CHAMBRE 612 de Gwenaëlle Peron


Ce nom vous dit quelque chose ? Et pour cause ! Gwenaëlle, plus connue sous le pseudo de Skriban tient trois blogs : Skriban, blog de lecture, puis l’Atelier de Sriban,  l’atelier d’écriture qu’elle nous propose un dimanche sur deux, remaniement en février 2012 ! Et enfin Moderne Solitude où elle publie les textes des ateliers où elle participe !

Elle est discrète et humble, j’aimais déjà beaucoup ses textes écrits dans le cadre de son atelier ou dans ceux des autres. Elle a obtenu le deuxième prix au Prix Hervé Bazin de la Microfiction en 2011, deuxième sur 488, vous avouerez que ce n’est pas mal du tout ! Quand j’ai vu son billet très drôle (Du beurre dans les noix de Saint-Jacques) retraçant l’évènement, ICI, j’ai eu bien sûr envie tout de suite de lire sa nouvelle. Je souhaitais acheter le fascicule comportant les écrits des dix primés mais elle a eu la gentillesse de me l’adresser. Alors, je la connais, certes, mais mon jugement n’en est pas altéré, loin s’en faut : je suis même beaucoup plus critique dès qu’il s’agit de quelqu’un de connaissance ! Et si je n’avais pas été séduite, que dis-je… conquise, je n’en aurais pas parlé… Le thème imposé cette année était « la famille ».

La chambre 612 est celle d’un hôtel où un père, fraîchement divorcé,  instable et immature dépose sa fille de quinze ans parce qu’il a rendez-vous avec sa nouvelle maîtresse. Il lui demande  de le comprendre, qu’il va certainement se passer « quelque chose » ce soir là de décisif pour lui, juste ce soir… La jeune fille n’est pas dupe du marché conclu par son père qui la traite comme un paquet encombrant :  » C’est pour ça qu’il m’évacue en zone neutre, me dis-je en regardant mon reflet dans la fenêtre. Je suis devenue un objet encombrant dans sa vie de père célibataire.  Une armoire en quelque sorte, qu’on monte au grenier, parce qu’elle prend décidément trop de place ou jure avec le nouveau mobilier ». Incomprise par ses deux parents, saura-t-elle rester raisonnable ? Si tant est que ce qualificatif soit approprié quand on a quinze ans…

Je ne vous en dirai pas plus, sinon que Gwenaëlle Peron maîtrise l’art de la nouvelle avec une finesse incroyable. Le style est impeccable, le ton juste et c’est d’une plume ciselée qu’elle nous emporte dans cette histoire, sans temps mort du début à la fin de ces -trop courtes- deux pages. D’une sensibilité à fleur de peau, doublée d’une force de menhir, elle sait retourner les situations sans pour autant sombrer dans le cliché ou la facilité. Subtile ! C’est le mot qui convient à ce que j’ai ressenti !

SUR LE PRIX HERVE BAZIN  :

Prix créé par l’Association  Présence d’Hervé Bazin, le 10-10-2010, il aurait eu cent ans le 17 avril 2011… « Pour soutenir la création littéraire et favoriser les autres formes d’expression culturelle ». Hervé Bazin était attaché à la forme de la nouvelle dont il disait :« La concision, la densité, l’équilibre, les soins de la langue qu’exige la nouvelle en font un exercice assez périlleux pour attester d’un vrai don d’écriture. »  L’Académie Goncourt parraine également ce Prix et un Jury de qualité était chargé de départager les vainqueurs dont Amin Maalouf qui a dit à ce propos (et a remis son chèque à Gwenaëlle, là je suis carrément zalouze !):  » J’ai lu avec intérêt et plaisir les textes . Je les trouve d’excellente qualité et j’ai eu quelque mal à les départager. » Je n’en doute pas un instant après avoir lu le recueil qui, en nous révélant l’étendue du talent de Gwenaëlle présente de futurs auteurs déjà très doués ! Pour le commander, si vous le souhaitez, il suffit d’envoyer un mail à contact@presence-hervebazin.fr. Il ne vous en coûtera que 5 €uros+1 de frais de port. Pas plus cher qu’un Poche, alors ne vous en privez pas !

P.S : Gwen est tellement modeste qu’elle en a oublié de me dédicacer cet exemplaire, j’en suis fort marrie ! 😦

Publicités

38 réflexions au sujet de « CHAMBRE 612 de Gwenaëlle Peron »

  1. Quel billet! J’en suis toute retournée! 🙂 Je ne suis pas certaine de posséder toutes les qualités que tu m’attribues! En tout cas, merci, merci beaucoup, je suis extrêmement touchée par ce billet enthousiaste et d’une gentillesse infinie! Et quelle pub! 😉 (et pour la dédicace, désolée, je n’ai pas l’habitude… gloups!) Et pour le prix Hervé Bazin, je confirme : c’est un prix prestigieux, organisé par des gens formidables! Alors… avis aux amateurs!

    • Tu veux des sels ? 😆 J’ai décidé depuis deux mois de ne plus publier de billets sur des ouvrages concernant des « amis », si je l’ai fait pour toi c’est que je suis vraiment convaincue de ton talent et tu ne m’as rien demandé ! Une lecture reste subjective mais quand même… tu n’as pas à rougir du tout ! Je pense par ailleurs que le Prix Hervé Bazin va en intéresser plus d’un(e) ici ! 🙂 Il n’est qu’à lire ton billet… 😉

    • Dans mes bras toi !^^ Le texte est aussi très « équilibré » : en peu de mots « choisis », c’est tout une page d’histoire qui défile ! J’attends son roman maintenant…

  2. De toute façon, te connaissant, tu es exigeante avec tous (à commencer par toi !) donc je te fais entièrement confiance – mais je faisais déjà confiance aussi à Gwen 😉

  3. J’ai lu les nouvelles du prix Bazin que j’ai trouvé de grande qualité…et ma préférée est la Chambre 612, et ce n’est pas seulement une affirmation liée aux échanges que nous pouvons avoir par l’intermédiaire de nos blogs avec Gwenaelle, mais par sincèrité. Gwen sait créer des situations justes et personnages vrais, elle construit parfaitement son récit très bien écrit. J’espère qu’elle nous rédige actuellement un recueil.

    • Je suis tout à fait d’accord et comme je l’ai dit à Gwen herself, je n’en aurais pas parlé si je n’avais trouvé sa nouvelle excellente et les autres de qualité… Non Monsieur je n’ai pas couché ni touché de pots-de-vin 😆 Elle écrit en ce moment je pense que ce sera un roman ! Hé hé, on a intérêt à lui demander de dédicaces maintenant !

      • Je confirme : pas de promotion canapé ni de mallette à code transportée par un grand blond (ou un petit brun, dans mon cas…)! Vous êtes tous adorables! Je suis touchée…

        • Merci Gwen pour la confirmation !^^ Mon avis « subjectif » ne l’est pas tant que ça hein ? Et j’en suis ravie pour toi ! Maintenant tu as déjà au moins deux fans qui achèteront ton prochain roman, ça c’est sûr 🙂 Et d’autres qui sont passés chez toi l’attendent aussi avec impatience, plus ta marraine prestigieuse (A.P….), tu es dans les starting-block, on attend le coup de sifflet ! ;). De toute façon, quand on a du talent et malgré la concurrence, les rouleaux-compresseurs de certains médias, je dis que ce talent finit par être reconnu, mais faut persévérer !

    • Mais oui ! Je ne réclame pas souvent, là je sens qu’on va la perdre notre Gwen donc je m’y prends à l’avance, faire la queue dans les salons très peu pour moi ! 😆 Tu devrais faire de même mon cher !^^

    • Mais c’est bien pour ça que j’en ai parlé ! Elle en a sous le pied la dame 🙂 Et je te conseille de la lire, tu vas être scotchée ! C’est déjà bien dans les ateliers mais là, c’est top ! Si tu veux, je te les envoie ? (exceptionnellement parce que tu es étudiante, sinon il faut acheter, ça permet justement de découvrir de nouveaux auteurs ces associations…)

  4. bravo à Gwen…Et (un peu) merci à toi aussi de faire le relais de ce preeeeeestigieux concours (tu ne t’inscris pas ? depuis le temps qu’on te dit qu’on attend tes écrits !) bon, je vais clore là mon blabla pour ne pas risquer de m’attirer les foudres de l’effeuilleur…je file ne douce…

    • Mais c’est parce qu’elle le vaut bien !!! Je ne fais pas de billet de complaisance moi Madame ! Je vais certainement m’inscrire à ce Prix cette année mais chuuut (ça porte malheur d’en parler, d’ailleurs j’ai sorti ma gousse d’ail dès que j’ai vu ton nom dans mes commentaires :D)…sans parler de l’effeuilleur qui s’entraîne à dégommer les chouettes dans le noisetier !!! A ta place… 🙄

    • Je suis surtout heureuse de voir que Gwen est enfin reconnue pour le talent qu’on lui connaît et celui qu’elle développe en parallèle… Tu ne seras pas déçue par sa nouvelle (et les autres), elles sont de qualité, même si ma préférée est celle de Gwen, sans flagornerie aucune.

  5. les chouettes ? mais il est fou c’t’effeuilleur, méfie-toi, il manie bien le couteau mais le fusil…faudrait pas que tu disparaisses dans ton ru…!!!! j’espère que tu vas vraiment t’inscrire, ne serait-ce que pour te faire plaisir (?) et à nous aussi ! !!!! allez, biz d »‘encouragements, vendéenne de mes (gentilles) pensées

    • Tss tss, pas de souci, il campe dans le jardin moi à l’abri, les volets fermés, tu penses…^^ C’est lui qui risque de tomber dans le ru !!!^^ Merci de tes encouragements, ça travaille en ce moment, je cogite, je cogite, à défaut de pouvoir courir ! Bises ma korrigane, ne va pas prendre froid dans les couloirs ce soir, je t’embrasse et bonne nuit 🙂 !

  6. J’ai lu comme toi la nouvelle de Gwen. Elle est vraiment excellente et l’histoire de cette adolescente dont le père se débarrasse comme d’un colis encombrant serre le coeur. Pourtant le récit est raconté avec sobrieté. Un style net, précis qui va droit au but! Celle de Gwen est ma préférée mais j ‘ai beaucoup aimé aussi les autres nouvelles.

    • C’est l’intérêt aussi de lire le recueil, on compare ! Et si certaines m’ont plu, d’autres ne m’ont même pas accroché (si on s’ennuie dès la 3ème ligne dans une nouvelle, pas bon signe !). Celle de Gwen est non seulement un modèle du genre, mais sa sobriété, le ton juste, l’émotion qui passe, font qu’elle est juste parfaite ! 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s