JOURNAL D’UN TUEUR SENTIMENTAL de Luis Sepúlveda


Voilà un petit livre riche en testostérone et rebondissements dont les brèves 82 pages ont enchanté (joyeusement) mon réveil… Envoyé par mon amie Réjanie il y a quelques semaines, je l’avais commencé (trois pages) et bof-bof ! En le lisant d’une traite ce matin, l’impression est toute autre ! Certes ce n’est pas un chef-d’oeuvre mais quel talent pour nous raconter cette histoire en si peu de pages ! Idéal pour participer aux jeudis de George (voir à la fin du billet) !

Un tueur à gages ne devrait jamais tomber amoureux et encore moins se faire « larguer ». Quand on a un contrat à respecter, les sentiments sont le maillon faible et l’erreur peut-être fatale… « La journée avait mal commencé (…), je crois qu’il y a des jours comme ça où il vaut mieux ne pas accepter de contrat, même contre un chèque à six zéros, nets d’impôts ». (Prends-en de la graine mon cher Wens !!!). Mais voilà, entre la belle française qui lui remue les tripes (je suis polie) et la cible mexicaine, pionnière des ONG qui n’a pas le profil, trop sympathique pour se faire dézinguer, notre héros voyage entre Paris, Madrid et Istanbul et chose impensable, va chercher à savoir « pourquoi » il doit tuer sa cible ! Car la cible est romantique, chante des « corridos » à faire pleurer les jolies femmes et ça l’énerve lui le macho incorruptible, censé ne pas s’en laisser compter :  » Salauds de mariachis, et tous ceux qui amènent les minettes imprudentes là-bas : ils savent qu’après quelques corridos bien larmoyants il n’y a plus de genoux serrés, ni de culottes qui résistent. »

Comme vous pouvez le constater, le ton est vert, les étreintes sensuelles et l’humour un peu gras ! Mais c’est ce qui en fait le charme ! Je ne vous en dirai pas plus sur le dénouement qui nous réserve une surprise, sinon que cette première rencontre avec l’auteur de « L’homme qui  écrivait des romans d’amour » s’est plutôt bien passée et m’a donné envie de lire autre chose… J’ai beaucoup apprécié le format de l’édition Métailié Noir avec ses gros caractères faciles à lire.

Luis Sepúlveda est né en 1949 à Ovalle, dans le nord du Chili. Étudiant, il est emprisonné deux ans et demi dans les geôles de Pinochet, et sera libéré grâce à Amnesty International. Après avoir beaucoup bourlingué, en 1996, il s’installe en Espagne, dans le nord des Asturies où il vit depuis. Il est père de six enfants.  Il est également le fondateur du Salon du Livre de Gijón (Espagne), destiné à promouvoir la rencontre entre auteurs, éditeurs et libraires latino-américains et leurs homologues européens. Pour en savoir plus, c’est ICI !

Lu dans le cadre du S.T.A.R de Liyah et pour « Un jeudi, un livre » avec George !

 

 

 

 

 
Mais aussi pour ma deuxième ligne (catégorie objet) chez Enna au Challenge Petit Bac et première ligne dans la catégorie métier. Mais aussi le challenge Thriller de chez Cynthia.

Publicités

37 réflexions au sujet de « JOURNAL D’UN TUEUR SENTIMENTAL de Luis Sepúlveda »

  1. C’est très « mec » comme style, très baroudeur mais assez sympa dans l’ensemble.
    Je suis contente qu’il t’ai plu. Juan a « Le vieux qui lisait des romans d’amour » du même auteur. Mais comme il n’aime pas lire ce n’est pas encore lu. Quoique je vais lui faire faire de la lecture tous les jours 1/4 d’heure (si je trouve le 1/4 d’heure « tôt » sinon il se défile sans difficulté aucune ^^)

    Et une histoire romantique sur l’auteur pour finir.
    Je te la fais aproximative, car j’avais vu un reportage sur lui sur la 5 -j’ai une mémoire de poisson rouge-
    Jeune homme il a été amoureux d’une femme avec qui il a eu un garçon. Ils ont été faits prisonniers par Pinochet et incarcérés. Lui expulsé du Chili et elle gardé en prison…
    Il y quelques années, la seconde femme -allemande- de Luis et maman de 3 de ses enfants a rencontré la 1ere « mme » Sépulveda et les a remis en relations car elle pensait qu’ils étaient fait l’un pour l’autre.
    Luis Sépulveda a demandé la main de sa mère à son fils qui le lui a accordée et ils se sont enfin marié et retrouvé.

    Pas belle la vie ??

    bisous

    • Comme je l’ai dit ça dégouline de testostérone !!! Elle est belle cette histoire ! J’en reste rêveuse… Merci de me l’avoir racontée et merci pour ce prêt, tu vois finalement j’ai aimé ! Mais à lire d’une traite ! Bises 🙂 ♥

  2. Non, c’est plus possible pour moi… je suis coincée sous vos piles de livres 🙄
    Ca me fait un peu mal aux yeux 😆
    J’m’en vais chez MTG…

  3. Je l’ai toujours dit dans le boulot pas de sentiment et surtout pas chercher à connaître sa victime.. c’est comme les chats si tu les noies pas à la naissance tu finis par t’y attacher…cela vaut pour les enfants..

    • Oh, beurk !!! Tu es horrible !! Pas les chats et les enfants, non Wens, non non et non !! Je ne peux pas cautionner ça ! Tu devrais le lire ! Il n’est pas à moi c’est dommage, je te l’aurais envoyé !!

    • oh, wens, un livre sur toi (enfin, sur ton côté tueur sentimental, mais si ! pour la testostérone, là, je laisse les connaisseuses juger…!)
      bon, Asphodèle, si tu aimes le langage vert et l’humour second degré, lis « emphysiqué ! » biz

  4. Je ne sais pas. Pour l’instant, je prépare ma pile pour les vacances et il a fallu que je fasse de la spéléo dans les PAL pour en sortir quelques uns. J’en ai beaucoup trop ! Je ne sais même plus si je dois en noter encore…

    • C’est un problème !! Mais on a toujours des envies que veux-tu !! Le souci est que, quand il seront lus, le problème de place sera le même… à moins de faire des dons comme certaines korriganes échevelées… Noter sert à ne pas se tromper quand on descend en librairie ! Enfin, en dehors des à-côtés qui n’étaient pas notés ! C’est sans fin !! Bises ♥

    • Je te l’aurais bien proposé mais c’est un prêt et il ne voyage pas ! Je ne sais pas, par ailleurs s’il est représentatif du style de l’auteur… Je lirais bien « le vieux qui lisait des romans d’amour » pour comparer … 🙂 Bises

  5. Ping : BILAN du S.T.A.R – Semaine 2 – |

  6. Voilà quelque chose qui m’intéresse aussi, tu t’en doutes j’imagine. Beau billet et quelle vie cet homme. Ça y est réservé à la bibliothèque..merci à toi et bises. 😀

  7. J’avais beaucoup aimé « Le vieux qui lisait des romans d’amour », il faudrait que je continue à découvrir cet auteur 🙂

  8. Dans le même genre, du même auteur, L’ombre de ce que nous avons été est un vrai délice. Même format, même humour enfin tout est bon !

  9. Ping : BILAN D’AVRIL & Requêtes diverses! |

    • Ha ha ! Il y a tellement à lire sur ton blog que j’y passe par petits sauts de puce ! Et je ne suis pas déçue !!^^ En fait je n’ai lu que Journal d’un tueur sentimental de Luis et c’est vrai qu’il y a de ça dans ta Lolita !!! 😉 Mais continue la poésie, ce serait dommage ! 😉

  10. Ping : Journal d’un tueur sentimental de Luis Sépūlveda | HISTOIRES et NOUVELLES

  11. Je n’ai pas lu celui-ci, mais j’adore cet auteur. Je suis heureuse d’enfin venir sur ton blog. J’ai croisé ton site chez Claude, Jean-Charles et ailleurs. Je reviendrai avec joie, maintenant que j’ai mis un premier pied dans la porte. C’est tout beau par ici 🙂 Bonne journée.

    • Bonjour et bienvenue Nadine, ça me fait plaisir ! J’irai découvrir ton blog demain, là je passais juste dire bonsoir avant d’aller lire ! Je ne connais pas vraiment Sepulveda car je n’ai lu que celui-ci finalement, j’avoue qu’il ne m’en reste pas grand-chose même si je me souviens avoir bien aimé sur le moment ! 😉 J’ai des auteurs fétiches qui m’ont davantage marquée !^-^ Bonne fin de soirée !

            • Nadine, tu sais j’ai vécu 8 ans en Nouvelle-Calédonie, ça ressemble beaucoup à Tahiti mais je t’avouerais que maintenant je préfère des destinations plus fraîches, le Québec m’irait bien tous comme les pays d’Europe du Nord ! 😉

            • La Nouvelle-Calédonie, chanceuse…
              Si un jour tu viens au Québec, je te ferai visiter avec plaisir… 😉
              Je n’ai pas eu le temps le week-end dernier, mais je viens de te rajouter à ma liste de favoris.
              Je vais m’y plaire ici. Bonne journée à toi 🙂

              • Nadine, je ne sais pas si je viendrais un jour au Québec, bien que j’adorerais découvrir ce beau pays ! Mais j’ai tellement voyagé dans le passé qu’aujourd’hui c’est l’inverse, pas moyen de me faire bouger ! 😆 ça reviendra peut-être ! Il faut moi aussi que je m’inscrive à ta Newsletter, je fonctionne comme ça… Je suis juste passée, j’ai regardé et je suis repartie comme une voleuse (qui n’a rien volé^^) !!! Bonne fin de journée ! 🙂 Il n’est que 10h du matin chez toi (par là…) !

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s