Un rêve sage de Saturnales…


Dans la nuit de lundi à mardi, un rêve étrange a ensoleillé ma nuit. Je ne pouvais pas le garder pour moi d’autant que vous êtes nombreuses à y avoir figuré… Celles dont je connais le visage et celles que j’imagine… Nous étions une dizaine environ et sous la férule bienveillante d’Eiluned, nous venions de monter un club Jane Austen. Pour saluer l’évènement, voilà que nous décidâmes d’organiser une soirée costumée  XIXème siècle et ce, dans les règles de l’art…

Nous trouvâmes dans une plaine de la campagne normande une vieille maison et un jardin pour dîner toutes ensemble. Des myriades de pétales de fleurs, surprises, envolées des grands arbres autour de nous,  nous accueillirent dès notre arrivée. Nous avions posé une grande table à même l’herbe du jardin, chacune y allant de ses connaissances en savoir-vivre anglais pour dresser les couverts avec astuce et discernement : «  Et moi je te dis que la fourchette c’est à droite puisque c’est toujours l’inverse en Angleterre ! ». De hauts et antiques chandeliers dansaient avec les premières ombres bleues  du soir et les reflets des bougies se posaient sur nos visages en bulles silencieuses. Nos longues robes soyeuses nous donnaient l’air d’icônes tout droit descendues d’un tableau d’Edward Burne-Jones. Quelques grenouilles coassaient dans  le bassin derrière nous, à l’unisson avec nos rires étouffés quand nous essayions de retenir nos lourds chignons bouclés où couraient des rangs de perles fines. Une fièvre étrange nous habitait ; nous tenions à jouer nos rôles à la perfection, cachant nos craintes ou notre timidité sous nos paupières baissées… Syl., qui avait cousu nos robes, allait de l’une à l’autre, ajustant le plissé de Somaja, plongeant dans sa petite valise pour se saisir de ciseaux magiques. Elle coupait, ici un ruban trop long aux manches de Jeneen, recousait un bouton sur la pochette de Soène et tapait dans ses mains pour appeler notre domestique : « Betsie, pleeease, Miss Aymeline a soif, apportez donc du thé, tout est vide ici ! ». Nous rîmes à gorge déployée quand elle voulut demander à George de troquer sa robe « George Sand » pour en passer une « Jane Austen ». Pendant qu’elle l’enfilait en maugréant un peu, Eiluned qui « jouait » Jane Austen, assise en bout de table, un sourire énigmatique sur le visage renversât son encrier…sans s’en apercevoir. Syl. hurla alors : « Aspho, le K2R, dépêche-toi ! » et moi : « Mais il n’y a pas de K2R au XIXème siècle ! »…Silence de mort et tout de suite : « Et moi je te dis que ma nappe du XXIème n’est pas d’accord, débrouille-toi ! ». Eiluned s’était éclipsée, LiliGalipette avait lâché son livre pour courir derrière un lapin, George, conquise par sa robe, se regardait dans la psyché posée contre le cerisier et Sharon promenait trois chats en laisse quand je me suis réveillée ! Je riais dans mon sommeil mais le retour à la réalité me fit le même effet que quand on loupe la marche d’un trottoir suite à un moment d’étourderie.  J’aurais voulu à cet instant terrible où le quotidien reprend ses droits, avoir un kaléidoscope pour voir redéfiler ces images, les passer encore et encore et vous dire : « Alors ? On est cap’ ou pas ?  » Tout ne serait-il possible que dans les rêves ? J’en ai bien peur…

Ma participation à « Des mots, une histoire » n° 60 d’Olivia. Les mots imposés étaient : myriade, vide, plaine, lundi, grenouille, bulle, icône, silencieuses, astuce, savoir-vivre, valise, étourderie, soif, kaléidoscope, fièvre, trottoir, renverser, paupières, surprise et saturnales étant facultatif, je l’ai employé pour le titre….

Publicités

60 réflexions au sujet de « Un rêve sage de Saturnales… »

  1. Cap.
    Tu viens de me donner une belle introduction à mon prochain rêve. Je vais essayer de l’orienter vers cette Normandie. Ce que j’aime, c’est le côté gouvernante que tu me donnes. Un rôle qui me va bien.
    Un texte qui m’apporte le sourire ! Merci

  2. Jusqu’au K2r (vraiment marrant ce rebondissement là) j’ai eu vraiment l’impression d’être dans un film anglais de cette époque là…bravo!
    Mais tu aurais dû prendre une photo et la mettre sur ton article…pense un peu à nous les hommes, ne crois tu pas qu’on aurait aimé admirer cette brochette de demoiselles « so british »?
    Ha ces femmes !

    • Mais que fais-tu dans les Indésirables toi ? Heu…mon petit MTG si tu réussis à prendre une PHOTO d’un de tes rêves, alors tu viendras m’expliquer comment !!! Parce que moi je ne sais pas !!! Ha ces blondes ! 😆

  3. Ping : Jus de pommes | Désir d'histoires

  4. Bon au début j’ai trouvé ton rêve « trop réel » mais dès qu’il a commencé à « pêter les plombs » j’ai adoré. Car le propre des rêves et d’être toujours abracadabrantesque ^^ Liligalipette qui court après un lapin comme Alice trop bon 😀
    Je serais totalement incapable d’écrire un truc pareil, déjà que sans contrainte j’ai du mal à aligner deux mots, avec des mots imposés « même pas en rêve » ^^
    J’ai bien rigolé en tout cas.
    A bientêt bisous

    • Pas évident non plus de le rendre « réel » car les rêves sont souvent une succession d’images décousues qu’il faut réassembler… Celui-ci était encore bien clair ! Et Liligalipette adore les lapins, donc rien d’extraordinaire ! 😆 Contente de t’avoir fait sourire… 🙂 Bisous♥

  5. J’adorerai être en vrai dans ce tableau ! (heureusement que j’ai pas eu de l’encre sur ma robe, ça m’aurait mise de mauvais poil :lol:)
    Et puis, ainsi, je pourrais connaître, pour de vrai, tes Amies !
    Tu aurais ajouté MGT, il a l’air « fou » de Jane Austen !
    Bises de ma tour

    • Tu sais que les rêves parfois sont très courts ! Les « garçons » nous attendaient pour un bal…après notre « réunion »… Mais je ne connais pas les visages de tout le monde !! Tu veux absolument emmener MTG partout maintenant ? 😆 Le pôvre… 🙂 Bises

  6. Mais pourquoi a-t-il fallu que la narratrice se réveille… mince, j’étais partie… redevenue adolescente romantique … je me laissais porter par la musique de tes mots… les cheveux coiffées, une belle robe et un groupe d’amie …. bon… mais le rêve est terminé… j’ai beaucoup aimé !

  7. Renverser un encrier, c’est tout moi !
    Et disparaître honteuse aussi ^^
    Merci d’avoir partagé ton rêve, au moins je sais que je ne suis pas la seule à faire des rêves particulièrement étranges !

    (pour le swap, tu as déjà envoyé les questionnaires à chaque binôme? Comme le temps passe, ça m’inquiète un peu de n’avoir rien reçu)

    • Nos rêves sont vraiment vraiment étranges parfois…;) Mais tu m’inquiètes, je viens de vérifier et le questionnaire pour toi est parti le 14.03 !!! Visiblement tu ne l’as pas eu ! Je fais des recherches et je te le renvoie de suite !

  8. Quand même cette Jane Austen il va bien falloir que je la lise au, lieu de me contenter paresseusement des films,plutôt pas mal d’ailleurs.Les hommes sont-ils bienvenus au Club Jane?

  9. Ouf ! Je suis bien heureuse de ne pas être celle qui a renversé l’encre…Syl. ne m’aurait pas pardonné ! Et merciiiiiiiiiiiiiiii ! depuis le temps que je voulais porter une belle robe avec des plissés parfaits..;)
    Au fait : je dis Cap ! 🙂

  10. Sinon, il y a les journée reconstitution en costume d’époque ( au château de Vaux le Vicomte, je crois ). 😉 ou bien les bals masqués. 😉 J’aime ton rêve qui nous habille de toilettes si belles; 😀

    • Je n’habite pas exactement à côté…et mon rêve était beaucoup plus « simple » qu’une soirée à Versailles !! 🙂 Mais je ne doute pas que ce soit à voir…

  11. Belle(s) ambiance(s) ! Changement de style au réveil et le cadre s’évanouit avec des mots plus contemporains. J’ai adoré. Moi j’avais rêvé que troupe de femmes faisait bonne pitance à quelques brassées de ma Mare. Les grenouilles croassant ont tenté de m’en dissauder… Y a t-il intersection entre nos 2 rêves ? 😉 Bravo !!!

    Coincoins stylés

  12. Et moi alors, je n’étais pas invitée dans le rêve? Il est vrai que j’y aurais peut-être joué jouer le rôle de Mrs Bennett ou Mrs Allens, alors là, très peu pour moi! Il n’y a pas que de jolies jeunes filles intelligentes et vives dans Austen. Il y a des moments où elle a la dent dure envers ses personnages!
    Un texte bien réussi! bravo à toi!

    • Mais nous n’étions pas toutes jeunes !!! Détrompe-toi, nous avions juste de très jolies tenues ! Et pas de Mrs Bennett, l’ambiance était bon enfant… Merci Claudia ! 🙂

    • Moi aussi puisque j’en rêve la nuit !! D’ailleurs je viens de commencer Orgueil & Préjugés, je n’ai encore rien lu d’elle, je n’ai vu que les films ! Shame… 🙂

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s