LES PLUMES 11 – Les textes pour Racines !


LOGO PLUMES2, lylouanne tumblr comIl reste encore du monde ? Entre les vacances et la chaleur, quelques survivants ont écrit et je les en remercie chaleureusement ! Voici les 23 participants, par ordre d’arrivée des liens, en espérant que certains n’aient pas sauté au passage : Dame Mauve, Adrienne, Marlaguette, Janickmm, Solange, Ghislaine, Nunzi, Mind The Gap, Pierrot Bâton, Merquin, Brize, La Plume et la Page, PatchCath, Sharon, Sable du temps, Célestine, Cériat, Coccinelle, Jeanne, Wens, Lilou et Jean-Charles.

Les mots à placer étaient : carotte, arbre, cheveux, famille, ancrer, arrachement, généalogie, ancêtre, souterrain, culture, terre, île, gingembre, planter, source, esclave, jaillir, juvénile, joyau.

Mon texte ci-dessous. Sans le mot « culture » que je n’ai pas réussi à placer.

L’enfant du ventcabane arbre balançoire infinite-paradox

Sous le vieil arbre de la place, à l’ombre bienvenue des branches éclaboussées de feuilles larges et drues, s’endort l’enfant rejeté par les terres lointaines, par la mer qui l’a déposé là comme un morceau de bois flotté. Il a perdu père et mère en chemin, il ne sait pas encore que c’est pour toujours. Son insouciance juvénile jaillit de son corps comme une source de printemps. Il a oublié qu’il est orphelin, il oublie déjà les  blessures souterraines laissées par les larmes séchées. Il se réveille au matin, l’œil clair et agrandi de stupeur, la bouche ouverte sur une grimace qu’il ébauche dans un sourire. Il oublie qu’on le moque pour ses cheveux carotte, sa maigreur et ses pauvres habits déchirés.

Il tend la main dans le vide du ciel, il voudrait planter un drapeau blanc comme sur les îles où se battent les pirates, il aimerait jouer avec les cailloux qui désespèrent de le ramener un jour sur la route de ses ancêtres à la généalogie nomade, sur les traces d’une famille engloutie.

Il doit réinventer le sable qui transforme ses poches en plomb, alors il repense à la poudre magique que lui a donnée sa mère avant de mourir.  Une poudre d’or pour faire un vœu avait-elle dit.       Il ignore que ce n’est qu’un peu de gingembre mêlé de safran. Il ouvre le flacon et laisse s’échapper les arômes comme un joyau précieux ; ils deviennent myriades de poussière d’étoiles, de rêves insaisissables et ses mains à nouveau se referment sur le vide . Il ressent dans sa chair l’arrachement passé et se met à pleurer seul sur le banc de ce village fantôme. Il est trop petit pour s’ancrer à une terre sans tuteur pour pousser, il est trop petit pour être esclave de souvenirs agacés.Et il est déjà si grand, enlacé aux racines qui s’enroulent dans ses mains, la mémoire d’un peuple fait battre le sang à ses oreilles, il écoute cette voix nouvelle, lancinante  qui l’emportera au-delà des champs blêmes où gémissent des  bleuets…

Publicités

50 réflexions au sujet de « LES PLUMES 11 – Les textes pour Racines ! »

    • Adrienne, c’est ex-cep-tion-nel ! J’ai été trèèès bousculée cette semaine, j’ai écrit mon texte à l’arrache et quand il a été fini, impossible de caser « culture » ! Attention petite coquine !!! 😉

  1. Comme c’est beau.Le début,si paisible,un vieil arbre,un village,une ombre bienvenue.Puis cet enfant issu d’une violence lointaine et profonde.Il a tout à réinventer.Et toi,tu réinventes chaque semaine un enchantement.Bravo,de tout coeur.A très vite.

  2. Quelle solitude , ça me blackboule de lire ça
    J’aurais envie de lire une suite , de l’imaginer , qui viendra lui prendre la main ?
    Belle écriture Asphodèle même à l’arrache 😉

    Mon lien ne fonctionne pas je suis dépitée 😦
    Bises

  3. Tu m’as embarquée, c’est bon de bon matin de se laisser piéger par la musique vénéneuse des mots. C’est envoûtant, et l’on reste plein d’interrogations existentielles sur le devenir de cet enfant mystérieux…

  4. Bonjour,
    J’ai complètement zappé cette semaine ton atelier à cause de la chaleur. Alors que j’avais tout inscrit. Excuse-moi, impossible d’avoir pu écrire quoi que ce soit.
    Bon week-end. Je ne reviendrai que quand la température sera bien plus clémente dans le S.O.
    Je viendrai vous lire, cela va de soi 🙂

    • Filamots, ce n’est pas grave, sauf que la semaine prochaine, je suis en pause, j’ai de la famille, les Plumes reprendront soit le lundi 12, soit le lundi 19, je n’ai pas les dates de départ… Et en espérant qu’il ne fasse pas trop chaud, ici nous sommes ventilés, ça ne dure pas trop mais quand même !!! 😉

    • Merci Mélanie et pourtant l’inspiration est venue tard… il faut que je mette mes neurones au repos une petite semaine !!! 😉 Je reprends Les Plumes le lundi 12 pour la collecte, j’expliquerai lundi ! (j’ai de la famille pendant une semaine, je ne pourrais pas assurer le samedi 10)…

      • Mieux vaut tard que jamais haha
        Oooh d’accord ! C’est vrai que ça doit être un sacré boulot d’organiser les plumes.
        J’espère que je serai plus en forme dans une semaine ! Profite bien de tes moments en famille 😀

        • Mélanie, hi hi, j’aime bien que mon texte soit déjà « construit » le mercredi, après ce ne sont que des retouches, là j’ai tout fait vendredi et avec les les restes des liens qui arrivent, c’est sûr mieux vaut ne pas avoir les pieds dans le même sabot !!! 😆 Ma semaine va me faire du bien ! 😉

  5. Rhôô t’as pas réussi à placer le mot culture, non mais franchement là tu me déçois !
    Avec ta culture ! Et ce goût de la lecture que tu cultives, c’est pô possib’ t’as pris un coup de chaud !
    PS: tu pouvais à la fin du texte remplacer le mots champs par … cultures! Je dis ça, je dis rien … 🙂

    • Antiblues, je l’ai écrit en catastrophe hier et « culture » déparait, j’aurais pu le mettre dans le titre mais ça ne collait pas avec l’esprit du texte, ça arrive à tout le monde, bien que ça reste exceptionnel ! 😉 J’ai pris un coup de chaud en début de semaine, ça doit être ça ! Heureusement que la région est climatisée naturellement, nous sommes revenus à des températures moins hostiles !!! 😆

  6. J’ai bataillé pour mettre et notre GO ne montre pas l’exemple !!! razz:
    Joli texte comme d’habitude et bien sûr que dans de courts textes il faut laisser planer quelques interrogations.
    Belle journée Choupinette.

  7. Après les courgettes voici la dégustation cérébrale qui reprend ses droits. Faudra que je tente l’exercice. Ce ne doit pas être facile de placer une pompe à vélo avec un igloo. Ton texte est bien inspiré mais je bute sur ces feuilles « éclaboussées » de feuilles larges et drues. Le verbe replacé en avant réveille le propos qui paraît ainsi tenir de « l’habitude ». Après cela coule…Bravo pour avoir placé le gingembre.
    PS: attention, je risque de te faire mentir en revenant plus souvent que tu ne l’as dit à La Pintade !

    • Hé ouiii Roberto, les pauses cuisine ne sont que des parenthèses !!! Ce sont les « branches  » qui sont éclaboussées de « feuilles » !!! Je l’ai écrit vite mais quand même !!!^^ Mais fais-moi mentir, avec plaisir !!! Et si tu veux participer quand je reviendrai, pas de problèmes, je peux même te prêter mon blog !!! Elle est pas belle la vie ??? 😀

      • Alors là, si tu veux une suggestion de thème pour le prochain atelier…on sait jamais, si tu n’as pas le temps de trop y réfléchir, je suis là…ça sert aussi à ça les amis et on pourra placer la pompe à vélo dans l’igloo…foi de MTG !

        • MTG, nan nan je vais me débrouiller pour les thèmes, si on laisse ça aux garçons, ça risque de partir en quenouille !!! 😆 Entre toi, JC et Roberto, j’ai intérêt à blinder les murs, vous tirez à balles réelles !!! 😆

  8. J’avais bien compris. Mais justement je trouve la métaphore un peu trop maniérée. Idem le s’endort l’enfant, comme je te l’ai écrit. L’inversion connote le récit en donnant un « sens d’habitude » à l’évènement. C’est ma perception de la lecture de ce texte dont la rédaction est d’abord tirée par le jeu (le placement des mots désignés) puis par la nécessaire « poétique » qui doit engober l’ensemble. Mais il a dû être écrit, « à l’arrache », comme tu dis. J’aime bien l’image du sable qui plombe les poches. Le gémissement des bleuets: rappel d’une de ses symboliques ou ?

    • Roberto, je ne suis pas contente de ce texte, n’en rajoute pas !!! 😆 Je prends les critiques, c’est toujours positif quand elles font avancer ! Et puis à force, j’ai sûrement des tics d’écriture mais je ne cherche pas toujours à m’en débarrasser, tout dépend quand je me relis !!!

    • Patch, merci à toi !!! 🙂 Le gingembre a été le déclencheur ! Il va y avoir une pause la semaine prochaine, j’ai de la famille qui arrive ! Mais je fais un billet demain avec les dates de reprise ! 😀

  9. Quand un texte tutoie à ce point la beauté, le fantastique et la poésie, il est difficile de mettre des mots et des commentaires…
    Je suis en retard, la route hier plus le gardiennage des bébés, je jongle avec les plages horaires.
    Mon non plus je ne sera probablement pas là la semaine prochaine….
    Ah les enfants…
    avec le sourire

    • Merci Lilou, tu vas me faire rougir ! Je vais commencer à courir à partir du 7 et mon fils vient s’ajouter le 9, allons-y, plus on est de fous…je vais être rétamée mais ça va me faire du bien !!! 🙂 Bises Lilou et courage !!! 🙂

    • Merci Laplumedilettante !!! J’avais plus de temps qu’aujourd’hui le mois dernier, ça aide… Je note ton lien dans ce billet ! Dommage que tu sois si en retard !!! 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s