OLE FANTÔMETTE de Georges Chaulet


Mes lectures communes

Editions Hachette,© 1975 et 1990, Illustration : Josette Stéfani. Enfin, une lecture commune avec SYL. !

Visiblement, quand je compare avec mes autres « Bibliothèque Rose », celui-ci est la version 1990, et, vu la date du copyright,  j’ai réalisé que je n’en avais jamais lu ! Aucun souvenir à ce point là, ce n’était pas possible, alors que je me souviens de Belle et Sébastien (lu à 6 ans)! J’ai donc pris une heure pour savourer cette madeleine de Proust (pas pour moi) et franchement, quand ce n’est pas une madeleine et qu’on a passé l’âge, c’est moyen ! Correct mais moyen !

Fantômette, Françoise dans la vraie vie est une justicière masquée la nuit (souvent la nuit) qui met à mal les projets de deux ressortissants du Caramba, membres d’un groupuscule terroriste : « Les Rastaquouéros » qui veulent assassiner le Président de leur pays, Pastis Sanzo (ouaich, ces jeux de mots et autres blagues « carambar, » il y en a tout le livre!). Ça pimente…

Ce Pastiz Sanzo  a eu la mauvaise idée (excellente idée d’ailleurs) de grâcier un taureau lors d’une corrida et veut faire abolir cette coutume dans les pays où la tauromachie existe. Il entame donc son voyage par l’Espagne, où une statue grandeur nature de la bête doit être exposée, statue en ferraille réalisée par le célèèèèbre Aristide Raudim, à Patatasfritas, superbe ville que tout le monde connaît ! Avertie du complot Fantômette a justement une maaagnifique opportunité de partir au pays des castagnettes avec l’oncle de son amie Ficelle qui, ça tombe bien, fait partie des élèves de Raudim. Et Boulotte bien sûr qui passe son temps à s’empiffrer (à part manger, on ne voit pas ce qu’elle fait là, elle ne sert ni dessert l’intrigue !). Course contre la montre, Fantômette gagne, le taureau n’explosera pas au milieu de la foule et l’autruche du zoo d’une ville voisine, non plus. Il se trouve que l’un des meneurs agité est un agent infiltré de la police !  La morale est sauve puisque Fantômette au lieu de laisser mourir le méchant sous les piétinements de taureaux en folie, va demander, que dis-je, implorer pour que le vilain  soit jugé. Une conscience politique à cet âge, c’est rare mais qui s’en plaindrait ?

J’ai aimé moyennement, on ne s’ennuie pas (enfin en se mettant à la place d’une gamine de dix ans), les références aux années 80 sont nombreuses, ne serait-ce que la composition de la sculpture qui n’est pas sans rappeler les oeuvres de César, le thème éternel de la suppression ou non des corridas, l’implication sociale des jeunes filles. Il fallait aussi et déjà une blonde, nous avons l’amie Ficelle qui ne retient jamais les bons mots et emploie innovation, inoculation pour inauguration (entre autres), collectionne les chaussettes de couleurs différentes, joue volontiers (ou ne joue pas) à  la blonde écervelée-mais-pas-si-bête ( un peu Eve Angéli quand même).

Vous l’aurez compris, les gentils sont gentils, les méchants sont méchants et les gourmands, gourmands ! Il y a une gentille morale, pas plus bête que celle d’autres livres issus de cette littérature, même si je préfère avouons-le, la Littérature Jeunesse. Mais à tout prendre, laissons les enfants lire ces livres plutôt que rien ! Je ne sais pas s’ils se retrouveront dans ce monde sans ordinateur ni portable, où les filles écoutent le transistor, lisent la presse du matin (pas Voilou et Oups) et achètent des cartes postales pour leurs amis au lieu d’envoyer des mails ou des sms. Mais il n’y a pas de raison ! La transmission c’est fait pour qui ? En ce qui me concerne je vais m’arrêter là dans ma « réexploration » des classiques du genre, j’ai mon quota de bons sentiments pour l’année, je suis une bad-girl moi !!! Ce livre comptait pour le Challenge Club des Cinq de George…avec Une jumelle bien cachottière lu il y a 1 mois maintenant.


31 réflexions au sujet de « OLE FANTÔMETTE de Georges Chaulet »

  1. Pas de doute je pense que l’offre littéraire pour la jeunesse est actuellement bien plus riche qu’il y a quarante ans! C’est vrai que Fantomette c’est finalement pas terrible!

  2. Je voudrais avoir maintenant l’avis d’une petite fille de 7 ans. Est-ce que Fantômette a autant de succès qu’à mon époque ? Parce que j’adorais cette série ! et mes souvenirs sont très agréables, des livres doudous. Benj les a lu aussi au début de son CE1 et toute ma collection est restée dans sa chambre. Les Fantômette et les Lulu dans la vallée perdue ont été un merveilleux détonateur, un apprentissage à la lecture.
    Bisous Aspho et bonne journée !

    • Je comprends que cela soit une « madeleine » quand ça évoque des souvenirs. Ce qui n’est pas mon cas, même Nico ne les a pas lus, il préférait la littérature jeunesse, style Ecole des Loisirs ! J’étais abonnée à Hachette jusqu’à ses dix ans ! Un livre par mois pendant deux ans ! Et j’en ai donné…
      Jeanne est passée, elle a deux filles qui ne se sont pas reconnues dans cet esprit là ! Toi tu es romanesque ma belle ! 🙂 Une vraie !

  3. Je viens de finir « les exploits de Fantômette » ce matin, j’ai préparé le billet et je l’ai programmé pour pendant mon absence ! il me reste 6 aventures à lire pour réussir mon propre challenge 😦 !

    • Bon couraaage ! Moi j’en reste là, c’est vraiment plus de mon âge ! Je n’y retrouve (en plus) aucun souvenir) Si j’ai une heure à perdre d’ici fin août ce sera pour les Petites Filles modèles dont je me souviens ! 😉

  4. Ping : Challenge Le Club des 5 «

    • Euh…ma biche, je crois que tu étais en vacances et je n’en ai que deux au compteur ! Celui d’aujourd’hui et La jumelle bien cachottière… Mais je t’enverrai les liens par mail dans la journée si tu préfères, sinon je l’ai mis à la fin du billet ! Biises (faut que j’apprenne les widgets pour afficher mes challenges !) Ou que j’ai le temps de faire cette satanée page…

  5. Oui , c’est bon d’en parler , la bibliothèque Rose ou verte , des années 70 et 80 a permis de démocratiser la lecture , on les trouvait dans les gares ces livres là , et j’ai eu la chance d’en avoir
    j’adorais les histoires de Fantomette et du clan des 7 , j’en ai gardé quelques uns de ces livres  » vintage  » et mes filles , grandes lectrices sont pas capables de rentrer dans cette littérature là
    c’est « has been  » kitsch , ringard !
    parce qu’elle sont habituées à de la littérature jeunesse d’une autre qualité , Jacqueline Wilson entre autre , et des tonnes d’ouvrages qui les emmènent dans d’autres univers plus réalistes
    et Martine ?????????? Martine , tout le monde en parle de cette fille bien élevée , nostalgiques de l’enfance , faut quand même avouer que face à un album d’Antony Brown , faut pas exagérer
    C’était une époque , les années 80 furent un tournant
    Étonnement , y’a des indémodables qui fonctionnent toujours ,  » les contes du chat perché  » par exemple
    Chez mes parents , il y a  » Petitou chez les Marmottes  » , bibliothèque rouge et Or , mes enfants sont morts de rire en le feuilletant

    Bon , va falloir que je fasse un billet sur les albums littérature jeunesse un de ces jours
    j’aime beaucoup le ton que tu donnes à cette critique

    • Même avant, j’en ai des Rose et des Verte des années 1960 ! Mais j’ai arrêté d’en lire à dix ans ! J’étais passée à Victor Hugo et Cosette était mon héroïne ! Dans les années 1990, mon fils n’a jamais accroché non plus ! Mais c’est bien de voir tout ce que ça évoque au fil des générations… Les Contes d’Andersen, de Perrault fonctionnent bien chez les petits, jusqu’à 6 ans (enfin dans ceux que j’ai eus autour de moi et que j’ai encore…). J’irais lire ton billet, tu en as à nous dire visiblement sur le sujet ! 🙂

  6. au cours de mes études , j’ai eu la chance d’avoir des cours de littérature enfantine ( je suis éducatrice de jeunes enfants ) j’ai pu avoir un bon aperçu de l’évolution
    tiens , ma fille est complétement accroc aux Misérables aussi depuis l’âge de 8 ans
    Je ferai un billet dans les prochains jours
    j’ai déjà les plumes de l’été à fignoler 😉

    • Tu es une pro je vois ! 😉 Je pensais être « un cas » pour avoir aimé Les Misérables à 10 ans, tu me rassures ! Je ne m’en lassais pas… Moi aussi j’ai Les Plumes à …écrire, pour le fignolage, je n’en suis pas encore là, lol !^^ Et j’ai des billets de lecture en retard avec tout ça ! Bon j’y vais…

  7. Je n’aurais jamais fait ce challenge ! Pas de petite Madeleine pour moi (pourtant j’ai lu des bibliothèque Verte et Rose. Ce serait peut-être les Comtesse de Ségur qui me feraient vibrer ? et encore, je n’ai pas envie de relire tout ça ! J’ai passé l’âge aussi !

  8. Ah… Fantômette… Je crois qu’il faut effectivement avoir baigné dedans pour être maintenant nostalgique, et encore, je n’ose pas les relire.
    Enfant je rêvais d’être comme elle ! (A vrai dire, enfant comme beaucoup d’autres j’ai été tour à tour fantômette, amie du club des cinq, petite fille modèle avec la Comtesse de Ségur, voyageuse dans le temps en lisant Odile Weulersse et beaucoup d’autres romans historiques, et j’en passe.)

    J’espère inoculer ce virus à mes futurs enfants en tout cas, mais ils trouveront sans doute la pauvre Françoise bien désuète !

    • Désuète est le mot qui convient ! Mais bizarrement, il y en a de plus anciens qui ne le sont pas ! comme quoi le style, le côté intemporel d’une histoire a son importance ! Quand on cède aux phénomènes de mode, 35 ans plus tard, ça ne passe pas ! Même avant… Mais bon, comme je le dis dans mon billet, si ces livres peuvent encore plaire et donner le goût de la lecture, c’est bon, après tout on ne leur en demande pas plus des fois !

  9. Chers tous,
    Je vais peut-être vous étonner, mais moi j’aime Fantômette, je dirai même que je suis une inconditionnelle et je ne crois pas que cette série ait quelque chose à envier à certains livres de littérature jeunesse de maintenant. Mais je pense aussi, contrairement à ce que dit un commentaire plus haut, que cela ne s’adresse pas du tout aux petites filles de 7 ans. Je dirai même qu’en créant ce personnage atypique, Georges Chaulet a « oublié » qu’il écrivait pour les enfants, et que seul un adulte peut comprendre certaines allusions ou références. Mais n’est-ce pas à cela que l’on reconnaît un bon livre ou film pour la jeunesse, parce qu’il plaît aussi aux adultes? C’est ce qui explique le succès de la série. Le personnage de Françoise est tout sauf désuet: c’est une surdouée, elle est remarquablement intelligente, elle a une culture encyclopédique et des raisonnements d’adulte. Elle vit seule, sans parents, elle ne va à l’école que pour donner le change. Les garçons comme les filles peuvent s’y identifier car en réalité elle a toutes les qualités des deux sexes. Les personnages de Boulotte et Ficelle sont caricaturaux, surtout celui de Boulotte. Mais Ficelle est le moteur comique de l’histoire.
    Au niveau de l’écriture, du vocabulaire, de la syntaxe,la qualité est remarquable. Beaucoup de livres pour enfants d’aujourd’hui sont écrits dans un français approximatif. (Là c’est l’instit qui parle).Comme si les auteurs avaient peur d’utiliser des mots trop compliqués…des fois que les pauvres choux seraient obligés de prendre un dictionnaire…
    Cela dit, tous les épisodes ne se valent pas. Le meilleur de la série est sans conteste Fantômette et la Télévision (qui se passe en huis clos sur le tournage d’un film) excellent. Lisez donc, ou relisez, les sept Fantômettes, Fantômette et le Roi, et Fantômette à la dent du diable.Lisez les avec votre oeil d’adulte,goûtez l’humour décalé de certaines situations.Et vous m’en direz des nouvelles.
    Célestine

    • Waouh ! Georges Chaulet va être content ! Tu défends bien ! Mais malheureusement je ne peux que te donner mon ressenti d’adulte qui n’en a jamais lu auparavant et je dis que c’est correct niveau écriture et style, pas de souci, au contraire sur ce plan là je suis tout à fait d’accord ! Pour le reste, l’enfant surdouée, les références à l’époque, ect… C’est très romanesque, certes, mais ça n’a pas pris ! Désolée, la critique n’est pas toujours unanime . D’ailleurs je ne dis pas de ne pas lire Fantômette . J’ai souri, mais je n’ai pas ri non plus !

  10. J’ai adoré cette série quand j’étais enfant, je n’ai pas envie de la relire maintenant – j’ai trop peur d’être déçue.

    • A chacun ses « madeleines » ! Personnellement je ne l’ai pas lu enfant et cela ne m’a pas émue plus que cela ! Mais comme le dit Célestine avant toi, c’est bien écrit, donc vous êtes enseignantes toutes les deux, vous ne détenez pas la vérité absolue non plus, mais vous êtes plus à même de savoir ce qui convient aux enfants ! D’avoir un certain discernement entre de la « mauvaise » littérature Jeunesse ou un bon Fantômette bien écrit…

  11. Enfant, j’ai beaucoup aimé cette série mais je suis rapidement passée à des lectures pour adultes.
    Je n’en garde aucun souvenir précis, si ce n’est d’avoir passé de bons moments de lecture.

    • Je pense (comme Célestine) que certaines références ou jeux de mots sont plus compréhensibles par des adultes, les relire peut certainement apporter un éclairage nouveau, mais le lire avec une première approche à l’âge adulte ne m’a pas emballée plus que ça !

  12. Je ne dois pas être une « bad girl », j’ai adoré étant gosse et j’adore toujours, y compris les calembours, je rejoins donc l’avis de Célestine. Mon fils âgé de 7 ans 1/2 adore que je lui en lise, peut-être qu’à 10 ans il trouvera ça ringard. Je trouve qu’il y a un côté intemporel dans le personnage de Fantômette, même si dans les aventures il y a des références à la culture des années 60-70-80 selon les crus. Je classerais cela dans les romans populaires de bonne qualité. Jeanne, plus haut, fait allusion aux Contes du chat perché de Marcel Aymé qui ne se démodent pas, mais là je dirais qu’on ne joue plus dans la même cour, c’est vraiment de la grande littérature pour le coup.

    • Bonjour et bienvenue Schlabaya ! Comme je l’ai dit déjà pas mal de fois, j’ai eu une mauvaise approche peut-être du fait que c’était 1) le premier que je lisais de ma vie et 2) il est peut-être normal à mon âge que je ne ressente aucune nostalgie particulière, que je n’ai pas été enthousiasmée plus que ça mais je n’ai jamais dit que c’était mauvais, loin de là ! Comme l’a dit Célestine également, il y a même des références destinées beaucoup plus aux adultes qu’aux enfants. Et on m’a dit aussi que ce n’était pas son meilleur, loin s’en faut. Mais que les enfants lisent Fantômette c’est très bien (je l’ai dit aussi dans mon billet !), car c’est très bien écrit. Après, les goûts et les couleurs…chacun les siens, surtout avec les livres, la subjectivité a quand même une grande part !

  13. Ah, de voir tous ces billets sur les Fantomettes, ça me donne envie de les relire ! Je vais faire une razzia chez mes parents où sont entassés tous ceux de ma jeunesse… car à mon grand malheur, ma fille ne veut pas les lire !

    • Et ça ne prend qu’une petite heure… Mais malgré une écriture très soignée, je pense que la génération actuelle ne se retrouvera pas toujours dans ces références ! A essayer quand même (mon fils n’a jamais accroché non plus, même au Club des Cinq, va savoir…).

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s