LES PLUMES DE L’ÉTÉ 24 et dernière de la saison 2 ! Les textes en Z !


Voilà, c’est la fin de l’été, la fin de deux saisons de Plumes agitées, joyeuses et riches en rencontres, en amitiés virtuelles qui pour certaines continuent dans la vraie vie, donc j’ai un petit pincement au coeur en écrivant ce billet ! Je sais déjà qu’une troisième saison verra le jour, d’une manière ou d’une autre mais je voulais remercier tous ceux qui ont participé, tous sans exception, cuvée 2011 et 2012, qu’ils soient venus une fois, qu’ils soient restés ou partis. Alors, j’ai  remonté le fil des billets pour retrouver trace des « disparus » qui me manquent un peu, dont je regrette les textes et d’autres qui sont toujours là mais qui n’avaient pas forcément envie d’écrire toutes les semaines. Et ceux dont les blogs ont fermé. Après recensement des deux années et par ordre alphabétique il y a eu au moins un texte de :

Amélie, l’Âne de Bretagne,  Antiblues, Ara, Arsinoé La Crapaude, Aymeline, Belladonnachichi, Bettina, Catherine, CécileMDL,  Célestine, Cériat, Chanone, Christine,  Clara, Claudialucia,  Coumarine, Eeguab-Modrone, Eiluned, ElCanardo, Ella B. devenue Jane Kerouac, Flipperine,  George, Gwenaëlle, Insatiable Charlotte, Janickmm,  Jakline, Jean-Charles, Jeanne, Jeneen,  Jul, Julia, La Roulure, Leiloona, Lilou, Lucie38, Mahie, Manuel, Marlaguette, Marie-Floraline, Mind The Gap, Miss A.,  Miss SO, Nunzi, Océane, Olivia, 32 Octobre, Oncle Dan, Patricia (sur le blog de Jeanne),  L’Or des chambres, Pierrot Bâton, Plume devenue Soène, Polipoterne,  Rêvanescence, Sharon, Suzame, Syl., Valentyne, Valérie K., Violaine, Violette Dame Mauve, Wens, Zoé.  En espérant que je n’en ai pas oublié, n’hésitez pas à me le dire !

Ce qui fait plus de 60 personnes qui sont passées par là ! Vous comprenez que j’ai la larme à l’oeil… Allez, on se ressaisit et olé, pour les derniers participants du jour , par ordre d’arrivée des liens (27 textes avec le mien, courage !) : Violette Dame Mauve, Sharon, Ara (texte 1), Pierrot Bâton, Ara (texte 2), Jean-Charles, Olivia, Valentyne, Flipperine, Soène, Marlaguette, Marie-Floraline, Oncle Dan, Chanone, Lilou, Miss SO-Solange, CélestineCériat.
Mais aussi : Eeguab-Modrone,Lucie38, Catherine, Nunzi, Belladonnachichi, ElCanardo, FOurs  (a publié chez Soène),  (quand le lien n’y est pas, c’est que je ne l’ai pas reçu vendredi, merci de le laisser en commentaires si vous voulez être lus !!!). N’oubliez pas, OLIVIA reprend du service mardi avec Des mots, une histoire ! C’est par ICI  pour les explications !

Et ci-dessous, mon texte :

DEMAIN C’EST ENCORE L’ÉTÉ…

La volupté lunaire des nuits d’été à l’île de Ré aiguise les sens, accélère les palpitations adolescentes toujours auréolées du mystère des voyages en pays inconnu. Je lisais, zen, dans mon grenier sous les combles, la fenêtre ouverte laissait entrer un doux zéphyr et quelques rayons de lune dansaient sur les notes lancinantes d’une zarzuela que jouait mon vieil électrophone. C’est là que je l’ai vu zigzaguer. Il titubait vers les dunes, une bouteille à la main, l’autre jouant avec les boutons de sa chemise fripée ; c’est là que j’ai eu peur… Je me précipitai à la fenêtre à demi ensevelie sous la vigne vierge pour l’appeler mais Thibaut avait déjà disparu derrière la dune. « Bah, une bonne cuite… après tout ne lui fera pas de mal », pensais-je avec l’insouciance  qui s’effritait depuis quelques heures…

Nous avions passé la journée ensemble tous les trois. Gaël et Thibaut me jetaient dans l’eau glacée quand ils estimaient que j’avais été assez zinzin pour finir aux Urgences avec une insolation. « Eh, euh ! Zut mon rimmel ! Gogols ! Triples zéros de zèbres, je vais vous ramener au zoo, à chaque fois ils vous relâchent ! », zozotai-je lamentablement, sans me défendre vraiment. Gaël me serrait alors un peu plus fort  lorsque la vague me jetait  contre lui en mille éclaboussures  d’écume et de rires. Gaël dégageait cette aura blonde et dorée des princes qui ne doutent pas un seul instant que le monde leur appartient. Le pire c’est qu’il lui appartenait dès que son regard, tel un piège, se posait sur ses convoitises. Mais…j’aimais aussi le côté sombre et troublant de Thibaut. Ses silences tourmentés et complices m’aimantaient plus que des mots. Le zèle déployé par nos parents pour nous réunir l’été afin de préserver leur tranquillité nous permettait de faire les zouaves dans l’ivresse d’une liberté illimitée. Gaël dansait comme les zoulous d’Afrique du Sud, laissant jaillir son animalité et sa testostérone ; Thibaut baissait alors la tête, comme pour excuser les enfantillages égotistes de son ami. Dans le sourire de connivence qu’il me lança ce jour là j’y vis un début de zizanie, le zeste empoisonné de la jalousie venait de se faufiler entre eux. Je devins contre mon gré une ziggourat de sable, imprenable et écartelée entre deux territoires amis. On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans a dit le poète, on ne connait pas non plus certaines frontières, on ne sait pas encore que l’enfance est finie. Pas de zélateurs  dévoués pour nous prévenir que juste derrière, les murs sont plus hauts, que ça fait mal  si on s’en prend un de face…

Le jour se levait  sur Ré la blanche, je vis les hautes roses trémières tourner leur robe zinzolin vers le soleil. Lorsque j’entendis le bruit d’un zodiac dans le lointain, je me précipitai dehors, vers la plage. Thibaut gisait là, inconscient et nu, aussi beau que Gaël (pensais-je en moi-même). Sa bouteille d’alcool était vide, la marée montait et l’eau lui arrivait déjà à mi-mollets. Dans sa main droite, il serrait encore une feuille de papier froissé. Je la lui arrachai, j’y lus quelques mots pour moi et, recopiée soigneusement,  la chanson de La Fanette de Brel.

En larmes, je me penchai pour écouter son cœur, me rassurer, vite, pourvu qu’il batte encore ! Au même instant, tel un « zébulon » monté sur ressorts, il s’est redressé et m’a fait rouler sur le sable à ses côtés. Ses lèvres avaient le goût du sel et le sourire des premiers matins, j’ignorais encore que le lendemain nous irions au Bois de La Chaize, puis à celui de Troussechemise, mais je sus que nous ne serions plus trois à jouer sur la plage comme on devine d’instinct que le bonheur ne passe jamais deux fois au même endroit…

Publicités

95 réflexions au sujet de « LES PLUMES DE L’ÉTÉ 24 et dernière de la saison 2 ! Les textes en Z ! »

  1. Quel texte Asphodèle 🙂 tout y est, tout est dit : l’amour, l’amitié, la fin de l’enfance, la jalousie… Sur un rythme à la fois enlevé et nostalgique … Bref une réussite 🙂
    T’as plus la larme à l’oeil j’espère 🙂
    Encore bravo pour l’organisation : mazette, 60 participants 🙂
    Bises

    • Val, merci !!! Je l’ai écrit hier en catastrophe, j’avais juste l’Ile de Ré en tête ! Pour les participants, quand j’ai relu les vieux billets et le nom de certains participants disparus (notamment ceux qui ont fermé leur blog), ça m’a fait drôle, mais non je n’ai plus la larme à l’oeil… 😀 Bises

  2. Juste une info : j’ai hébergé les textes de FOurs et de Nicole de LL après mon billet.
    Pour le moment, CB fait la gueule, impossible d’aller chez Soène…
    @ tout à l’heure 😆

    • Soène, je me suis couchée très tard hier soir et panne d’oreiller ce matin !!! Tu aurais dû me dire pour Fours, je l’aurais hébergée !!! Un copié-collé et hop ! WP marche mieux que CB c’est bien connu !!! 😆 Je vais aller voir ça…

  3. Si tu savais comme c’est délicieux de lire ta poésie, tôt le matin, un bol de café brûlant juste à côté 😆
    Ecrire dans l’urgence te va bien, décidément. Encore des souvenirs bien réels ou bien juste une création sortie de ton imagination ?
    C’est tendre, frais et acidulé, et si proche de la réalité, j’adore, vraiment.
    Bravo et merci pour ton Atelier des plumes

    • Soène, merciii ! Je ne sais pas si écrire dans l’urgence « me va bien » 😆 mais m’endormir tard non !!! Me suis pas réveillée ce matin, bouh… Hormis l’Ile de Ré, le reste n’est que de la fiction !! Et merci à toi d’avoir été présente et « animée » pendant ces Plumes !!! Ha la la …. Bises 🙂

  4. Hahahahah et les suites en z1, z2 et z3 😀 ?
    Belle histoire d’amour, très romantique.le soleil, le sable chaud, la mer, l’alcool et le trio deux garçons une fille pour finir les plumes en beauté… Torride Choupinette.

  5. Comme d’hab; tu es la première que je visite.Magnifique.Tu ne m’en voudras pas si je pense à Zules et Zim et à Aznavour « On coupe le bois à Troussechemise,le bois de la cage,où mon coeur trop, sage était en prison ».
    Merci pour tout.

    • Merci du fond du coeur Eeguab ! 😉 La chanson d’Aznavour a rendu populaire ce petit bois de rien du tout (maintenant) et tu tu as beaucoup de références de cinéphile (que tu es) !!! En l’écrivant, c’est La Fanette de Brel qui s’est imposée…

    • Merci du fond du coeur Eeguab ! 😉 La chanson d’Aznavour a rendu populaire ce petit bois de rien du tout (maintenant) et tu tu as beaucoup de références de cinéphile (que tu es) !!! En l’écrivant, c’est La Fanette de Brel qui s’est imposée…

  6. Pour un beau chant du cygne, c’ est un beau chant du cygne (enfin…pour cette cuvée là!).
    Tu recommences quand tu veux, Mâme Aspho! ça m’ a bien plu, cet abécédaire.
    A bientôt.

    • Merci Mon Pierrot !!! Faut que je réfleuchisse pour la nouvelle saison, voir si on repart au A ou si on fait autre chose !!! Mais on va recommencer, c’était trop drôle, surtout avec toi !!! Muhaha !!! 😀

    • Merci Oncle Dan, bah non le zodiac ne m’arrangeait pas plus que le zodiaque, je l’avais oublié !!! J’ai rajouté en catastrophe à 22 heures hier soir, vu que j’ai commencé mon texte à 16 heures, je n’avais aucune idée !!! Contrairement à certains qui me laissent des croix de bois de fer et des croix de bois un peu partout !!! 😀

  7. Voilà un texte « coucher de soleil » pour orner admirablement tes formidables plumes de l’été. Comme dit plus haut, tout y est. Quelle(s) belle(s) émotion(s) ! Un vrai feu d’artifice des mots !

    Je croise les pattes pour ne pas voir classer mon petit commentaire palmé au fin fond des indésirables !

    Coincoins complets

    • Merci Canardo, c’est plutôt lever de soleil mais je sais que tu es un peu « décalé », je te pardonne !!! 😆 Et non tu n’es pas dans les z’indésirables ce matin !!! Bises 🙂

      • Je voulais juste faire un clin d’oeil justement … avec la fin de tes plumes … Mais oui tu as raison cela m’arrive souvent d’être décalé 😉

        Gros becs canardesques pour une bonne fin de samedi !

        Coincoins calés

        • Canardo tu prends goût aux Indésirables, tu as changé d’ordi hein ??? Je sais tout tu sais !!! Merci pour ce gentil clin d’oeil, me gusto mucho tu palabras !!! Ahora esta la desolacion porque no habia tiempo para lire tu texto !! (hum les fautes^^). Je suis malade depuis hier et ma fièvre m’a ralentie sérieusement mais promis je passe te voir demain !!! Je t’embrasse et passe un bon week-end !!! 😀

  8. Mais pour la finale tu nous livres une belle histoire d’amour !!! c’est beau ! j’aime !!! Je relirai avec plaisir ton texte.
    Je vais chez les autres maintenant…
    Bises Aspho et je compte sur toi pour nous concocter un autre jeu avec ta fameuse équipe en délire.

  9. un gout de Jules et Jim… Il y a le ciel le soleil et la mer un François Deguelt plus Aznavour plus Brel plus plus quelle belle plume. Moi j’aime les histoires d’amour qui finisse bien alors je suis comblée… Magnifique finale.
    Moi aussi je me suis bien amusée, malgré ma sciatique bien encombrante. J’attends les prochains jeux.
    Merci à toi pour l’organisation et ta disponibilité.
    avec le sourire

    • Bah Lilou que fais-tu dans Indésirables avec Jean-Charles ??? Hum hum ! Merci pour ton gentil comm, on envoie valser nos douleurs quand on s’amuse !!! J’espère que nous recommencerons bientôt !!! Et l’été prochain… malgré l’organisation un peu « lourde » et mes contraintes familiales j’y suis arrivée !!! 🙂

  10. Décidément, tu es douée pour écrire des romance poétique au bord des plages. 😀 J’adooore ! 😀 Surtout quand tu parviens à ranimer l’atmosphère enivrante de l’été en quelques phrases. 😀

  11. Ahhhh quelle merveille ton texte ! on rêve toutes de vivre et revivre des moments si romantiques 😉
    C’est toujours superbe, plein de poésie, de nostalgie, d’amour, et plein de réalité aussi 😉 je suis fan 🙂 bisous bon week-end ! 🙂

    • Nunzi, bravo à toi ! Je mets ton lien ! Tu sais plus on écrit et moins on se satisfait… Il faut apprendre à se faire confiance paraît-il, moi j’ai du mal aussi !!! 😉

  12. Merci pour ces Plumes, Asphodèle, ça m’a permit d’écrire et de découvrir des blogs.
    Bon weekend et à bientôt (de toute façon, je suis abonnée à tes nouveaux articles).

    • Merci Catherine de ta fidélité et de tes participations, je n’ai pas encore lu tous les textes, il va me falloir une partie de mon dimanche, plus les billets de lecture chez les copines, vivement que je retrouve mon rythme ! ;( Je suis abonnée chez toi également, nous allons nous revoir !!! 😀

  13. impossible de déposer un commentaire chez Jean Charles. Sa déclaration d’amour est très perturbante… cela va faire des jalouses.
    jamais eu de telle déclaration moi…

    • Mais asphodèle en est très perturbée aussi pas habituée non plus… hihihi !!
      Bizarre que tu n’arrives pas à « poster » chez moi, le net est parfois bien capricieux… j’oserais dire comme une femme 😀 😀

      • Oui JC je suis perturbée, c’est malin hein !!! Et même pas de zizicoincoin pour me remonter, suis malade !!! Bouh !!! Qui a dit que les femmes étaient capricieuses alors que je passe mon temps à te repêcher dans Indésirables, c’est un comble Monsieur l’agitateur, le sémaphore de la blogo !!! 😀

  14. en fait sur tous les wordpress sauf chez Aspho.
    mais j’avais dit que bien entendu je m’attendais à ce que tu places la zigounette quelque part. Il ne me reste qu’à me faire un zizi coin coin devant la télé.
    pour le zizi panpan on verra plus tard.
    toujours le même sourire

  15. Très joli texte, vraiment ! Bon, c’est pas tout, mais il est hors de question d’abandonner une équipe qui gagne (en gros, reprends la troisième saison, s’il te plaît ! pense à tes lecteurs quand même !!!!!). Bises, de retour de vacances et déjà remontée.

    • Ma chère Philisine, ces vacances t’ont fait un bien fou dirait-on !!! 😀 Je suis sur les rotules, je vais m’octroyer une petite semaine pour réfléchir mais je vais trouver !!! On rigole trop ! 🙂

    • Merci Marie-Floraline ! Impossible de commenter chez toi hier matin (les commentaires ne s’ouvraient pas) et pourtant je tenais à te dire d’où venait mon pouvoir de persuasion !!! 😆 Je réfléchis pour la suite des évènements, juste le temps de souffler un peu !!! 🙂

    • Ahhhhhhhhhhh mais t’es là, Antiblues 😆
      Le retour, trop cool 😆 Comme ça me fait plaisir et à Miss Aspho, itou !
      Tu rumines encore un peu et tu seras fin prêt pour les Plumes de la Toussaint 😆

      • Soène, bah tu vois, il y a même des fantômes sur ce blog !!! 😆 J’ai dit à Antistress que la porte était toujours ouverte… Arrêtez de ruminer tous les deux, sinon je vous trouve un pré où l’herbe est bien verte !!! 😀

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s