LE CHIEN QUI A VU DIEU de Dino Buzzati.


Folio Jeunesse, 82 pages.
En retrouvant ce livre, deuxième titre Jeunesse avec Dieu dedans, je me dis que la crise mystique de mon fils a duré plus longtemps que je ne le croyais… Par l’auteur de  » Le désert des Tartares ».

Ici, Dieu est partout même et surtout quand il a déserté un village de mécréants. Le boulanger est l’un des plus virulents à ce sujet. Il vient d’hériter de la boulangerie de son oncle mais l’héritage ne sera validé que si, pendant cinq ans, il offre tous les jours aux pauvres qui se présentent tout le pain nécessaire… Pain qu’il dispose dans une panière dès l’aube dans la cour de sa boulangerie sans avoir au préalable installé un système pour qu’une partie retombe dans son fournil…

Parallèlement, sur la colline voisine s’installe un ermite anachorète, illuminé qui a un chien fidèle et inoffensif. L’ermite seul et oublié de tous s’affaiblit : un matin son chien est dans la file d’attente des mendiants, au grand dam du boulanger qui, par superstition se sent obligé de lui donner sa pitance. Car ce chien qui a côtoyé l’ermite est devenu l’incarnation de la puissance divine, du jugement divin surtout et va remuer au fil des jours la conscience de ces villageois pas très honnêtes, lâches et menteurs… jusqu’à sa mort. Au fil des années, sa présence errante et lourde de secrets aura changé le mode de vie des villageois : ils vont désormais à la messe, le boulanger ne resquille plus sur les pains à offrir, bref le village est devenu un modèle pour ne pas risquer de subir la foudre céleste en rejetant le chien, pire en ne l’enterrant pas dignement, bien après que l’ermite ait trépassé (mais après moults conciliabules).

Très bonne étude de moeurs, analyse de l’humanité d’un village italien (ce pourrait être n’importe où) qui touche à l’universalité de l’idée que l’on se fait des bons et des méchants, du pouvoir de la rumeur, de ce qui se fait au grand jour ou ne se fait pas en cachette des autres, de ce qui permet de garder sa dignité ou ce qui l’égratigne. Sur les petites lâchetés et les excuses que l’on se trouve pour  les justifier, surtout ! Un ton ironique sur le sujet de la foi quand celle-ci se frotte aux superstitions païennes qui ne devraient pas s’en mêler. Et le pire, c’est qu’à la fin, personne ne le sait, mais le chien cajolé durant toutes ces années n’était pas celui de l’ermite disparu, le chien « qui a vu Dieu » était resté sur la tombe de son maître pour y mourir, et c’est un squelette que les villageois découvrent en même temps que leur méprise lourde de sens… (A partir de 9 ans, lu en CM2).

Ma deuxième  participation au Jeudi, Un Livre de George, dont vous retrouvez le principe ici et ma première au Challenge Littérature Jeunesse/Young adult de Mélo, Audrey et Hélène. Deuxième participation au challenge Animaux du monde de Sharon puisque le mot chien prédomine ici !.

 

 

 

Et bien sûr… mes lectures jeunesse à moi…

Publicités

43 réflexions au sujet de « LE CHIEN QUI A VU DIEU de Dino Buzzati. »

  1. L’idée d’une justice transcendante d’un Dieu sensé gouverner le cours des choses, proposée à un enfant de 9 ans, me choque, c’est vrai car il ne pourra en faire qu’une lecture au premier degré …
    Mais bon, l’idée du bien et du mal véhiculé par la civilisation judéo-chrétienne répond quand même à des valeurs humanistes, il faudra donc bien lui décrypter la métaphore !
    (Qu’est ce que tu ne me fais pas écrire à 6h20 du matin !!)

    • je l’ai retrouvé avec le nom du maître de CM2 et mon fils avait commencé à me harceler avec Dieu dès le CE1 ! Je pense que ce livre lui a plus fait peur (mentir, voler) qu’autre chose mais après tout dépend de la maturité et de la demande d’un enfant ! Et c’est aussi aux parents d’expliquer ce qu’ils n’ont pas compris à l’école ! Je te fais réfléchir dès le matin hein, c’est bien ça !!! 🙂

  2. Moi je me souviens c’est au lycée que j’ai découvert Buzzati avec un recueil de nouvelles: le K. Je me souviens précisément d’une nouvelle avec un petit enfant jouant dans un bac à sable…et puis plus tard j’ai lu le désert des tartares. Cela ne m’avait pas bouleversé plus que cela.
    Je ne sais pas si cela existe des fans de Buzzati, des « buzzatiens » convaincus… grâce à ce beau papier nous en saurons peut être un peu plus!

    • Je dois dire que l’histoire n’est pas neu-neu pour une fois mais sur un plan littéraire il y a des défaillances…(ou c’est la traduction) ! Je ne vais pas me lancer dans son oeuvre non p^lus ! 😉

    • Ecole laïque en CM2 ! Mais ce n’est pas une incitation à croire aveuglément justement ! C’est bien pour démontrer que si la foi est guidée par l’intérêt, ça n’a pas de sens ! Et N. n’a pas été traumatisé je te rassure ! Il n’est pas devenu curé non plus 🙂 (au moins il aurait du boulot…warf !)

  3. Je n’ai pas lu ce livre mais j’aime beaucoup Buzzati, un classique désormais en Italie et avec raison. Tu peux être sûre que si tu as trouvé des fautes ou des faiblesses de style, ça ne vient pas de lui!
    Le Désert des Tartares me plaît à l’égal du « Rivage des Syrtes » de Julien Gracq, publié après (et ce n’est pas peu dire car j’admire Gracq). Quant au « K », il fourmille d’idées excellentes, comme cette nouvelle terrible de « l’oeuf » et celle du « Pauvre petit garçon » qui essaie d’expliquer l’origine de la folie d’Hitler!
    Buzzati, c’est à lire!

    • Merci Mango de ces bons conseils, je note car j’ai trouvé ce livre Jeunesse, très réfléchi et pas moralisateur, ce qui pour le sujet traité est quand même une jolie pirouette ! je vais voir à la médiathèque.

    • Un livre qui remonte au CM2 de mon fils donc je l’avais oublié aussi et le lire (relire plutôt) a été une agréable surprise ! je te le conseille si tu as des enfants 10-12 ans dans ton entourage…

  4. tiens, c’est marrant, je reviens justement de chez George, où je disais que ma fille de douze ans n’aime pas lire les romans!…mais elle est très branchée depuis quelques mois sur Dieu, la vie après la mort, etc…du coup je vais quand même tenter de le trouver à la biblio et lui mettre sous le nez…sait-on jamais?

    • Oui…mais je ne sais pas si c’est vraiment « objectif » comme lecture ! Tu peux essayer, sinon j’avais chroniqué Et Dieu dans tout ça ? de Marie Desplechins, école des loisirs, il est plus court et très explicite mais à 12 ans, je ne sais pas, tu peux tenter ! 😉 Celui de Buzzati est plus « haletant » au niveau de l’histoire…

  5. Je ne connais pas ce livre, mais j’ai beaucoup apprécié quand j’étais petite « La fameuse invasion de la Sicile par les ours » de Buzzati je pense que je pourrais les lire. Après je pense que quand on y regarde de plus près la plupart des livres pour enfants sont très « moraux » mais ça ne m’a jamais dérangé, on a toujours le temps d’avoir un esprit critique plus tard 🙂

    • Celui-ci parle plus d’immoralité que de morale en fait et comment la croyance aveugle teintée de superstitions agit sur les humains « primaires »… Et oui, de toute façon, ce n’est pas forcément un livre qui influence nos choix en la matière, heureusement que nous savons quand même nous servir de notre libre-arbitre ! 🙂

    • Je ne peux pas te dire car je n’ai rien lu de lui hormis celui-ci que j’ai trouvé très bien dans sa catégorie… Mais souvent littérature adulte et jeunesse varient chez un auteur, à voir…quand je serai plus dispo ! 😉

  6. Ping : MON BILAN D’OCTOBRE, requêtes, santé du blog… |

  7. Ping : Les mots de Mélo » Challenge Littérature Jeunesse/Young adult

  8. Ping : Les mots de Mélo » Bilan n°2 Challenge Jeunesse & Young-Adult

  9. Ping : Challenge jeunesse young adult, bilan n°2 « Chez Nodrey

  10. Ping : [Challenge Jeunesse/Young Adult] Bilan du deuxième mois | Muti et ses livres

  11. Ping : [Challenge Jeunesse / Young Adult] Bilan du 3ème mois. | Muti et ses livres

  12. Ping : [Challenge Jeunesse / Young Adult] Bilan du troisième mois. | Muti et ses livres

  13. Ping : Les mots de Mélo » Bilan n° 3 du challenge Jeunesse et Young Adult

  14. Ping : Les mots de Mélo » Bilan n°4 du challenge Jeunesse et Young Adult

  15. Ping : [Challenge Jeunesse / Young Adult] Bilan du quatrième mois | Muti et ses livres

  16. Ping : Les mots de Mélo » Bilan n°5 du challenge Jeunesse & Young Adult

  17. Ping : [Challenge Jeunesse / Young Adult] Bilan du cinquième mois | Muti et ses livres

  18. Ping : [Challenge jeunesse / young adult] Bilan du sixième mois | Muti et ses livres

  19. Ping : Les mots de Mélo » Bilan n°6 du Challenge Jeunesse et Young Adult

  20. Ping : Les mots de Mélo » Index par auteur [Challenge Jeunesse/Young-Adult 2011/2012]

  21. Ping : [Challenge jeunesse / young adult] Bilan du 7ème, 8ème et 9ème mois | Muti et ses livres

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s