MEURTRES SUR LE PALATIN de Cristina Rodriguez


Deuxième opus des aventures de Kaeso le prétorien qui m’a été prêté par Sy. De Thé, Lectures et Macarons dont vous trouverez l’avis ici, celui de Somaja , et celui de Sharon.

 AN 31, après J.C.  Sous le règne cahotique de l’empereur Tibère, Kaeso, le héros « métis », moitié germain par sa mère et noble romain par son père a enfin regagné Rome et a réintégré la fameuse garde prétorienne d’où il avait été chassé par l’ignoble Préfet Séjan. Accompagné de sa mère, Hildr, une germaine bructère pur jus, de Matticus, Ludius et Mustella (comment ne pas être mignon avec un prénom pareil), ses lieutenants. Ludius a été placé au service de Concordia à cause de sa cécité.

L’auteure nous entraîne ici (en premier lieu) sur les collines du Palatin, dans les villas opulentes du gratin romain. Des cadavres s’alignent et l’on  retrouve dans leur bouche un denier d’argent, dernière obole pour franchir le Styx, le fleuve des Enfers et assurer ainsi leur passage dans l’au-delà ?. Hildr, la mère magicienne et surtout médecin légiste découpe les trucidés avec entrain, au grand dam des participants qui tournent souvent de l’œil. Ces autopsies aident beaucoup Kaeso à la résolution de ses enquêtes. Nous y retrouvons Caligula, pas encore empereur et qui vit toujours dans la crainte d’être assassiné. Mais je l’ai trouvé moins présent ici que dans Les Mystères de Pompéi…

Nous entrons de plain-pied dans le monde du jeu, des gladiateurs et de la mafia de Subure, quartier chaud de Rome s’il en est. Il m’a fait penser au White Chapel londonien du XIXème siècle. Marcus, un prétorien chassé à cause de Kaeso y règne en maître absolu et veut la peau de Kaeso. Ce dernier, aidé de Io, sa fidèle léopard, dressée comme un chien et jalouse comme une matrone l’aide à démasquer  les coupables. Ce monde corrompu, où le jeu est interdit, donc les tripôts de troisième zone éclatent comme des pustules ; les nobles viennent s’y encanailler, trafiquer et fréquenter des prostitué(e)s. L’enquête est compliquée pour le prétorien…

Avec  Concordia, sa cousine amoureuse, belle et pétillante de beauté et d’intelligence ,  ils jouent ici encore au chat et à la souris, se tournant autour comme des abeilles excitées sur un pot de miel mais c’est toujours ailleurs et avec des femmes délurées que Kaeso soulage sa virilité débordante. Vont-ils conclure un jour ??? A savoir que les scènes de sexe prennent le pas sur la trame historique dans cet opus !

J’ai aimé le personnage de Donar, soldat germain de la garde de Caligula dont on nous révèle ici le passé douloureux, fidèle mal-aimé qui devient indispensable. Mais aussi, Apollonius, le mage androgyne et sans âge à la beauté incroyable et solaire  rayonne sur les hormones féminines et masculines  : il donne du piment à l’intrigue. Aux intrigues devrais-je dire… Et que la maman, Hildr ait une sexualité est…rassurant au regard de ses activités plutôt macabres ! Quant au langage il est toujours aussi cru et imagé…

La plume de Cristina Rodriguez déborde d’humour, de références historiques et numismatiques justes. J’ai trouvé ce deuxième tome plus enlevé, plus maitrisé que le premier. Même si le contexte historique s’efface un peu derrière les histoires de coeur et de *** des personnages.  Pour notre plus grand plaisir. Un moment de détente assuré jusqu’à la dernière page. Il me reste à lire l’Aphrodite profanée. Je sais que Cristina Rodriguez écrivait le quatrième tome, est-il fini ?  L’Egypte sera-t-elle favorable à nos deux héros ? J’essaierai de lire les deux derniers volets à la suite…

SUR L’AUTEURE

J’en ai parlé, ici. Allez-y jeter un coup d’œil ! Son site est en construction, , sinon Kaeso a son site, ici

16 réflexions au sujet de « MEURTRES SUR LE PALATIN de Cristina Rodriguez »

  1. je me souviens d’un billet chez Syl. sur ce livre ou un autre de la série, et je l’avais noté quelque part… mais trop de livres en ce moment pour en intégrer d’autres, et une CB dans le rouge vif 😦 !

    • Ah ah cette Syl. ! Elle en parle mieux que moi d’ailleurs ! Je l’ai lu cet été, vite, mais mon billet était toujours dans brouillpns, je le fais maintenant car après c’est de la folie, le programme ! C’est reparti, yeah ! 🙂 Attention à ta CB, contourne La Griffe Noire pendant deux mois, hein !!!

    • Hé hé ! Voila autre chose !!!! Il faudrait commencer par le premier, Kaeso va te faire craquer ! Mais il était chez Pyrausta depuis… et Syl n’a pas de nouvelles, je vais la contacter ! 😉 Coquiiine ! (pas scorpion pour rien hein !)

  2. J’aime bien ce style de littérature car c’est délassant mais aussi enrichissant lorsque l’auteur s’est bien documenté. Si je me lance dans la découverte de cette auteure, il va falloir que je fasse attention que c’est une trilogie !!

    • Quadralogie ! Il y en a quatre et ça devrait te plaire ! Celui-ci est le deuxième, j’ai déjà parlé du premier et Syl va m’envoyer le troisième dès que j’aurai un peu plus de temps. Quant au quatrième, il était en cours d’écriture quand j’ai chroniqué le premier ! Peut-être est-il fini ? Il n’y a rien pour l’instant sur le site de l’auteure, donc il n’est pas sorti ! Et c’est une spécialiste de l’Antiquité, elle connaît bien son domaine…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s