Que devient la Maison Bleue ? de Maxime Le Forestier !


C’est une maison bleue adossée à une colline de San Francisco, plus exactement au 3841 de la 18ème rue dans l’ancien quartier mexicain de Castro et, que la chanson de Maxime Le Forestier a rendu célèbre, au-delà de toute espérance !

 

C’est une journaliste du Nouvel Observateur, Sophie Delassein qui dans un article du 12 août 2010 nous en  fait la génèse. Elle avait aussi écrit une lettre « virtuelle » aux nouveaux propriétaires (ou locataires), s’insurgeant contre le fait qu’elle était devenue verte (moi au vu de la photo, je dirais gris pisseux mais bon !). En les suppliant de la repeindre en bleu. Son cri déchirant a été entendu car  ce sera chose faite, ça devait l’être dans la première semaine de juin mais je ne l’ai pas trouvée sur Google malgré un avis de recherche intensif !! Le 24 juin, Maxime Le Forestier donne pour l’occasion et également pour fêter les 40 ans de la chanson un concert exceptionnel au Théâtre Herbst de San Francisco, une plaque commémorative devrait aussi être apposée sur la maison, rien que ça !! Ce sont les producteurs du chanteur qui ont modestement lancé « Il en va de la préservation du patrimoine français à l’étranger «  !! (Hrr, hrr, là on se gargarise !!). L’évènement devrait être couvert par un journaliste français du Nouvel Obs’ et un autre du Chronicle de San Francisco,  étayant le sujet par un documentaire sur le mouvement hippie de la ville dans les seventies.

Ci-contre la vraie maison en 1971 avec ses occupants !

L’histoire commence au Festival de Spa où le petit Maxime, 22 ans alors, et encore très barbu et chevelu accompagne sa soeur Catherine, 25 ans, venue présenter son album « Au pays de ton corps » (chanson sublime de poésie et de sensualité, je vous encourage à l’écouter ci-dessous !!). Elle remporte le prix haut la main et empoche la coquette somme de 10 000 Francs.

Maxime ayant de l’argent à rendre à Joan Baez (qu’il ne verra pas et dont il dépensera l’argent !), venue quelques temps auparavant en France présenter Sacco et Vanzetti (nous sommes encore en pleine guerre du Viêt Nam), nos deux frangins, les poches gonflées de l’argent gagné à Spa, décident de s’envoler pour SF, que leur a conseillé dans les coulisses du concert de Spa, un ami homo et haut en couleur, Luc Alexandre. « J’ai vite compris que j’arrivais dans un monde dont je ne pouvais soupçonner l’existence » dira Maxime. Ils y passèrent plus d’un mois à vivre dans cette communauté hétéroclite, écoutant Phil à la Kena, Tom à la guitare sous l’oeil languide de la belle Psylvia et de Lizzard… Oui, bien sûr qu’ils ont fumé la moquette !! Mais Maxime en aurait gardé une nostalgie non égalée à ce jour puisqu’il en parle ainsi :  » Elle était très légère, rien à voir avec les produits qui circulent aujourd’hui ». Mais bon, ce n’est pas le sujet ! En revanche la biographie qu’a écrit Sophie Delassein (depuis 2005) est paraît-il une mine basée d’abord sur des entretiens et qui s’est paraît-il transformée en un témoignage poignant, sincère, bref à découvrir,  Maxime Le Forestier ne s’étant jamais vraiment livré à la presse. Elle s’intitule « Né quelque part »,  est parue le 14 mai et à noter quand même que l’auteure a déjà écrit « Barbara, une vie » et « Aimez-vous Sagan ? »… A suivre avec des titres aussi alléchants ! 

Ci-dessous LA pochette que beaucoup de plus de vingt ans ont eue au moins une fois entre les mains !

Pour l’occasion, Polydor doit rééditer cette pochette légendaire de l’album, réinterprété entre autres par La Grande Sophie, Ayo, Calogero, Daphné, Juliette, Emily Loizeau…

 

Et j’espère que L’Education sentimentale, une de mes chansons préférées avec La Petite Fugue ne sera pas massacrée ! Y’a intérêt… On finit là-dessus ? Et BONJOUR à vous tous et toutes qui avez su m’encourager, me soutenir (et même plus !) ; je reviens piano, piano, comme promis !

39 réflexions au sujet de « Que devient la Maison Bleue ? de Maxime Le Forestier ! »

    • merci Sandrine, mais j’en ai entendu parler et comme ce chanteur, je l’aaaime, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller fouiller… Comment ça ! ça ne nous rajeunit pas ?? Pff, nous traversons le temps, imperturbables, voyons ! 😉

  1. C’est une maison bleue, je l’ai chanté et rechanté quand j’étais petite… Je ne sais pas pourquoi parce que Maxime Leforestier c’est pas exactement ma génération, mais j’étais particulièrement fan ! Et encore aujourd’hui, ça sonne très agréablement à mes oreilles et ça me donne envie de chantonner !

    Merci pour le brin de nostalgie, ça fait du bien !

    (et ravie de te lire !)

    Bises 🙂

    • Maxime incarne LA nostalgie !! Moi c’est ma prime adolescence donc tu imagines (les premiers émois, le pensionnat, l’ambiance de cette époque) les souvenirs que j’en ai !! Et je suis contente de pouvoir revenir même doucement, je n’en pouvais plus de cette porte fermée !! Bises à toi également !! 😀

    • Je les aime toutes je crois sur cet album !! La petite fugue me trotte encore souvent dans la tête, j’aime beaucoup aussi Fontenay-aux-Roses car j’étais en pension à cette époque !!^^Je l’ai racheté 3 fois ce disque tant il était usé de passer sur mon électrophone !! 😉

  2. Pour la petite histoire, j’y étais au Festival de Spa, cette année-là ! Mon père avait reçu des places car il travaillait pour un sponsor. Quelle fierté pour moi ! J’y ai vu les années suivantes les premiers pas de Renaud, puis Robert Charlebois, Fugain, Maurane… Tout une époque !

    • Quelle chance, tu devais être un bébé !! je l’ai vu à…Nouméa, et oui, il se déplaçait quand même jusqu’au bout du monde ! Mais il devait y avoir 20 personnes dans la salle !! C’était poutant dans les années 80, au faîte de son succès ! Je pense que son engagement politique ne correspondait pas vraiment au climat qui régnait dans ce TOM à l’époque… 😉

  3. Tu peux peut-être trouver en réécouter sur le site de France inter l’émission « Le fou du roi » de jeudi dernier 16 juin dans laquelle Maxime Leforestier était invité pour parler de son bouquin qu’il sort et de l’album de reprises.

    • Ah, mais je l’ai en CD depuis longtemps !! Merci du conseil, de toute façon je vais essayer de lire le livre, pas tout de suite mais quand il sera en bibliothèque !! 😀

  4. Nous avons eu Maxime Le forestier, les anglais ont eu Cats Stevens
    Mais Maxime Le Forestier ça vieillit mieux que le Cats Stevens.
    D’ailleurs je me demande ce qu’elle est devenue My Lady D’arbanville, j’espère qu’elle a connu un meilleur sort que la Suzanne de Léonard Cohen..

    • Ah non !! Ne me cassez pas encore mes rêves !! J’adorais CaT Stevens (Sad Lisa, et d’autres!), mais un peu moins ce qu’il a fait sous le nom de Mohamed je ne sais plus quoi. Il me semble avoir lu quelque chose sur My Lady d’Arbanville, elle a vieilli elle aussi ! 😉 Et d’accord pour dire qu’il a bien vieilli Maxime, lui !!

  5. L’éducation sentimentale et La fugue… mes préférées !!
    Maxime a bercé mon enfance. J’étais môme et je pleurais en écoutant la chanson au frère qu’il n’a jamais eu ou celle de l’arbre dans la ville. Ah, j’avais 7 ans et je voulais l’épouser le Maxime !!
    Merci pour ce bel article !
    Bon retour en douceur, c’est une injonction d’amour ! 🙂

    • Tu vas me faire pleurer avec ce genre d’injonction !! Ah ce Maxime, je vois qu’il n’a laissé personne indifférent malgré les générations successives, c’est ça le talent !! Je dois toutes les connaître par coeur (cet album en particulier !) …et j’y ai été doucemnt pour mon article, tu notes ? 😀

  6. ah merci pour ce beau billet ! J’avais vu cette maison à San Francisco, à l’époque elle était déjà grise (enfin, vert pâle grisonnant) mais que de souvenirs !!! L’education sentimentale, la fugue, et le frère que je n’ai jamais eu !Que de colos j’ai faites avec ces chansons ! (tiens, en passant, j’apprends que tu étais pensionnaire et que tu as été à Nouméa ?)
    Et toi, ça va mieux ?
    A plus tard

    • Merci à toi d’être passée ! Oui je vais…mieux (je me redrese !!^^) J’étais en pension à St-germain-en-Laye quand mes parent étaient au Gabon et j’ai vécu 8 ans à Nouméa (mes souliers ont beaucoup voyagé !!)^^ Et un retour en musique avec Maxime, c’est pas violent !!

  7. Mais… on n’est pas dimanche que je sache ! Allez, il faut retourner te coucher tout de suite et roupiller au fond du lit ! Tssss
    Bon si tu te contentes d’écouter des disques de Maxime, ça va encore mais n’en fait pas trop, surtout. On t’embrasse !

  8. C’est vraiment une journée souvenirs !
    Je l’ai chanté avec des copines, pratiquement non-stop durant un séjour en Angleterre d’un mois. Dans les parcs, le car, à l’aéroport, face aux Lacs District… J’avais des chemises en coton indien avec des broderies et des cheveux plein les yeux…

    • Arghh ! Tout ce que tu me dis là, je l’ai vécu !! L’époque est révolue, certes, mais nous en gardons à l’âme un souvenir qui ne s’éteindra pas … Et j’ai toujours mes cheveux (et mes rêves) plein les yeux !! ^^

    • Je reviens en douceur… je reviens en chansons, je reviens parce que je crois que je suis accro à la blogosphère !! Et c’est un excellent dérivatif aux problèmes du quotidien !! 😉

  9. Maxime, je t’aiiiiiime! (et mon chat aussi, endormi en l’espace de la chanson…) Nostalgie, nostalgie.. Fontenay aux roses, chanté en chorale, etc etc…

  10. Beau retour avec un tel article ! J’avais vu une photo où la maison bleue était vraiment verte, mais le proprio doit être content, on lui repeint la maison gratuitement 😉
    Bisous !

    • Je reviens en douceur et en musique ! je n’ai pas encore trouvé la maison repeinte ! Et avec une plaque, elle va prendre de la valeur !! Moi, perso, juste la chanson me suffit !! ^^

  11. Mais la revoilà !!! C’est qu’on serait déjà ,dimanche ??? Comme le temps passe !
    Merci pour ce retour avec Maxime, cet album, c’est toute mon adolescence, je le connaissais par coeur, je le chantait en boucle. Et encore maintenant quand j’entends « la Fugue » et « Le Frère », j’ai des frissons. Cet album n’a pas pris une ride.
    Et pour la maison, on pourrait aller toutes (toutes celles qui ont été bercées par « La Maison bleue »), armées de nos pinceaux et de nos couleurs, la repeindre de la vraie couleur, celle de nos souvenirs et de notre jeunesse…pas si lointaine finalement !
    Heureuse de te retrouver là, mais vas-y mollo quand même.

    • Waouh ! Merci So ! ton billet correspond EXACTEMENT à mon état d’esprit ! La maison, la chanson, l’album, tout est resté intact pour moi, et je continue de rêver quand je l’écoute, n’est-ce pas le principal ? Et j’y vais mollo, trop mollo encore à mon goût… 😉

  12. Au pays de ton corp…. J’adore cette chanson elle m’emeut à chaque fois, elle est sensuelle en diable et Catherine a une voix divine.
    Ma sonnerie de reveil du W.E. est la maison bleue de Maxime. J’aime beaucoup ses chansons et son sourire :

    Bon soit raisonnable prends soin de toi
    Un énorme Poutou

    • Qu’est-ce que je suis contente de revenir (peu importe dans quel état finalement !) pour avoir des commentaires comme le tien et des « correspondances » qui me font chaud au coeur !! Bises ma grande !! ^^ Et j’aime autant Catherine que Maxime (même si elle est plus « confidentielle »)… 😉

  13. figure toi que j’ai vu Maxime en concert dans les années 80 avec sa soeur! mais oui! elle chantait une ou deux chansons! moi ma préférées c’est « la rouille », une merveille, mais comme vous toutes je connaissais l’album par coeur, un classique on dirait! je vois que tu vas mieux, et que tes facultés te reviennent, et renvoient la Faculté voir ailleurs si tu y es!!! pour moi en ce moment c’est « pause bloguesque », un peu débordée de toute part j’avoue! bises!

    • Oui, j’ai vu ton mail passer l’autre jour mais pas eu le temps d’aller voir car si mes facultés (mentales) sont moins endormies, c’est ma maman qui a été hospitalisée vendredi (ça continue) donc j’ai à la fois plus de temps mais des obligations qui m’en prennent d’un autre côté ! Repose-toi, fais le vide, ça ne sert à rien de bloguer si tu n’y trouves pas ton compte ou un minimum de plaisir et reviens-nous avec la pêche !! (si si quand tu veux, hein !!) 😀

  14. Et dire que quand je suis allée à San Francisco je ne l’ai pas vue….
    Mais en revanche j’aurais bien passé un mois là-bas, en communeauté! ;D
    D’ailleurs c’est une envie qui me reprend régulièrement…
    Good to see you again! 😉

    • Ah, le bon vieux temps des communautés !! Euh…je ne sais pas si ce mode de vie m’aurait convenu…mais un mois pour le fun, why not ? Moi aussi contente de te revoir !! 😀

  15. Ping : Quand je « récapépète  mes challenges pour ne pas me perdre ! LC envisagées… | «

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s