RIEN DE GRAVE de Justine Lévy


Si ce n’était un cadeau de mon ami Mind The Gap, pas sûr que j’aurais lu ce livre un jour ! Eh bien, force est de constater que je ne l’ai pas lâché jusqu’à la fin et pas seulement pour les mauvaises raisons qui pourraient pousser à le lire…. Pas besoin de préciser que Justine Lévy est la fille de Bernard-Henry Lévy et qu’elle raconte ici sa douloureuse rupture avec Raphaël Enthoven, lui-même fils de Jean-Paul Enthoven, célèbre philiosophe. Ils ont donc quasiment grandi ensemble, se sont aimés comme des enfants et surtout ont voulu réussir là où leurs parents avaient échoué, sans divorcer en construisant un mariage heureux… « …je crois que je pensais qu’il avait tort, qu’il était toute ma vie, je n’allais pas quitter ma vie, il disait ça pour se faire peur et ça me donnait le vertige de m’imaginer sans lui (…), c’était imaginer une couleur qui n’existe pas, je n’y arrivais pas ».

Jusqu’au moment où l’image de carte postale va tourner en tragédie antique, en Phèdre moderne quand Adrien-Raphaël tombe sous le charme de sa belle-mère, Paula-Carla Bruni… Même si au final, c’est un livre pour exorciser, des mots pour dédramatiser, elle est quand même passée sur le grill et plutôt sérieusement. Outre le fait qu’elle ait voulu avec Raphaël qu’ils soient plus forts qu’Ariane et Solal (Belle du Seigneur revient en fil rouge très souvent), elle a ces mots amers : « On s’aimait mais on ne savait pas ce que ça voulait dire, on ne savait pas que ça voulait dire qu’on allait souffrir, qu’on allait pleurer et se battre (…), mais on était pas les autres, on était un miracle, on allait gagner là où Solal et Ariane avaient échoué (…), on ne savait pas qu’un jour l’amour deviendrait un souvenir qui tord le coeur. » Il va y avoir aussi ce terrible avortement « thérapeutique » à cinq mois de grossesse, alors que le bébé allait bien et que ce petit garçon « qui aurait sept ans aujourd’hui et se serait appelé Aurélien ». Il s’appelle Aurélien mais il l’a fait avec une autre. Cette autre, Paula, dont il l’a assurée ne pouvoir tomber amoureux car elle était sa belle-mère « On ne tombe pas amoureux de sa belle-mère » (bah voyons !), tout en lui martelant à elle, Louise-Justine qu’il « fallait tuer le père ». Sauf que cette dernière a un problème majeur, avant même que l’histoire avec Paula balaie sa vie, le cristal de son vase intérieur sonnait faux : Louise-Justine ne se sent jamais à la hauteur, ne se trouve pas assez bien alors elle va commencer à prendre des amphétamines, puis des Xanax, bref ce qui m’a choqué c’est qu’à ce moment là de sa vie Raphaël ne se rend compte de rien, pas même son père à qui elle donne le change, lui qui voit tout d’habitude. Jusqu’au pépin, à la désintox, jusqu’à ce qu’elle soit clean et là, hop, Adrien a craqué pour le visage trop parfait de « Terminator » (Carla Bruni refaite sur ordinateur avec l’aide de son chirurgien) mais pas les yeux, elle avait  « des yeux de tueuse » ne cesse de répéter Louise qui en a été jalouse instinctivement alors qu’elle était encore la belle-mère d’Adrien. Elle n’épargne personne mais sans haine inutile (sauf pour la tueuse, normal), juste comme le ferait un animal blessé à mort. Et pourtant ce qu’il est égoïste et puant son Adrien-Raphaël, il passe son temps à se regarder dans les miroirs, à exhiber sa montre bling et à essayer de dépasser les « pères », à réussir, en écrasant au besoin sur son passage. On ne peut avoir aucune empathie pour lui malgré la gentillesse avec laquelle Louise le traite parfois encore… Mais j’ai ri aussi quand Adrien-Raphaël veut absolument rester « amis » et qu’elle refuse, il avance alors l’argument qui tue, à savoir que Paula-Carla les revoie bien, elle ses ex, ce à quoi répond Louise : « …tu dis Paula et ses ex, elle les voit tout le temps ses ex, j’ai envie de répondre qu’elle ne peut pas faire autrement, elle a couché avec la terre entière si elle ne revoyait pas ses ex elle ne verrait personne, mais je te dis juste qu’elle ne les a pas aimés comme nous on s’est aimés (…). »

Quand le noyau dur de sa souffrance sèche un peu, qu’elle prend de la distance, qu’elle redevient elle-même, tout simplement, j’ai trouvé une petite musique à son style qui n’est pas sans me rappeler (la maîtrise en moins), celle de Sagan à ses débuts, elle trouve un souffle qui laisse s’échapper de jolies phrases et dieu sait que je n’étais pas convaincue au début !!! Entre résilience, amours à cent à l’heure, elle a du caractère la petite Justine et il est à parier qu’elle est devenue grande depuis ce livre paru en 2004, à 30 ans pile ! Elle l’était déjà un peu mais elle ne le savait pas…

Le billet de Mind The Gap.

Et il s’inscrit parfaitement dans le challenge de Sharon « Histoire de famille » ! Et le challenge amoureux de l’Irrégulière, catégorie…amour impossible ? ou libre… Et L’action se déroulant essentiellement à Paris et dans le sud de la France, Lystig l’acceptera peut-être pour la région Ille de France pour son challenge Vivent nos régions.

Publicités

62 réflexions au sujet de « RIEN DE GRAVE de Justine Lévy »

    • Soma, je crois qu’à sa parution avec tous les a priori que j’avais, je n’aurais pas même lu mais là, sincèrement, même si ce n’est pas le livre du siècle, il y a un bon terreau !! Il y a des livres d’auteurs plus aguerris dont je n’ai aucun souvenir non plus !! Ce que je peux dire c’est que passé l’agacement des quatre premières pages, je ne l’ai pas lâché et ça c’est toujours bon signe me concernant, je m’ennuie vite…

    • Val, justement j’avais envie de lire Mauvaise fille qui a été moins pipolisé que celui-ci, vu qu’elle parle aussi de sa mère dans Rien de grave ! Veux-tu que je te l’envoie ??? Tu me dis ! Bises 😀

        • Recoucou Asphodèle

          Du coup je l’ai emprunté la semaine dernière et lu dans la foulée.
          Mauvaise Fille m’avait beaucoup plus et comme souvent quand je lis un livre du même auteur dans un laps de temps rapproché, j’ai trouvé le deuxième « moins bon ».
          J’ai moins adhéré à son discours et parfois je l’ai trouvé presque capricieuse.
          Mias cela rest un bon moment de lecture pour la semaine dernière
          A très bientôt

    • Keisha, ce billet ne m’a pas demandé trop d’efforts contrairement à d’autres ! Le livre n’est pas prétentieux, il y a même de jolies choses comme je l’ai dit et si on dépasse ses a priori, il est très bien !!! Il te fera un aller-retour en train, même pas !!! 🙂

  1. Très beau billet sur un livre qui ne m’intéresse pas du tout. Anecdote : ma soeur était en prépa avec ces deux-là. Elle m’a toujours dit que Raph singeait tellement BHL que personne n’a été étonné quand il est devenu son gendre, la boucle était bouclée en quelque sorte ! Bonne journée !

    • Merci Nath, ce livre ne m’intéressait pas du tout non plus et si Raphaël est puant, Justine Lévy a des qualités, dommage de passer à côté parce que c’est une fille de ! 😉 Cela dit ce n’est pas un livre indispensable non plus !!!^^

  2. Beaux, riches, célèbres mais malheureux… Aooouuuh! Comme toi, ce n’est pas le genre de livre qui me fait craquer et j’ai de la chance, personne ne me l’a offert! 😉 Cela dit, ton billet est efficace dans le genre « je retourne tes a priori comme un gant » et la tirade sur les ex m’a bien fait rire!

    • Gwen, c’est vrai que mes a priori ne me l’auraient pas fait acheter ni même emprunter mais je me suis rendue à l’évidence : elle a un certain talent pour l’écriture !!! Et si son histoire n’avait pas été « pipolisée » par la presse, si elle avait eu un nom d’emprunt, mon avis eût été le même !!! 😉

    • Syl., il n’est ni pire ni meilleur qu’un autre, mais je dois dire qu’une fois dedans, on ne le lâche pas !Pipole ou pas, elle a été trahie et en a beaucoup souffert…

  3. Quelle sagesse, Syl !
    Tes billets, Miss Aspho, nous donne envie de lire les livres chroniqués. Les éditeurs devraient tous te demander tes services, moi z’dit 😆
    Je n’ai plus d’a priori avec vous tous, je suis prête à tout découvrir ! MTG avait aimé aussi, quand vous deux aimez, c’est « ma » référence !
    Je le lirai donc aussi, même si on peut penser que ce n’est pas de la grande littérature. Ces histoires de familles riches et célèbres sont la plupart du temps croustillantes.
    J’ai noté de lire aussi « l’hypothèse des sentiments » de Jean-Paul Endhoven, le père de R. MTG en a parlé sur son blog. Et je vais dénicher un livre/roman du père de Justine, pour voir… mais pas trop philosophique, alors je ne sais pas si ça existe.
    Début, je m’inscris à la Mémo (biblio), comme ça si j’aime pas, je rends 😆
    Bisous

    • Soène, quelle bonne élève tu fais !!! Mais tu sais chacun son ressenti avec les livres, ce n’est pas une science exacte !!! Justement je n’avais pas envie de lire ce livre à cause du « croustillant », pas envie d’être « voyeuse » et au final pas du tout, bien sûr elle n’épargne pas Carla-la-tueuse mais elle reste vraie, donc crédible ! Et son style est attachant, donc elle a un style ce qui n’est pas le cas de beaucoup qui se prétendent écrivain… J’ai le livre d’Enthoven dont tu parles, j’ai commencé mais là par contre je le trouve pédant, j’ai arrêté et pour BHL, je n’ai jamais rien lu de lui encore 😦 Shame mais bon… Bonne idée la biblio !!! Bises♥

  4. Mouais… ce milieu parfois « puant » comme tu dis, bling-bling, etc… ne m’attire pas trop ! Même si ton billet est très argumenté ! Et puis… encore une qui raconte sa vie, on soupire un peu, non ?

    • Anne, elle n’est pas puante elle ! Son ex en revanche, beurk ! Elle raconte sa vie mais elle a le mérite de le faire à un bon rythme, sans larmoiements inutiles donc ça passe ! Tu es passée sur WP ??? Nooon ??? J’ai eu au moins 50 ping quand tu as fait tes mises à jour de challenge !!! Quand je mettrai un lien vers ton blog ou vice-versa, tu le sauras par un ping en commentaires, elle est pas belle la vie ??? 🙂

      • Si, si, elle est très belle, même que tu as trouvé le blog toute seule, forcément, et que tu t’es abonnée la première, cachottière, mais… je découvre les pings, et je ne sais même pas ce que ce c’est !! (pour te dire mon niveau…)

        • Anne, j’ai vu ça mais très vite, il faut que je retourne m’y promener ! Tu vas vite savoir ce qu’est un ping : si je mets un lien vers ton blog dans mon billet (exemple pour un challenge), ce lien atterrit en commentaire chez toi , ça s’appelle un ping, vu que ce n’est pas un commentaire non plus, juste pour t’avertir que j’ai cité ton blog dans un de mes billets et vice-versa : quand tu as mis à jour les liens de mes billets dans tes différents challenges, chaque fois qu’il y a mon URL, ping chez moi… j’en ai une cinquantaine depuis deux jours, c’est comme ça que j’ai atterri chez toi, hé hé !!! 😀

  5. Moi non plus il ne me tentait pas, et un jour au Relay de la Gare de Lyon je l’ai acheté (je n’avais rien d’autre) (!) (c’était une autre époque). Et j’en garde un assez bon souvenir, qui m’avait donné envie de lire Mauvaise fille… ce que je n’ai toujours pas fait!

    • Violette, c’est ce que je dis, il n’est ni pire ni meilleur mais il se lit bien et je lui trouve un style ! Ce qui est déjà pas mal… Et qu’elle s’appelle Lévy n’est pas de sa faute ! Si je tombe sur Mauvaise fille, je le lirais volontiers ! 🙂

    • Natiora, je me l’étais juré aussi il y a longtemps et puis…je ne pouvais bouder un cadeau, j’aurais eu tort en plus ! S’il n’est pas indispensable, il est moins anodin qu’il n’y paraît …

  6. ce n’est pas le genre d’histoire qui m’attire, mais je retiens qu’elle a une belle plume comme ça si un résumé d’un de ses livres me tente je franchirais plus le cap 🙂

    • Aymeline, une belle plume je ne peux pas en juger sur ce livre mais il y a une petite musique à la « Sagan », elle a un style c’est sûr … Disons que je m’attendais au pire et …pas du tout !!! 🙂

    • Haaan Flipperine !!! Tu te trompes de Lévy, elle n’est pas la fille de Marc mais de Bernard-Henry Lévy, ce qui n’a rien à voir !!! Et Marc Lévy ou Guillaume Musso, je ne risque pas de lire (j’ai déjà donné^^)…

    • Béa, moi non plus je ne l’aurais ni acheté ni emprunté toute pleine de mes a priori, c’est pour ça que j’ai été plutôt agréablement surprise !!! Bon, ce n’est pas non plus un livre fondamental mais n’empêche… il m’a donné envie de lire autre chose d’elle et c’est déjà pas mal !

    • @ Irrégulière : il a un côté perturbant, c’est sûr, surtout la partie presque incestueuse entre Raphaël et son père ! Je t’amène le lien, je n’ai pas eu le temps hier, shame !!! 🙂

    • Sharon, je ne forcerais personne avec ce livre, l’ayant eu moi-même en cadeau, mais je le redis, il est loin d’être pire que certains, après il y a le côté pipole qu’il faut occulter…ou pas !

  7. Je me répète : j’ai aimé cette histoire, cette façon qu’elle a de se moquer d’elle-même. Mais j’ai franchement détesté Mauvaise fille où elle passe son temps à se regarder le nombril et à se plaindre : déplorable !

    • Dans Rien de grave, c’était déjà limite mais disons qu’elle avait de bonnes raisons, des raisons graves mêmes, contrairement à ce que dit le titre mais si elle est retournée à ses tics de « pauvre petite fille riche », qui ne veut pas dire qu’elle l’est pour moi, cette expression est réservée à celles et ceux qui justement ne voient la terre tourner qu’autour de leur ego… C’est dommage, elle était bien partie !

    • Violette, oui c’est le même je pense !!! 😆 Va savoir… Mais c’était bien la peine de tout dévaster pour en arriver là… Une killeuse visiblement…et sans étâts d’ââme comme les vraies tueuses !!! 🙂

  8. Je n’ai pas le genre d’a priori ou de préjugés que j’ai pu lire dans tes commentaires… Et pourtant je déteste tout ce milieu « bling bling »… Mais qu’importe les noms, qu’importe qu’elle soit « fille de », elle n’est pas à l’abri d’une trahison ou d’une souffrance… Et elle a le droit, tout autant qu’une autre, de l’a raconter… Ce livre est dans ma PAL ainsi que « Mauvaise fille » tout simplement parce que j’avais aimé son tout premier livre « Le rendez vous » !! J’aime ton billet et j’aime justement ton absence d’a priori au final !!

    • Merci L’Or, j’essaie toujours d’être juste qui que soit l’auteur, surtout quand je ne connais pas ! Je n’aime pas les jugements à l’emporte-pièce de certains quand il ne sont basés QUE sur des a priori ! Après lecture, on confirme ou infirme ces a priori… Je note Le rendez-vous, il paraît que Mauvaise Fille est moins bien, mais bon là aussi j’aime me faire mon avis… Merci de ton passage, à bientôt (dès que mes Plumes sont finies, j’aurais le temps de me balader sur les blogs de lecture 😉 )…

  9. j »ai lu ce livre l’année dernière, n’ayant pas en rayon d’à priori, j’ai mis mon nez dedans un jour de pluie. Je ne sais pas ce que veux dire grande littérature, alors j’ai aimé comment est raconté le parcours de cette jeune femme ordinaire, qui se trouve être aussi la fille d’une homme célèbre. je suis inscrite à la bibli j’irai plus souvent cette année. Bisou bisettes

    • Bonjour n de LL ! Par « grande littérature », on appelle des livres (en général) qui sont amenés à rester dans le temps et les mémoires par leurs qualités mais bien sûr tout est subjectif en littérature ! 😉 Le fait que ce soit une « fille de » qui raconte sa vie avec un « fils de », et caetera l’a plutôt desservie mais perso, j’ai aimé ce livre !

    • @ Morgouille : Je crois qu’il n’a pas eu le temps de passer dans ma PAL, vu qu’on me l’a offert le 9 août, quand j’ai vu l’épaisseur, je me suis dit « allez hop » et j’avais besoin de lectures légères, pas prise de tête ! Quoique là, le sujet est…coton !! Tu peux le sortir, tu vas lui faire sa fête en trois heures !!! 😀

  10. Coucou. Hé bien figure toi que j’ai lu les 3 livres de Justine Levy sans savoir qui elle était ni de qui elle parlait et je les ai d’autant plus appréciés. J’ai vu une femme sensible et qui disait la vérité, sa vérité et qui en plus écrivait avec ses tripes et le résultat est vraiment bien. Je trouve que son silence littéraire est long…peut être a t-elle trouvé l’apaisement à défaut du bonheur…je le lui souhaite et ceux qui trouvent qu’elle se regarde un peu trop le nombril oublient qu’une majorité des écrivains et des artistes le font….
    Bises, j’ai pas eu le temps pour le papyrus…bouh !!

    • MTG, pas grave pour le papurus, je suis un peu moins débordée mais en plein rangement, mises à jours et…le reste à la maison qui n’est pas piqué des vers, donc j’espère être plus calme mercredi mais je passe quand même vu que j’ai mon Challenge Fitz à actualiser, ma page d’écrits, mes auteurs de A à Z (pas fait depuis juin) et mes billets en retard à taper, donc tu vois le repos n’est pas encore au programme !!! 🙂 Pour Justine Lévy, tu vivais dans une grotte ou quoi ? Même moi je connaissais, c’est mon côté people !!! 😆 Certaines n’ont pas aimé « Mauvaise fille », je n’ai pas trouvé qu’elle se regardait le nombril plus que les autres, c’est même devenu très à la mode depuis un an ou deux, l’essentiel étant de le faire avec talent sans ennuyer le lecteur !!!

  11. Ping : La chronique pas très catholique de Raphaël Enthoven – Éloge de la raison dure

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s