La ctation du jeudi avec Christian Bobin


livres anciens austen, verne lylouanne tumblrEntre deux pavés, j’ai lu La Part Manquante de Christian Bobin. Il est incroyable cet écrivain, on trouve une citation à toutes les pages, ou presque ! En attendant de vous en parler voici un extrait à propos de la lecture, c’est si vrai…

 » La lecture ne peut se commander. Personne ne peut en décider à votre place. Il en va de la lecture comme d’un amour ou du beau temps : personne ni vous n’y pouvez rien. On lit avec ce qu’on est. On lit ce qu’on est. Lire c’est s’apprendre soi-même à la maternelle du sang, c’est apprendre qui l’on est d’une connaissance inoubliable, par soi seul inventée. « 

Passé l’obstacle (ou pas) su style particulier,  les lectrices (et lecteurs) que nous sommes s’y retrouvent fatalement à un moment ou à un autre…

La citation du jeudi,  sur une idée de Chiffonnette

Publicités

37 réflexions au sujet de « La ctation du jeudi avec Christian Bobin »

  1. Je serais assez en accord malgré mes déficiences en lecture !!
    Reste qu’une vie ne peut se construire qu’en lisant … Il faut franchir sa porte, se frotter à la vraie vie, (re)trouver le sens des réalités et du lien social.

    • Haaan Antiblues, tu ne vas pas remettre ça !!! 😆 La lecture nous construit EN PLUS du reste, il dit le petit plus que ça amène dans la vie (ou le grand plus) mais ça n’empêche pas de vivre à côté ! Je lis depuis que j’ai 6 ans, certains livres m’ont énormément apporté mais n’ont pas décidé de ma vie ! Et on ne perd le sens des réalités que le temps de la lecture quand le livre est assez puissant pour nous emmener, t’inquiète, la réalité nous rattrape toujours bien assez vite !!! 😆

    • Laure, ce n’est pas mon préféré, d’ailleurs je ne saurais même pas comment le chroniquer car il est très inégal et disparate mais il a toujours le sens des petites phrases, de ci, de là… Bises 🙂

    • Ma Comète, j’ai vraiment aimé La plus que vive mais celui-ci je le lis par petits bouts, sans plus. Juste pour m’aérer la tête entre deux lectures sombres et ça fait du bien mais du Bobin sur la longueur, je saturerais aussi !!! Biiises 😀

    • L’Irrégulière, j’ai adoré « La plus que vive » mais celui-ci me plaît beaucoup moins, il y a même des passages où j’ai du mal !!! Je lis juste les passages qui me parlent !!! Entre deux polars, Bobin fait du bien !!! 🙂

    • Yuko, parfois ce sont ses phrases (pas l’histoire) qui m’intéressent et me font du bien, surtout dans celui-ci que je ne trouve pas égal et même parfois abscons… Bises^^

    • Lydia, tu ne connais pas Bobin, même une petite phrase ??? Pour commencer et bien que ce ne soit pas gai, je te conseille « La plus que vive », Yuko conseille « Ressusciter », pour ma part je ne l’ai pas lu ! Je l’aime mais à doses homéopathiques, juste pour voir un peu de lumière entre deux lectures noires ! 🙂

    • Galéa, yapluka alors ! Ce ne sont pas les titres qui manquent mais tous ne sont pas égaux, il dit « souvent la même chose » mais il le dit si bien ! Après, il a un côté exalté qui lui est prpre et auquel on ne peut adhérer à 100 %… Mais il est…rafraîchissant ! 🙂

    • Célestine mais c’est un fortiche de la formule et des expressions imagées (et qui ont du sens), moi non plus je n’aime pas tout ! 😉
      Gros bisous enfin ré-ensoleillés ! Quand je dis que nous avons un micro-climat, ne pas croire les fausses stats d’Antiblues, il est ja-loux !!! 😆

  2. De belles pensées comme souvent mais j’ai l’impression que ces livres sont des collections d’aphorismes et cela ne suffit pas pour faire une écrivain mais je n’ai jamais lu donc ce n’est qu’une impression, peut être fausse…

  3. On lit avec ce qu’on est. On lit ce qu’on est. (Trop vrai )Lire c’est s’apprendre soi-même (à la maternelle du sang) ( pas tout pigé) ? , En tout cas quand on est tombé dans le chaudron de la lecture on ne peux plus en sortir et c’est vrai qu’on voudrait attirer les autres tellement on est bien

    • Eva, pour « la maternelle du sang » l’image est forte mais c’est vrai qu’elle est reliée à ce qu’il dit avant et après ! Il entend aussi par là que la lecture s’inscrit en nous très tôt, il y a comme un pacte de sang dès l’enfance avec les livres… 🙂

  4. Un auteur que j’ai beaucoup aimé (mon préféré : autoportrait au radiateur) mais que j’ai fini par abandonner avec Les Ruines du ciel. Un peu trop de préciosité, des métaphores filées , trop lourdes, trop de recherche… et puis l’expression de sa foi alliée à cette préciosité m’a saoulée.

    • Claudia, effectivement (et comme je l’ai déjà dit) ce n’est pas un auteur que je peux lire longtemps, juste par petites bouchées pour que ce ne soit pas indigeste ! Il a le sens de la formule et l’exploite très bien mais il peut se montrer ampoulé et par trop exalté !!! J’ai beaucoup aimé La plus que vive mais celui-ci La part manquante est très inégal et au final lassant…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s