LA DISPARUE DE NOEL d’Anne Perry


anne perry contes de noelMalgré les circonstances, peu propices à la lecture en ces temps de fêtes (enfin, ça dépend pour qui !)), j’ai eu le temps de lire ce premier conte (sur les quatre du livre) d’Anne Perry, tiré d’une (magnifique) nouvelle édition parue chez 10/18, préfacée par l’auteur elle-même et offert par ma LiliGalipette lors de notre SWAP de Noël. Je suis sous le charme !

En effet, Anne Perry profite de ces contes, non pas pour nous endormir dans la guimauve qui est souvent le lot du genre mais en profite pour développer des personnages secondaires de la série Pitt, leur donnant un passé et une profondeur qui nous aident à mieux les comprendre dans nos lectures de ladite série.

Ici nous retrouvons Lady Vespasia Cumming-Gould, jeune, mariée alors que dans la série c’est la grand-tante par alliance d’Emily, soeur de Charlotte Pitt, toujours belle et respectable mais âgée d’une soixantaine d’années ! Si, dans cette nouvelle,  elle est mariée et mère de jeunes enfants, son mari n’apparait cependant pas, comme toutes les femmes de son rang, après avoir contracté un mariage honorable et donné quelques descendants à la lignée de son époux, elle vit une vie relativement « libre »…et pas absente de petites entorses, ce pèlerinage tombera à point nommé pour elle aussi, même s’il s’agit d’autres raisons.

Un mois avant Noël, une semaine de festivités est organisée par un ami très cher, Omegus Jones dans le Berkshire, campagne cossue où la bonne société se retrouve en huis clos. Isobel, l’amie qui l’accompagne a une violente altercation avec Gwendolen, une jeune veuve qu’elle accuse d’être vénale. Le lendemain, Gwendolen est retrouvée morte dans l’étang, et la thèse du suicide est avérée, elle a laissé une lettre destinée à sa mère qui vit en Ecosse. Mais Isobel est accusée de l’avoir poussé à cet acte par sa remarque cruelle et pour ne pas être mise au ban de la société, elle doit aller remettre en main propre la lettre de Gwendolen à sa mère, au fin fond de l’Ecosse afin de  ne pas être coupable à vie, méprisée par ses pairs sans espoir elle aussi de se remarier un jour. L’idée est venue à Omegus, leur hôte, par des lectures faites sur les pèlerinages que certains effectuaient au Moyen-Age pour laver leurs péchés et malgré les conditions dangereuses, s’ils en revenaient, leurs fautes étaient à jamais absoutes, on le les mentionnait plus, pire, ceux qui ne pardonnaient pas étaient à leur tour exclus et ostracisés.

La suite est fabuleuse, car Isobel, accompagnée de Lady Vespasia va entreprendre un voyage de presque mille kilomètres, en train, en barge, en poney, à pied et nous découvrons le bout du bout des Highlands, d’une rudesse et d’une beauté à couper le souffle ! Alors que le voyage devait s’arrêter après Glasgow, elles doivent se rendre à Ballachulish (à vos souhaits). Iront-elles jusqu’au bout afin d’échapper à cette fatalité  : « Quand la survie physique s’avérait relativement aisée, on créait des règles pour compliquer la survie sociale. » La rédemption est la morale de ce conte, la rédemption par l’effort et la sincérité, mais aussi en mettant l’amitié à l’épreuve, comme souvent avec Anne Perry. Le style est particulièrement soigné et les descriptions des paysages écossais sont dignes des soeurs Brontë. Quelle transition avec la chaleur cosy des salons londoniens ! Je vais continuer les trois autres mais je ne ferai pas de billet pour chacun, là je l’ai fait pour les Highlands, j’ai même trouvé une image de Ballachulish en hiver, d’accord il n’y a pas la bruyère des landes mais le spectacle est féérique !Ballachulish-Western-Highlands-Scotland

Une participation de plus au Challenge victorien d’Aymeline-Arieste et une pour celui de Syl. « Avec l’auteur…Anne Perry« .anneperry2-copie-1 Et celui d’Anne pour Voisins-Voisines !Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blanc

logo-challenge-victorien

Publicités

36 réflexions au sujet de « LA DISPARUE DE NOEL d’Anne Perry »

    • Aifelle, c’est une lecture idéale entre deux fêtes et un moyen de faire connaissance avec ses séries même si l’intrigue policière est moins développée, c’est au profit su style !

  1. Tiens, tiens, je crois avoir déjà lu un « spin-off » (c’est comme ça qu’on dit ?) d’Anne Perry, me disant que c’était intéressant et amusant, mais moins fort que les séries principales. Là, tu me donnes envie de lire celui-ci !

    • Anne, un spin quoi ? Certes, les intrigues sont moins pointues que dans les séries mais de revoir les personnages secondaires en vedette est bien trouvé, et 120 pages le conte ou 150, c’est par-fait en ce moment !!! 🙂 Je te le conseille !

        • Anne, haaa oui ça y est je vois ! C’est dur en ce moment (et je n’ai pas de moinillons moi) ! Oui alors on peut dire qu’elle recycle les personnages secondaires, les rajeunissant (comme Vespasia), les mettant au premier plan (comme la grand-mère acariâtre de Charlotte) dans le second et je n’ai pas fini les deux autres ! Le mieux est de parler français, on s’y perd moins !!! 😆

  2. je viens de m’acheter le troisième volume de la série des Pitt….je n’ai pas encore eu l’occasion de lire des contres de Noël, mais cette édition me plait beaucoup, ça va être dur de résister !

    • Valou, je ne suis pas adepte des Contes de Noël quand il s’agit d’un auteur que j’aime mais là j’avoue j’ai été conquise !!! Demande-le pour tes étrennes !!! C’est un broché 10/18, très agréable à lire (en plus) !! 🙂

      • je vais surtout lorgner dessus pour écouler mon reste de chèques-cadeaux…à moins qu’autre chose vienne à moi, les livres savent souvent bien se vendre !

    • Natiora, bien sûr c’est mieux quand on a déjà vu les personnages dans leur contexte mais ça n’a pas vraiment d’importance vu qu’ils sont secondaires dans les séries, c’est un petit plus pour ces Contes rondement menés, même si l’intrigue policière est plus…légère !!! 🙂 Il va falloir que tu passes à l’acte !!!^^

    • Aymeline, il a dû te faire un sacré clin d’oeil ! Si tu veux je te l’envoie dès que ma mère l’a lu (elle est pire que moi avec Anne Perry :lol:). Et le lire en dehors de Noël ne me dérange pas ! 😀

    • Alex, moi je pense qu’on peut le lire toute l’année mais tu fais comme bon te semble !!! C’est sûr qu’être raccord avec la période est un petit plus mais il y a d’autres qualités indépendantes de Noël qui sont appréciables ! 🙂

  3. Je me souviens l’avoir lu et avoir adoré les descriptions de paysages écossais. Vu mon esprit (de contradiction), je lis les spin off de Noël d’Anne Perry hors période de Noël.

    • Sharon, j’ai fortement pensé à toi pour l’Ecosse quand elles font leur périple !!! Ha Inverness !!! 🙂 Je pense que les lire hors saison est tout à fait recommandable et recommandé, on y trouve matière ! Pas seulement « morale » de Noël !!! 😉

  4. Coucou !!! Laisse-moi arriver et je note ton lien dans notre page. Lecture prévue… j’ai lu d’autres billets chez les copines et il me tente.

    • Ma Syl, je suis tellement contente de te revoir !!! Prends le temps qu’il faut !!! Tu veux un petit gâteau (il en reste), une tasse de thé, là, voilà tu es bien ??? ♥ Je te conseille cette lecture pleine de charme et de pêche !

  5. Je ne lis pas car c’est justement le livre que je lis en ce moment, mais je reviendrai une fois fini ! Je le lis en VO et j’aime bien découvrir le style d’Anne Perry en anglais…

    • Touloulou, je n’ai lu que ce premier conte, j’ai commencé le 2ème mais j’ai des LV et des SP qui poussent des soupirs d’indignation dans ma PAL, je vais arrêter là pour ne pas les énerver davantage !!! 😆 Joyeux réveillon à toi et bonne année 2013 avec un peu d’avance ! Bises 😀

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s