LES PLUMES 14 – Les textes autour du Monde !


la photo vient du Tumblr de Lylouanne. Je vous invite vraiment à le visiter ainsi que son blog, vous serez bien reçus ! Clic sur le logo si le coeur vous en dit !

la photo vient du Tumblr de Lylouanne. Je vous invite vraiment à le visiter ainsi que son blog, vous serez bien reçus ! Clic sur le logo si le coeur vous en dit !

©

Syl. a bien assuré l’intérim pendant mon absence et je l’en remercie encore. En rentrant mercredi soir, j’ai repris mon carnet et j’ai vu qu’il y avait (déjà) 15 liens à mettre, que je les avais dans le désordre par rapport à l’ordre d’arrivée sur le blog, (les smartphones ont leurs limites), j’ai donc décidé de présenter les participants par ordre alphabétique afin de ne froisser personne. Je rappelle aussi que les vacances s’achèvent (snif) et qu’Olivia reprend Des mots une histoire dès lundi prochain sur son blog Désir d’histoires, ICI. En tous cas, merci aux très nombreux participants de cette saison 3, aux nouveaux qui ont su s’intégrer à la bande de mabouls que nous formons  !!! Bonne rentrée à tous, que vous soyez ou non partis en vacances !

En espérant n’en avoir oublié aucun (j’ai un peu de mal à reprendre mes esprits) (je vieillis), voici les 30 courageux, moi incluse  (il y a eu quatre ou cinq retardataires depuis hier soir 🙄 ) (que ça ne se reproduise plus hein 😀  )

Adrienne, Béatrice, Célestine, Cériat, Coccinelle, Dame Mauve, Eeguab-ModroneEvalire (bienvenue !), FabienneGhislaine, Hurluberlu, Janickmm, Jean-Charles, L’Or Rouge, La Plume et La PageMarlaguette, Mélanie, MerquinMon café lecture, Nunzi, PatchCathPierrot Bâton, Pivoine blanche, Sharon, SoèneSolange, Syl.,  T., Yentl.

Ci-dessous mon texte qui est plus ou moins la suite de ce texte là et de celui-ci. Si vous ne les avez pas lus, vous ne serez pas perdus pour autant… J’ai également utilisé certains mots donnés pour la collecte de Dérive puisque la semaine dernière, je n’avais pas eu le temps de finaliser … Là aussi je demande votre indulgence, j’ai manqué d’énergie pour le retravailler vraiment…

Voici les 35 mots imposés que j’ai utilisés, ceux (en partie seulement) de Dérive et ceux de Monde (sauf macrocéphale) (pardon Hurluberlu, j’ai essayé mais rien à faire) : Espérer, sillage, vent, bateau, continent, muraille, flots, faille, vague (pour réhabiliter ma pauvre Célestine^^), myrte, survivre, univers, gens, découverte, terre, partage, bonheur, mappemonde, macrocéphale, astral, envahisseur, extraterrestre, grandeur, tour, cultures, mer, couleurs, pluriel, journal, animal, parallèle, fin, guerre, nymphe, néant, négliger.

L’ÉTERNEL GALOP DU MONDE

ccrédit photos : cliquez dessus !

ccrédit photos : cliquez dessus !

Anastasia , le regard perdu dans les les flammes mourantes du feu de camp, espérait y voir l’ombre de Diego. Il avait laissé dans son sillage un parfum de cuir et de tabac blond. La patience seyait mal à ses dix-sept ans. La montagne lui volait Diego comme elle avait volé la femme de ce dernier : en traître, à armes inégales pour mieux les désarçonner, leur laisser un goût de terre et de fiel dans la bouche. Diego soupirait et ne parlait plus depuis deux ans, il faisait parfois figure d’extraterrestre tant sa douleur sans partage l’éloignait de lui-même et des autres.

Anastasia ne croyait pas aux prédictions astrales et fumeuses des femmes du campement mais elle avait foi dans les derniers mots que lui avait dits la vieille femme avant de partir. Elle avait serré fort ses mains dans les siennes, lui avait caressé les cheveux comme on le ferait pour  un animal blessé ; son regard si pâle s’était allumé de couleurs plurielles presque aussi éblouissantes que celles d’un arc-en-ciel inattendu, avant de lui chuchoter à l’oreille : « Tu n’es qu’un épi de blé vert. Il te faudra voyager avant qu’il ne te cherche, il te faudra disparaître avant qu’il ne te voie. Là, tu sauras que l’univers n’est pas qu’un lit d’étoiles pour les poètes en mal de rimes ni une mappemonde destinée aux écoliers. La grandeur du monde est en toi, tu renaîtras dans la main d’un orage, dans un souffle de vent comme ces nymphes invisibles qui peuplent les forêts de la terre. » Elle lui avait confié son journal en lui faisant promettre de ne pas le lire maintenant : « Garde-le pour la fin. Je ne te parle pas de la fin des guerres ou de celle du monde, car ça n’arrivera jamais. Lis-le quand Diego sera parti à ta recherche, que tu entendras sa voix  au loin arracher les larmes de ton ventre, quand elles seront remplacées par les murmures soyeux de l’écume des mers où tu vogueras, par le bonheur des vagues quand elles caressent les rivages où tu te coucheras en attendant l’aube. Il te reste deux années à attendre. Tu reviendras quand les cultures de blé de la dernière lunaison de juillet ploient sous la brise d’été, juste avant les moissons. Tu sauras au fond de toi quand le moment sera venu, une femme sait toujours ces choses-là… N’oublie pas que lui aussi est né d’un baiser de lune se reflétant dans l’eau vive d’un torrent, on ne l’attache pas de force, l’amour n’aime pas les chaînes ni les murs des prisons. Ne néglige pas mes paroles mon enfant et laisse tes découvertes se fondre sous ta peau, fais-les tiennes pour en garder l’éternelle mémoire, cela se nomme le ressac du temps… »

Deux ans plus tard, Anastasia entendit une voix alors qu’elle traversait un désert aride, au pied de murailles de sable défaites par les vents violents qui poussaient les gens  dans des oasis parallèles, en quête d’eau pour survivre. Quand ce n’était pas des peuples d’envahisseurs qui les chassaient de leurs terres. Elle avait traversé des continents  où les montagnes restent glacées même en été, elle avait navigué sur des flots apaisés après des tempêtes soudaines quand les bateaux s’enfuient dans la brume, gantés du linceul blanc de leurs voiles déchirées. Elle avait contourné les villes où les lumières artificielles ont remplacé le soleil, où les hommes n’entendent plus battre leur coeur, étouffés par le fracas perpétuel qui monte du ventre de leurs tours d’acier et de verre. Elle revenait avec seulement quelques perles d’eau accrochées dans ses cheveux. Elle avait commencé à lire le journal d’Izia, ainsi savait-elle comment s’appelait la vieille femme.

L’indicible beauté du monde n’était que ce qu’elle pouvait retenir entre ses mains ou accrocher à son âme. Son éternité immuable dépossédait les plus avides. Elle entendit le cheval de Diego avant même de distinguer un point qui galopait à l’horizon, son coeur se gonfla comme les voiles des navires quand ils atteignent la haute mer. Elle savait que l’épi de blé vert avait mûri, C’était l’heure d’aimer, c’était l’heure des chants des printemps à venir, c’était l’heure de boire la liqueur verte des fleurs de myrte et le vin des treilles, le temps de la fécondité se profilait, c’était l’heure de s’abandonner enfin sur l’épaule de Diego avant que ne revienne, inlassable,  le temps qui nous glisse comme poussière au vent dans l’invisible faille du néant..

.©Asphodèle -26 novembre 2013-

Publicités

77 réflexions au sujet de « LES PLUMES 14 – Les textes autour du Monde ! »

  1. Coucou Miss Aspho
    Pas moins de 25 textes à lire encore aujourd’hui 😆 une belle réussite pour toi mais que d’heures passées à lire… la semaine dernière, j’en ai perdu le fil dans mes visites car tu t’en doutes, je n’ai pas trop de temps…
    Je ne promets plus de tout lire et de participer toutes les semaines…
    Pour ton billet, je reviendrai plus tard, sa longueur me fait peur ce matin 😉
    Bon we et gros bisous d’O.

    • Soène, 29 avec ceux que j’ai rajoutés ce matin dès l’aube, tu sais bien qu’il y a toujours des retardataires !!! J’ai vu aussi que tu geignais partout que mon texte était trop long, non mais ho t’exagères !!! 🙄 Pour une fois que je fais plus de 2 paragraphes, tu aurais pu faire un effort !!! Je ne sais pas si je vais aller lire le tien du coup, tiens moi aussi j’ai des accès de flemingite soudaine !!! 😆
      Bises♥

    • Patch, je t’ai ajoutée ce matin, dès l’aube, hein !!!! Bon allez c’est la dernière donc je suis clémente, je ne sortirai pas la règle en bois !!! 😆 A plus tard pour la lecture, je sens qu’il va me falloir dimanche à moi aussi… Bises 🙂

      • tu me fais rire, tu me fais penser à ma vieille « surge » qui utilisait, elle, la règle en métal,
        et ça me terrorisait
        parce qu’à la maison, je n’avais jamais connu cela
        et
        rien que de sentir Maman mécontente et ça nous suffisait pour obéir

        • Patch, mon ami Mind a cherché la règle quand il est venu, il ne l’a pas trouvée !!! J’ai été traumatisée en CP par une vielle maîtresse qui me tapait le bout des doigts avec une règle en fer, alors c’est juste une image !!! 😉

            • Patch, pour les enfants d’aujourd’hui j’ose espérer que ça n’existe plus, du moins dans les écoles, les violences viennent plutôt de la famille ! A ce que je vois à la télé ou dans les journaux, c’est terrifiant parfois ce qui se passe dans les congélateurs ! 😉

  2. Quel beau texte Asphodèle… Plein d’éternité, de sagesse mais aussi de justesse sur la violence des sentiments forts.
    Merci.
    Merci aussi pour les propositions de plumes de cet été.

  3. Même pas vu les mots tellement ils se fondent… Et quand ça devient chaud bouillant c’est la chute 😡
    Bel exploit d’avoir mis les mots des 2 semaines, une vingtaine de mots à caser c’est pas mal mais plus ça devient de l’art Choupinette, 😮
    Tu es en train de commencer on roman ?

  4. Hum ! cette attente… Diego… C’est beau et c’est chaud.
    Le fruit vert est à maturation. La dégustation va être savoureuse, suave…
    Bonne journée Aspho !

  5. C’est beau mais c’est triste
    Le chef des pompiers pleurait dans son casque… j’me souviens plus de la suite 😆
    Ben dis donc tu prends la mouche, Miss Aspho
    J’ai juste été chez Edualc, Pierrot, Ceriat et Célestine ce matin, les textes sont courts 🙄
    Tu es trop cérébrale pour moi, tout ce que tu racontes ça n’existe pas, incorrigible rêveuse 😆
    Dommage que tu ne viennes pas me lire, mon billet est court !
    29 ! ahhhh ben c’est le bouquet…
    Tant pis, il faut que je reparte dans une demi heure… Celles et ceux qui m’aiment viendront quand même me lire 👿
    PS : je t’aime quand même 😆
    Gros bisous d’O.

    • Hi hi ma Soène mais ça maaarche !!! Non je n’ai pas exagéré mais toi OUI et tu le sais alors n’en rajoute pas ou je vais vraiment m’énerver, pour de vrai !!! 😆 Je vais le lire ton texte, rhoioo je ne suis pas comme ça moi !!! Sur les 30 (oui 30 maintenant) j’en ai lu une quinzaine, pas grave j’y passerai le ouikende mais je vais me reposer, je suis épuisée figure-toi, j’ai de bonnes raisons et je ne suis plus une jeune fille qui récupère avec 12 h de sommeil, dont’t forget it my friend !!!
      A plus ma Cocotine déchaînée, je sieste et après je reprends….♥

  6. Une poésie que j’adore se cache lascivement dans ton écriture. J’ai lu jusqu’au bout ton texte qui est moins long que le mien…les murmures soyeux de l’écume des mers, c’est très beau! Merci d’avoir mis ma vague, c’est gentil. Et chapeau pour ce « deux en un » très réussi.Tu finis en splendeur, miss!

    • Célestine, tu faillotes, hein 🙄
      Hi hi, le 2 en 1 😆 c’est une spécialité de Valentyne 😆
      Bon, bref, j’ai pas trouvé que ton texte était plus long 😉
      Aïe, ma Cocotine de Vendée va se fâcher… je m’arrête… promis !

    • Haaa merci Célestine !!! Au moins une qui apprécie !!! J’exagère… Mais j’avais remarqué quand même que ton texte était plus long et que notre Miss Soène n’avait pas moufté, hu hu je tousse !!! 😆 J’ai eu du mal avec ce texte commencé entre deux portes, continué entre deux allers et retours et enfin finalisé chez moi en moins d’une après-midi, c’est peut-être ça qui me rend susceptible !!! 🙄 Bises ma copine de récré !

  7. Et en plus, t’es même pas là 🙄
    C’est la pause déjeuner en Vendée ? Ici, non, le sam’di c’est pire que dans ma tour, pas le temps de me poser 😥

    • Soène à 13 heures, oui dans beaucoup d’endroits qui ne s’appellent pas Lyon (Lyon me sort un peu par les yeux en ce moment) on déjeune quand on a une vie équilibrée mais désolée !!! Et le temps, je te l’ai déjà expliqué, on le trouve, suffit de s’organiser !!! 😕

  8. A la mi journée, y’a pas beaucoup de lecteurs 🙄
    C’est comme le tourisme : mitigé 😆
    Non, vraiment, j’ai pas le courage de voir tous ces liens… ça me fiche le moral dans les chaussettes. En plus, il fait super beau. J’pars me balader. Les billets peuvent attendre 😳
    Adioooooooooos

    • Et c’est pas toi qui a passé une demi-journée+2 à les rentrer les liens tout en faisant UN TEXTE que madame trouve trop long !!!! Après ce que tu sais, alors tes états d’âme aujourd’hui me passent au-dessus de la tête !!! 👿

  9. C’est Ghislaine, je suis sur mon blog atelier écriture.
    25 textes a lire !! Bon je vais y passer mon apres midi car
    je me regale et pendant ce temps mon zépoux fera sa sieste méritée lol
    super ton texte a toi !!!!!!!!!!!

    • Gisou il y en a 30 en tout avec les retardataires !!! 😆 Je m’y remettrai après la sieste et demain, là je suis trop fatiguée, bises ! 🙂 Merci pour mon texte ! 🙂

    • Aifelle, je tiens par les nerfs et avec la m*****ne, mais lundi j’arrête, ça me fatigue trop au final même si ça m’a aidée avec tout ce que j’ai eu à faire ! Lundi les plumes seront finies, je vais reprendre mes habitudes de lectrice, là c’était de la folie douce… Et des mois d’août comme ça, c’est FINI !!! 😉

  10. Coucou Miss Aspho 😉
    j’ai beaucoup aimé les mots pleins de sagesse de la vieille femme « N’oublie pas que lui aussi est né d’un baiser de lune se reflétant dans l’eau vive d’un torrent,  » et aussi Diego qui arrive sur son cheval (forcément)
    Pas de texte pour moi cette semaine 😉 la reprise des chefs au bureau a été terrible 😉
    Bonne journée

    • Val, je fais exprès de situer mon histoire dans l’intemporel pour avoir les chevaux et finalement, les coudées plus larges, je les adore moi aussi !!! Tu es toute excusée, je ne sais pas si j’arriverais à bloguer si je bossais toute la journée, sans parler des enfants !!! 😉

      • Ahhhhhhhh tu vois, Miss Aspho, qu’on n’a pas la vie facile-facile en bossant à l’extérieur et moi j’ai pas d’enfants à éduquer et à nourrir en plus 🙄 😆
        Moi, je vais bientôt aller me coucher, je me lève tôt demain, car le dimanche je marche et fais des photos tant qu’il fait beau 😆
        Bonne soirée et bisous d’O.

        • Soène, non mais tu peux bloguer dans ta tour ou écrire tes textes, tu vas pas comparer avec un VRAI boulot !!!! T’es pas à une caisse de Carrouf !!! 🙄 Tu vas te coucher à 8h ???? M’étonne pas que tu pètes la forme !!! 😆 Bonne marche alors ! 🙂 Bises♥

  11. Je suis soufflée. Les prophéties de la vieille femme et ce dernier paragraphe – tant de poésie! Et l’ellipse de deux ans regorge d’histoires fabuleuses qui mériteraient un récit complet chacune, j’en suis sûre!

  12. Coucou Asphodèle
    Deuxième tentative pour envoyer un commentaire, j’espère qu’il passera, celui-ci.
    Je trouve les paroles de la vieille femme magnifiques.
    Bises !

  13. Je crois que je dirai la même chose que Nunzi. Bizarre, non ?
    Si j’osais, je fredonnerai également « Diego, libre dans sa tête ». Et bien, voilà, j’ose !
    Bonne journée !
    PS : le cheval est très beau.

  14. Bonjour, je n’ai pas encore eu le temps de tout lire ! Ça en fait des liens ! Ton texte est très poétique et cette image du cheval nous transporte dans tes mots au grand galop ! Merci encore pour ces « exercices » et à très vite !

    • Merci Béatrice, oui 30 textes ça fait beaucoup, je n’ai pas tout lu non plus, j’ai pris l’ordre alphabétique et je suis encore loin des P ! Je vieillis ! A bientôt pour les prochaines plumes ! 🙂

  15. J’ai pensé moi aussi à cette chanson de Johnny, j’adore ce prénom d’ailleurs, très très viril ;0) J’ai beaucoup aimé ton texte, très imagé, poétique… J’ai aimé particulièrement ce passage ou tu parles des hommes qui n’entendent plus battre leur coeur à cause du fracas de la ville… Et la fin est magnifique… Cette phrase aussi  » le temps qui nous glisse comme poussière au vent »… Très beau… Bon week end Aspho, j’espère que tu te remets doucement…

    • L’Or si ma mémoire est bonne je connais cette chanson chantée par France Gall et Michel Berger mais peut-être Johnny l’a chantée ??? ❓ Merci pour mon texte qui m’a donné du mal cette semaine, bon dimanche ! 🙂

      • Oui, oui Johnny l’a chanté aussi… Mais c’est étrange, je veux dire Michel Berger est de ceux que j’aime le plus, pourquoi est ce que c’est la version de Johnny qui m’a venue la première à l’esprit ?? Mystère…. ;0)

  16. 30 ??? Bon, alors j’ ai lu le mien, celui de Marla, celui d’ Evalire, le tien (qui n’ est pas mal troussé je trouve pour une m……….nomane !!!) . Mais m’ en reste plein ! Alors au boulot!
    Bonnes bises, mon biscuit de Saxe !

  17. quel beau texte, j’aime
    et j’ai retenu ce petit bout de phrase: un lit d’étoiles pour les poètes en mal de rimes.
    je vais partir à la cueillette des étoiles, j’en mettrai plein mes poches, dans ma tête et en accrocherai au bout de mes doigts
    beau dimanche

    • Merci ma Comète, oui je reviens dans le monde des lectrices aujourd’hui après un mois d’août riche en émotions, je te fais de gros bisous et j’attends ton billet sur Marcuuuus !!! ♥

  18. Tu as écrit là un très beau texte qui me laisse admirative. Quand je pense que tu as écris que tu as manqué d’énergie pour le retravailler vraiment… Qu’est-ce que ce serait alors si tu l’avais vraiment retravaillé. Toi, tu m’épates !

    • MCL, c’est la stricte vérité : le 24 août, j’avais un couple d’amis à la maison et j’ai appris le décès de ma tante, le dimanche j’ai écumé les sites de co-voiturage pour me rendre aux obsèques, le lundi je suis partie laissant les clefs du blog à Syl, le mardi, l’enterrement, le mercredi soir retour et le jeudi j’ai commencé à écrire tout en rentrant la flopée de liens, le vendredi, pareil… et le tout sous substances qui altèrent légèrement les capacités neuronales !!! Je crois que je vais me reposer un peu, la lecture va me ressourcer… 😀

    • Merci merci mon Pierrot, ce sont des petites attentions comme les tiennes qui me donnent l’énergie pour continuer quand je suis dans les trente-sixième dessous !!! 😉 J’ai beaucoup beaucoup de retard dans mes billets de lecture donc je ne sais pas encore si je vais participer cette semaine chez Olive mais je ferai ce que je pourrai !!! 😀 Bises et merci à toi de ton indéfectible fidélité !!!!!!^^

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s