LA CITATION DU JEUDI


Je suis en train de lire, en parallèle avec Belle du Seigneur qui n’en finit plus…  (j’espère pouvoir vous en parler un jour), donc je lis un livre voyageur envoyé par Jeneen  » Nos cheveux blanchiront avec nos yeux » de Thomas Vinau, je vous en parle très vite de celui-ci par contre, juste un extrait pour vous mettre l’eau à la bouche :

 » Chère Sally,
Il y a toutes ces choses qui nous remplissent.
Tous ces gens croisés, tous ces paysages. Ils infusent tout doucement en nous comme un sachet de thé dans un verre d’eau tiède. Nous ne nous rendons compte de rien. J’ai envie de rentrer à présent. Je rentrerai bientôt. Mais je n’ai pas encore fini. L’oiseau que j’ai recueilli ne migre pas. C’est un merle noir d’Ostende. Moi non plus je ne suis pas fait pour ça. C’est la raison pour laquelle nous allons tous les deux tenter d’atteindre le détroit de Gibraltar. Parce que nous ne sommes pas faits pour ça.
W. « 

Il faut parfois avoir usé ses souliers avant de s’apercevoir que le bonheur n’était pas très loin, et comme il le dit, certains ne « sont pas faits pour ça » ! A méditer…

Sur une idée de Chifonnette,

20 réflexions au sujet de « LA CITATION DU JEUDI »

    • Bientôt bientôt mais à ma vitesse en ce moment… rien à faire, peux pas aller plus vite ! Par contre celui-ci est presque fini, commencé hier ! Donc billet en vue la semainez prochaine ! 🙂 Et comme il voyage, je ne traîne pas !

  1. J’avais déjà repéré l’article tentateur de notre amie bigouden, et là tu me fais saliver (chlurp !). Je sens que tu vas nous faire une beau billet.

    • Hé hé il vient de chez elle figures-toi !!! C’est une adorable korrigane malgré sa coiffe de travers et des gambettes arquées !!! 😀 Le billet la semaine prochaine par contre…

  2. Extrait bien choisi, et puis une vérité qu’on connait tous, et pourtant on s’obstine : peut-être qu’il faut voyager loin pour apprécier ce qu’on a toujours connu de si près.

    • Pour avoir voyagé « loin », très loin même, dans ce cas là je ne pense pas que ça change quoi que ce soit, il y aura toujours des voyageurs « immobiles » et des casaniers…Des gens qui regrettent toujours l’endroit « d’avant » ou leurs racines ! Nous sommes tous différents mais nous avons tous cette petite part là en nous 😉

    • Oh ! c’est chouette ! Pourquoi s’en priver ??? et une petite citation c’est vite fait ! Je vais aller voir (après avoir fini mon texte pour Olivia demain) ce que tu nous a choisi ! : Bises (je pédale toujours dans la semoule…)

    • Je suis d’accord avec toi ! (je crois que je ne vais pas te contrarier aujourd’hui^^) Ce livre est très bien en cela qu’il montre à la fois la vanité (au sens de vain) et l’intérêt des voyages… Quant à Belle du Seigneur, il y a des pages que l’on reçoit comme des gifles, tellement c’est beau, j’ai hâte de le finir même si je sens que ça se fissure…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s