Fragments de citations avec Fitzgerald et Jacques Tournier


Fitzzzz haiiashley tumblrDepuis que j’ai trouvé cette photo sur un Tumblr, ma « Fitzéite » aigüe m’a repris et j’ai ressorti ce livre magnifique qu’est Fragments de Paradis, une petite chose de 1400 pages incluant Tendre est la nuit et des nouvelles inédites. Mais la Préface de Jacques Tournier, ami de la famille Fitzgerald et son plus fidèle traducteur, fourmille d’informations. Comme je ne pourrais pas vous chroniquer ce livre en un seul billet, je vous laisse un extrait de la préface, un extrait qui nous parle de l’homme Fitzgerald.

fragments de paradis-omnibus

« Fragments de quel Paradis ?
Lorsque Zelda voulut offrir à sa première petite-fille une image de ce grand-père  qu’elle n’avait pas connu, elle découpa dans du papier une silhouette en complet-veston avec deux grandes ailes qui s’élargissaient dans le dos, et elle dit :
– Il semblait avoir entre les épaules une sorte de crochet céleste qui le maintenait au-dessus du sol, en état de lévitation enchantée, comme s’il savourait en secret le pouvoir qu’il avait de voler et ne consentait à marcher que pour céder aux convenances.
Et Scottie ajouta :
– C’était un temps où les guerres paraissaient lointaines et les lunes inaccessibles.

Il se voulait venu d’ailleurs. Quelques mois avant sa naissance, ses deux soeurs étaient mortes par accident. Sa mère l’avait accouché dans les larmes. Longtemps, au cours de son enfance, il avait refusé cette filiation. (…)
– C’est là dit-il que j’ai enterré mon premier amour d’enfant, l’amour de moi-même. Je ne voulais pas croire que je mourrais comme les autres, et je m’étais persuadé que je n’étais pas le fils de mes parents mais d’un Roi tout-puissant qui régnait sur le monde.

Il appartenait à un paradis d’imagination, qui s’est matérialisé sous ses yeux lorsqu’il a rencontré Zelda. Il ne s’y trouvait ni serpent ni arbre de la connaissance. La pomme de la tentation, c’était Zelda elle-même, et la première fois qu’il y a mordu, en l’embrassant, il a su qu’il abandonnait à jamais ce paradis imaginaire pour celui qu’offre la Terre, qui n’est pas son « envers », mais cet autre côté vers lequel on bascule lorsque l’Ange à l’épée en interdit l’entrée. A vingt ans déjà, dès son premier roman, il savait que l’écriture seule pourrait le lui rendre et qu’il chercherait tout au long de sa vie, à travers les mots, la mémoire et l’oubli, le temps présent et la distance, à reconnaître dans l’air qui l’entoure celui qu’il avait respiré autrefois et, comme l’écrit Proust :  » qui ne pourrait lui donner cette sensation profonde de renouvellement que s’il avait été déjà respiré. »

Jacques Tournier.

Une participation à mon Challenge Fitzgerald & contemporains (que je mets à jour demain, ceci dit !!! Vous voilà prévenus ! :))…fitzey-logo natacha-best-one

La citation du jeudi, c’est une idée de Chiffonnette.

Publicités

47 réflexions au sujet de « Fragments de citations avec Fitzgerald et Jacques Tournier »

  1. Un couple mythique s’il en est. Je m’étais promis de lire une bio l’an passé, je ne l’ai pas encore fait mais ça viendra car ils ont eu tous deux une vie des plus romanesques.

    • Ys, un couple mythique et pas si facile que ça à cerner ! J’ai lu beaucoup de choses depuis deux ans et il y a trois livres majeurs pour mieux comprendre : c’est Zelda de Jacques Tournier, Lots of Love de Scottie et Fitz (correspondance père-fille) mais aussi le très rébarbatif (pour les notes de bas de pages interminables) et très intéressant « Lettres à Zelda et autres correspondances », ce dernier est une base inattaquable pour les biographes et romanciers de tous poils… J’avais chroniqué la première partie et je dois encore faire l’autre… pas facile du tout !

  2. Gloups, ça fait longtemps que je n’ai pas contribué à ce challenge… faut que je m’y remette sérieusement ! Magnifique citation ceci dit. Bonne journée.

  3. Bonjour Isabelle.Tu me donnes bien envie de revoir un peu Fitz,en ce challenge que je n’ai guère honoré que d’une chronique Dos Passos.Promis,je me repenche sur la Lost Generation.Stp peux-tu me dire ce qu’est un Tumblr?Merci et à bientôt.

    • Claude, nous avons des périodes, je laisse et j’y reviens toujours, surtout depuis que j’ai ce livre magnifique « Fragments de Paradis » où je découvre des nouvelles inédites ! Si je peux t’en conseiller un c’est Zelda de Jacques Tournier ou Alabama Song de Gilles Leroy… Mais tu fais comme tu le sens, c’est encore ce qu’il y a de mieux pour apprécier une lecture ! 😉 Un Tumblr est un genre de blog où ne sont mises en lignes que des photos (ou des gifs animés) et ces photos sont rebloguées par d’autres Tumblr à l’infini du Web. Donc, pour trouver la « source » d’une photo, c’est parfois impossible quand c’est un Tumblr qui l’a postée… Je pourrais te donner quelques URL si ça t’intéresse, c’est fascinant !!! 😀

    • Ben quoi, que lis-je 🙄
      Eeguab, tu ne suis pas bien chez Miss Aspho, y’en a dans toutes ses balades du mercredi des tumblr’ssss 😆
      Bisous chez toi
      Fait-y froid ressenti comme à Lyon ?

  4. Merci, merci c’est un bonheur cette citation. Je suis en vacances et « Alabama song » est dans ma valise. Je m’en réjouis d’avance . Belle journée

    • Sous les galets, j’espère qu’il te plaira et surtout, tu vas voir, il va te donner envie d’en savoir plus, toujours plus sur ce couple fascinant mais compliqué aussi… Bonnes vacances ! 🙂

      • Je vais peut-être attendre d’en acheter un pour ça 😆 et surtout je vais attendre un peu d’avoir un mois plus allégé en lectures programmées 😀 Biiises 😉

          • Oui alors je suis l’inverse d’un diesel, je pars au quart de tour et plein gaz, donc toujours dans l’excès ! ça a l’avantage au moins de pouvoir très vite faire mes réglages 😆 Effectivement là avec les challenges plus les LC et surtout les imprévus de vie (c’est essentiellement ça le problème d’ailleurs…), j’ai un peu de mal ! 9 lectures programmées pour mars et en comptant que je lis quand même des livres sous le coup de l’envie (comme Mazzantini), forcément ça a du mal à le faire ! 😆 Et je m’aperçois que mes envies de lectures changent et donc ce que j’avais prévu ce n’est pas forcément toujours ce que j’ai envie de lire… Mais bon, y’a rien de grave là dedans 😀

            • Laure, c’est bien ça le problème : nos envies « immédiates » et les aléas de la vie ! Tant que tu te fais plaisir et que tu ne lis pas sous la contrainte, ça va !!! 😉 Bises

  5. Hmm « Tendre est la nuit » : un de mes meilleurs souvenirs de lecture ! Tu me donnes envie d’y revenir, tiens ! Il va falloir que je le rachète : il fait partie de ces bouquins qu’on a prêté un jour et qu’on a jamais revu grrr.
    Je me referai bien « Gatsby » aussi en prévision de l’adaptation ciné début avril ^^

    • Lili, je me demande même si je n’avais pas préféré Tendre est la nuit à Gatsby, il faut que je le relise moi aussi, il est inclus dans ce volume de Fragments de Paradis. Gatsby, je l’ai prêté, offert et je ne l’ai plus, du moins pas la traduction de Jacques Tournier qui est la meilleure ! 🙂

      • Soène, et pourquoi veux-tu que nous rivalisions ? 🙄 Non mais vraiment, des fois je me pose des questions !!! 😆 Il faut que tu arrêtes la Tour, ça te joue des tours je te le dis !!! 😀

        • Ben mais où qu’il est le Claude ? y revient jamais sur billet ? 😆
          Et pourquoi pas, challenger c’est super sympa. Je le fais avec Antiblues depuis plusieurs années et on n’arrête pas de s’épater l’un l’autre 😉
          C’est un jeu ! Non mais vraiment, des fois tu ne me comprends pas 😥

          • Mais challenger et « rivaliser » ce n’est pas la même chose !!! Des challenges c’est pas ce qui manque, on va pas se prendre la tête, hein, en plus !!! 🙄 Antiblues et toi ce n’est pas pareil ! Et si, je te reçois 5/5 Mama Soène Charlie !!! 😆

    • Denis, si mon ordi arrête de me faire des caprices, je fais un billet récapitulatif demain et il dure jusqu’en 2014, tu peux t’inscrire si tu sens que tu vas avoir des lectures sur les contemporains de Fitz ou sur cette période 1920-1940 !

    • MTG, euh non je ne pense pas que commencer par Shakespeare soit plus facile, tu bloques sur « Tendre est la nuit », tu devrais essayer autre chose, je t’assure que ce n’est vraiment pas difficile !!! 😆

  6. J’adore cet auteur. Dans » Madame Hemingway » de Paula MCLain, il est beaucoup question du couple que les Hemingway fréquentaient à Paris et dans les sud, dans les années 20. C’est très intéressant. Je relirai bien « Tendre est la nuit » et même pour la troisième fois « Gatsby… » dont je ne me lasse pas!

    • Mango, les deux lignes consacrées aux Fitz dans Madame Hemingway ne pas représentatives de leur VRAIE relation, et pas vraiment flatteuses pour Zelda résumée à « cinglée »… Mais lire et relire Fitzgerald est toujours un plaisir, plus qu’Hemingway en ce qui me concerne ! 😉

  7. J’aimerais beaucoup m’offrir Fragments de Paradis, j’attends la fin du mois pour me l’acheter, j’ai repéré dans une belle librairie anglaise d’Exeter une superbe édition.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s