UNE JUMELLE BIEN CACHOTTIÈRE de Francine Pascal


Bibliothèque Rose – Hachette Jeunesse 1992, traduit de l’américain.

Oh My God ! Le premier mot qui me vient à la bouche après avoir lu ces 158 pages en une heure de temps ! Est-ce possible que ce livre m’appartenasse ? Que faisait-il dans ma bibliothèque ? Des zébus sont-ils venus me la chambouler ? Non, sans rigoler, relire un Fantômette pour me remettre dans le bain ou les Malheurs de Sophie, peut-être, mais LÀ, non ce n’est pas possible  De la sous-sous-chick-lit pour ados pubères ou pas, mais c’est insupportable, écoutez un peu :

Une petite fille de 12 ans patinant avec sa meilleure amie se fait remarquer par Josh, un Grand de 17 ans, elle décide alors de mentir de dire qu’elle a 14 ans et demi, « parce qu’à quatorze ans et demi, on n’a plus peur de rien. »

Elle vit bien sûr dans une famille proprette de la middle class dans une banlieue ensoleillée (Sun valley), a quelques principes mais le jeu du mensonge, la tentation est la plus forte ! Passer pour une héroïne, même si à la fin, le pot-aux-roses étant découvert, elle doit se repentir, subir la punition parentale de rigueur, elle trouve le moyen de s’en sortir avec les honneurs…de ses copines de collège. On y retrouve tous les clichés style « Gossip Girlette » : les Triades de filles qui arrivent en massent et jasent, le beau mec qui conduit à 17 ans, héros malgré lui, et même pas un baiser, une petite histoire d’amour, nada ! Qu’au moins ce soit un peu plus retors tant qu’on y est…

Si encore, c’était bien écrit, avec une dose d’humour, nooon, rien, de la narration plate comme la Beauce ! Juste, les chicaneries cachottières d’enfant qui grandit, bof ! Oui, nous avons certainement toutes menti à un moment de cette période , mais c’est raconté de façon stupide et on devine la conclusion de l’histoire à la moitié ! Je n’oserais même pas le proposer à ma nièce de 12 ans, encore moins à celle de 15, je ferais insulte à leur intelligence ! Bon George, pour le Challenge Club des Cinq (je n’ai pas de Club des Cinq !!!), c’est mal parti !

Après réflexion sur des livres de cette collection chez moi, je devais être abonnée à Hachette Jeunesse quand mon fils était plus petit et je recevais systématiquement la sélection du mois. et je ne l’ai jamais lu avant, je m’en souviendrais !

33 réflexions au sujet de « UNE JUMELLE BIEN CACHOTTIÈRE de Francine Pascal »

  1. j’ai eu l’occasion de feuilleter les nouveaux biblio rose ou verte : moins épais,plus d’illustrations, quant au texte, je me dis que j’ai dû vieillir !
    moi, j’ai retrouvé mes Club des Cinq, mais pas encorelu !

  2. C’est vrai que les nouveaux bibliothèque rose (verte, ma fille est encore un peu jeune…) sont plutôt à pleurer… J’ai récupéré « Les Petites filles modèles » et « Fantomette », ainsi que Le Club des 5, le Clan des 7, etc. Ca au moins, c’était bien (pour des enfants de 7 à 11 ans, quoi…) Bon courage pour le Challenge ! 🙂

    • Préserve ta fille de ces horreurs !! En plus, je ne l’ai pas dit mais il y a des fautes énormes ! J’avais mes vieux Comtesse de Ségur, Belle & Sébastien, j’aurais mieux fait de lire ça !! Et le Challenge n’est pas une obligation…trop pesante vu la vitesse à laquelle on lit ces livres…;)

  3. J’ai dû avoir le même genre dans ma biblio. Quoique j’étais plutôt Fantômette, Clan des sept, Club des cinq. C’était l’époque, que veux-tu ? La littérature jeunesse n’en était qu’à ses débuts et se voulait encore formative, éducative. Les filles avaient des rôles de futures mères et les garçons de chef de famille.
    Vois Claudine dans les Club des cinq, elle choquait certains libraires ! Son côté garçon manqué laissait sous-entendre son homosexualité et il était impensable de laisser lire ça à des enfants ! ( Je me demande si je savais ce que c’était à 10 ans.) Autre temps, autre moeurs !

    • Non mais ce n’est pas tant le sujet lui-même qui est universel (le mensonge et ses conséquences) qui m’a choqué ni le côté démodé du livre, c’est aussi l’écriture, nulle et truffée de coquilles énooormes ! J’ai des souvenirs de Belle &Sébastien, Les Malheurs de Sophie, Paul et Virginie, je ne sais pas mais je les relirais avec nostalgie et recul, là c’est impossible tant c’est stupide et mal écrit !

  4. OUch ! je comptais justement demander à ma maman de me ramener les deux ou trois volumes qui sont dans ma bibliothèques. Je les ai lu à l’âge des héroines et cela m’avait laissé un bon souvenir. Mais s’il y a tant de fautes, je comprends mieux pourquoi j’avais de mauvaises notes en dictées 😉

    • Visiblement celui-ci est le 17ème qui est censé donner envie pour le 18ème annoncé à la fin « Les jumelles et le mal-aimé », franchement, je ne te le recommande pas en relecture !!! Sûr que le sujet est une mine d’or mais très très mal exploité et encore moins bien écrit !! Je compatis pour tes notes…j’ai relevé trois coquilles, mais belles ! (dommage je n’ai pas noté les pages !) 😉

  5. Tu m’as bien fait rire !!!
    Et ça m,a rappelé les livres que lisais mes soeurs dans notre prime jeunesse.
    Comme dirait un pirate célèbre :  » O tempo’a, o mo’es »

    • Bien, écoute, moi je ne savais pas si je devais rire ou pleurer !! En tous cas, je n’ai jamais lu, même ado, ce genre de niaiserie !!^^ Et je me demande toujours comment CA peut être dans ma biblio !!!! J’en ai lu certainement, mais de mieux écrites je pense et là, comme je l’ai dit, il n’est pas question d’âge mais de façon dont le sujet est traité, surtout dans la forme ! 😉 C’est du roman-feuilleton à 2 balles …

    • Ou.iii… indeed ! Et comme toi, a dix ans j’avais déjà fait le tour de la Bibliothèque rose et verte réunies, à 13 j’avais lu Histoire d’O et j’en passe ! Alors cette histoire m’a terrifiée !!

    • Mais oui, c’est ce que je dis, il y avait les ingrédients mais elle a perdu la recette la dame : résultat, une lecture aussi fade et insipide que des endives sans sauce ! Ou un bouillon de légumes sans légumes… 😉

  6. Je ne connais pas du tout et je sens que je ne perds rien.
    Des midinettes sans cervelle, j’en rencontre dans mon métier, et elles sont bien plus imprudentes.

    • Non, non, c’est bon j’en ai retrouvé aussi, je viens de relire un Fantômette, ça va, je reste sur mes bons souvenirs, même si Fantômette c’est mieux que cette jumelle stupide, je n’en relirai pas tous les jours ! Je crois que j’ai vraiment passé l’âge ! Je préfère les livre Jeunesse…. 😉

  7. Ping : OLE FANTÔMETTE de Georges Chaulet |

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s