La complainte d’un blogueur…


© clic sur la photo pour accéder à la galerie de Kot !

Je me sens misérable, seul à regarder la pluie qui tombe en noir et blanc sur Paris. Je pensais trouver la chaleur qui me manquait dans ce café mais c’est pire encore, il n’y a personne, tout le monde travaille… sûrement…

Mon reflet dans la glace me dit que j’ai une sale tête, je ne ressemble à rien. Rien ! Voilà ce que je suis devenu en fait depuis hier soir. J’ai fermé mon blog et ceux qui ne savent pas ne peuvent pas me comprendre…ni imaginer le coup de tonnerre que ça provoque dans la « médiasphère » où j’évoluais chaque jour ! Je n’en pouvais plus ces derniers temps : au lieu de me réconforter cet espace tentaculaire me pressait comme un citron tout en me déconnectant de la vie réelle. Ma copine, Sybille, (vous savez celle qui parle cinq langues et travaille dans les bus des tour-opérator devant Notre-Dame), même elle ne supportait plus mon indisponibilité chronique et commençait à râler sur la teneur de mes billets. Évidemment, je ne suis spécialiste en rien, donc je tape partout (je tapais), je partageais parfois ce qui n’aurait pas dû l’être, ce qui doit rester dans l’intimité. Sybille me l’a reproché. Mais que voulez-vous, je me suis attaché à ces amis virtuels, ces lecteurs occasionnels ou aux fidèles qui viennent depuis le début. Ils savaient presque tout de moi : de mon rhume des foins à mes  à ma passion pour les fèves. A chaque fois ce sont eux qui m’ont aidé à remonter, à me forger une discipline, à être plus exigeant avec moi-même afin de ne pas les décevoir. Et tout ça pour quoi finalement ? Juste cinq ou six mails d’encouragements ce matin après la olà de commentaires hier soir ! La dure loi de cette nouvelle jungle, on disparaît quelques jours et des maniaques de la blog roll sont presque ravis d’avoir un blog de moins à visiter… Oh si, ça m’est arrivé de le penser les jours de pression particulièrement chargés, tout en le regrettant immédiatement mais j’en connais qui seront ravis de ce petit quart d’heure supplémentaire…

Il m’agace ce type dehors à ne pas savoir s’il rentre ou pas. Je ne comprends plus les gens et j’ai l’énervement facile, ça aussi on m’en a fait la remarque. Bref, j’en étais où ? Aux commentaires ! Ce sont eux qui m’ont rendu accro à ce blog, toujours envie de faire plaisir à untel ou unetelle, trouver la photo juste, le livre qui va plaire, un disque encore inconnu, un film en préparation… Et puis, le temps qui passe, je ne faisais plus rien d’autre ou si peu. Sybille m’a posé un ultimatum, elle veut monter sa boîte, elle veut avoir une autre vie avec moi et son fils. On va ouvrir un site en ligne, je serai son webmaster…Tu parles, la belle affaire ! Où vais-je retrouver cette fièvre de discussions ininterrompues quelle que soit l’heure ? Retourner à l’anonymat ? Je ne crois pas pouvoir m’y résoudre, maintenant que j’ai goûté au plaisir de partager en direct. Hey…mais j’ai une idée ! Je change de pseudo et j’en ouvre un autre sans rien dire à ma belle. Un webmaster après tout passe du temps derrière l’écran, un peu plus, un peu moins, et hop ! Elle n’y verra que du feu… Haaaa ! Je me sens déjà mieux. Léger et combatif. Allez je finis mon café et je remonte chez moi : Aspartam est mort, vive Carambole !

Ma modeste participation à l’atelier de Leiloona, ci-contre !

Publicités

39 réflexions au sujet de « La complainte d’un blogueur… »

  1. 😆

    Portrait très juste … malheureusement. L’explosion des blogs a diminué aussi les contacts proches, « les vrais amis » (entre guillemets, parce que sur combien d’amis de notre vraie vie peut-on vraiment compter ?) se font rares. Certains sont happés par la gloire, mais laquelle ? Tout n’est qu’éphémère !

    Et puis pirouette finale : aurions-nous ça dans le sang ?
    Des drogués en somme ! 😆

    Ce matin, j’ai plus ressenti ton texte comme un message amer à faire passer, comme si cette réflexion s’imposait d’elle-même.
    Moins d’images sensorielles, plus d’amertume.

    • L’amertume ne me concerne pas (pas encore !), j’ai fait avec ce que j’ai lu aussi de gens qui ferment leurs blogs mais ne peuvent s’en passer ! Quant à la gloire, tout est relatif, il faut savoir raison garder quand on a un blog ! Je crois que lui l’a perdue. Pour l’addiction, ça vient vite… 🙂

  2. Bien vu Miss Aspho !
    Y’a pas que les livres qui dévorent 🙂
    Je l’aime bien ce Mec qui a l’énervement facile… ça me parle bien !
    Mais, dis-moi, il va cacher son nouveau blog à sa « copine » !… tu me diras, si elle n’est que sa « copine », c’est pas trop grave…
    C’est vrai que ça fait mal de fermer son blog, d’abandonner ses Aminautes, de ne plus avoir la pression pour trouver des idées de nouveaux billets, de ne plus lire de commentaires, de devenir « oublié »…
    La fin de ton billet est prometteuse, il repart, autrement… 😉
    Bonne semaine et bisous d’O

    • Le blog dévore c’est sûr après, quelle est la part « consentie » et celle « obligée » qu’on y laisse ? Gros bisous, au fait IL NEIGE enfin, il neigeote… 😀 ♥

  3. On se fait des amis sur un blog, on échange à droite, à gauche..Et quelques fois un peu moins de temps, moins de billets, moins d’articles, quelques uns s’inquiètent et d’autres non.
    Belle idée d’avoir raccroché les deux billets par un personnage.
    Mais dis-donc ma belle amie virtuelle deviendrais-tu incontournable ? 😀
    Hein j’ai le dos habitué à tes volées de bois vert ! aie ..

    Aujourd’hui je ne peux ni commenter, ni déposer mon lien chez Leiloona…raz le bol de canalblog…. ❓

    • Pour l’instant je ne retiens que le positif, je n’ai pas ce genre de pensées mais si ça m’arrivait ? Et non je ne suis pas « incontournable », ça aussi ça me fait rigoler…;) Mais les vraies amitiés qui se créent sont aussi fortes que les réelles parfois…et d’autres très éphémères, c’est la vie !^^ Courage avec Canal !

      • Oui tu as lu trop vite ! Sybille c’est le personnage de lundi dernier (j’ai même mis le lien vers le texte !)… Personne ne l’a remarqué, hi hi ! 😀 (je vais te confisquer ton livre sur la lecture rapide :lol:)

          • Warf, mdr ! Pour ce qui est de la bouteille tu n’as rien à nous envier papy Mougeot 😆 Et on l’assume notre « bouteille » ! Par ailleurs la lecture rapide, très peu pour moi !

          • En même temps c’était un clin d’oeil, ne pas le lire ne manquait pas à l’histoire ! Je reconnais là ton perfectionnisme ! Tu ne manges pas de crêpes aujourd’hui ??? ça tient chaud avec une bolée de cidre derrière 😆 Bises fraîches mais ensoleillées d’ici ! La pierre est froide à Lyon, paraît-il………mais pas le ♥ !

  4. et forcément ça nous cause à nous blogueuses qui nous demandons de temps en temps si nous ne passons pas trop de temps à faire vivre ce blog…
    en même temps je ne regrette pas car mon blog m’a permis de vraies rencontres et de belles découvertes, je n’ai pour le moment pas envie d’arrêter.
    Addictif ? oui sans doute mais ça ou autre chose, qui n’a pas de compulsions, d’addictions ?
    Bref merci pour ce texte qui nous fait réfléchir au passage sur notre façon de bloguer.

    • Moi non plus je ne regrette rien, même l’addiction si addiction il y a, je ne vois que le côté positif mais j’ai voulu parler de la « solitude du blogueur de fond » quand il doit arrêter, même si je ne me sens pas concernée, je me dis que cela pourrait arriver un jour…le plus tard possible 😆

  5. Cela ne me gêne pas d’avoir une addiction. Comme dit Lucie tout le monde en a (sauf ceux qui n’ont aucune passion dans leur vie et c’est dommage pour eux). Et avoir une addiction pour son blog, c’est allier la passion de la lecture, de l’écriture, des échanges et des contacts (même virtuels), ça compte!
    Mais je me sens concernée, moi qui connais une baisse de régime en ce moment et qui ai du mal à aller sur mon blog! C’est très juste tout ce que tu dis!

    • Le blog est la meilleure addiction qui me soit arrivée ! 😆 Je ne m’en plains pas mais je retiens ce que j’entends (ou je lis) parfois à droite et à gauche ! Et même quand on a une baisse de régime eh bien on ne se sent pas seul !^^ Je dois dire que tous les liens créés grâce au blog m’apportent énormément, la fermeture pas tout de suite ou alors vraiment en cas de force majeure…

  6. Pas de blague, miss Aspho! je suis déjà secoué par l’annonce brutale de la fermeture , que j’espère temporaire, d’un blog d’une amie commune. J’en ai presque perdu le sens de l’humour .
    A côté de visites de « courtoisie » il se crée de véritables liens qui vous donne envie de quitter la Provence pour visiter la Vendée, la Bretagne et la Korriganie. Bises.

    • Moi aussi je suis secouée ! C’est peut-être ça d’ailleurs, inconsciemment qui m’a fait écrire ce texte (avec d’autres sources d’inspiration) . Oh la la ce serait top que vous quittiez la Provence ! Je crois que la Korriganie va être envahie par des ratons-blogueurs, on va la ramener à son clavier l’échevelée, j’te le dis moi ! 🙂
      Ah au fait, rien à voir mais méfie-toi, J-C a écrit un texte aujourd’hui, il te fait de la concurrence, va voir, mais tu l’as perverti ce gentil garçon ! 😆 Bises à vous deux !♥

  7. C’est vrai ? Il neige chez toi ? Moi c’est pour bientôt. J’espère et j’appréhende !
    Je pensais trop à Edith en le lisant. Bouh ! c’est triste. Où es-tu allée chercher le collectionneur de fèves ? J’ai souri à ce trait. Je t’embrasse… tu m’enverras des photos de ton jardin et du clocher ?

    • Oui, ça continue et ça tient dans le jardin, c’est bôôôôô…………… Ce n’est pas virulent mais juste ce que j’aime… Par contre je devais aller en courses demain à Chantonnay, je ne sais pas si je vais pouvoir…(ils prévoient jusqu’à demain soir, si la glace se met dessus, pas de pneus-neige ici !). Pour mon texte je n’ai pas pensé à Edith, mais à un « tout », Edith reviendra sous son vrai pseudo ! 🙂 Et les fèves ? Je sais pas !^^

  8. Hé hé , j’aime beaucoup cette réflexion sur les effets secondaires du blog…quand on est sous le feu des projecteurs, difficile de vouloir en sortir, de même lorsqu’on trouve une forme d’écho à ses écrits….
    Bon oui tu as raison, trouver un livre ou une chanson qui fait plaisir à ses lecteurs qui les enchante …moi je voudrais que tu me fasses plaisir en faisant un article sur « la danse des canards » avec clip à l’appui….s’il te plait…en plus elcanardo sera ravi aussi !

    • Et encore je n’ai pas eu le temps d’approfondir ma réflexion, j’ai un peu schématisé… Ne pas perdre de vue non plus que ces projecteurs ne sont pas ceux des Oscars !!! 😉 Relativiser et rester sereine, telle serait plutôt ma devise ! Quant à la Danse des Canards, pas sûre qu’El Canardo apprécie malgré son pseudo, ho ! Et je ne cèderai pas, pas la peine de te rouler par terre et de me faire un caprice, sale gosse ! 😆

  9. C’est vrai on devient vite addict, mais c’est aussi un réel plaisir que de venir faire un petit tour chez les autres. Lorsque je vais prendre le café chez ma voisine, je passe autant de temps que lorsque je fais le tour des blogs, alors !

    • Ta voisine est bavarde dis donc ! 🙂 C’est un peu pareil pour tout le monde ! Et puis il y a petit tour ou grand tour selon les jours… Au fil du temps, on commence avec trois blogs en liens et on arrive vite à plus de 100 dans sa blogroll, ce qui est une bonne chose de découvrir des univers différents, mais là au niveau temps, y’a problème… 🙂 Après, à nous aussi de savoir doser pour ne pas devenir comme mon héros 😆

  10. Sa copine n’a qu’à ouvrir un blog non mais. Quant à l’addiction que peut provoquer un blog, perso je prends plus ça comme un hobby, personne ne critique quelqu’un passionné par le jardinage ou le tricot et qui y passe des heures^^

    • Mais la copine veut ouvrir un site commercial !^^ Je suis d’accord avec toi pour l’addiction, d’autant qu’on passe aussi beaucoup de temps à lire pour alimenter le blog et cela ne nous empêche pas de vivre normalement…

  11. Joli portrait bien trop vrai… Je m’y retrouve… après avoir fermé un 1er blog…j’en ai rouvert plus que rapidemment, ça ne m’était pas supportable… Ca se soigne ?
    Mais au fait ça fait du mal à quelqu’un cette addiction des temps modernes ? 😉

    • Comme je te comprends ! Mon blog n’a pas encore un an mais je ne m’imagine plus la vie sans lui ! Et quant à savoir si ça se soigne, il faut demander à l’entourage qui parfois nous voit moins qu’avant…et s’interroge, sinon nous ça va très bien !!! 🙂

  12. très beau texte. bien écrit, et bien réel.
    je ne me reconnais pas (encore) car j’ai mon premier blog depuis deux mois, mais je m’imagine facilement accro à ca
    je fais déjà des visites quotidiennes sur mes blogs fétiches, je pense que ça commence comme ça , l’addiction! 🙂
    Cependant, addiction ou pas, je ne vois que du positif aux blogs : on échange, on rencontre des gens qu’on ne rencontrerait pas dans la vie réelle, et finalement, ses « relations » peuvent être autant éphémères que des relations réelles.

    • Bonjour Alvi ! Pour moi aussi ce texte est de la fiction mais…méfiance, car je sais par d’autres (et aussi par moi-même) que l’on perd la notion du temps quand on lit les autres blogs ! C’est bien, après tout on ne fait de mal à personne mais je pense que c’est à chacun de trouver le bon « dosage » pour ne pas empiéter sur la vie privée quand il y en a une ! 🙂 Et on commence toujours avec 4 ou 5 blogs dans la blogroll mais on arrive vite à des chiffres astronomiques et on se rend compte que l’on ne peut aller chez tout le monde le même jour, il faut savoir choisir sans pour cela déplaire ! 😉

  13. Coucou Aspho,

    Bien d’accord avec tout ce qui se dit là, il existe une vraie addiction au blog… c’est pourquoi j’essaie d’y venir avec parcimonie, sinon, on peut y passer deux heures par jours et plus, ce qui dans mon cas est impossible à gérer.
    Mais après un an d’un premier blog, où justement je commençais à être trop prise par le temps (lire les autres est très intéressant, mais chronophage car comme tu le dis, on a envie de communiquer, d’échanger, c’est l’intérêt du blog), je l’ai fermé.
    Eh bien 3 semaines après j’en rouvrais un, car même si cela prend du temps, c’est agréable de tisser quelques liens, et puis certains m’ont demandé par courrier pourquoi j’avais arrêté, etc. Cela avait l’air de leur manquer… j’ai même eu l’impression d’avoir fait du mal à certains qui étaient des lecteurs discrets mais très fidèles… du coup je me suis remise sur les blogs en recherchant qqs anciens contacts et en en trouvant d’autres… mes propres amis bizarrement, sont peu enclins à ça, ça ne les intéresse pas bcp.
    Mes bouquins aussi n’étaient plus que sur un site inerte, celui de l’Atelier, sans possibilité à aller chercher des lecteurs… c’était la mort!
    Bref, je m’y suis remise, mais en limitant les activités, et visites, de façon à tenir plus longtemps…
    On oublie vite la vraie vie sinon et ce n’est pas souhaitable d’abandonner les siens sans arrêt, pour une passion quelconque d’ailleurs… en ce qui me concerne, l’écriture et la mise en forme et relecture de mes écrits me prend déjà beaucoup de mon temps. On n’écrit pas de roman ou de texte plus long si l’on est sur les blogs… il faut vivre pur écrire, sentir, ressentir, rencontrer « en vrai »…
    Bon, j’ai fait un roman là! J’arrête… mais c’est vrai que cela peut vite devenir très,voire trop, prenant…
    Bises
    Bettina

    • Bonjour Bettina : Je ne sais pas qui finit par manquer à l’autre dans ces cas là ! 😉 On se trouve beaucoup d’excuses, de prétextes (vrais ou faux) pour ne pas perdre le « contact », nous en avons autant besoin que ceux qui nous lisent ! Mais je suis d’accord quand tu dis qu’après, en fonction de nos priorités, il faut savoir s’arrêter ! En même temps, on a beau être « fidèle » à ceux qui sont dans notre blogroll, on ne peut être sur plus de 100 blogs chaque jour ! Il faut vivre pour « retranscrire », on se nourrit aussi derrière son écran, on échange même parfois plus profondément que dans la vraie vie. Il y a beaucoup à « jeter » si tu y regardes bien dans la réalité du quotidien ! Bises ♥

  14. Ping : Retrouvailles | Bric à Book

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s