ELLE, PAR BONHEUR ET TOUJOURS NUE de Guy Goffette


elle par boheur de guy goffetteVoilà une parenthèse de deux heures qui a enchanté mon samedi. Quand c’est un poète comme Guy Goffette qui nous parle d’un peintre et de sa muse, la rencontre est d’une luminosité incomparable, servie par des mots qui ne le sont pas moins…

Il ne s’agit pas d’un tableau figé dans les ors d’un musée mais du portrait d’une femme, jeune et belle pour l’éternité, aimée par le peintre Pierre Bonnard pendant quarante-neuf ans. « Marthe, cent qurante-six fois peinte, Marthe, sept cent dix-sept fois croquée dans les carnets ». « Les larmes ont beau sécher, l’amour n’a pas de fin, et ce qui fut demeure dans la chambre à côté ».coeur chromo ana-rosa

Guy Goffette, en quelques 156 pages virevoltantes nous dit comment il est tombé amoureux de la muse (puis de l’épouse) de Pierre Bonnard (1867-1947). A travers une biographie poétique et émouvante, il nous raconte aussi le peintre. Peu connu et surtout pas vraiment reconnu en France de son vivant (et un peu après), Bonnard détestait les mondanités, se vendre, paraître. Il était un peintre amoureux du quotidien, des natures mortes et de Marthe-Marie…

Dès le début, quand l’auteur s’adresse au peintre, nous sommes cueillis : « Pardonnez-moi Pierre, mais Marthe fut à moi tout de suite. Comme un champ de blé mûr quand l’orage menace, et je me suis jeté dedans, roulé, vautré, pareil à un jeune chien ». Ensuite il nous raconte comment cet amour a évolué, les endroits où ils ont vécu, toujours ensemble (ou presque). De Paris à la Provence, en passant par la Normandie, le myope qu’était Pierre Bonnard n’a eu de cesse de traquer la lumière, de faire en sorte qu’elle irradie de ses tableaux lui qui n’aimait les musées que pour leurs fenêtres… Il n’hésitait pas à barbouiller de jaune, à en ajouter à des tableaux qu’il jugeait trop sombres. En quarante-neuf ans de vie à deux, bien sûr, il y a peut-être eu un petit coup de canif mais c’était là encore pour la bonne cause :  » C’est un printemps qu’on n’attend pas et qui ouvrirait les volets un matin sans crier gare, quelque chose comme l’inconnu soudain qui vous met le coeur à l’envers, et l’âme trébuche tout à coup, et les larmes viennent ». A propos d’une autre femme, très éphémère dans la vie du peintre… Même derrière les larmes, il y a toujours la lumière qui sourd à la fois de la peinture mais aussi des mots de l’auteur. Qui aurait pu écrire comme il le dit à un moment : « Elle, par Bonnard et toujours nue »….

Je suis vraiment séduite par la plume de Guy Goffette, sensible, poétique et diablement lumineuse !
Et je dois ce coup de coeur à mon amie Somaja qui sait toujours me prêter ou m’offrir des livres qui font mouche ! Elle m’avait très bien tentée, ICI !

Une participation au challenge amoureux de l’Irrégulière, catégorie amour intemporel et j’ai cru comprendre que Guy Goffette était belge donc je le compte pour le challenge d’Anne, Voisins-Voisines.

logo voisins 2013

logo challenge amoureux 3

 

 

 

 

 

Nu,accroupi au tub .1918.        et Nu au bain (1938)

Bonnard nu accroupi au tub 1918

 

 

 

bonnard nu dans le bain

Marthe-Marie de Bonnard

Publicités

45 réflexions au sujet de « ELLE, PAR BONHEUR ET TOUJOURS NUE de Guy Goffette »

  1. En ce moment, je lis un mystérieux service de presse (je ne sais pas vraiment en quel honneur je l’ai reçu) qui se passe dans le milieu des peintres et des poétes. Ton billet fait un écho à ma lecture actuelle.

  2. Un beau billet qui me donne envie encore plus de découvrir cet auteur. C’est déjà le billet d’Anne que j’ai lu avant qui m’a donné cette envie et ton avis me pousse à conclure la vente (je n’ai pas encore choisi avec lequel par contre, je tente de bien choisir) 😆 ^^
    biiiises

    • Laure, tu ne peux pas t’en empêcher hein !!! 🙄 C’est mon premier de cet auteur, on me l’a prêté cet été, je ne sais pas si je vais continuer par « Géronimo », son dernier (vu chez Anne), je réfleuchis !!! 😆 Bises

  3. tu pouvais aussi le rajouter à mon challenge littérature francophone d’ailleurs
    j’adore ce poète dont j’ai acheté un des ses premiers recueils il y a longtemps à présent chez Ipomée une petite maison d’édition qui a disparu depuis je pense et qui faisait de très beaux livres

    • Denis, je ne sais plus où j’en suis de mes challenges ! 😆 Il faudrait déjà que je m’inscrive chez toi non ? Je vais le faire ! Et je retiens cet auteur, je sais qu’il est poète !

      • en fait c’est très simple, tu rajoutes mon logo avec un lien vers mon challenge (classique, on le fait pour tous les challenges) et tu me mets dans un commentaire ton lien. Moi je fais une récap environ 2/3 fois par mois en ajoutant les nouveaux articles,et c’est tout (pas de contrainte de temps, de nombre, il faut simplement être écrivain francophone hors métropole)
        si tu es d’accord, je considère que tu es inscrite dès à présent

      • ça te tourneboule tous ces challenges, Miss Aspho 😆
        te faudrait un petit carnet pour les noter et surtout de pas les oublier 😆
        bisous d’O.

        • Soène, mais c’est fait, ils sont tous notés dans un cahier et pour certains, je vérifie quand j’ai fini mon billet !!! Qu’est-ce que tu crois ??? 🙄 Faut s’organiser !!! Bises 😀

  4. Très heureuse de voir que tu as été conquise. Et petite rectification, il ne t’a pas été prêté mais offert ! 🙂 Bises

  5. Hé fais attention, avec tous tes coups de coeur littéraires tu vas finir par flancher ou devenir écrivain toi-même pour que les autres aient des coups de coeur…
    Est-il possible pour un peintre ou un artiste quel qu’il soit de ne pas être passionnément amoureux de sa muse, même s’il sait que c’est aussi un jeu qui mène à la création ?
    Je crois t’avoir dit qu’à mes yeux, la peinture est l’art le plus obscur, le plus ambitieux…il m’attire et m’échappe, bien souvent je ne ressens rien en voyant une peinture mais quand je ressens, je ressens.

    • MTG, mon coeur va résister, je l’espère !!! 😉 Qu’est-ce que ça fait plaisir de lire des livres qui nous correspondent, avec lesquels on se sent si bien qu’on voudrait qu’ils ne finissent pas… Amoureux pendant 49 neuf ans, ça court pas les rues et beaucoup de peintres étaient volages ! 😉 C’est un autre débat ! En ce qui concerne la peinture, je n’ai pas la sensibilité des amateurs d’Art mais j’aime quand un tableau m’évoque des sensations… Et il n’y en a pas tant que ça…

  6. et bin t’en as des coups de coeur…Aurais-tu un coeur d’artichaud… non je n’en crois pas un mot… Pierre Bonnard est connu moins que d’autres mais ce qu’il a peint est magnifique.
    bon ma Pal est un vrai accordéon…. Quant à la bibliothèque elle craque.
    avec le sourire

    • Lilou, bah non si tu regardes mon blog, il n’y en a pas tant que ça des coups de coeur par rapport à ce que je lis ! Alors deux de suite, voire trois je ne dis pas non quand ça arrive !!! 😆
      Pour ta PAL : ce n’est que le début, l’an prochain, tu seras obligée de repenser tes rangements ! 😉 Bises

    • Gwen, cet auteur a vraiment une plume douce, sensible et lumineuse, je ne vais pas en rester là ! Je suis contente, en ce moment, je n’ai que de belles lectures qui s’enchaînent ! ça fait plaisir ! 😉

  7. J’aime bien ces histoires de peintre et de muse 😆
    Il n’y a pas que Bonnard aui a vécu une telle histoire d’amour, c’est inévitable…
    Un peu comme les acteurs de cinéma !
    Mais je ne peux pas tout découvrir ! A vous lire, il faudrait tout lire 😆
    Alors, je fais comme je veux, je continue mon chemin !
    Bisous Miss Aspho

    • Soène, évidemment, il y en a d’autres ! MAIS PENDANT 49 ANS !!!! 😆 Quelle constance… Et Bonnard vivait vraiment en dehors de toute mondanité, sa vie est un roman !
      Et je ne t’oblige pas à TOUT lire hein !!! 🙄 Dieu merci !!! Je vide ma vieille PAL autant que je peux ! C’est So qui me l’avait amené cet été, comme quoi je ne lis pas tout sur le champ moi non plus !!! On fait ce que l’on peut et en fonction de nos envies, c’est ce qu’il y a de mieux quand on lit !!! 😉
      Bises râleuse devant l’Eternel !!! 😆

  8. Ton billet me parle, indirectement, car je n’habite pas très loin du musée Pierre Bonnard …
    J’aime sa peinture faite de lumière et de douceur, j’aurais aimé le rencontrer !
    Du coup ça me donne envie de lire ce bouquin ! (Mon livre 2013 ???)

    • Antiblues hi hi !!! Je serais ravie qu’il te plaise ! C’est tout à fait dans tes cordes : pas trop long, belle écriture et histoire passionnante ! Si tu commences à la feuilleter, c’est mort, tu continues ! 😆

    • JC, c’est dommage que tu sois fâché mais si ça te reprend un jour, emprunte-le à ta biblio, il est vraiment bien ! J’ai une BD à lire et les vignettes sont si petites que j’ai plus de mal qu’avec un pavé !!! 😆

  9. Demain, je commande le livre, merci Miss Asphodèle 🙂 Il est vrai que ce billet date de 2013 mais qu’importe, les livres ont ce pouvoir de rajeunir à chaque année qui passe.

    • Nadezda, tu me rappelles que ça fait déjà deux ans que j’ai découvert ce bonheur d’écrivain ! Ce livre est un de mes préférés de lui ! Peu importe quand on lit un bon livre, du moment qu’on le lise un jour, je ne cours pas après les nouveautés ! J’aime aussi découvrir des auteurs, pas toujours vivants !!! 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s