Mon ami l’écureuil de Maurice Genevoix


Dans la collection Hachette à partir de 6-7 ans ! Donc, je me suis permis de le lire, ayant passé cet âge fatidique et quel plaisir ! A mon avis c’est même plus un livre pour grands enfants car le style de Maurice Genevoix, de l’Académie Française comporte des termes qu’il faudra expliquer à des enfants de moins de dix ans, voire plus pour certains. Ce qui est doublement touchant, est qu’il s’agit d’une histoire vraie comme il est précisé en incipit.

L’HISTOIRE
Par une belle après-midi d’avril, l’auteur va se promener en forêt avec sa fille, Sylvie âgée de dix ans et ils font la rencontre d’un écureuil, pas sauvage (très peu) qu’ils vont pouvoir approcher, caresser et même entendre parler. « Autre chose encore m’émouvait. L’écureuil, maintenant nous parlait. Je veux dire que par intervalles, il poussait une sorte de grognement, guttural et léger : c’était comme un salut à notre adresse, accompagné d’un coup d’oeil amical, la tête tournée sur le côté, un peu penchée, pour mieux encore nous regarder, toujours d’un oeil ». L’écureuil va se lover dans les plis de de la doublure de soie du manteau de Sylvie, et au moment du départ les…suivre en bondissant joyeusement. Ils le ramènent donc chez eux, le nourrissent mais le soir, l’auteur a conscience qu’il lui faut rendre l’animal à la nature, que le garder chez eux est impossible. Et cette séparation sera vécue comme un déchirement malgré la nécessité évidente de replacer l’animal dans son milieu naturel. Il retourne donc le relâcher sur l’arbre où il était apparu et le coeur gros, s’en va. Les jours qui suivront, il reviendra inlassablement dans l’espoir de retrouver la petite boule soyeuse qui les a tant émus, lui et sa fille, sans succès… « J’ai scruté avidement les branches. J’ai appelé longtemps, en imitant à fond de gorge (j’étais tout seul, je n’avais pas peur de paraître ridicule) le doux grognement que je n’avais pas oublié. Mais les branches n’ont pas frémi ; nul écho ne m’a répondu. Tout ce qu’il avait à me dire, l’écureuil me l’avait déjà dit « .

MON AVIS ET / SUR L’AUTEUR
Cette histoire étant vraie, quand on sait que Maurice Genevoix, prix Goncourt 1925, auteur de romans « régionaux » (entre autres !) tel Raboliot, qu’il est également un peintre précis et amoureux de la nature, plus particulièrement de la Sologne, cette histoire bien écrite, illustrée par Michel Charrier, aquarelliste subtil ne peut qu’enchanter petits et grands… La version que je possède est de 1988 (oui ce ne sont pas mes photos, Matt, le webmaster de WP n’entendant pas mes appels !), mais je suppose que Maurice Genevoix né en 1890, l’a écrite bien avant… Et je la dédie à un petit écureuil qui se reconnaîtra s’il passe par là !

26 réflexions au sujet de « Mon ami l’écureuil de Maurice Genevoix »

  1. Ah ces petits écureuils ! quand Antoine était petit, on se baladait au Parc de la tête d’Or à Lyon, et on voyait passer devant nous plein de petits écureuils … c’était un peu magique, on avait envie de les suivre pour voir s’il connaissait un passage un peu magique vers un monde d’histoires merveilleuses… mais les sales bêtes elles courent trop vite 😉

    • Ah ! J’adore ces petites bêtes, j’avais un couple dans mon noisetier -et oui j’ai renoncé aux noisettes pendant deux ans-, j’ai essayé de les approcher sans succès !! Il a eu de la chance Maurice Genevoix !! 😀

  2. Tu sais que j’adore Maurice Genevoix ! Je me rappelle très bien de celui-ci ! Mon préféré reste Raboliot (malgré le nom du chien, Aïcha, qui est le mien IRL…) Et Trente Mille Jours son autobiographie !

    • Et bien non je ne savais pas, mais j’adore aussi, et ce livre je l’avais acheté pour mon fils, il y a dix ans !! L’écriture est très belle, j’ai lu Raboliot et d’autres (sur la Sologne) mais je n’ai plus les titres en tête !! 😉

  3. J’en ai un dans mon marronnier. Il s’appelle Robin. Je l’alimente, il n’est pas encore apprivoisé mais est moins farouche qu’au début.
    (L’espace commentaires à changer !)

    • Moi je n’en ai plus, ils ont disparu et je mange à nouveau des noisettes !! Mais jamais pu les approcher !!^^ Il ‘n’y a pas que l’espace commentaires qui bouge en ce moment, le tableau de bord est dézingué, je vais aller voir si Matt a répondu à mon Help d’hier !! 😉

    • Pourtant c’st aussi une histoire d’amour !! Cela n’a pas pu t’échapper, voyons !! 😉 Je le conseille car l’écriture est « intelligente » et le vocabulaire enrichissant ! et c’est une histoire vraie…

  4. Je ne connaissais pas, mais je note. Pourtant j’ai un contentieux avec un écureuil qui m’a attaqué à Hyde Park, ce roublard avait des vues sur mon succulent sandwich ! Non, mais ! On ne plus se fier à rien ni à personne !!! mais peut-être que les écureuils solognots sont moins agressifs que les écureuils anglais…

    • Je sais qu’au Canada ils sont considérés comme des nuisibles !! C’est peut-être parce qu’ils sont trop « nourris » par les hommes qu’ils en perdent leur caractère attachant…Mais ce livre est vraiment très bien sur tous les plans ! 😀

  5. Ce livre a l’air très mignon (à l’image des écureuils^^). C’est vrai que les livres pour enfants ne sont pas toujours écrit dans un langage très simple, j’ai relu un Jules Verne et le vocabulaire est assez riche, ce n’est pas plus mal je trouve 🙂

    • Je trouve le langage (certains mots) un peu compliqué pour 6-7 ans mais je trouve cela très bien au contraire de passer aussi par le ludique pour enrichir le vocabulaire de nos chères têtes blondes !!^^ (je n’aime pas trop Jules Verne…) 😉

  6. Je regrette de ne pas avoir d’enfants de cet âge là dans mon entourage proche pour pouvoir leur lire… Les lectures de l’enfance sont quelque chose de si doux !
    Et j’adore les écureuils !

    • J’ai encore un neveu de 4 ans, ce qui m’a fait garder ces livres ayant appartenu à mon fils, il est le seul (de tous mes neveux) à regarder au moins les images et il est demandeur !! J’en profite quand il vient, car on tient un bébé dans ses bras et pfft le lendemain ou presque, on a devant soi un ado boutonneux et grincheux !! 😉

  7. Bonjour. J’aime les écureuils et les histoires vraies. Maman m’expliquera les mots, on le lira ensemble comme ça, si on le trouve. Jen
    (Et une LC avec ma petite Jen !!!! Chouette idée ce billet ! Edith)

    • Bonjour Jen !! c’est gentil de laisser un message, j’ai envoyé ce livre à une amie hier matin après l’avoir lu, dommage je vous l’aurais fait passer avant, mais là c’est un cadeau !! Tu devrais le trouver sur Pric*****R sans problème !! Et il n’y a pas tant que ça de mots compliqués, surtout pour ton âge !! Enfin, j’en ai repéré deux ou trois très « techniques » et je me suis dit : « tiens là mon fils n’a pas dû comprendre à l’époque » !! Mais ta maman est super !! :D. le mercredi, je vais essayer de chroniquer les livres pour enfant que j’ai en réserve !! Sinon j’en prendrais à la biblio !!

  8. Maurice Genevoix je ne pensais qu’il pouvait être encore lu, et j’ai été voir chez les marchands, il est toujours édité alors que je l’imaginais déja oublié… voila une nouvelle!
    Bon au moment où tu lisais cet écureuil tu devais être la seule dans cette situation sur cette planète!

    Je ne m’y lancerai pas, j’ai une idée préconçue (soyons honnête) de littérature poussiéreuse.

    • Hé hé, il ne faut pas avoir d’idée préconçue, la preuve ! Mon fils a dû le lire en 98, le copyright est de 1988, et mis à part l’écriture très classique, l’histoire est très belle ! Bon, en même temps, je l’avoue, j’étais abonnée chez Hachette et ils m’envoyaient leur sélection du mois, mais dès qu’il est question d’écureuil, je fonds, d’où sûrement sa présence dans mes cartons !

  9. Je ne savais pas que Genevoix écrivait aussi pour les enfants, il faudra que je m’en souvienne! Étant adolescente j’avais lu et adoré Rémi des Rauches et La Dernière Harde, mais je me suis davantage ennuyée récemment en lisant la Boite à Pêche. Il est vrai que le vocabulaire est quelquefois plus hardu et qu’il faut s’adapter à un rythme de narration assez lent.

    • Bonjour ! Ah mais c’est que Maurice Genevoix était un écrivain « paysan », avec la lenteur du rythme des saisons et celui de la terre ! Je n’ai que celui-ci « pour enfants », puisque c’est une histoire vraie, donc je ne sais pas du tout s’il en a écrit d’autres. Mais celui-ci est toujours commercialisé ! Et en bon académicien, c’est vrai que le vocabulaire est choisi 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s