Les embaumés


just dance infinite-paradox tumblrDans les pleins appuyés de nos jours où coule la source de nos plus belles amours, nous ne voyons pas l’ombre descendre. De l’autre côté de la chambre flotte les déliés de l’histoire, entièrement dévoués à nos corps-à-corps. Emplis de nos mains et de senteurs mauves qui montent de la mer, là, juste derrière la maison, après le sous-bois.

Je t’entends soupirer de plaisir dans le petit matin, après avoir moulu le café en grains et que s’élève dans la maison l’arôme bienveillant de la cafetière italienne qui chante sur la flamme de la gazinière.
En hâte, je remets mon jupon pour respirer l’air de l’aube et danser nu-pieds sur le sable encore humide de la marée montante. Au retour, je cueillerai des brins de lavande pour la jeter entre nos draps, pour t’en mettre une tige entre les dents et que tu me fasses ta « gueule d’amour ». Tu vas loucher et me faire rire. Et dans ton rire à toi, j’entendrai le soulagement des amants repus.

Debout, je regarde le scintillement complice et éphémère de l’océan. Je sais au plus loin de la mémoire de mon âme, qu’à ce bonheur d’être, de respirer en m’étirant comme le font les chats pour mieux sentir la vie me passer sous la peau, je sais que le chaos des ombres viendra trop vite refermer les portes frémissantes de ces jours intemporels. Celui qui abolit les soucis et n’a pas de génie dans sa manche. Celui qui fait des couches amies, des tombeaux froids et gris où nous reposerons comme d’impuissantes momies.
Je glisse ma main soudain glacée sur mon ventre encore tiède des murmures de la nuit et je savoure pleinement la douleur heureuse de la joie qui éclate en étoiles dans mes yeux. Je le sais, nous nous envolerons mon amour, dans le rire clair d’un soir d’été ou dans le mouchoir froissé des regrets…

logodesmotsunehistoireC’était ma participation à l’atelier d‘Olivia « Des mots, une histoire » n° 105 ; les mots à placer étaient : soulagement, soupirer, souci, bois, source, senteur, génie, cafetière, grain, arôme, lavande, mauve, embaumer, momie.

Publicités

50 réflexions au sujet de « Les embaumés »

  1. un mélange de nostalgie, quelques regrets mais aussi beaucoup de rires et de danses 😉 Une réussite ce texte !
    Ton personnage danse très bien en jupon ….
    Bises

    • Merci Bianca, les mots n’étaient pas très difficiles cette semaine, le plus dur étant de se renouveler, j’ai parfois l’impression de dire toujours la même chose !!! 😆

  2. C’est très joli Asphodèle (moi de toutes manières, un petit matin d’amoureux devant l’Océan, avec l’odeur du café moulu, forcément j’adhère), mais surtout tu sais bien mettre en scène tes chutes, ta dernière phrase est brillante je trouve et ferme bien le texte. Bravo, encore

    • Merci Galéa, tu sais que ton avis compte beaucoup pour moi ! 😉 J’essaie de toujours travailler la première et la dernière phrase et que ça fasse écho au reste mais pas toujours évident, tu t’en doutes ! 🙂

    • Heuuuuuuu j’suis d’l’avis de la Pierrot 😆
      Tu t’es lâchée, Miss Aspho 😆
      C’est-y pas un peu chaud ? les mecs vont en avoir des vapeurs 😉
      Choupinet aurait-il déjà pris un coup de sang pendant sa lecture 😆 😆
      Et Mindounet, qui revient, ça va lui faire du bien au moral ces belles lignes suggestives 😆
      Mais non, je rigole, c’est très bien écrit… mais j’aime pas trop ce genre de lecture, hein 😆
      Tout d’même, Asphod’L, tu devrais écrire des livres, toi 😆
      Bisous XXL ♥♥♥
      (y’a des ♥, j’suis dans ma tour :lol:)

      • So’N, y t-ont rouvert les robinets dans ta Tour, là c’est toi qui te lâches hein !!! Trop hot mon texte ??? N’importe quoi, il est tout en pudeur retenue !!! 😆 Et puis et puis hé ho c’est la vie, il n’y a pas que des nonnes dans leur monastère !!! Bah si j’écris un livre, y’aura plus de blog tu le sais, on peut pas écrire à fond d’un côté et de l’autre, ça s’appelle de la dispersion et ça ne donne jamais rien de bon au final !!! 😆 Allez sans rancune ma Cocotine !♥ Bises toujours trempées de l’Ouest polaire !!! 🙄

        • 😆
          Ben voilà, tu m’as envoyé ton Ouest polaire et venteux du Ch’Nord 😥 😥
          J’ai changé de tour mais j’me les gèle quand même 😆
          Bisous ♥♥♥

          • Tss tss Soène, ce n’est pas le ch’Nord ici !!! 🙄 C’est même le Sud de la Loire (depuis le temps que je te le dis !!!, pfff)… Ici le soleil est ENFIN revenu mais ce matin il faisait à peine 10° ! Couvre-toi bien, va pas nous choper la crève alors que tu as une pêche d’enfer !!! 😀 BISES♥♥♥

  3. Superbe ! J’adore m’envoler avec ta plume 😉 Elle me porte toujours si joliment !
    En ce moment je n’écris plus (tu l’auras remarqué. J’avais fait une pause et c’est pas bon… J’ai du mal à m’y remettre même si j’aimerais… et trop de choses dans la tête et à faire… )
    Bisous et belle journée 🙂

    • Merci Laure, c’est gentil !!! Bah oui, il va falloir que tu reprennes ta plume, tu vas te rouiller, tu sais il faut se forcer à un moment ou un autre sinon on n’a JAMAIS le temps avec les lectures, allez tu vas y arriver, j’en suis sûre ! Bises ma belle 😀

  4. J’allais dire… une histoire heureuse !… puis les mots rebroussent chemin. En tous cas, c’est une belle histoire et j’aime cette image de l’amant au sourire éclatant.

  5. Quel beau texte ! L’évocation d’un moment de bonheur suspendu dans le temps. De beaux souvenirs en perspective. J’aime beaucoup l’ambiance qui se dégage de cet endroit, avec l’océan si proche…

    • MCL, ce sont toujours ces moments qui font les plus beaux souvenirs (mais je me répète non 😉 ) !!! Et l’Océan n’est jamais loin avec moi… Bises et bonne fin de soirée ! 🙂

  6. Il est loin le temps de ces cafetières que l’on posait sur la gazinière!!! Tout récemment je m’y suis remise, je ne supportais plus l’arôme du fringant Gooorges!!!
    Bisous et bonne fête de la ziQ, moi demain j’embaume, je brûle et j’enterre les cendres de belle-maman 😉
    Domi.

    • Domi, non non ce temps n’est pas révolu malgré les « expressières » qui fleurissent partout avec leurs dosettes hors de prix !!! Ma meilleure amie, d’origine italienne, fait toujours son café comme ça ! Elle m’en a offert une (de cafetière) mais j’avais du mal avec le « vissage-dévissage », sinon j’aime le faire dans ma Mélior, c’est bien meilleur !!! 😉 Eh bien bon courage pour ta journée d’aujourd’hui ! 😦 On a hâte que ces journées passent vite en général… Bises…

      • Suis mdr!!! Tu y as donc cru , je pense qu’un petit tour par mon article s’impose!!! 😉 😉 😉
        Pour le café, je disais que moi aussi je m’y suis remise à l’ancienne méthode car en plus d’être chère les dosettes sont fabriquées avec des produits dangereux pour la santé 😉
        Bisous
        Domi.

        • Domi, t’es une vilaine !!! T’as pas honte de jouer avec mon petit coeur tout mou ??? 👿 Ha la la qu’est-ce que j’ai ri quand j’ai lu ton texte !!! 😆 Pour le café, je n’ai jamais quitté l’ancienne méthode !!! Ce n’est pas George Clooney, aussi craquant fut-il, qui va me dire ce que je dois faire, nanmého !!! 🙂
          Bises

  7. Ce texte est une belle déclaration, doublée d’une réflexion sur la vie et la mort qui donne des frissons tant elle est lucide. Le sexe et la mort, deux concept qui font naturellement ménage, j’aime la profondeur qui se dégage de ces lignes. Cette façon de dire les choses est bien ficelée, riche, je te souhaite d’écrire encore car tu as du talent.
    Un gros bisou Asphodèle.

  8. Disons que ton texte est plus riant ou plus ouvert que d’habitude mais je n’ai pas ri en le lisant…j’ai eu l’impression d’être dans l’univers de Simonetta Gréggio…on retrouve la mer qui t’inspire toujours, il n’y a pas l’attente mais le sentiment que le bonheur n’existe pas, seulement des instants de bonheurs…
    Personnellement entre ton blog et ton futur livre j’ai déjà choisi, c’est toi qui n’a pas encore fait le choix en fait et c’est bien normal, on se planque autant que l’on peut et l’on fuit les évidences tant que l’on peut…comme en amour parfois d’ailleurs…

    • Mindounet, qu’as-tu ramené comme herbes corses ??? Moi Simonetta ??? 🙄 elle est bien plus gaie que moi voyons !!! Le bonheur d’être existe et heureusement, en revanche le bonheur à deux, oui je pencherais plus pour des « instants »…mais tu le sais !!! Quant à la 2ème partie de ton comm, tu sais aussi ce que j’en pense, je ne me planque pas, j’attends le déclic !!! 😆

    • Ben tonton, c’est bien la première fois que l’on ne t’entend pas !!! 😆 Ecrit à la plume oui, toujours quand je commence mon texte mais une Parker, la Sergent-Major, je la garde pour les parchemins que j’envoie à mes amis, scellés bien sûr !!! 😉

  9. et bien! Tu parles d’une « fatigue récurrente » moi je dis t’as la pêche! Super rédaction! C’est beau. Je t’admire j’aimerais bien participer à l’atelier mais j’ai peur de me croûter. Lol bisous

    • Merci Missy, mais si pourtant je t’assure que je ne suis pas au meilleur de ma forme (pas au pire non plus^^) !!! Mais tu n’as pas de complexes à avoir, ici on écrit pour se faire plaisir avant tout, il n’y a rien à gagner et pas de jury pour te sanctionner !!! 😆 Bises

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s