citer que Nouvelles sous Ecstasy). Le personnage est agaçant mais talentueux et il le prouve ici en nous offrant 50 chroniques parfaites de concision, et quand il s’agit de résumer A La Recherche du temps perdu de Proust (N°2 de ce classement)  en deux pages et demi, je dis chapeau bas…

Après une « ouverture de parapluie » (entendez la  classique préface), il commence par le numéro 50, en l’occurrence Nadja d’André Breton, puis nous avons Bonjour tristesse de Françoise Sagan à la place 41 et quand il parle de romans que j’ai lus, forcément, je peux comparer et approuver ou pas… Dans la plupart de nos lectures communes (pas les LC hein), j’y ai retrouvé mon avis qu’il soit bon ou mauvais et ça m’a un peu énervée . oui car ce dandy germanopratin devenu « bizzarote » (c’est pas comme ça qu’on appelle les biarritzoïs ?) s’est exilé à Biarritz avec les biarrotes où il mène une vie saine et emplie de béatitude depuis qu’il a retrouvé le goût des choses simples, dépoudrées des substances qui l’ont rendu célèbre (ses livres aussi mais disons que les petits scoops Voici et autres médias ont aidé à sa notoriété ! Pourquoi suis-je aussi acide me direz-vous ? Je n’ai pas apprécié la petite phrase dans sa chronique sur Nadja justement que je vous laisse apprécier :  » Mais attention ! Qui dit écriture automatique ne veut pas dire diarrhée verbale, dégoulinade en roue libre comme la logorrhée intime en vogue sur les blogs. » (p.20) !!! Je ne pouvais pas laisser passer ça vous en conviendrez… Même s’il n’a pas tout à fait tort parfois … là n’est pas le sujet !

Sinon, ses avis m’ont fait rire le plus souvent, voire émue quand il parle de ma chère Sagan ou de Fitzgerald (nos deux points communs)  (et c’est tout !). Le style est mordant, érudit et prétentieux malgré l’humilité revendiquée, même  l’humour est à l’appréciation de chacun. Un aperçu à propos de Sagan :  » Mauriac a eu raison de traiter Sagan de « petit monstre ». Il faut être un monstre pour avoir l’humilité de se faire passer pour une fêtarde, quand on est la réincarnation d’Alfred de Musset », (page 57). Ou plus…trash, à propos du Soleil de Satan de Georges Bernanos (n°45) : « J’ai honte de parler de Satan aussi brièvement : il va peut-être me foudroyer en plein milieu de ce livre, alors que j’allais justement crier : « Ta mère suce des queues en enfer. Ha ha ha ! » en tournant ma tête à 360°… » (p.41). «  Mais aussi et pour finir sur du plus émouvant  à propos de La montagne magique de Thomas Mann (n°40) :  » Je rappelle que les deux soeurs de Thomas Mann , ainsi que deux de ses fils, Klaus et Michael, se suicidèrent. Et que moi-même, je ne me sens pas très bien ». (p.61).

  J’avoue (non sans jalousie assumée) que si je lisais de telles chroniques chaque matin sur mes blogs préférés, ce serait un régal ! Alors si vous voulez savoir de quoi parlent certains livres DU SIÈCLE DERNIER que vous n’avez pas lu ou voire pas aimé, lisez les chroniques de Beigbeder et vous aurez quasiment 50 livres à rajouter à votre PAL, qu’ils soient à lire ou à relire (ou à contourner) ! Vous êtes prévenus ! Un petit recueil à garder sur ses étagères, à piocher dedans avant de vous décider à investir dans un des livres figurant dans la sélection, sans aucun doute ! Mais ce n’est que mon humble avis, cher Frédéric Beigbeder, pour reprendre la formule dont vous avez usé et abusé lorsque vous étiez chroniqueur à Voici… Nul n’est parfait ! Mais je vous pardonne le reste quand vous dites, fort à propos ce que nombre de blogueuses-lectrices ressentent : « Un critique est un lecteur comme les autres : lorsqu’il donne son avis, favorable ou défavorable, il n’engage que lui-même, et encore, une de ses nombreuses facettes contradictoires » (p.13).

Je remercie le Livre De Poche pour ce partenariat.logo ldpEt bien sûr une participation au Challenge « Le nez dans les livres » de George !challenge-le-nez-dans-les-livres

Advertisements

62 réflexions au sujet de « DERNIER INVENTAIRE AVANT LIQUIDATION de Frédéric Beigbeder »

    • Gruz, oui c’est intéressant ! Perso, je n’arrive pas à le lire lui mais nous avons beaucoup de goûts communs (Fitzgerald et Sagan entre autres), ses avis sont très pertinents, le reste c’est Beigbeder ! 😉

    • Eliza le personnage est ce qu’il est mais il est un bon critique littéraire, on ne peut pas lui enlever ça ! Si tu jettes un oeil, regarde un livre que tu as déjà lu et compare son avis au tien, c’est une façon de se faire une idée…

  1. Le seul roman de lui que j’ai essayé de lire m’est tombé des mains .. et je n’aime pas du tout le personnage médiatique. Facile de critiquer ce qui s’écrit sur les blogs quand on se répand soi-même abondamment dans tous les medias et souvent pour de mauvaises raisons ! Tu as compris, je vais passer mon chemin ..

    • Aifelle, justement, je n’arrive pas à dépasser la page 20 de ses livres, mais je l’aime bien comme critique littéraire, nous avons souvent des goûts semblables ! Après le personnages, c’est encore autre chose ! 😉 Quant à sa critique des blogs, il y a sûrement un fond de jalousie ! 😆

    • Bianca, le personnage s’est taillé une réputation de sale gosse gâté-pourri et peut déranger, il se la pète un peu quand même mais ses critiques sont pertinentes. Si c’était Pivot qui les avait écrites, on se pâmerait davantage, ça c’est certain ! 😉

  2. Son livre du siècle, Mister B. l’a lu… et m’en a fait partager quelques passages. Je n’ai pas aimé et franchement, je ne le lirai jamais ! Il me semble que Beigbeder se fout un peu de nous.
    Bise

    • Syl., comme je l’ai dit à Jérôme inutile de se forcer quand on part avec des a priori ou si tu ne le supportes pas !!! Là franchement, ses critiques sont bien vues (pour les livres que j’ai lus, certains je ne sais pas), après il a toujours un petit côté frondeur qui peut agacer ! 😀 Bises♥

  3. Pour les facettes du lecteur, j’approuve. Nos goûts changent, évoluent. Pas sûr que ce top 50 soit le même dans dix ou vingt ans…. L’occasion pour l’auteur de faire un nouveau livre qui parlera encore des livres des autres? 😉

    • Gwen, c’est un peu son métier aussi ! Si lui ne l’avait pas fait, quelqu’un d’autre s’y serait collé… Au vu des commentaires en général, je ne suis pas sûre que Beigbeder soit une référence et pourtant je le trouve doué pour l’exercice ! Maintenant chacun ses façons d’aborder un livre, on connaît la chanson avec nos blogs ! 😉

    • Alex, tu peux essayer en feuilletant deux ou trois chroniques et si tu trouves des atomes crochus, alors il te servira quand tu voudras ouvrir un classique (ou autre des 50) que tu ne connais pas…

    • Béné, ce n’est pas un livre destiné à marquer les esprits mais plutôt à feuilleter régulièrement quand on veut lire un livre que l’on ne connaît pas et si nous avons eu auparavant des goûts semblables. Si on a des points de vue complètement opposés aux siens, là je ne vois pas l’intérêt, sinon c’est plutôt bien vu…

  4. coucou
    Suite à un billet de Mind j’avais lu (et bien aimé) « Premier bilan après l’apocalypse » où F Beigbeder parle de ses cent livres préférés et c’est vrai que cela donne envie d’en lire pas mal 😉
    A part son premier préféré « American Psycho » de Bret Easton Ellis que je n’ai jamais pu finir ;-(

    • Val, je pense que c’est un livre utile : en fonction de ce qu’on a aimé ou pas précédemment, on peut se fier (ou pas) à ses avis ! Il est toujours possible de diverger complètement aussi ! Moi non plus je n’ai jamais pu finir Breat E. Ellis ! 🙂 Mais en règle générale, mes goûts sont souvent proches des siens donc je m’y retrouve ! 😉

      • C’est Mindounet qui me l’a fait découvrir ce F. B là 😉
        Ce billet est un tantinet contradictoire, Aspho, tu l’aimes ET tu l’aimes pas 😆 mais suffisamment tentant pour que je zyeute cet inventaire abandonné à 50centimes d’euro sur une étagère du Foyer NDSA 😆
        On l’aime ou on l’aime pas Beigbéder, il ne peut pas y avoir de demi mesure pour ce quadra bien avancé, mais il faut reconnaître qu’il est fortiche 🙄 et bizaroide ce Biarrot (cf Gougueule :lol:)
        Bisous de Lyon dans la grisaille et la pluie 😥

        • Soène, tu sais bien que j’ai deux livres à lui dans ma PAL et que tous les ans j’essaie de le lire mais je n’y arrive pas, je ne dépasse pas les 20 premières pages, je m’ennuie ! Je suis têtue donc je continuerai ! Je ne suis pas d’accord avec toi, on peut très bien l’aimer « un peu » et pas forcément le détester, ce que les gens lui reprochent en général m’indiffère un peu pour tout te dire… 😉 Bises variables de l’ouest, ce soir il y a du soleil, je t’en garde !♥

    • Yuko moi aussi pour ses romans à lui ! En tant que critique littéraire c’est différent ! Si tu ne supportes pas le personnage (comme beaucoup), alors ne te force pas ! 🙂 Bises ma belle !

    • Marion, certes certes mais ce livre peut aider quand on n’arrive pas à se décider à lire un livre ! Il a des chroniques sur des pavés qui sont très bien faites et relativement objectives (difficile de l’être totalement en littérature) 😉

  5. C’est intriguant, c’est sûr, mais je ne suis pas certaine d’adhérer au concept de vendre un livre chroniquant d’autres livres…

    • Bonjour Mad Cat ! Tous les mois, voire plus souvent nous achetons des journaux et des magazines qui servent à faire vendre des livres, écrits par des critiques littéraires. Là il y en a 50 pour le prix d’un LDP, c’est plutôt rentable pour ceux qui investissent dans les journaux ou magazines pré-cités. C’est moins hypocrite et pourtant plus racoleur, quel paradoxe ! 😉

  6. Je me sens un peu bête de dire ça, sans l’avoir testé, mais Beigbeider, il me saoule et je ne sais pas pourquoi, mais j’attrape de l’urticaire en l’écoutant parler… 😀

    Ok, certains blogs parlent du nombril de leur concepteur, mais pas les littéraires; que diable ! Sans nous, qui parlerait des livres ? uniquement les journaux ?

    Bref, là, je suis contente de dire que je passe mon tour ! Pas besoin de payer pour me faire une idée des livres, j’ai mes blogueuses (eurs). 😉

    • Belette, je comprends que Beigbeder ne donne pas envie de le lire, je comprends qu’on y soit allergique et qu’on n’achète pas ses livres, tout ça je comprends ! J’ai moi aussi des auteurs que je n’achèterais jamais, blog ou pas blog ! Mais les blogs n’ont pas toujours existé, je ne les connais que depuis 3 ans à peine (bah oui je n’avais pas Internet avant) et qu’est-ce que je faisais pour avoir une idée des livres que je ne connaissais pas (je ne parle pas des classiques lus à l’école et pour ceux qui ont fait des études plus poussées) ? Eh bien j’achetais Lire, Le Magazine Littéraire et même certaines revues féminines pour la rubrique lecture ! 🙄 Pas le choix ou alors si, le choix d’acheter un livre dont une amie m’avait parlé (et je n’en ai pas beaucoup qui lisent), soit me fier à la 4ème de couverture aveuglément… Finalement dans ce livre, je m’aperçois que j’ai plein de goûts communs pour certains livres lus (ou dégoûts d’ailleurs), donc acte ! Et il y a pire, bien pire en littérature qui se vend aujourd’hui ! 😉 Quant aux blogs, si je ne connais pas la blogueuse ou le blogueur, je me méfie aussi, j’attends d’avoir lu un livre chaudement recommandé pour me faire un avis. Après, il y a les copines, celles qui n’ont pas les mêmes passions que moi, je lis leurs avis en sachant que je ne lirais jamais certains livres et d’autres qui m’ont fait venir à des livres que je n’aurais jamais lus ! Et enfin, une dernière catégorie de blogueurs que je ne lis quasiment plus depuis qu’ils sont en partenariat régulier avec certaines maisons d’éditions et qui d’un coup se mettent à aimer un genre ou un auteur qu’ils détestaient avant !!!! C’est rare mais ça arrive… Il y a à boire et à manger sur les blogs aussi, il faut rester vigilants ! Mais je te rejoins : je préfère lire les avis de mes blogueurs préférés que d’acheter un livre pour me renseigner ! 😀

      • Oui, je comprends farpaitement (comme disait Obélix quand il était plein) 😀

        Je ne sais pas pourquoi mais j’ai jamais été attirée par ses livres, non pas que je ne l’aime pas, mais je reste indifférente, marrant, non ?

        Moi, avant le Net, je regardais dans les librairies, style gros magasins de vente de livres tels « FN** » ou « CL** » ou bien « Mijade » (qui n’existe plus). Mais avant avant tout ça,

      • Oups, mauvaise manip et le message est parti trop tôt ! Je disais avant avant tout ça, j’achetais en bouquinerie, donc, d’office des vieux auteurs.

        Ensuite, c’est B Loisirs qui m’a fait découvrir des nouveaux auteurs et depuis 1 an et quelque, Babelio !

        J’aime bien parce que comme tu dis, eux ne sont pas sponsorisés !! 😉

        J’ai des amies à qui j’ai conseillé un livre que j’avais super bien aimé et elles, elles ont pas aimé du tout !

        Et oui, on n’est jamais à l’abri d’une désillusion, même si le livre est plébiscité par tous…

  7. J’aime bien la dernière citation de ton billet. De cet auteur, je n’ai aimé que « Windows on the world », très fort. Sinon, ses avis à l’emporte-pièce dans les magazines littéraires m’agacent souvent. On sent trop souvent le copain… ou pas… derrière l’auteur dont il parle.

    J’ai beaucoup aimé ton billet.

    • Merci Argali, c’est sûr que le personnage, germanopratin jusqu’au bout des ongles (ou de la barbe) a beaucoup de copains de copains… Cela dit, je n’arrive pas à accrocher à ses livres, je réssaierai car j’en ai deux dans ma PAL (L’amour dure trois ans et Un roman français)

  8. Bon, je me sens un peu seule dans tous ces commentaires anti-Beigbeder… 😀 Mais moi, je l’aime d’amour ! 😳 enfin, ses livres, hein, faut pas exagérer !!! 🙄 D’ailleurs, je ne connais pas bien la figure médiatique, j’ai juste entendu des échos, mais franchement, qu’est-ce qu’on s’en *** !!! C’est peut-être étrange, mais quand je lis un livre, je ne pense pas à son auteur, je me plonge dans l’histoire et je ne me représente pas l’auteur en train d’écrire ou de me raconter son roman. Bref, j’ai beaucoup aimé tout ce que j’ai lu de lui, j’adore son cynisme et son humour piquant, et je lirai ces fameuses critiques puisqu’elles sont dans ma PAL ! 😀

    • Morgouillette, te revoilou, hou hou !!! Tu arrives après la bataille, tu ne l’as pas connu plus jeune, c’était vraiment une pure tête à claques ! 😆 On le voit beaucoup moins depuis quelques années et j’ai lu récemment qu’il vivait au pays Basque et qu’il était très heureux comme ça ! Grand bien lui fasse ! J’avoue que je n’arrive toujours pas à le lire… 😦 Un jour peut-être, quand il aura pris un peu d’épaisseur !!! 😀

  9. Beigbeder n’a pas beaucoup de fan , et moi aussi je fais partie de ceux qui ne l’apprécient pas .Lire quelques pages de ces critiques apporte sans doute une autre vision de cet auteur .A tenter lors d’un passage à la bibliothèque

    • Eva, je pense qu’il n’y a pas beaucoup de blogueurs qui achètent Beigbeder mais je pense aussi qu’il n’a pas besoin de nous pour vendre, il le fait très bien lui-même, une promo à lui tout seul, mais il sait faire parler dans les chaumières ! 😉

  10. J’avoue ne pas avoir sauter le pas Beigbeder. 😉 Je ne sais pas si je le lirais un jour, j’ai déjà tellement de livres à lire, dont le fameux « A la recherche du temps perdu » que je n’ai pas encore essayé, mais qui st prévu dans ma pal. En règle général, je préfère découvrir par moi-même les livres, que je les finisse ou non. Par contre, j’aime bien lire les commentaires après la lecture d’un livre que j’ai apprécié. 😀

  11. Mon homme me l’avait acheté à sa sortie en 2001 (oui ça remonte) donc du coup j’ai dû le lire mais je ne m’en souviens pas et comme je l’ai reçu comme toi je vais donc le relire ! Voilà un commentaire hautement intéressant (*j’ai la migraine donc pas mes neurones sont un peu fatigués !*).

  12. Je ne peux plus le voir en peinture, depuis le jour où il a balancé la fin du tome VI d’Harry Potter (justement dans Voici) et c’est juste pour moi impardonnable parce qu’il n’a pas respecté un des fondements de la lecture : le respect qu’on doit aux autres lecteurs ! Voilà… Bisous

    • Phili, je ne me souviens pas de ça et en même temps je n’ai jamais lu Harry Potter ! Mais je comprends ceux qui ne l’aiment pas même si je trouve certaines attaques contre lui disproportionnées ! Ce n’est pas un meurtrier non plus ! 😉

      • Je ne veux pas le tuer, ni ne le considère comme un meurtrier. Je considère juste qu’il a manqué de respect aux lecteurs, à ce moment-là, et qu’il pouvait très bien éviter. C’est tout. Maintenant, des quelques œuvres lues de lui, son Windows on the World est très réussi : le reste est oubliable (car déjà oublié)

        • Phili, je plaisantais à moitié quand je t’ai dit ça, je n’approuve pas ses méthodes ! Il est très incorrect, provocateur et tout et tout ! Je tenterais peut-être Windows, je n’ai pas encore réussi à lire les deux autres qui sont dans ma PAL depuis plus de trois ans pour le premier… Je pense qu’il n’est pas incontournable, mais en tant qu’auteur il n’est pas forcément pire que certains…

  13. Ben le problème numéro un de Beigbeder c’est qu’il est people, qu’il s’est beaucoup bituré, qu’il a beaucoup sniffé, s’est baladé à poil à la télé, a beaucoup fait l’amour avec des femmes autres que la sienne et peut être pire encor. En plus il est né hyper riche et c’est un provocateur…bref il n’est pas politiquement correct et donc c’est un auteur mauvais. En plus il vend beaucoup, c’est suspect…
    Moi j’aimerais que certains blogueurs et blogueuses s’inspirent de son talent de chroniqueur pour arriver à donner envie de lire des livres et notamment des classiques, en argumentant qu’ils aient aimé ou détesté.
    Mais le plus souvent leurs chroniques me barbent copieusement. Du moment que ça leur permet de lire gratos et d’avoir l’impression d’être les gardiens et les gardiennes de la littérature tout va bien. C’est moi qui doit pas être au format adéquat.
    Autant ta chronique est juste et de bonne foi, autant certains des commentaires m’ont gonflés copieusement.
    Oui il a écrit des livres sur commande qui sont des escroqueries monumentales mais il a aussi écrit Windows Of The World, Un roman Français et l’Amour dure trois ans
    Personnellement, j’aimerais avoir le quart de son talent, de sa culture, de sa sensibilité et de son érudition. Cela me suffirait pour écrire.

    • Mindounet, ce qui agace la plupart des gens c’est que justement ce soit un people, en règle générale, on ne demande pas aux people d’écrire, c’est rare un people écrivain si tu y regardes de plus près !!! 😆 Fitzgerald en son temps en était un, mais il s’est D’ABORD fait connaître pour ses livres, Beigbeder, on l’a connu avant qu’il ne soit reconnu pour son talent… Mais bon, il fait causer, c’est certain ! Vivement le prochain billet, celui-ci m’a fatiguée !!! 😀

  14. Moi, ce que je me demande, c’est comment Asphodèle va commenter le fait que je ne résiste pas à la tentation de commenter le billet dans lequel elle commente un livre de Beigbeder dans lequel il commente de grands auteurs et en même temps les petits auteurs de blogs obscurs qui viennent commenter les blogs de lecture dans lesquels des blogueuses douées commentent des auteurs people qui méprisent la logorrhée bloguesque en oubliant que ce sont ces obscurs qui lisent ses livres et donc lui donnent à manger. Quelque part.
    Je dis ça, je dis rien ^^

    • Célestine, je me rends bien compte que je me fais l’avocat du diable, si tant est qu’il soit si diabolique que l’on croit ! En même temps, il aime la provocation, titiller là où il sait que les gens vont bondir : côté logorrhée, je crois qu’il ne fallait pas louper le coche, c’est fait ! Je ne suis pas sûre qu’il ait besoin des blogueuses pour vendre ses livres : j’ai acheté les siens avant le blog, parce que c’était lui (je l’avoue) et que je voulais voir comment il écrivait. Je n’arrive toujours pas à lire ses romans mais je n’ai pas eu à me forcer pour lire ses chroniques, somme toute il reste un excellent critique littéraire ! Tu vois, je confirme, que l’on aime ou pas, il fait parler, même toi tu n’as pas pu résister ! Je reste objective et lucide quant à son talent, pour l’instant en ce qui me concerne je lui mets la note : peut mieux faire, passable ! 😉

  15. Je crois que ses excès médiatiques m’ont fait passer le personnage avant l’écrivain et de ce fait, je n’ai jamais été tentée de lire ses romans. Pourtant, je lis toujours ses critiques de livres avec intérêt, j’ai l’impression qu’il est honnête dans cet exercice et qu’il ne se place plus qu’à hauteur de lecteur, un parmi tant d’autres. Le bonhomme est plein de paradoxes, mais on ne peut pas nier sa culture et son intelligence, même s’il agace. Alors, un jour, peut-être…il ne faut jamais dire jamais….

    • @ Somaja : Je suis d’accord pour l’excès de médiatisation concernant Beigbeder, et si je lis ses chroniques avec joie, je pense que ses livres ne sont pas encore au niveau ! Il a besoin de prendre un peu de bouteille, c’est ce qu’il fait, suite au prochain épisode : ce que l’on pardonne à un enfant gâté est impardonnable passé un certain âge ! 😉

  16. Je déteste le personnage, mais vraiment. Pour moi il reste un publicitaire qui vend ce que créent les autres, et ce livre en est la meilleure preuve. Je n’ai pas aimé 99 francs, parce qu’en plus il est arrogant et se trouve très au dessus de la mêlée. Quant à ce qu’il pense des blogs, franchement, certains d’entr’eux valent plus cher que la plupart de SES romans où il ne parle que de ses états d’âmes de bourgeois toxico…voilà. Bon dimanche!!!

    • @ Galéa : Je n’ai jamais pu le lire encore, côté romans je veux dire, le titre de chroniqueur littéraire lui va très bien mais maintenant il faut qu’il se calme et qu’il produise des romans à la hauteur … Je suis d’accord, il a tout pour se faire détester !!! 🙂 Après…on lui pardonne, ou pas ! Bonne fin de soirée !

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s