LA CITATION DU JEUDI AVEC SAGAN-LOUVRIER


Cela faisait longtemps que je ne vous avais parlé de Sagan ! Je viens de lire une biographie magnifique de Pascal Louvrier, intitulée « Un chagrin immobile » (en référence à Un orage immobile de Sagan), et ses mots à lui sont si proches de ceux de Sagan, que je voulais vous présenter cet extrait avant de vous parler du livre. Dans une biographie, souvent le biographe s’efface  (et se dilue) dans la vie de celui dont il parle, ici il y a un mimétisme surprenant. J’aime les mots de cet auteur et la façon dont il a su parler de Françoise comme de Sagan… Billet lundi (ou avant).

« À une terrasse de café, je pense à Sagan et je note. La nuit, c’est la préfiguration du vide où nous allons errer jusqu’à la fin du temps. C’est angoissant. L’amour est angoissant, car il s’achève sur la nuit des sentiments, coeur soudain arrêté. Tout est angoissant. La maladie du corps est tout aussi terrifiante. L’aube, alors, ne suffit pas à rassurer le corps et l’âme. La vitesse, aujourd’hui interdite, ne suffit plus à raffermir le visage éboulé par un chagrin d’amour. Un vide d’amour, insupportable, quand tout est fini. Ce qui n’a rien à voir avec l’absence. L’alcool, aujourd’hui moralment prohibé, comme la Chesterfield, ne suffit plus à redresser le squelette qui se voûte.
Et pourtant, vivre est follement, mais sans retour, jeter les dés.
Qui me parle sous le ciel bleu ? Sagan ? Ses livres, assurément. »

J’ai pris ce passage mais il y en a d’autres !

Et pour finir, une chanson écrite par Françoise Sagan pour (et chantée par) Juliette Gréco. Sagan n’a jamais avoué sa bisexualité, encore moins son homosexualité, elle s’est cachée derrière les mots mais on la retrouve aisément…

La citation du Jeudi, sur une idée de Chiffonnette.

Publicités

28 réflexions au sujet de « LA CITATION DU JEUDI AVEC SAGAN-LOUVRIER »

    • J’avais découvert cette chanson l’an dernier seulement, je ne savais pas à l’époque que Sagan avait écrit plusieurs textes… Je te conseille la bio qui est magnifique !

  1. On aime ou on n’aime pas Sagan, pas de demi mesure avec elle.
    Je suis de celles et ceux qui l’aime !
    A part, ça, tout va bien, ici 😆
    Je me contente de te dire que je suis venue quelques instants dans ton jardin de livres…
    Gros bisous

    • Moi aussi je l’aime Sagan dans tout ce qu’elle était, et elle avait aussi ses défauts mais quelle élégance ! Sinon tu pezux rester dans le jardin, sous le parasol (va pas m’attraper un coup de chaud !), tu veux un petit café ??? 🙂

      • Non, en fait je n’ai lu que « Bonjour Tristesse » et « Les violons parfois », une pièce de théâtre que j’avais adoré ! Sinon, j’ai encore deux autres de ses pièces dans ma PAL donc je ne suis pas encore à court ! 😀 Mais je te ferai signe si j’ai une soudaine envie de lire Sagan et je note « Des bleus à l’âme » ! 🙂
        Oh et à chaque fois qu’on parle de Sagan, je repense au film de 2008, avec Sylvie Testud, que j’ai tellement aimé…

        • C’est rigolo ça parce que moi son théâtre, je n’aime pas du tout ! D’ailleurs dans « Des bleus à l’âme », elle reprend des personnages de sa pièce « Château en Suède »… Elle aime bien ses personnages Sagan et ça arrive souvent de les revoir dix ans après dans un autre contexte ! Par contre, l’auteur (j’en parle bientôt plus longuement) déconseille le film de Diane Kurys (que j’ai aimé aussi) et dont la fin selon le fils de Sagan est beaucoup trop cliché et caricaturale (pléonasme ?^^)… Comme quoi ! 🙂

          • Tiens, je ne savais pas pour les personnages qui reviennent d’une oeuvre à l’autre ! J’aime bien les écrivains qui font ça… Comme Metin Arditi !
            Etrange pour le film… Il a tout de même eu de très bonnes critiques, non ? Puis bon, c’est un film, c’est un peu normal que ce ne soit pas toujours à 100% exact, tout ça… Je trouve ça bizarre que le fils de Sagan réagisse après. Il a quand même dû être mis au courant avant le tournage, non ? Mais bon, on vit dans un monde de rabat-joie hein ! Moi, j’aime aimer et je m’en prive pas ! 😀

            • Pour les personnages qui reviennent je les ai « croisés » dans quatre romans à la suite (pas les mêmes^^). Pour le film, c’est surtout pour la fin et l’auteur ayant eu des entretiens avec Denis, le fils de Sagan, il a fait quelques rectifications…pas très graves mais bon ! Autant j’ai aimé Testud autant j’ai trouvé Palmade pathétique et bien loin de Jacques Chazot… J’aime aimer mais j’aime faire ma rabat-joie quand quelque chose ne me plaît pas, hé hé 😆

              • Ah ça, je plussoie quand même un peu pour Palmade, il tombait parfois comme un cheveu sur la soupe… Et puis tant qu’à faire, je ne supporte pas Arielle Dombasle, mais du coup elle jouait très bien la bonne femme insupportable. 😆

                • Nous sommes d’accord ! La Dombasle aussi m’énerve ! Et Sagan était plus capricieuse que Peggy Sage que Dombasle incarnait…faut toujours qu’elle se fasse remarquer celle-là !!! 🙂

                • Une pintade avec une voix de crécelle !!! Même dans Un indien dans la ville, quand j’étais gosse, je pouvais déjà pas la voir !!! 😀

                • Ha « mimi siku » !!! Mon fils me l’a fait regarder au moins dix fois à l’époque ! Arielle et ses chakras ! 😀 Une pintade ? Une dinde tu veux dire…en toc en plus ! ^^

                • C’est pareil ! Une morue, quoi ! 😀 Hum… Attention, te moque pas… Ce film a tellement marqué mon enfance que j’ai appelé un de mes chats Baboune !!! 😆

      • C’est gentil mais là, j’ai deux livres voyageurs que je dois terminer, quatre partenariats – et je ne parle pas des LC. En plus, je me tate pour savoir si je rempile ou pas dans le comité de lecture….Dans six mois, je ne dis pas…

        • J’ai deux partenariats pas remplis et en retard mais j’ai un peu calmé les LC…je veux que la lecture (majoritairement) reste un plaisir, pas une contrainte ! Quand tu en voudras, tu sauras où frapper ! 🙂

  2. Passer de Sagan/Gréco à Mimi Siku / Dombasle, c’est le yoyo des références culturelles dans cet article ! 😀 (au passage j’ai aussi été très marquée par ce film, je le regardais toouuut le temps, et les chakras m’ont particulièrement marquée !)
    Mais revenons à nos moutons : faire découvrir ce livre et cette si belle chanson est un acte de bonté pour nous autres ignorants ! J’ai hâte de lire ce billet. J’aime beaucoup Sagan, Aimez-vous Brahms a marqué mes 20 ans, j’avais l’impression de me retrouver dans la situation de l’héroine… et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps en le lisant (mais sinon ça va mieux maintenant 😀 )
    J’ai bien envie aussi de lire le livre de son fils.

    • Contente que tu aies séché tes larmes Toulou !!! 😀 Le billet paraît demain, j’ai enfin réussi à le faire, c’est un tel coup de coeur que je voulais trop en dire, j’ai dû abréger pour garder des surprisses au futur lecteur !
      Eh oui, c’est ça l’éclectisme : passer du rire aux larmes ! 🙂
      J’ai vu son fils sur France2 hier, il lui ressemble de plus en plus et ne serait-ce que pour tout ce qu’il a fait pour elle, je lirai son livre !!

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s