LES PLUMES EPISTOLAIRES 1- LES LETTRES !

Tout d’abord, un grand merci aux courageux et amoureux de la plume qui ont accepté de se prêter au jeu ! Le but étant de s’amuser et de se faire plaisir avant tout, voici pour cette première édition, les participants ayant envoyé leur lien et précisé la catégorie où ils ont sévi : (ma lettre à la fin des explications…)

Roméo & Juliette : Bettina, Mind the Gap, Olivia , Amélie. , Ella B.

Fantaisie : Valentyne , Aymeline. Miss So de Salve Ragazzi.

Bridget Jones : Soène aux mots passant et Zoë.

SI J’étaisCécileMdL, 32 OctobrePierrot Bâton, Asphodèle (texte ci-dessous). Lire la suite

A L’ENFANT QUE JE N’AURAI PAS de Linda Lê

Les Affranchis, Collection Nil, 2011. 65 p. 7€.

J’avais beaucoup aimé dans cette collection, L’autre Fille d’Annie Ernaux et pour le fond et pour la forme épistolaire. Linda Lê nous parle ici de la maternité, des a priori qui s’y rattachent et des clichés tenaces autant pour celles qui décident de pouponner que celles qui ne le souhaitent pas. Lire la suite

LA CITATION DU JEUDI avec Linda Lê

Comme je compte continuer, pour la troisième fois, de partager avec George son excellente idée de « un jeudi, un livre » (ou « un livre, un jeudi » ??? je suis dyslexique pardonne-moi !), je me suis donc gardée quelques pages du petit opus de Linda Lê sur  » A l’enfant que je n’aurai pas »,  je vous en reparle dans la journée ; en attendant une citation de ce très beau livre (ou lettre) : Lire la suite

Je participe au R.A.T organisé par Tiboux et je l’assume !

Ah ah, je sens déjà certains rires moqueurs ou incrédules me siffler derrière les oreilles ! J’avais soutenu en avril dernier, ici, (avec mon souriceau) les ratteuses endiablées et n’avais pu participer comme je l’aurais voulu. Cette année après négociations avec l’organisation de la maison (oui je l’appelle comme ça), je choisis le petit RAT (ça colle à mes années de danse en plus) de douze heures avec un billet où je raconterai toutes les deux heures l’avancée dans mes lectures, mon état mental (même pas peur !), mon état physique (ça va me reposer finalement !). Ayant beaucoup de lectures à terminer pour début novembre, plus des lectures plaisir qui me font des mines de chatounette, finalement, ça tombe bien. Et me lancer ce défi marathonien est une prouesse qui me permettra de savoir si je peux tenir la distance ! En plus, beaucoup de mes copines le font, quelle belle occasion d’ échanger ce jour là à travers nos blogs respectifs ! Je commencerai à 10 h samedi matin et terminerai à 22 heures. Je n’ai pas la prétention de devenir ça :

 Mais, je ne manquerai pas de préparer des cafetières, des douceurs, des sandwiches et des cigarettes, bref tout le barda nécessaire à une bonne ratteuse ! Pour les non-initiés qui veulent en savoir plus, Tiboux, l’organisatrice chez qui il faut aller s’inscrire, ci-dessous explique très bien de quoi il retourne :

Pour les sceptiques, oui ça ne sert à rien, oui ça peut paraître vain (d’ailleurs il devrait servir à renflouer les caisses d’une bonne cause !), mais l’idée de lire toute une journée est un plaisir qui ne se refuse pas…

LA FIANCÉE DE ROX et SCAMP,TEL PÈRE, TEL FILS by DISNEY

 

Comme j’ai dû retrouver une quarantaine d’albums de cette collection, je ne vais pas vous en parler tous les mercredis (faut pas abuser) (enfin de temps en temps, pour les petits), mais ces deux là sont vraiment attendrissants et j’avais oublié que les histoires « originelles » (Rox et Rouky pour la première, La Belle et le Clochard pour la deuxième) avaient été déclinées autant de fois… Et les images sont trognons… Lire la suite

Qui pratique la lecture rapide…et ses méandres abscons ?

Depuis que je fréquente des blogs généralistes (ou qui ne servent à rien et le revendique, comme celui d’Antiblues , c’est lui qui le dit, pas moi !) où la lecture semble être une curiosité, tout au moins la lecture telle que nous la pratiquons sur nos blogs dits « littéraires », et bien cela intrigue mes nouveaux amis qui me demandent comment je fais pour lire aussi vite ??? Moi qui me considère plutôt comme une tortue à trois pattes par rapport à certaines, j’ai bien du mal à répondre, je vais le faire, mais je me suis penchée sur le sujet et quelle surprise en allant sur Google de voir des sites, des livres consacrés entièrement à la lecture rapide. Alors d’abord ma méthode qui n’en est pas une, qui n’entre pas tout à fait dans les critères sélectionnés par ces sites dont je vais vous parler : Lire la suite

Danse avec les stars…

Je sais d’où je viens, je n’ai pas oublié  les trottoirs boueux de ma banlieue romaine alors, vous savez, je sais où je vais et j’avance droite sur mes talons vertigineux. Ce soir j’ai revêtu mon fourreau lamé rouge à décolleté pigeonnant, celui qui met si bien mon teint et mes yeux en valeur. Pas que… Je suis belle et déjà célèbre en Italie, mais Hollywood me tend les bras, ça ne se refuse pas ! Lire la suite

YEAH ! PAINT IT BLACK avec The Rolling Stones

Sortie en 1966 dans Aftermath, un des albums les plus « successfull » des Stones, une virgule avait été ajoutée dans le titre de cette chanson  ce qui donnait Paint it, black, (Peins le, Noir ! au lieu de Peins-le en noir) ce qui n’avait rien à voir… Les ligues anti-racisme aux Etats-Unis s’étant indignées, la virgule n’a jamais figuré sur la pochette de l’album. Grâce à Brian Jones on y retrouve un riff de sitar (il avait entendu ça aux îles Fidji), ce qui donne un ton plus « psychédélique » (paraît-il !) à cet album !  Voilà pour la petite histoire, source Wiki abré-gée ! Hmmm mmmm…  Moi j’adore, j’en danserais ! Lire la suite

JEANNE A DISPARU (suite)…

Le temps qu’Alain baisse les yeux sur ses mocassins fatigués par des kilomètres passés sur des trottoirs inflexibles, l’image de cauchemar s’était évanouie. La rue était vide et le silence obscur. Son esprit ankylosé par l’excès de bourbon se débattait à présent dans les mailles d’une toile qu’une araignée machiavélique venait de tisser entre son cœur et sa raison. Il ne respirait plus, il prit la résolution d’aller se coucher en essayant de ne plus penser à ce qu’il venait d’imaginer : Jeanne et un autre, non, décidément non… Une colère bilieuse glissait entre ses doigts  tremblants qui cherchaient le trou de la serrure,  mais elle s’acheva rapidement avec la rencontre d’un coussin où il s’endormit  à peine sa tête posée dessus.

*** Lire la suite

LA CITATION DU JEUDI avec Centaure de Valéry Meynadier

Je ne pouvais pas, ne pas vous présenter un extrait de ce livre que je lis pour Les Agents Littéraires, sur le viol, le foot et la prostitution, surtout sur le viol ici :

« Gouffre sans fond écoeurant où tous les yeux se crèvent s’ils s’y trouvent un jour. Toi, dans le puits tu es restée des jours et des nuits et tu es là face au monde, debout la tête droite ton sexe de fille en larmes car c’est à cause de ton sexe qu’ils t’ont jetée dans le puits. Ce que tu as vu, ta mémoire tout juste née n’avait pas de mots pour le traduire et ta mémoire d’adulte abreuvée de honte et de haine s’est contentée de tout concentrer en sensations niant le langage, surtout pas de mots. »

Sous l’égide de Chiffonnette

LE CHIEN QUI A VU DIEU de Dino Buzzati.

Folio Jeunesse, 82 pages.
En retrouvant ce livre, deuxième titre Jeunesse avec Dieu dedans, je me dis que la crise mystique de mon fils a duré plus longtemps que je ne le croyais… Par l’auteur de  » Le désert des Tartares ». Lire la suite

LE COEUR RÉGULIER d’Olivier Adam

Editions de l’Olivier,©2010. 217 pages. Collection Points pour mon exemplaire. Evidemment, le bandeau rouge avec « Étincelant » m’a influencée pour découvrir cet auteur dont j’entends parler régulièrement… Mais étincelant est-il le mot qui convienne ? Pas sûr. Lire la suite

CHALLENGE VICTOR HUGO chez Valou !

En voilà un challenge qui me parle, Valou l’a fait ! Je retranscris son article tel que, elle en parle tellement bien… Je me suis inscrite dans la catégorie Esmeralda (olé !) car j’en ai encore à apprendre, tout au moins à relire et avec plaisir en plus ! Surtout sa poésie  d’ailleurs… Ci-dessous, billet de Val . Pour vous aider dans le choix des oeuvres du grand Monsieur, elle a fait une bibliographie très conséquente, ici. Lire la suite

Nouvel atelier d’écriture : « Les Plumes Epistolaires » ! Qui qu’en est ?

Avec le mois d’octobre, les idées tombent comme les  feuilles mortes qui virevoltent jusqu’au sol… Je propose à ceux qui aiment écrire, des lettres s’entend, de participer à cet atelier. Pour ceux qui auront envie de prêter leur plume à un Pierrot de circonstance.  Mais de quoi s’agit-il ? Et comment ça marche ? Lire la suite

Melocoton avec Colette Magny !

Une voix grave et poignante que celle de Colette Magny, oubliée depuis longtemps, voire inconnue pour beaucoup. Cette chanson sur l’enfance perdue dans le monde des adultes conserve une fraîcheur et un message universels. J’espère qu’elle vous plaira autant qu’à moi ! Elle date de 1963 ou 1964… Lire la suite