Hommage à Hubert Nyssen – 1925-2011 –


Parce qu’Hubert Nyssen représentait pour moi la douceur alliée au savoir, parce qu’il était le Fondateur d’Actes Sud, mais pas que…

Qu’il était un grand écrivain dont je lisais Les Carnets sur le Web depuis deux ans  ;
il s’en est allé dans la nuit de samedi à dimanche et bien sûr je ne l’apprends qu’aujourd’hui ;
La citation qui définit mon blog : « Bien lire n’est pas trop lire, c’est encore moins lire par force » vient des Carnets dont je vous parle ;
parce que j’avais une profonde affection pour cet homme et que j’eus aimé avoir un père ou un grand-père tel que lui. Voici ce qu’il disait en janvier 2011 dans ce web-journal qu’il lui plaisait de tenir sur sa vie, ses rencontres, son quotidien que l’âge avait réduit à quelques promenades, des échanges avec les amis qui continuaient à venir dans son mas provençal.

Delphine avait très bien parlé de ce livre ICI.

Vous retrouverez sa biographie mais aussi sa bibliographie qui s’élève à une trentaine d’ouvrages, essais, romans et réflexions confondus, par ICI .

EXTRAITS DE SES CARNETS :

Vendredi 14 janvier 2011– Je fus fou de lecture, je le suis maintenant de ciné. Au hasard des cassettes que l’on m’apporte je revois des chefs-d’œuvre et en découvre.

   Mon dernier livre, À l’ombre de mes propos, est arrivé hier ou avant-hier par la poste. Douce illusion que la fin n’est pas pour demain. Nous ne sommes encore qu’à la mi-janvier et je griffonne devant la fenêtre ouverte, conversant avec la ramure du platane dont les bourgeons imprudemment se gonflent. Trop tôt, leur dis-je. Mais ils ne m’entendent pas. Une silencieuse effervescence fait vibrer l’air. Sous mes yeux, le libelle de Stéphane Hessel que Brigitte m’a apporté hier : Indignez-vous ! L’injonction n’est pas neuve, je n’ai pas cessé de m’indigner, au point de passer parfois pour un mauvais coucheur. Ah, ces quartiers de vie qui n’ont jamais le même goût…

  Lundi 24 janvier 2011 – Je
Lundi 24 janvier 2011Dans un rêve singulier j’ai rencontré une énorme vache qui avait pour mission de déposer chaque jour une énorme bouse dans le champ de la vie. Comme je regrette le temps où la marche matinale dans la colline me débarrassait des grotesqueries de la nuit ! Raison de plus pour détester mon libre enfermement.

POUR MÉMOIRE : Né en Belgique en 1925, il se fera naturalisé français en 1976 et fondera Actes Sud à Arles deux ans plus tard. Françoise, sa fille aînée est  Présidente du directoire d’Actes Sud depuis 2000. C’est lui qui a découvert Nina Berberova, Nancy Huston ou encore Paul Auster. Deux Nobel de littérature pour Actes Sud : Imre Kertész en 2002 pour l’ensemble de son oeuvre (entré en 2002 à Actes Sud). En 2004, Laurent Gaudé pour Le soleil des Scorta, qui s’est écoulé à plus de 400 000 exemplaires. Dernièrement, en 2009, c’est la saga Millenium, vendu à quatre millions d’exemplaires qui a redonné des couleurs à la Maison d’Editions, aujourd’hui en deuil.

Hubert Nyssen, par son épouse Christine Le Boeuf, en 1965.

Publicités

21 réflexions au sujet de « Hommage à Hubert Nyssen – 1925-2011 – »

  1. une figure (atypique) du monde de l’édition… maison qui publie des auteurs qui deviennent connus ensuite.
    (et qui d’ailleurs publie bcp d’auteurs scandinaves)
    (mais qui publie longtemps après en poche)

    • Une figure humaine surtout qui a fonctionné au feeling en se trompant rarement et la lecture, au jour le jour de ses carnets, en lui donnant une proximité, m’a beaucoup appris ! C’est vrai qu’ils sont longs à sortir en poche… Je suis contente d’avoir reçu par PM La belle amour humaine !

    • Oui j’ai lu ça QUE ce matin, vite fait, je me doutais qu’il n’allait plus très bien vu la production dans ses carnets, il devenait moins prolixe ! Je n’ai pas trouvé de réel hommage, merci pour ton lien !

    • J’aimais beaucoup cet homme et je m’étais habituée à lire son journal régulièrement dans ses Carnets, il va me manquer. Et si tu veux avoir une idée du livre, va chez Delphine elle l’a lu ! Bises vacances-j’oublie-tout 🙂

  2. Actes Sud est à l’origine de la plupart de mes grandes émotions littéraires. C’est une grande perte, mais quelle chance que de pouvoir piocher dans ce bel héritage !

    • Ah oui carrément, il me fait envie depuis que tu en as parlé et ce n’est pas un livre « exposé » souvent en librairie ! J’avais lu « des arbres dans la tête » son premier roman je crois, ça remonte et j’avais été charmée ! Je ne dis pas non ! 🙂 Et je trouverai le temps pour lui. Ses Carnets vont me manquer, ça me fait tout drôle !

    • Oui, il faut lire son interview (lien en dessous laissé par Delphine) où il dit comment on lui a dit (François Nourissier) qu’il n’aurait jamais de Goncourt en tournant « le dos » au Flore ! Et qu’à Arles au début il était tout aussi mal vu…

  3. Ironie du sort, j’ai reçu hier le livre d’Actes Sud en lice pour le prix littéraire des hebdos en région.
    C’est sur que le fondateur d’une maison d’édition ou de couture ou autre qui part, cela doit être marquant pour ceux qui y travaillent.
    Généralement j’apprécie les carnets , journaux intimes. Peut être les siens seront-ils publiés puisque si j’ai bien suivi, ils étaient sur Internet.

    • Ce n’est pas La belle amour humaine de Trouillot que tu as reçu ? J’ai adoré ! Il était dans le dernier carré du Goncourt mais il ne l’a pas eu et c’est dommage ! Si c’est ça, tu me diras ce que tu en as pensé !
      Pour Hubert Nyssen j’ai vu hier (rapidement) dans bibliObs qu’il y avait un livre de ses Carnets, je ne sais plus sur quelle période, il faudrait que j’ai le Catalogue d’Actes Sud, je demanderai à mon libraire !

  4. Non ce n’est pas ce livre là, c’est un auteur d’origine africaine mais j’ai entendu des éloges sur « la belle amour humaine ». D’ailleurs amour est à la fois masculin et féminin…sans doutes estce l’universalité…

    • Ah… je ne vois pas, mais tu sais, je n’ausculte pas non plus de très près la rentrée littéraire, après c’est ce que j’en lis sur les blogs qui me donne envie ou pas ! Et pour le mot « amour » il est universel même s’il est parfois malmené…

  5. Je n’avais jamais entendu parler de cet homme avant sa mort, et ton article me fait prendre conscience du grand homme qu’il était, merci :). J’aime beaucoup le présentation des livres de cette édition, toujours agréables à lire.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s