RIMBAUD ou l’éternelle adolescence…


Parce que c’est comme ça que Rimbaud est resté dans notre mémoire, ce poète précoce de 17 ans, qui a cessé d’écrire très vite et qui à sa mort, à 37 ans était complètement oublié dans le monde de la littérature et de l’édition.

C’est comme ça que je veux me le rappeler, même si le fait de savoir qu’il a fini marchand d’armes et d’ivoire ne me plaît guère…

Je préfère me remémorer ou relire Le Bateau Ivre, Sensation, Les Étrennes des Orphelins,  les Assis et aujourd’hui : Ma Bohème… que je dédie à un grand adolescent de 24 ans prénommé Boris et qui se reconnaîtra s’il passe par là… Ça dit quoi Ma Bohème ? Des vers que vous connaissez certainement mais qu’on ne se lasse pas de lire encore et encore :

 

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées;

Mon paletot aussi devenait idéal;

J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal;

Oh ! là là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

 

Mon unique culotte avait un large trou.

– Petit Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course

Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.

– Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou.

 

Et je les écoutais, assis au bord des routes,

Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes

De rosée à mon front comme un vin de vigueur;

 

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,

Comme des lyres, je tirais les élastiques

De mes souliers blessés, un pied contre mon coeur !

 

 

 

 

 

Publicités

19 réflexions au sujet de « RIMBAUD ou l’éternelle adolescence… »

  1. Rimbaud est un de mes poètes préférés, quelques textes gardés en mémoire comme celui que tu as choisi et le dimanche est encore plus lumineux !! Merci !

  2. ah le frou-frou des étoiles, quelle beauté !
    Même si mon coeur est plus porté vers Baudelaire, ou Hugo !

  3. La collection de poche poesie/gallimard est pour moi la plus belle collection de livres de poche.

    Avoir Rimbaud, Baudelaire ou Verlaine avec soi, c’est la garantie de pouvoir lire du sublime où que l’on soit!

    • Mais pas que, j’ai vu chez toi (enfin sur mon smartphone, donc pas grand-chose) que tu mettais Victor Hugo à l’honneur aujourd’hui et c’et un autre de mes préférés. La poésie rassure dans ce monde de brutes !!

  4. Bonsoir! comme vous le dites Rimbaud complètement oublié dans le monde la littéraure et de l’édition à sa mort alors que son oeuvre d’écorché vif nous montre le vrai sens de la poésie qui n’intéresse au bout du compte quasiment personne. Inutile de parler de la grande majorité des français qui ne lisent jamais rien, c’est affligeant. Heureusement, internet est là pour redonner un peu de vigueur à ce genre littéraire et je suis très heureux de voir qu’il existe des amateurs sur wordpress.

    • On ouvre un blog a priori pour faire partager ce que l’on aime et comme j’en ai encore beaucoup d’anciens ou à relire, je prends mon temps ! Et si je ne trouve pas d’atomes chez les blogs que je visite, je n’insiste pas ! Chacun ses goûts après tout… Bienvenue à vous dans mon modeste jardin encore en friche (il n’est ouvert que depuis une semaine…) !

        • Je suis bien d’accord sur ce point, je m’aperçois que tenir un blog est chronophage, aussi vais-je m’imposer des pauses pour lui assurer une survie plus qualitative que quantitative !
          Et je ne manquerais pas d’aller vous rendre visite.

  5. Très peu lu de poésie dans ma vie, juste quelques poèmes pendant mes études. Je sens que j’ai envie de m’y mettre comme pour les classiques mais je n’ai pas franchi encore le cap !! Boris ; peut-être que ce jeune homme est ton fils ?

    • Ne te gêne pas pour t’y mettre ! C’est reposant et tu peux ne lire qu’un poème de temps en temps, pas contraignant du tout… Et non, Boris n’est pas mon fils, vilaine curieuse, mais si tu regardes dans mes liens, il n’y a pas son prénom mais quelque chose qui peut te mettre sur la voie… et t’emmener sur son site…eh eh ^^

  6. Qu’il est beau ce poème ! Après avoir dédaigné la poésie de longues années, j’ai de nouveau envie d’en lire depuis peu… Mais je dois bien avouer que je ne sais pas par où commencer !

    • Bonjour Florine ! 🙂 J’ai toujours aimé la poésie mais je m’en étais éloignée, je la redécouvre depuis que j’ai ouvert mon blog, je consacre même un jeudi sur deux à la poésie depuis un an et je fais plein de belles découvertes ! Il y a de quoi faire, il faut aller vers ce que tu aimes et puis de fil en aiguille, tu affineras tes recherches…

      • Bonjour !
        D’instinct, je suppose si je me tourne vers ce que j’aime, c’est plutôt vers Eluard que je vais aller ! Je crois qu’on a tous une période où la poésie, ce n’est plus vraiment notre tasse de thé. C’est une très bonne idée de ta part de faire tes jeudis-poésie !

        • Florine, contrairement à ce que l’on pourrait penser, maintenant quand j’ai des pannes de lectures je me jette sur des livres de poésie, j’ai découvert beaucoup de contemporains qui me plaisent (Thomas Vinau, Guy Goffette, Albane Gellé et d’autres que j’oublie)… Mes livres de poésie classique (Verlaine, Rimbaud, Baudelaire, Apollinaire, etc) m’ont toujours suivie dans mes nombreux déménagements (même si je suis restée longtemps sans les rouvrir), comme si c’était indispensable car ça l’est ! Je pense que la poésie est une façon d’être, d’écrire qui me correspond, je le découvre avec certains auteurs à la plume poétique…de plus en plus !!! 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s