LIRE EST LE PROPRE DE L’HOMME – Collectif, l’école des loisirs.


Collectif de cinquante auteurs © septembre 2011, 182 pages, format petit carnet. GRATUIT, ICI ou LÀ.  pour le commander d’urgence ! Delphine, en avait parlé il y a quelques temps, je l’avais commandé et quelle bonne surprise de le trouver lundi dans ma BAL  !

Ne pas se fier aux 182 pages annoncées car cet ouvrage de la taille d’un carnet se lit en une heure de temps et je dirai même plus peut se lire, se relire à volonté. A mettre entre toutes les mains, surtout celles de ceux qui ne lisent pas et qui au travers des témoignages se laisseront convaincre que la lecture est une activité universelle même si pour beaucoup elle commence par une prise de conscience individuelle. Beaucoup d’auteurs, de professeurs dans ces témoignages nous ramènent à notre propre façon de lire, à notre cheminement et l’idée que la lecture doit rester un « passe obligé » pour éveiller nos consciences au monde en est l’atout principal.

Dès le départ, les directeurs ( Jean Delas et Jean-Louis Fabre) des éditions « l’école des loisirs » donnent le ton en rapprochant les mots lire et élire : «  Connaissez-vous deux verbes plus proches que lire et élire ? Connaissez-vous deux mots plus proches que lecteur et électeur ? C’est souvent en ces temps d’effervescence politique que l’on comprend le mieux le lien vital qui existe entre lecture, éducation, liberté et donc…démocratie. »

Effectivement les cinquante auteurs qui ont participé à ce collectif, s’adressent aux plus jeunes en particulier, à tous en général. La lecture, le livre est une cause nationale à défendre car à travers lui c’est le symbole de notre éducation, de notre  évolution, de notre capacité  de jugement, à être un homme libre qui est en jeu.

Mais aussi le plaisir, la mécanique, les habitudes de lectures menacés par Internet, l’illétrisme, le crédit que l’on accorde ou pas aux livres qui sont traités.

Ces cris du coeur et ces combats menés par cinquante passionnés et livrés en petits textes ou en images nous ramènent toujours à la problématique de l’enseignement, de la transmission qui se font par le livre, quelle qu’en soit la façon de l’aborder (manga, BD, classique). Des témoignages intimes à des réflexions plus larges sur la lecture et ses bienfaits, ce petit opus est aussi un recueil engagé contre la disparition du livre ou de l’intérêt décroissant face à des supports plus ludiques pour les jeunes générations.

Comme Agnès Desarthe le souligne dans sa participation, le livre est également un processus « d’identification » important dans notre façon d’évoluer « Où je suis quand je lis ? » mais aussi « Qui je suis quand je lis ? » aboutit à   » Je me dissous et le fait que j’agrée volontiers à cette petite disparition n’a rien à voir avec la haine de soi et tout à voir avec l’amour de l’autre ».

La lecture n’est pas forcément un « plaisir solitaire », même si pour beaucoup elle le reste. Elle transmet des leçons de partage, de connivence sans pour autant altérer notre capacité à transmettre, à partager et à avoir un rapport au monde plus élargi. « Où on ne lit plus, où on n’élit plus, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l’homme » nous dit  Yvan Pommaux.

Mais vous trouverez bien plus encore en lisant cet ouvrage, car cinquante auteurs qui témoignent de la puissance et de la diversité de la lecture ce n’est pas rien ! Cela signifie aussi qu’il y a peut-être péril en la demeure et qu’il ne faut pas s’éloigner des buts fondamentaux de la lecture, qui, au-delà du plaisir qu’elle procure est avant tout la première arme de destruction massive contre l’ignorance et la porte toujours ouverte sur le rêve, l’imaginaire et donc notre capacité à réfléchir… en toute liberté quand le pays admet et brandit la liberté de penser comme étendard, nous avons cette chance en France, ne la laissons pas se faire grignoter par d’autres pouvoirs obscurs mais puissants tels que l’argent et la compétitivité à tout crin…

(« Ton avenir est écrit …entre les lignes des livres que tu liras. A coeur ouvert, à livre ouvert.  » P. Lemaître.)

Car au final, la lecture reste comme le dit Sophie Chérer, « le calcium de l’âme ». À commander d’urgence, à lire, à faire passer, c’est gratuit et enrichissant !

Et comme nous sommes jeudi, ma participation à « Un Jeudi, un livre » de George mais aussi au challenge « Le nez dans les livres« , toujours de la même George ! Un agréable jeudi, dois-je le préciser !

Publicités

23 réflexions au sujet de « LIRE EST LE PROPRE DE L’HOMME – Collectif, l’école des loisirs. »

    • Ah j’espère, en plus c’est gratuit, ça ne prend pas de place et je pense que je vais relire des passages, le laisser traîner à l’attention de certains… C’est un carnet de campagne pro-lecture ! 🙂

  1. Aaaaaaaaaaaaaah, je savais que ce livre te « parlerait » ! T’as vu, il est « doux » hein ?
    Continuons d’en faire la pub, j’en ai commandé plusieurs exemplaires que je diffuse.

    • Je n’en revenais pas quand je l’ai reçu (j’avais oublié en fait :() et j’ai passé un moment savoureux, à lire, relire et je dis à mettre entre toutes les mains ! Merci à toi d’avoir fait la « passeuse » comme d’hab’ ! 🙂

      • Visiblement on peut d’après ce que dit Delphine ! Je n’ai pas osé non plus mais pourquoi pas si c’est pour la bonne cause ! C’est plus un carnet qu’un livre mais quand même…

    • Il devrait être dans toutes les salles d’attente de France et de Navarre ! En une heure, avec un peu de concentration il est lu ! mais l’idéal est de le RELIRE pour certains textes ! Donc tu peux le prendre avec toi à l’heure du déjeuner et n’en faire qu’une bouchée avec ton sandwich ! 🙂

    • Je pense que tu vas aimer ! Je vais aller m’inscrire chez Belfond moi aussi, déjà comme correctrice s’ils ne me jettent pas à la rue après ce billet ! Le personnage est intéressant également…

  2. Ping : Bilan de novembre… bouh ! Requêtes du blog, tirage au sort (tout ça, oui !!!) |

    • Quand je l’ai reçu, je ne l’attendais plus mais ce fut une bonne surprise et il n’est jamais loin ! J’en ai commandé un autre pour l’offrir mais avec Noël ils doivent être débordés…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s