Je me souviens…


© David Hamilton

Gwen, hier pour l’atelier du dimanche, nous a demandé un simple texte à la façon du « Je me souviens » de Georges Pérec, et d’en profiter pour lui parler de notre enfance (quelle curieuse quand même 😉 )… Je m’y suis collée…mais je ne suis pas Georges Pérec !!! J’ai fait court parce qu’il y en avait vraiment trop à dire !

Je me souviens que d’abord
il y eût l’enfance.
Je me souviens mal de l’exil
Je me souviens mieux du retour
Je me souviens surtout
des souvenirs volés
et des blessures qui subsistent ;
Je me souviens du vert sur les arbres
après l’ocre du djebel
Je me souviens des balançoires
où je m’envolais en riant aux éclats
Je me souviens des livres sur les hautes étagères
que je lisais en cachette
Je me souviens de l’odeur
du gâteau aux pommes de ma grand-mère
Je me souviens que l’odeur de la pomme
a consolé l’enfance décousue.

Je me souviens qu’il y eût
L’adolescence
Je me souviens du premier baiser
qui n’était pas celui que j’attendais
Je me souviens des Doors sur la platine
et des posters de David Hamilton sur les murs
Je me souviens des après-midi au Champollion
des Marx Brother’s, de Love Story,
de Blow-up et d’Anny Hall,
Je me souviens du cinéma de ce temps là.

Je me souviens que c’est l’automne,
des attentes terminées
aux terminals des aéroports
impersonnels ;

Je me souviens des éternels retours
tu m’attendais dix ans après
derrière la porte qui coulissait…
Je me souviens qu’on n’oublie jamais
les couleurs des vertes années
surtout quand elles  se fondent avec le temps
qui passe…

Je me souviens que la balançoire
grince certainement
sous le vent
emportant les souvenirs
venus de trop loin…
Je me souviens des murmures qui

frissonnent sous les étoiles…
© Google

Publicités

56 réflexions au sujet de « Je me souviens… »

  1. Jolis souvenirs, mêmes s’il ne sont pas toujours plaisants
    David Hamilton je l’avais totalement oublié celui-là, je me souviens …
    Bisous ma belle et bonne semaine

  2. Hier, CB a bloqué mon ordi… Et là, l’heure de la boîte Free change ses chiffres trop vite.
    J’ai lu ton billet-poème et il faut que je le rumine 😆
    Je crois que je vais devoir attendre demain pour ruminer à fond… Un après-midi tristesse est programmé ce lundi (funérailles d’un collègue du CG)
    Bonne semaine Miss Aspho & bisous d’O.

  3. Très troublant,très beau.L’exercice du « Je me souviens » n’est pas anodin et peut faire du bien et du mal,ce mal qui nous fait du bien,mais qui creuse.J’ai écrit une version de Je me souviens sur le blog il y a longtemps mais je l’avais circonscrit à la musique,du moins si… je me souviens

    • Eeguab, c’est la première fois que je me plie à cet exercice, je n’ai même pas lu la version originale, j’ai écrit ce qui venait, c’est peut-être ce qui reste quand on a beaucoup oublié…

  4. Tes textes sont toujours merveilleux Asphodèle, c’est très beau et en même temps plein d’émotions… Je me méfie avec toi d’ailleurs, la larme à l’oeil n’est jamais loin 😉
    Passe une bonne journée, bises

  5. J’adore, vraiment ! Le mystère, les images évoquées, les blessures enfouies qui sont là, mais on ne sait pas bien où, parce que tu dis tout avec la délicatesse qu’on te connaît par ici… ♥

  6. Heureusement que tu n’es pas trop inspirée ni très poétique…j’aime ta façon d’aborder tes souvenirs et d’en faire un tri si joliment raconté. C’est une belle idée toute simple de commencer par  » je me souviens »…après il reste la sensibilité et le talent de l’auteur…aie aie aie que c’est dur de convaincre parfois sur des évidences…

  7. Très bien écrit et très beau surtout… Je suis un spécialiste du commentaire archi nul parce que je suis incapable de transcrire ce que je pense, je ne m’en souviens jamais ! 😀

    • Coucou Sharon, mieux vaut tard que jamais 😆

      Je me pose là, Miss Aspho, c’est diabolique ici où je suis… ya rien qui marche…
      Tu as cousu tant de souvenirs dans ton coeur même avec enfance décousue.
      Ta mémoire mélange tes joies et tes peines et ta plume transcrit la perception des choses et des êtres d’une belle façon.
      L’exercice me plaît beaucoup 😆

      • Soène, c’est tout à fait ça ! C’est comme si j’avais pris un shaker, j’ai tout agité et j’ai écrit ce qui remontait à la surface (en abrégeant quand même pas mal^^)… Tu devrais passer le dimanche matin chez Gwen regarder les consignes et si ça te plaît, tu as jusqu’au lundi soir pour déposer ton texte dans ses commentaires (et sur ton blog bien sûr), en plus on rigole bien !!! 😆

    • Merci Nunzi (et Sharon ? Il y a erreur de gravatar mais je m’y retrouve avec vous deux !^^)… J’ai trouvé cet exercice intéressant même (et justement) en le faisant sans avoir le temps de trop réfléchir !

  8. Magnifique, vraiment..
    Et tout comme toi, au niveau « symbolique », j’ai deux références d’enfance et pré-adolescence : Sarah Kay pour l’un et David Hamilton pour l’autre.
    Bisous

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s