Jean Seberg et Romain Gary…l’amour à mort…


Oui, je sais que je vous rebats les oreilles avec Clair de Femme depuis une semaine et le billet est prévu pour dimanche, lecture commune oblige, donc je ne vais pas encore vous en citer un morceau, je vous citerais d’ailleurs une grande partie du livre… si je m’écoutais. Je crois que j’ai chopé le Delphine’s syndrome ( elle comprendra !).

Mais cette histoire d’amour est tellement belle que j’ai voulu en savoir plus sur celle que Romain Gary a vécue jusqu’à sa mort, avec Jean Seberg, alors qu’ils étaient officiellement divorcés depuis 1970, qu’ils vivaient chacun dans une aile de l’appartement du 108, rue du Bac à Paris, où Gary s’est suicidé le 2 décembre 1980, dix-huit mois environ après son suicide (présumé) à elle.

Ils avaient 24 ans de différence d’âge, elle était née en 1938, lui en 1914 et leur rencontre en 1958 au Consulat de France à Los Angeles fut un coup de foudre. Elle était récemment mariée à un jeune avocat français qui la suivait à Los Angeles sur le tournage d’un film. Romain Gary, alors consul organisa une soirée où le couple fut convié. Leurs regards se croisèrent et ils ne se lâchèrent plus… Pour l’anecdote, en pleine réception, Romain Gary demanda au mari de Jean de lui prêter ses mocassins, oui,  il voulait essayer les mocassins du mari (être un peu à sa place pour l’image), sauf que le mari lui a vraiment prêté ses pompes, que Gary  les lui a rendues, mais il a gardé Jean pour toujours ! Enfin, presque.

Dix ans ans d’amour vont suivre mais en 1968, Jean alors moins courtisée par le 7ème art, s’engage politiquement aux USA, aux côtés de Jane Fonda (entre autres) pour de multiples causes, dont celle pour l’égalité des droits civiques pour les noirs, mais aussi  Cuba, elle arbore des tee-shirt à l’effigie du Che et se met le FBI à dos. Elle prendra un amant, perdra sa fille et Diego le fils qu’elle a eu avec Romain Gary ne la consolera plus jamais. Elle aurait fait sept tentatives de suicide et toujours Romain a été présent, ne l’a abandonnée. Quand ils l’ont retrouvée morte, il a pris la parole en public, accusant le FBI de sa mort, FBI qui s’est excusé… Je ne connais pas suffisamment l’histoire pour vous en dire plus là-dessus. Mais elle était très fragile, névrosée et Gary, tout excentrique qu’il fût n’a jamais supporté les attaques qui la visaient.

Quand lui-même s’est suicidé, il a laissé un mot où il y avait écrit : « Ne cherchez pas ! Rien à voir avec Jean. «  Je sais qu’il avait accordé une interview où il disait qu’il ne serait jamais vieux, qu’il s’arrangerait avec le Monsieur là-haut pour ne pas avoir à vieillir. C’était un homme de parole, il l’a tenue. Mais lui, qui toute sa vie s’est costumé dans des tenues improbables, ce jour là, il s’est déshabillé, ne gardant que son caleçon. Comme s’il avait pu enfin se libérer des masques qu’il avait dû endosser toute sa vie. La mise à nu finale a été son ultime clin d’oeil.

C’est bien lui qui a dit  » L’humour est une affirmation de la dignité, une déclaration de la supériorité de l’homme face à ce qui lui arrive « . Et oui, c’était un homme au grand coeur, certes, un humaniste et un démocrate « jusqu’au-boutiste » mais également un esprit subtil, d’une intelligence bien au-dessus de la moyenne.

Ce petit clip avec Jean Seberg où le texte est hélas, pour certains, en espagnol,  a des accents doux-amers qui ne laissent pas indifférent…et je vous l’avoue, j’ai pleuré…

 

Publicités

42 réflexions au sujet de « Jean Seberg et Romain Gary…l’amour à mort… »

  1. Les champs Elysées sont devenus si laids que lorsque nous nous y promenons, il est difficile de se rappeler la voix douce de Jane Seberg dans A bout de souffle: « New-York Herald tribune, New-York Herald Tribune »…

      • le seul véritable charme était de se rappeler cette scène où elle était particulièrement sublime, de l’histoire du cinéma…
        Par contre on peut se rendre rue campagne première où se trouve l’hotel d' »A bout de souffle3, où est tournée notamment la fameuse scène finale et s »c’est quoi déguelasse? »

      • grr j’ai validé avant d’avoir fini…

        Juste pour dire que la rue campagne première a gardé tout son charme et mérite d’être vu pour ses magnifiques immeubles art déco. C’est à Montparnasse pas très loin du cimetière

  2. Très jolie billlet… Il n’y a pas un challenge « Romain Gary » qui traine dans le coin pour que j’y cours m’y inscrire!
    J’ai hate de découvrir ton billet sur ce roman… Alors à dimanche sans faute! 🙂

    Bonne journée

    • Ah ah ! Non, Delphine se fait son propre challenge, à spn rythme et comme elle a déjà lu tout ce que nous découvrons… Mais rien ne t’empêche d’en lancer un !! J’en ai encore trois dans ma PAL !! 😀 et vivement dimanche !! Bises.

    • Bonjour Martial,
      Oui j’ai pensé à organiser un challenge car j’ai tant envie de faire découvrir cet auteur si cher à mon coeur, à voir…
      Mais bon en attendant y’a pas besoin d’un challenge, hein ?

      • Martial frémit dès qu’il entend « challenge »… Et pas besoin en ce qui me concerne ! Par contre pour les LC, pas de problème, quand tu veux…et avec ce que tu n’as pas déjà lu, bien sûr !! 😀

      • Challenge, LC… MOI!!! Suis toujours partant!!Et non pas besoin de challenge pour découvrir cet écrivain. Depuis « Chien Blanc », je suis fan!!
        Il suffit de me proposer une LC..et une date.. je trouverais toujours un moyen, un moment pour lire…
        Je vous fais entièrement confiance pour le choix du livre! 🙂

  3. Il y a quelques temps, un magnifique documentaire sur Jean Seberg a été diffusé sur France 5 je crois. C’était très intéressant, et j’ai découvert ses relations avec les black panthers, les accusations que le FBI a fait circuler et la surveillance dont elle a été l’objet. Ils évoquaient aussi sa mort (suicide impossible) et envisageaient la piste de Romain Gary (qui n’a aucun alibi) et du FBI (qui justifierait que l’assassinat ait été déclaré en suicide). Je ne sais pas si un livre existe à ce sujet ou une bio bien faite de Seberg, mais je crois que je vais chercher 😉

    • Il y a beaucoup de bio de Gary. Il doit forcément y avoir des bio de Seberg aussi, mais je n’ai pas de référence. Je n’ai pas vu ce documentaire, il faut que je le retrouve !

    • Oui, je vais approfondir aussi, ce que j’ai trouvé pour ce billet m’a laissé ! sur ma faim, d’autant qu’elle avait tenté de se suicider 6 ou 7 fois après la mort de son bébé (une fille)…Je pense que le FBI en a profité !

  4. Toi et Delphine ne cessez de parler de Romain Gary, il va donc vraiment falloir que je m’y attaque !!! beau billet !

  5. Si tu veux en savoir un peu plus sur « leur année 68 », lis Chien blanc de Gary, il y évoque cette période, et c’est, tu t’en doutes, absolument passionnant.
    Continue tes articles comme ça, j’en veux encore !!

    • Après « Au-delà de cette limite… », il est le prochain de la liste, me restent encore Pseudo et Lady L. (dans ma PAL), mais j’irai plus loin tu t’en doutes… 😉 Cet article s’est imposé alors que je cherchais juste des photos de lui avec Jean…

  6. ps: il y a tellement peu de photos de ce deux là qu’à part la dernière, je les connaissais toutes… quelle nostalgie

  7. Magnifique histoire. Mais c’est vrai que j’ai une passion pour les histoires d’amour passion qui se finissent mal… bref, j’attends ton billet sur Clair de femme, en sachant déjà que je vais le noter fébrilement, ce titre !

    • A croire que le malheur fascine ! Qu’il contribue à la légende malheureusement… Tu ne peux qu’aimer Clair de Fremme !! 😉 ou alors si tu n’aimes pas, je me coupe un doigt (euh…l’ongle peut-être, j’ai besoin de mes doigts !!:D).

    • Je n’avais pas pensé au côté « teasing » de la chose ! Pas du tout même, mais c’est vrai que livre t’habite tellement que tu as besoin d’en parler !! 😉 J’ai parlé du couple mais ce n’est pas leur histoire dans le livre.^^

  8. Quel couple. Si dans la fiction, j’adore lorsque c’est tragique, dans la vie, ça me rend très triste.
    Bon. Maintenant, faut ouvrir un de ses livres. 😉

    PS Si tu as déjà le bon lien pour demain (vérifie le titre, la date et ne change plus après), tu peux me l’envoyer car je vais être privée d’internet pendant plusieurs jours et je ne pourrai pas faire de mise à jour… 😉

    • Oui, le tragique c’est bien pour la « postérité » mais ça nous laisse un goût amer quand même…
      Je n’ai encore rien fait pour demain et j’allais te mailer, je ne sais pas si je le fais !

  9. très très beau billet, et en ce qui me concerne, j’ai appris beaucoup de choses (mea culpa…) J’en suis quitte pour lire Gary (le livre de la BM m’attend d’ailleurs et me fait des clins d’oeil appuyés que je refuse de voir, trop de copies à corriger grrrrr !)
    A plus tard

    • Ne t’excuse pas !! En ce qui me concerne, je viens aussi d’en apprendre !! Je lirais bien des bios maintenant pour en savoir plus… Courage pour les copies, bientôt les vacances !!^^

  10. Ping : Les liens de la semaine # 17 | Delphine's books and more

  11. Romain Gary, le caméléon, parue en 2004 chez Denoël et tout juste rééditée en Folio = «Son seul grand amour fut en réalité Ilona Gesmay. Soixante ans après leur histoire, je l’ai vu sangloter en l’évoquant.» Belle et bien née, cette Hongroise avait 28 ans et Gary quatre de moins lorsqu’ils se connurent à Nice et devinrent amants. Selon Myriam Anissimov, «elle exerçait sur lui une extraordinaire fascination et eut une influence considérable sur sa création littéraire». Au point d’apparaître de façon manifeste dans La promesse de l’aube, La nuit sera calme et surtout Europa. Gary voulait l’épouser… ect.

    • Bonjour et bienvenue ! Il m’en reste tant à lire de lui. Je note cette parution chez Folio. On a plus entendu parler de Jean Seberg, la médiatisation n’y est pas étrangère. Il était si secret par ailleurs…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s