LA REINE DES DELICES de Sarah Addison Allen


Un livre que Syl a beaucoup aimé, ICI, et qu’elle a eu le gentillesse de m’envoyer. Alors certes, il n’a pas fait l’après-midi du lundi de Pâques, mais il n’a pas trouvé le même écho en moi… Entre littérature jeunesse fantastique et chick lit, les aventures gourmandes et amoureuses d’une jeune fille et de ses copines…

Mon résumé

Josey est une petite fille riche qui, à vingt-sept ans vit recluse (et triste) chez elle. Elle partage sa vie entre sa mère, le joli facteur qui lui apporte son courrier tous les matins (et dont elle rêve qu’il la remarque), et le placard de sa chambre qui est plein à craquer, dans un double fond, de sucreries en tous genres et de brochures de voyages. Un jour, en ouvrant son placard,  elle y découvre une fille qui a très mauvaise réputation mais n’arrive pas à la chasser. De rencontres en rencontres, elle va se construire, devenir adulte tout en se libérant de l’emprise des sucreries et de celle de sa mère. Elle gardera la gourmandise !

Mon avis 

L’écriture est légère, très légère et surtout convenue. Il n’est pas grand-chose qu’on ne voit venir comme un cookie au chocolat dans l’oeil ! Une lecture pour jeunes filles en fleurs aux prises avec les émois d’un premier amour. Car avec Josey, il y a aussi Chloé, sa nouvelle amie. Elles vivent quand même dans un univers où les problèmes majeurs sont absents, où tout finit par s’arranger. Même les évènements plus « dramatiques » sont téléphonés et ne parviennent pas à nous arracher un battement de cils ou une réelle inquiétude. D’ailleurs on sait que cette histoire finira, sans surprises, aussi bien que possible entre deux chamallow et un roudoudou ! Et que l’amour triomphera, chez les jeunes comme chez les plus âgés… J’ai quand même aimé cette Chloé amoureuse des livres à tel point qu’un livre se matérialise systématiquement sous ses yeux (pourvu d’un titre en correspondance avec ses pensées)… Et vers la fin, quand elle a trouvé la maison de ses rêves, les propriétaires ne pouvaient pas la vendre parce qu’elle était trop chère mais aussi :  » Howard, notre agent immobilier, nous a conseillé de sortir toutes les piles de bouquins des chambres et du couloir pour mettre la maison en valeur. Selon lui, le bazar distrait les acheteurs potentiels. Il a appelé nos livres « du bazar » ! » Je me suis sentie en accord ! Malgré les maladresses du style (encore la traduction ?), il est rafraichissant et nous passons volontiers l’après-midi en sa compagnie !

Premier roman traduit en français de cette auteure , née à Asheville en Caroline du Nord. Elle a également écrit « Amour & autres enchantements » (Belfond 2010) qui a connu un énorme succès aux Etats-Unis (dixit les Editions Pocket) .

Comme elles connaissent toutes  (les héroïnes du livre), soit un premier amour, soit un retour de flamme, que ce livre est en partie fantastique, je le compte pour le Challenge amoureux de l’Irrégulière

Publicités

22 réflexions au sujet de « LA REINE DES DELICES de Sarah Addison Allen »

    • Je ne sais pas quoi répondre !!! Disons que les émois adolescents ne m’émeuvent plus beaucoup !!! 🙂 Même si je les trouve « mignons »… Je suis encore une midinette pour beaucoup de choses….

  1. Je viens bien de lire Une irrésistible envie de sucrée de Meg Cabot, et j’ai trouvé ce livre très divertissant – en ce moment, c’est ce qu’il me faut.
    Bonne journée !

  2. J’avais été affreusement tentée par la chronique de L’or des chambres, du coup il est dans ma pal ! Mais je me le garde pour un après-midi froid et pluvieux… ah ça pourrait être aujourd’hui…

  3. J’avoue que jusqu’à maintenant je n’ai pas osé me lancer dans ce style de littérature de peur d’être déçue alors que je recherche pourtant de la littérature assez facile ces derniers temps. Mais je m’aperçois que si le livre est un peu fade, je n’accroche pas ; j’ai besoin qu’il y est un certain fond. Je trouve que je suis un peu bizarre en fin de compte…!!!

    • Moi non plus ! Si ce n’était Syl. qui me « pervertissait » de temps à autre !^^ J’avoue que pour un après-midi pluvieux sans se prendre la tête (genre lendemain de fête un peu arrosée), ça passe tout seul, c’est parfois drôle et on oublie vite !!! Non tu n’es pas bizarre, mais non… 🙂

  4. Tu me comprends si je te dis qu’après plusieurs livres de ce genre lus les uns après les autres, j’ai besoin de souffler un peu et d’aller vers plus de solide maintenant? 🙂 J’ai pourtant failli craquer dans la journée devant le dernier livre de Meg Cabot!

    • Oh oui je te comprends ! Je ne connais Meg Cabot que de réputation mais…moi aussi je retourne à des « fondamentaux » car je sors d’un autre « Le cercle des huit » qui m’a juste retourné l’estomac, je n’arrive pas à faire mon billet…et c’est pour le LDP… Mais des livres qui ont du fond, on aime les retrouver ! 🙂

  5. Ping : BILAN D’AVRIL & Requêtes diverses! |

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s